Archive

Archive for janvier 2015

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français le 27 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


Commemoration des 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz.  « Comment accepter en 2015 qu’il faille des soldats en arme pour défendre les Juifs de France ? »  a déclaré mardi matin le président Hollande au Mémorial de la Shoah. « La République française n’oubliera jamais »

dessin-1-

Israël en France. « L’Alyah en Israël n’est pas toujours simple pour les Juifs français ». Il faut s’interroger sur le choix éditorial de la Croix de publier, en cette journée de commémoration de la Shoah,  un condensé des témoignages d’échec de l’Alyah de français en Israël, d’autant que le quotidien catholique ne consacre aujourd’hui aucun article sur Auschwitch mais sur le génocide arménien (La Croix, Mélinée le Priol)

Shoah. 27 janvier 1945. Commémoration des 70 ans de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz par l’armée russe.  Pour rappeler l’importance du devoir de mémoire,  38 chefs d’Etat rendent hommage aujourd’hui aux victimes de la barbarie nazie, lors d’une cérémonie organisée, en Pologne, dans le camp de concentration d’Auschwitz.

27 Janvier 2015, journée internationale de commémoration de la Shoah. Pour ne jamais oublier.Parce que ce n’est pas seulement les Juifs mais l’Humanité que l’on tua, à Auschwitz, à Dachau, à Treblinka, dans tous ces camps de la mort et de la haine.

 L’ensemble des medias français se font  aujourd’hui les relais de la parole des derniers survivants qui racontent notamment aux écoliers qui les rencontrent, l’horreur de la Shoah et des camps de la mort.

Auschwitz : les 70 ans  de la fin de l’horreur titre à sa Une libération. N’oublions jamais prévient le Parisien. Le monde réunis aujourd’hui pour ne pas oublier (Direct matin)

Les rescapés de l’horreur.
« Pendant 40 ans, je n’ai pu en parler », avoue Victoire Perahia. « On culpabilisait de ne pas être mort » raconte Esther Dzik (Le Parisien).
« On chargeait les cadavres, on déchargeait, on revenait, »  témoigne Henri Borlant dans Libération qui raconte la fosse, les corps, l’horreur absolue comme a pu le faire Martin Gray dans son célèbre livre  » Au de nom de tous le miens »

« Je me suis rendu compte qu’il était impossible d’en parler » à mon retour, témoigne Marceline Lorida Ivens dans le Figaro et sur France Inter, « je me suis rendu compte qu’il était impossible d’en parler à ceux qui n’avaient pas vécu ce que nos avions vécu. Moi je vivais avec un camp dans ma tête »

« Je témoigne sans grande illusion, confie Marceline Lorida Ivens,  car je vois des enfants qui protestent pendant la  projection de mon film sur la Shoah. Je souhaite le dialogue mais aucun ne souhaite parler, discuter avec moi et préfère se réfugier dans le silence par lâcheté commente-t-elle  avec vigueur (France Inter,8h20)

Auschwitz : 1, 1 millions de personnes déportées et seulement 7 000 survivants

Le symbole de la barbarie absolue a déclaré lundi la chancelière allemande.  » Auschwitz doit servir de leçon aujourd’hui. Auschwitz nous concerne tous, aujourd’hui et demain,  a prévenu Angela Merkel (Arte Journal). La Shoah est une tragédie imprescriptible.

Un crime incompréhensible contrairement aux autres génocides  estime étrangement Bernard Guetta  mardi matin sur France Inter. Le chroniqueur énumère ainsi tous les autres génocides,  arménien, tutsi,  cambodgien en déclarant, pour sa part,  ne pas pouvoir comprendre pourquoi le génocide juif a été commis.

« Mais c’est à cause de l’antisémitisme !  « L’antisémitisme, chrétien,  millénaire, c’est à cause de l’antisémitisme que tout cela s’est passé,   lui a aussi rétorquée l’invitée de France Inter, Marceline Lorida Ivens qui, comme beaucoup, a été choqué par l’argumentation du chroniqueur géopolitique Bernard Guetta.

 Tout le monde a été complice, a lancé  la rescapée des camps de la mort. Et d’ajouter : « Vous croyez que les Français seraient descendus dans la rue si on avait tué que des Juifs il y a 15 jours !  »

Rappeler le devoir de mémoire à heure où l’antisémitisme ressurgit en France. Car cet anniversaire rappelle aussi que l’antisémitisme sévit toujours, constate l’éditorial du Parisien.  « Les évènements que la France a connu ces dernières semaines viennent malheureusement confirmer, que l’antisémitisme peut revêtir d’autres formes mais qu’elles ne changent en rien son ignoble nature. »

851 actes antisémites en 2014. C’est la moitié des actes racistes commis en France  alors que la communauté juive ne représente qu’1 % de la population française. Les actes antisémites ont été multiplié par deux en un an constatent tous les médias. 851 actes antisémites ont été recensés en 2014, contre 423 en 2013.

Un mal qui ronge la France mais aussi l’Allemagne. Selon un sondage repris par Direct Matin, 1 Allemand sur 5 estimerait que durant la seconde guerre monde « son gouvernement a agi en faveur de la liberté et de la dignité humaine. »

L’antisémitisme, pourquoi aujourd’hui encore ?

La Shoah est évocateur d’un passé encore récent pour la communauté juive et pour la France. A l’échelle de la vie d’un homme, c’est à portée de souvenirs. Au regard de l’existence d’un pays, c’était hier, cette nuit…
« Le mal est structurel, installé, et d’autant plus inquiétant que le président et le gouvernement se montrent exemplaires dans leur lutte contre cette tumeur de la société française, déclare le Président du CRIF, Roger Cukierman (Le Parisien). « Les Juifs deviennent des parias en France alors qu’ils y vivent depuis 2000 ans, commente aussi Roger Cukierman sur  RTL (7h30).

« Auschwitz illustre à quel point l’homme le plus cultivé peut devenir un monstre » déclare aussi le président du CRIF, cette fois dans Direct matin. Il s’agit, poursuit Roger Cukierman, d’extermination volontaire de toute la population juive mondiale par le pays le plus développé de l’époque

Chaque acte antisémite libère la parole antisémite constate avec stupeur le journaliste de RTL (7h30) après la recrudescence des actes antisémites constatée après la tuerie de Toulouse ou de Bruxelles.

Que faire ?
Lutter contre le négationnisme. « Il n y a pas de photo de Charlemagne, de Napoléon de louis XIV et pourtant personne ne remet en cause leur existence s’interroge l’historien Tal Brutman sur Europe 1, alors pourquoi les Juifs ?

Hollande renforce les sanctions pénales contre l’antisémitisme. Un renforcement de l’arsenal juridique  contre le racisme et l’antisémitisme  qui passe par « une généralisation  dans le code pénal de la circonstance aggravante de racisme (le Parisien)

François Hollande au mémorial de la Shoah a Paris pour rendre hommage aux victimes de la barbarie nazie devant le mur des noms. Le président a annoncé que le gouvernement présenterait d’« ici à la fin du mois de février un plan global de lutte contre le racisme et l’antisémitisme ». « Sécurité », « transmission » vers les jeunes générations et « régulation du numérique » seront les principes de ce plan. La Shoah « doit pouvoir être enseignée partout, sans aucune restriction »

Le devoir de mémoire et le refus du négationnisme sont d’un intérêt primordial. Il faut combattre l’intolérance et l’ignorance par la connaissance et l’éducation. L’éducation est la meilleure garantie d’un monde qui s’ouvre à l’autre dans le dialogue et la tolérance.  Seule l’éducation peut faire disparaître la violence et la haine. Comme l’ont démontré les multiples manifestations populaires du 11 janvier en France, les armes des hommes ne sont pas que militaires. Ce peut être notre conscience, le désir d’apprendre, de comprendre, de transmettre à tous. Ce sont enfin, nos principes et c’est notre mémoire.


  Service de Presse


Publicités
Catégories :Divers

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français – 23 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o

Commémoration des 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz. A l’heure d’une société d’information immédiate, d’une société d’images, où la multidiffusion fait office d’enseignement du monde, quels sont les principes qui nous protègent du « Plus jamais ça » ?

 Israel en France. Deux tribunes, parues aujourd’hui, dans les Pages rebonds de Libération critiquent très vivement les derniers propos du 1er Ministre Netanyahou à l’égard de l’Alyah des Juifs de France. Il faut rappeler que ces propos qui avaient fait polémique avaient aussitôt été nuancés par le 1er Ministre israélien  – « L’antisémitisme chrétien de droite nourrit indirectement l’antisémitisme islamiste »d’Avraham B. Yehoshua et « La France est mon foyer « Coralie Miller 

 Shoah. Commemoration des 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz.

1, 6 millions de personnes déportées et seulement 8 000 survivants. La Seconde guerre mondiale, qui fut la plus meurtrière et la plus barbare pour tous, le fut davantage encore pour le peuple juif. L’horreur y dépassa la raison, la barbarie l’innommable. C’est pourquoi l’humanité tout entière se doit d’être à jamais vigilante.

L’ensemble des medias français se fait aujourd’hui le témoin de la parole des derniers survivants. De longs et poignants témoignages de rescapés racontent l’horreur de la Shoah et des camps de la mort, notamment hier aux journaux de 20h de TF1 France 2 et Arte journal.

France info consacre sa journée d’information à mettre en avant la parole des derniers témoins dans le contexte des derniers attentats antisémites de Paris. Des mots de haine, des mots pour exclure et déshumaniser sont aujourd’hui encore prononcés. Nous ne pouvons pas laisser écrire l’histoire par ceux qui hurlent le plus fort. Non seulement ils terrifient le monde mais ils terrifient l’avenir. N’oublions jamais que l’extermination d’un peuple a commencé dans l’indifférence meurtrière d’autres hommes et par les regards détournés, suggèrent les derniers témoins.

C’est pourquoi la Croix accorde une double page aux derniers témoins vivants car selon Antoine Peillon, » il en va de l’avertissement toujours actuel contre tous les racismes ».
François Hollande se rendra au mémorial de la Shoah à Paris pour rendre hommage aux victimes de la barbarie nazie devant le mur des noms.

La banalisation de l’antisémitisme dans les écoles. Interrogé vendredi matin sur France Inter, un professeur de Seine Saint Denis dénonce avec force et courage depuis plusieurs années la banalisation de l’antisémitisme dans les écoles (8h20)

Des cœurs sur les mosquées et les synagogues. Vincent Montgaillard du Parisien rend compte des petits cœurs de fraternité accrochés sur les murs des mosquées ou des synagogues partout en France.

« L’amour n’a pas de religion », « nous sommes ensemble », « je vous aime ». Selon le Parisien cette idée s’inspirerait d’une démarche suédoise. Le 2 janvier dernier, des centaines de suédois avaient recouverts de cœurs l’entrée d’une mosquée qui avait été la cible de tags racistes et de cocktails Molotov.

Pour la première fois une prière pour la République sera dite vendredi dans 2000 mosquées de France. « Je prie pour que notre République soit grande et prospère souligne le président d’honneur conseil Français du culte musulman, Mohamed Moussaoui (Le Parisien). La semaine dernière, une fédération de sensibilité marocaine avait annoncé qu’elle organiserait dorénavant une prière tous les vendredi pour que « Dieu préserve la France et qu’elle puisse vivre et proposer dans la paix, la concorde et la sérénité. « Un étudiant libanais qui souhaite devenir imam en France témoigne de son souhait de respecter la loi française en expliquant que ce n’est pas à lui de faire sa propre loi en France (RTL, journal de 7h30)

Le gouvernement français dévoile un plan de refonte de l’école en France afin que celle-ci retrouve sa capacité à intégrer et former les citoyens de demain. (Direct matin). Des bases de la citoyenneté et du vivre ensemble qui passent par le respect de la laïcité.

L’école en manque de laïcité et de mixité déplore la ministre de l’Education Najat Vallaut Belkacem. « Il n’y aura aucune faiblesse » face aux remises en cause de la laïcité, de l’égalité des sexes et de l’autorité des professeurs.

Pour protéger les valeurs républicaines, l’école exclut l’intégrisme titre à sa Une Direct matin. Les nouvelles mesures éducatives et sociales et celles en faveur du renforcement de la laïcité font aujourd’hui l’objet d’un traitement médiatique important.

Valls pour une politique de « peuplement en France ». Pour favoriser la mixité dans tous les territoires  le 1er ministre Valls annonce la construction de logements privés dans les  quartiers et des logements sociaux dans les communes favorisées Une nouvelle révision de la carte scolaire serait  envisagée afin de développer la mixité sociale.

La maitrise du français doit être renforcée car les provocations et les incompréhensions seraient favorisées par un déficit de langage, estiment de nombreux spécialistes interrogés par les médias. Une initiative  défendue depuis longtemps par Alexandre jardin et son association « lire et faire lire » (France info, 22 janvier – 6h45)

Service de Presse

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français – 22 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o

Israel en France. L’attentat de Tel Aviv exclu de l’actualité française ? Il est à noter que mise à part les chaines d’informations continues, l’attentat de Tel Aviv commis mercredi matin par un terroriste palestinien fait l’objet d’un traitement médiatique mineur dans l’ensemble des médias d’informations généralistes. Non traité mercredi soir sur Arte journal, l’attentat fut brièvement commenté hier au sein des journaux de 20h de TF1 et France 2 ainsi qu’en presse quotidienne nationale du jour (les Echos, Direct Matin, Monde)

Pour de nombreux médias français : il s’agit d’une attaque et non d’un attentat.

« Un palestinien blesse au couteau plusieurs personnes  » (les Echos). Attaque au couteau à Tel Aviv pour le Monde,; « 12 personnes ont été agressées« (Direct Matin)

Les mots « attentat » et « terroriste » n’ont pas été employés. Une décision éditoriale de la part de nombreux médias français qui ont préféré évoquer  » une attaque à l’arme blanche dans un bus » durant laquelle  » l‘assaillant » fut « blessé par balle et arrêté » (TF1, France 2)

Il faut savoir que

Si la plupart des médias français ne considèrent pas les évènements de Tel Aviv comme un attentat terroriste, le Quai d’Orsay a publié mercredi un communiqué qui condamne clairement l’attentat terroriste commis contre des citoyens israéliens.

« La France condamne l’attentat perpétré le 21 janvier à Tel Aviv, qui a fait de nombreux blessés. Nous assurons les autorités et le peuple israéliens de notre solidarité. Avec ses partenaires de la communauté internationale, la France est mobilisée dans la lutte contre le terrorisme. »

Ce n’est pas la première fois que les plus hautes autorités françaises dénoncent les faits sans ambiguïté, contrairement aux médias. Comme l’a fait justement remarqué Daniel Cohn Bendit lors de l’une de ses chroniques diffusées la semaine dernière sur Europe 1, le Président Hollande fut le premier, avant les médias, à qualifier l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, d’attentat terroriste et la prise d’otage sanglante de l’Hypercasher de la porte de Vincennes, d’attentat antisémite.

« Le 1er Ministre Netanyahou frôle l’incident diplomatique avec les USA ». L’annonce surprise faite par le 1er Ministre israélien de son invitation au Congrès par les Républicains, lancée en plein débat sur l’Iran, aurait exaspérée la Maison Blanche. Le Porte-parole de l’administration Obama aurait qualifiée la venue du 1er Ministre Netanyahou d' »écart au protocole » (Brèves Les Echos, le Figaro)

A Noter. Sortie du livre de Marek Halter le 5 février : « Réconciliez-vous ». Une invitation au dialogue des trois religions écrite avant les attentats de Paris en réponse au livre de Stéphane Hessel Indignez-vous ( Indiscrets Figaro).

Conséquences des attentats de Paris.

Terrorisme : la riposte annonce Direct matin. Valls mise sur un renforcement des moyens dans la lutte antiterroriste analyse le Monde tandis que le Figaro estime que si la police est renforcée, la justice est à la traine.

Sommes-nous bien protégés contre le terrorisme s’interroge le Parisien. Pour contrer la menace djihadiste en France, le gouvernement annonce en effet une série de mesures afin de renforcer les services de renseignements et de donner davantage de moyens à la justice. Mais selon 20 minutes, nos libertés seraient désormais surveillées, car les mesures annoncées représenteraient un risque pour la démocratie selon les défenseurs des libertés individuelles.

« Ma laïcité va craquer ». Il est à noter que seul Libération consacre sa Une aux mesures éducatives à prendre pour lutter contre le terrorisme en présentant, à sa Une, l’effigie d’une Marianne prête au combat. « La laïcité un principe sacré jusqu’où » s’interroge Libération. Faut –il l’appliquer de façon souple, donnant une place à tous, ou de manière intransigeante ?

Les attentats terroristes de Paris remettraient en cause la diplomatie française à l’égard de la Syrie.

Le Parisien et le Figaro s’interrogent. Après des indiscrétions parues mercredi dans le Figaro, cette inflexion diplomatique semble se confirmer selon certains médias.

« On a perdu en Syrie » : Selon un diplomate du Quai d’Orsay de haut rang cité mercredi dans les Indiscrets du Figaro  » nous avions 3 mois pour renforcer le pouvoir syrien après l’assassinat du beau frère d’Assad et de 3 généraux en juillet 2012. Nous avons été incapables de profiter de cette fenêtre d’opportunité. Maintenant c’est trop tard on a perdu. »

« Si nous avions frappé Bachar en 2013, nous n’en serions pas là. » « La journaliste Isabelle Lasserre du Figaro cite aujourd’hui de nombreux diplomates et responsables français qui soulignent que » si nous avions frappé Bachar en 2013, nous n’en serions pas là. »

La politique de non intervention d’Obama en cause ? « François Hollande serait persuadé que la non frappe américaine est en partie responsable du chaos actuel, ajoute un responsable français dans le Figaro,  » car à partir du moment où Bachar el Assad a commencé à assassiner des enfants, on l’a lâché, explique un diplomate. »

Les attentats de Paris ont rappelé l’urgence d’agir sur des acteurs régionaux la Russie, et l’Iran.

« Nous devons les pousser, les convaincre de lâcher Bachar. Car personne ne sortira gagnant du statu quo. Les Russes voient s’installer en Syrie le chaos contre lequel ils prétendaient lutter. Les Iraniens voient les relations entre sunnites et chiites se transformer à leurs dépend en Irak » prévient un diplomate.

Vers un gouvernement de transition mixte en Syrie ? Selon Frédéric Gershel du Parisien, « la France ne verrait plus d’un mauvais œil l’installation à Damas d’un gouvernement de transition mixte.

Il faut noter que depuis quelques jours, après l’interview de Nicolas Sarkozy ou de Laurent Fabius sur RTL, le rôle du Qatar ou de l’Arabie saoudite soupçonnés de double jeu vis-à-vis des djihadistes est devenu un sujet du débat public et politique.

Service de Presse

 

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israélien le 21 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


Attentat terroriste palestinien à Tel Aviv.  A 7h15 mercredi matin, 17 israéliens, passagers du bus de la ligne 40 à Tel Aviv ont été attaqués et blessés à coup de couteau mercredi matin par un terroriste palestinien. 9 d’entre eux seraient dans un état grave, et 4 autres en état de choc. Le conducteur de l’autobus, Herzl Biton, âgé 55 ans, a tenté de s’interposer entre le terroriste et les passagers (i24 news)

58298060100176490490no

582977901001042640360no

2423838611

58298460100589640360no

Nouvel Arsenal antiterroriste et éducatif à la Une de l’actualité française. Au niveau international, le discours sur l’État de l’Union du président Obama est fortement relayé, notamment ses déclarations de solidarité avec la France et les Français suite aux attentats de Paris et son inquiétude face à la montée de l’antisémitisme et la stigmatisation des musulmans.

Le 1er Ministre Manuel Valls a provoqué de nombreuses réactions en évoquant, mardi,  au cours de ses vœux à la presse, « un apartheid territorial, social et ethnique » en France.

Apartheid en France, le terrible constat de Valls titre le Parisien à sa Une. Inégalités : Valls met des mots sur les maux commente Metronews en vignette de Une.

« Une expression forte qu’il n’a pas choisie au hasard« . Pour décrire la gravité de la situation dans les quartiers, le Premier ministre a évoqué un apartheid social.

Que faire ?
Le retour du service militaire ?
Tandis que le Figaro rend compte des nouvelles mesures à l’étude en France pour renforcer l’arsenal antiterroriste, Direct matin se fait l’écho de  » plusieurs voix à droite et à gauche qui défendent l’idée de rétablir le service militaire.

C’est aujourd’hui ou jamais que notre pays doit mieux se protéger contre la menace terroriste, contre la haine islamiste écrit Yves Tréard dans son éditorial ( Figaro).

Une menace nouvelle et de grande ampleur. Comme le notait ce matin le Juge antiterroriste trevidic sur France Inter nous n’aurions jamais crus qu’autant de jeunes français pouvaient être tentés par le djihadisme en Syrie.

La faute d’internet ? La lutte contre le cyber djihad est évoquée comme une nécessité majeure par l’ensemble les médias et la classe politique française.   Le Ministre de l ‘Intérieur Bernard Cazeneuve doit annoncer des mesures pour lutter contre la cybercriminalité et l’embrigadement des jeunes djihadistes.

La théorie du complot. Chez les jeunes, les théories conspirationnistes ont rapidement fleuri sur internet après les attaques djihadistes en France rend compte Libération à sa Une.

Libération décrit toutes les accusations extravagantes envers les juifs, les sionistes, le Mossad ou les USA auxquels sont attribués les attentats  de Paris.

Des jeunes fascinés par la haine de l’autre. Comme l’explique le chercheur Rudy Reichstatdt, les mythes complotistes renvoient à des discours de haine qui touchent plus facilement les jeunes. « Le soupçon, la désignation de boucs émissaires, le plus souvent le juif, est un vecteur de radicalisation politique. » (Libération)

« Réfléchir et penser, cela s’apprend ». C’est pourquoi il faut développer l’éducation et développer des outils critiques par rapport aux images.

Sinon « rendez-vous au prochain attentat ». Le célèbre écrivain italien Roberto Saviano, auteur de Gomorra se livre à une analyse critique des d’attentats de Paris dans les pages rebonds de Libération.  » Ce n’est pas une attaque contre des personnages officiels ou contre des institutions mais contre le seul territoire qui fait de l’Occident une terre encore à part : celui de la liberté d’expression. »  » Abattre des artistes, des intellectuels, pour le terrorisme islamiste, c’est abattre la pensée »

La liberté d’expression fait partie de la démocratie, a souligné Laurent Fabius ce matin sur RTL,  mais il y a des limites tels que des appels à la haine. Mais cela peut choquer à l’étranger où les cultures sont différentes, a tenu à ajouter le chef de la diplomatie française. « Il faut que nous expliquions que ce n’est pas absolument pour insulter contre une religion, la religion musulmane,  mais si nous luttons contre le terrorisme c’est d’abord les musulmans que nous protégeons, les musulmans qui sont les premières victimes du djihado-terrorisme et de l’islamisme radical »

« Face à la terreur, grâce à la force de l’Etat de droit, la démocratie ne pliera jamais. » a déclaré mercredi matin le 1er Ministre Manuel Valls? Des mesures exceptionnelles à la hauteur des menaces et des mutations du terrorisme.  » a t il commenté en annonçant de nouvelles mesures antiterroristes à travers le renforcement des moyens humains, techniques, financiers,  juridiques et  matériels des services concernés.

Contexte proche et Moyen-Orient
Attentat terroriste palestinien à Tel Aviv.  A 7h15 ce matin, 17 israéliens, passagers du bus de la ligne 40 à Tel Aviv ont été attaqués et blessés à coup de couteau mercredi matin par un terroriste palestinien. 9 d’entre eux seraient dans un état grave, et 4 autres en état de choc
Nous étions dans notre voiture derrière le bus, » raconte un témoin oculaire à  Ynet. « Soudain, nous avons vu des personnes descendre et courir, crier et pleurer. Nous ne savions pas quoi faire. Nous avions peur que le terroriste fonce sur nous. »
Le chauffeur de bus est un héros. Le conducteur de l’autobus, Herzl Biton, âgé 55 ans, a tenté de s’interposer entre le terroriste et les passagers. La nièce du conducteur Herzl Biton s’est rendue à l’hôpital et a révélé que son oncle avait arrêté auparavant le bus parce que quelqu’un était monté à bord avec un bagage suspect. « Si il n’avait pas été blessé, il aurait neutralisé le terroriste » a-t-elle ajouté.  Selon Ynet, il aurait appelé un ami juste après l’attaque en confiant : « un terroriste m’a attaqué, je sens que je vais mourir. S’il te plaît, prends soin de mes enfants. »

Selon la police israélienne, le terroriste serait un Palestinien âgé de 23 ans habitant à Tulkarem en Cisjordanie, entré illégalement en Israël il y a quelques jours.

Des officiers de l’unité de Nachshon du Service pénitentiaire, se trouvaient par hasard à proximité des lieux de l’attentat. Ils ont vu le terroriste mener l’attaque et l’ont aussitôt poursuivi, tiré dans la jambe et arrêté. Le terroriste a été évacué vers le centre médical Wolfson.

Netanyahou : L’attentat de Tel Aviv est la conséquence directe de l’incitation venimeuse propagée par l’Autorité palestinienne contre les Juifs et leur Etat », a déclaré le Premier ministre israélien.

« C’est le même terrorisme qui tente de s’en prendre à nous à Paris, à Bruxelles et partout« , a poursuivi B. Netanyahou. « Le Hamas, partenaire de Mahmoud Abbas au sein d’un gouvernement d’unité, s’est empressé de se féliciter de cet acte. C’est ce même Hamas qui a annoncé qu’il allait poursuivre Israël devant la Cour pénale internationale à La Haye », a ajouté le 1er Ministre Netanyahou.

Le Hamas a salué l’attentat. Le Hamas fait l’éloge de l’attentat terroriste en le qualifiant d’ « acte héroïque et courageux ».

Israël en état d’alerte. Le chef des Gardiens de la révolution iraniens, le général Mohammed Ali Jaafari, a mis en garde Israël contre une réponse « dévastatrice » au raid lancé dimanche sur le plateau du Golan en Syrie, rapporte le Haaretz.
Le Hezbollah voulait tirer des missiles sur Israel depuis la Syrie. Selon la seconde chaîne 2 israélienne, qui cite des sources libanaises, Djihad Mughniyeh, le fils d’Imad Moughniyeh, et Mohamed Issa, envisageaient l’établissement d’une base de missiles en territoire syrien afin de bombarder Israël à partir d’un autre pays que le Liban pour éviter ainsi des représailles sur le Pays du Cèdre comme durant la guerre de 2006   (i24 news).


  Service de Presse


Catégories :Divers Étiquettes : , ,

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israélien le 20 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


 

Israël en France. Un raid aérien en Syrie aurait été mené par Israël selon le Monde.fr, dimanche 18 janvier. Selon Libération un hélicoptère israélien aurait tiré deux missiles contre des véhicules à la frontière israélo- syrienne. Des combattants iraniens et du Hezbollah auraient été tués dont Jihad Moughnieh, le fils d’un haut responsable militaire du mouvement terroriste chiite, éliminé en 2008 à Damas. Le Hezbollah accuse Israël de l’élimination de Moughnieh, ce qu’ont toujours démenti les autorités israéliennes. Lundi, un site d’informations iranien a affirmé que six militaires, dont un général impliqué aux côtés du régime Assad,  avaient trouvé la mort dans cette attaque sur Kuneitra.

Des missiles iraniens aux mains du Hezbollah. « Quelqu’un a jeté une allumette sur un baril de poudre de poudre et maintenant il attend de voir s’il va exploser ou non » déclare un analyste israélien cité par Libération. Cette attaque intervient quelques jours après que le chef du Hezbollah H.Nasrallah  ait annoncé qu’il possédait des missiles iraniens Fateh-110 capables d’atteindre toute le territoire israélien.

Le monde arabe en ébullition après la publication de la Une de Charlie Hebdo.

De nombreux médias français se sont fait l’écho des manifestations anti françaises au Pakistan, en Turquie, à Grozny mais aussi à Gaza et en Iran.  Il est à noter que seul le Figaro rend compte aujourd’hui des déclarations des islamistes radicaux de la bande de Gaza.
Les Français de Gaza menacés. « Français, dégagez de Gaza où nous vous égorgerons, ont scandé près de 200 islamistes radicaux qui ont brûlé le drapeau français et brandi les visages de terroristes  devant le centre culturel français de Gaza » (Figaro, Arte Journal, France 2, Jt de 20h, 19 janv.)

Iran : « Mort à Israël, mort à la France. Nous aimons le prophète » ont scandé des manifestants iraniens devant l’ambassade  de France à Téhéran.  » (Figaro)

« La politique israélienne est un « prétexte qui arrange les uns et les autres mais Israel » prévient le Grand rabbin de France dans le Figaro du 17 janv. « Ce qui se passe en Irak, au Soudan, au Pakistan n’a rien à voir avec Israel. »

Le judaïsme est l’ennemi obsessionnel de l’islamisme radical »,17poursuit Haim Korsia. C’est aussi l’avis de l’ancien 1er ministre Dominique de Villepin selon qui : « nos compatriotes juifs ont été les cibles prioritaires  des islamistes radicaux »(Figaro

Attention c’est au nom d’une réaction de défense que commence le totalitarisme ». Lors d’une interview d’Anne Sinclair sur Europe 1 samedi, le célèbre psychiatre Boris Cyrulnik a fait part de son analyse. A travers l’usage des mots « mécréant », « blasphème », « insulte », c’est à nouveau le processus de langage totalitarisme connu qui s’enclenche selon lui, comme ce fut le cas pour le nazisme prévient-il.

« L’antisémitisme en France se sent accepté, toléré, légitimé par le silence des autres s’inquiète Haim Korsia ainsi que le célèbre écrivain David Grossman qui signe une magnifique tribune dans Libération du 17 janv.

« Tout être honnête écrit-il, doit s’interroger sur le fait que des policiers doivent protéger  les Juifs en Europe quand ils se rendent çà la synagogue, à l’école, aux jardins d’enfants. Cette idée est-elle acceptable s’interroge le célèbre écrivain, israélien. Et d’exprimer avec justesse les difficultés de la vie des israéliens sous la menace terroriste, Cette vie, qui, aujourd’hui est aussi celle la France et des Européens. Et David Grosmann d’appeler le musulmans modérés à « élever la voix et rappeler que la guerre n’est pas entre l’islam et le christianisme ou le judaïsme mais entre l’islam  les extrémistes fanatiques et ceux pour qui la tolérance n’est pas une figue de rhétorique.  »

Argentine et terrorisme antisémite. Un procureur accusant la présidente Cristina Kirchner d’avoir couvert Téhéran dans l’attentat antijuif qui avait fait 85 morts en 1994 a été retrouvé mort dans son appartement, une balle dans la tête, alors qu’il devait faire le lendemain des révélations sur l’affaire devant le Congrès. Selon le procureur Nisman « le gouvernement aurait tenté de couvrir l’Iran pour s’assurer du  pétrole à bon prix, en échange de céréales. » (Figaro, Alice Pouyat)

Sans transitions.
Portrait de la comédienne israélienne Yaël Abecassis à l’occasion de la sortie de son  nouveau film « Rendez-vous à Atlit. » en 4 ème de couv de Libération, Alexandra Schwartzbrod

Contexte proche et Moyen-Orient
Yaalon : Interrogé par i24 news sur le double tir de missiles dimanche, qui a visé un convoi dans la Golan syrien, le Ministre de la défense Moshe Yaalon a refusé de confirmer qu’Israël était à l’origine de ce bombardement. « Israël est toujours coupable, nous y sommes habitués », a commenté le ministre israélien.

Jack Guez (AFP/Archives)Jack Guez (AFP/Archives)« Le ministre israélien de la défense Moshé Yaalon à Tel Aviv le 14 juin 2014 »

Le Hezbollah au service de l’Iran.  »  Mais en raison des menaces constantes de la part du Hezbollah, nous devons nous tenir prêts (…) sans pour autant craindre l’escalade qui pourrait mener à une guerre », a encore déclaré Moshe Yaalon pour qui l’implication du Hezbollah en Syrie est motivée par des intérêts iraniens.


  Service de Presse


 

Catégories :Divers Étiquettes : , , ,

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens le 15 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


Le Hamas condamne Charlie Hebdo. Selon le porte-parole du Hamas, la publication de la caricature de Mahomet dans Charlie Hebdo, représente,  » la consolidation de la culture de la haine contre les musulmans, du monde en général,  et plus précisément de la France. L’Occident doit mettre un terme à toutes ces campagnes contre l’islam, les musulmans et le prophète », prévient Faywzi Barhoum (Arte journal), 19h45, 14 janv.)

Israël en France. Restez ! Il faut noter qu’obéissant à la tendance éditoriale observée mercredi, le Journal de 20h de France 2 mercredi soir, a mis l’accent sur les Juifs qui souhaitent rester en France.

Le Figaro comme le Monde développent aujourd’hui des avis divers de la communauté juive, dont certains souhaitent partir et d’autres pas.  Car « si certains restent en France pour résister,  beaucoup préparent leur Alyah vers Israel », constate Eugénie Bastié dans le Figaro.  Comme souvent dans les articles sur l’Alyah, outre les témoignages,  le directeur de l’agence juive à Paris, Daniel Benhaim, Gilles-William Goldanel ou bien Ygal Palmor sont régulièrement cités.

A Noter. « Après la visite à Paris de Netanyahou », « la gauche israélienne se met en ordre de bataille.  » (Natalie Hamou – les Echos)

Suite et conséquences des attentats de Paris

Libération continue de s’affirmer comme l’étendard de la liberté d’expression. Après la mosaïque de Une des caricatures de Mahomet parue hier, Libération titre aujourd’hui :  » ‘Liberté d’expression : attention fragile  » sur fonds d’insultes énumérées à la manière du capitaine Haddock dans Tintin,  « comme « Dieu est un con », « porc casher », « Tabernacle », « Pine d’ours ! » Bouddha de prisunic ! » « Coprolithe » (merde fossilisée)  « Orchidonclaste » (casse couille) ! Et le quotidien qui abrite la rédaction de Charlie Hebdo de conclure une dernière insulte à protéger   » Journaliste !  »

Il faut rappeler que la Croix qui, hier, a lancé médiatiquement le débat en appelant à fixer d’autres limites que la loi à la liberté d’expression, est le seul quotidien national à ne pas avoir souhaité reproduire la Une de Charlie hebdo.

‘Liberté j’écris ton non,’ titre à sa Une 20 minutes  en détournant le célèbre poème de Paul Eluard. Un jeu de mots qui permet à 20 minutes d’expliquer  que  » la convocation de Dieudonné devant le tribunal correctionnel pour apologie du terrorisme rappelle que la liberté d’expression a des limites bien définies par la loi ».

Une fois encore le Parisien résume parfaitement l’humeur de la France et son état d’esprit :  » Le risque de fracture titre le Parisien à sa Une sur fond d’un tract déchiré de « je suis Charlie ». A l’école, les incidents se multiplient :  » Minute de silence empêchée, propos haineux ou provocateurs et parfois, agressions physiques entre levés.  Depuis les attentats de la semaine dernière, la tension est palpable dans de nombreux établissements. »

 
Que dois faire l’éducation nationale s’interroge tous les médias observant quentre refus de la minute de silence et apologie du terrorisme plus de 200 incidents référencés. D’autant qu’une polémique s’affirme  par rapport mis en examen de Dieudonné Mbala Mbala pour apologie du terrorisme.

Dieudonné Mbala Mbala est en effet en instance de jugement pour s’être identifié à l’assassin des 4 victimes juives.

De l’humoristique Franck Dubosc (RTL – 7h30) à Laurent Fabius,  c’est un rejet franc et massif de l’idéologie antisémite de Dieudonné Mbala Mbala exprimé par les medias et la classe politique.

Il faut néanmoins noter un développement médiatique du thème « deux poids deux mesures entre la liberté accordée à Charlie Hebdo et Dieudonné ». Jusqu’où va la liberté d’expression, s’interroge aujourd’hui certains médias. Préssentant les polémiques à venir, le chef de la diplomatie française a tenu à rappeler dès lundi sur France Inter que « l’antisémitisme n’est pas une opinion, c’est un délit. « Charlie Hebdo est un appel à l’humour. Dieudonné  est un appel à la haine.  »

« A la recherche du musulman voltairien. » Dans un entretien avec Malek Chebel, Charles Jaigu du Figaro explique la solitude d’un musulman voltairien, car pour qu’un islam de France émerge, il faudrait que ceux que ceux qui le représentent osent pointer du doigt les intégristes de leur camp.

Des réactions hostiles à la publication  de la caricature de Mahomet dans Charlie Hebdo

Les talibans, le Soudan, l’Iran,  des autorités religieuses d’Égypte, l’Algérie,  le grand mufti de Jerusalem ou le Hamas condamnent la caricature à la Une de Charlie  hebdo.

Selon la porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, c’est une provocation insultante pour les musulmans du monde entier qui risque de relancer le cercle vicieux du terrorisme »

« Réactions nettement plus virulente du Hamas. »  Selon le porte-parole du Hamas, la publication de la caricature de Mahomet dans Charlie Hebdo, représente,  » la consolidation de la culture de la haine contre les musulmans, du monde en général,  et plus précisément de la France. L’Occident doit mettre un terme à toutes ces campagnes contre l’islam, les musulmans et le prophète », prévient Faywzi Barhoum (Arte journal), 19h45, 14 janv.)

La diplomatie française face à une nouvelle donne » analyse  Isabelle Lasserre dans le Figaro.

« La tentation du repli sur soi serait une erreur totale prévient Laurent Fabius dans le Figaro. Les terroristes ne sont pas loin de chez nous et ce n’est pas parce qu’on serait repliés sur nous-mêmes qu’ils cesseraient de venir chez nous. »

« Mais la France ne pourra pas seule apporter de solution, constate la journaliste du Figaro, car  « Au Moyen-Orient, ses choix diplomatiques, militaires et stratégiques dépendent aussi de ceux qui seront faits par les autres, qu’il s’agisse des démocraties occidentales ou des acteurs plus difficiles mais incontournables que sont la Russie et l’Iran.

Contexte proche et Moyen-Orient.

 Dossier nucléaire iranien. Rencontre vendredi prochain des chefs de la diplomatie française et iranienne   

5 heures de dialogue. Ces entretiens feront suite à la rencontre qui s’est tenue, mercredi, entre le secrétaire d’Etat américain John Kerry et le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Zarif. « Des entretiens substantiels se sont déroulés pendant environ 5 heures mercredi au cours desquels ont été discuté un grand nombre de problèmes », a déclaré à Genève un haut responsable américain, membre du Département d’Etat.

« M. Zarif doit encore rencontrer jeudi à Berlin son homogène allemand Frank-Walter Steinmeier, et vendredi à Paris son homologue français Laurent Fabius qui, le même jour mais plus tôt, s’entretiendra avec John Kerry, également reçu par le président François Hollande. »

« Cette intense activité diplomatique prépare le terrain à la reprise officielle, dimanche à Genève, des négociations entre l’Iran et le groupe P5+1 (USA, Russie, Chine, Royaume Uni, France et Allemagne), sous l’égide de la diplomatie de l’Union européenne » (i24 news)


Service de Presse


Catégories :Divers Étiquettes : , ,

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français Le 14 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


 » Manuel Valls « La France en guerre contre l’islamisme radical » ‘Oui, la France est en guerre contre le terrorisme,  le djihadisme et l’islamiste radical, a déclaré le 1er Ministre Manuel Valls à l’Assemblée nationale (Une Figaro)

Israël en France. Alyah ou pas. Très nombreux sont les médias français qui, aujourd’hui,  présentent de nombreux témoignages de Juifs français qui souhaitent rester en France pour ne pas donner raison aux terroristes (France Inter, info,  Europe 1).

Alyah dans toutes les conversations. Une nouvelle fois  Le Parisien  rend compte de l’émotion suscitée par les attentats au sein de la communauté juive. Mais faut-il partir ou pas ? La France, c’est mon pays, témoigne  un professeur pour qui, compte tenu de son  histoire française «  Partir, c’est se renier ».

« Les Juifs ont le droit de vivre en sécurité dans tous les pays, a déclaré une nouvelle fois  le 1er Ministre Netanyahou lors des funérailles en Israël des 4 victimes de l’attentat terroriste du supermarché casher de Vincennes (le Parisien)

« Ils ont été tués tous les quatre parce que juifs », a clamé la ministre de l’écologie Ségolène Royal « C’est la plus révoltante des morts. Chaque coup porté contre les Juifs est un coup porté contre le peuple français. « , a déclaré la ministre qui représentait la France  en Israël.  (France 2, TF1, tous médias presse et radios)

« Chacun comprend désormais que la terreur doit être combattue non pas par plus de tolérance ou d multiculturalisme mais par la force et les armes« , a prévenu l’ex Ministre des finances Yair Lapid, peu connu pour des propos belliqueux (Figaro)

Il faut rétablir les valeurs de la République dans les écoles. Parmi les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement français, l’action civique. Il faut noter la multiplication dans les médias de témoignages mettant en relief des propos radicaux dans les écoles et lycées depuis les attentats parisien. « Il y a surtout ce nouvel antisémitisme qui est né dans nos quartiers, a déclaré le 1er Ministre Valls à l’Assemblée Nationale, sur fond d’Internet, de paraboles, de misère, sur fond des détestations de l’Etat d’Israël, et qui prône la haine du juif et de tous les juifs. Il faut le dire, il faut poser les mots pour combattre cet antisémitisme inacceptable ! » « Quand on s’attaque aux juifs de France, on s’attaque à la France et on s’attaque à la conscience universelle, ne l’oublions jamais ! a lancé le 1er Ministre en évoquant la Shoah.

Les musulmans craignent la stigmatisation et l’amalgame. Explosion des actes islamophobes. Le 1er ministre Valls annonce une mesure de sécurité prises pour protéger les lieux de culte musulmans et affirme haut et fort que « la France n’est pas en guerre contre une religion »

Je suis Charlie je suis en kiosque. La ruée dans les kiosques. Des millions de Français se sont précipités ce matin pour acheter  Charlie Hebdo, dans le même élan de solidarité et de combat pour la liberté d’expression exprimée lors de la marche républicaine historique dimanche.

Des autorités musulmanes choquées par la Une de Charlie Hebdo,  en France, en Iran et en Egypte. Le président de l’observatoire contre l’islamophobie appelle au calme mais se montrer choquer par cette caricature et appelle à s’interroger sur la liberté d’expression (France Info).

« Liberté d’expression, jusqu’ où ? » titre la Croix qui n’a pas souhaité reproduire la caricature à la Une de Charlie Hebdo.  Bien que la liberté d’expression soit soumise au respect de la loi, la directrice de la rédaction appelle à lier, dans le contexte actuel,  Liberté et Responsabilité.  Dominique Quinio écrit dans son éditorial.   « Que faisons-nous par nos écrits pour favoriser le vivre ensemble et une meilleure connaissance réciproque ? Il serait ainsi nécessaire, selon elle d’éviter    » méconnaitre ou moquer la dimension spirituelle des personnes ».

« Ce qui est blasphémer ce n’est pas le prophètec’est la bêtise humaine, assène  Abdelali Mamoun, Imam dans le Val de Marne (RTL 7h30).

Hommage du président Hollande aux 3 policiers assassinés. « Ils sont morts pour que nous puissions vivre libre »  a déclaré François Hollande lors d’un hommage national aux Invalides particulièrement émouvant.

L’Hommage et la fierté. Il est très rare que des policiers fassent la Une visuel  d’un quotidien autrement que pour signifier la sécurité. Comme l’exprime le choix visuel sans précèdent du Parisien à sa Une, des policiers qui s’étreignent dans la peine,  l’émotion suscitée par l’hommage du président Hollande et de Manuel Valls aux forces de police traduit l’émotion de l’ensemble des Français.

Assemblée nationale. Un moment historique. Scène inouïe et incroyable. Pour la première fois en 100 ans, les députés ont entonné la Marseillaise au sein de l’hémicycle.

Un discours historique. Le 1er ministre Manuel Valls a su trouver  les mots, l’énergie et le réalisme dans un discours qualifier d’historique par tous les médias y compris ceux qui, comme le Figaro, lui sont opposés politiquement. C’est pourquoi tous les députés, se sont levés, pour applaudir l’action incarnée par 3 hommes : le Président Hollande, le 1er Ministre Valls, le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve ainsi que toutes les forces de sécurité.

Hollande se révèle un grand homme d’Etat.  Comme l’a rappelé ce matin avec justesse Daniel Cohn le Président Hollande fut le premier, avant les médias,  à qualifier l’attaque contre Charlie Hebdo d’acte terroriste, et celle de Vincennes, d’attentat antisémite (Europe 1, 7h55) . Par ses déclarations, ses décisions, son sens de l’image et du symbole, le président Hollande a su incarné la France et son combat pour ses valeurs, estiment aujourd’hui les sondages et de nombreux médias, toutes tendances politiques confondues.


  Service de Presse


 

%d blogueurs aiment cette page :