Archive

Archive for janvier 2013

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 31 Janvier 2013

 

 

Selon l’Associated Press, le convoi de camions situé à proximité d’une caserne des Pasdarans en Syrie, transportait entre autres des missiles SA-17, de fabrication russe, à destination du hezbollah.

Contexte France.  1ère grève des fonctionnaires pour le président Hollande. 5 millions de fonctionnaires sont appelés aujourd’hui à manifester pour réclamer une hausse des salaires et de l’embauche dans la fonction publique. Les médias français portent aussi une attention particulière sur La retraite de la sportive Laure Manaudou à 26 ans. La France appelle les Touaregs dans le jeu malien. Comme chaque jour depuis le début de l’offensive terrestre au Mali, les commentaires et les interventions politiques et militaires sont très présents dans les médias français.

Israël en France. Les médias français n’accordent aujourd’hui qu’une faible attention à l’actualité israélienne.

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Le triangle de la frontière syro- libano- israélienne, nouveau triangle des Bermudes. La tentative de transfert d’armes de Syrie au Liban est à la une de tous les médias israéliens.

Olmert avait déjà prévenu Assad. Les médias israéliens rappellent que bien avant le début de la guerre civile en Syrie, le Premier ministre Ehud Olmert et son ministre de la Défense, Ehud Barak, avaient fait savoir au régime syrien qu’Israël ne pouvait accepter sans réaction, tout transfert de technologies et d’armes conventionnelles ou chimiques, au Hezbollah où à d’autres organisations terroristes. 

La ligne rouge fixe par Israël est très claire. Pas question pour Israël de changer l’équilibre stratégique des forces dans la région. Si les autorités israéliennes ne se sont pas exprimées, selon un ancien chef du Mossad, Dani Yatom, cité dans la presse israélienne, si Israël a agi en Syrie, c’est que la ligne rouge avait été franchie. Comme le rappelait Ynet lundi, l’arsenal syrien ultra moderne, de fabrication iranienne ou russe, possède des missiles capables d’attaquer la marine et l’aviation israélienne ainsi que des Scud D, qui, en possession du Hezbollah, mettraient tout le territoire israélien à portée de missiles. Ces armes sophistiquées et stratégiques entre les mains du Hezbollah et d’autres organisations terroristes, modifieraient radicalement l’équilibre des forces au Proche-Orient.

Les USA ont été prévenus par Israël.  Selon les médias israéliens, le chef du renseignement militaire israélien, Aviv Kochavi, était mercredi aux USA et a rencontré le chef des forces armées américaines, le général Dempsey.

 

אזור התקיפה, לפי ההודעה הסורית (מפה: Google Maps)

 

Israël avait aussi prévenu la Russie ?  Les medias israéliens rappellent la visite le week- end dernier à Moscou du chef du conseil de sécurité israélien, Y. Amidror.

Condamnations de la Russie, de la Syrie et du Hezbollah. Malgré des condamnations unanimes et fortes, le Hezbollah et le pouvoir syrien font profil bas sur les faits réels qui se sont produits. Le nouveau triangle des Bermudes titre la presse israélienne car des choses disparaissent mystérieusement à la frontière libano-syro – israélienne, sans que personne ne sache comment.

 

Hezbollah leader Sheik Hassan Nasrallah speaks via a video link, during a ceremony to mark Islam's Prophet Muhammad's birth in the southern suburbs of Beirut, Lebanon, Friday, Jan. 25, 2013 (photo credit: AP/Bilal Hussein)

 

Que s’est-il passé ?

En Syrie. Selon le chef d’Etat-major syrien, un centre de recherche militaire aurait été bombardé en Syrie, près de la frontière libanaise, par l’aviation israélienne. « Voilà ceux qui soutiennent la rébellion, les sionistes ! aurait déclaré le haut responsable militaire du régime Assad pour qui Israël a souhaité détruire un centre de recherche mettant au point des armes contre  l’insurrection syrienne.

Des missiles sol air SA-17. Selon l’Associated Press citée par les médias israéliens, le convoi de camions situé à proximité d’une caserne des Pasdarans, les Gardiens de la révolution iraniens installés aussi en Syrie, transportaient entre autres des missiles SA-17, des missiles sol air, de fabrication russe à destination du hezbollah.  Ces missiles sol-air peuvent atteindre des avions volant à basse altitude et compromettre les interventions de l’aviation israélienne, notamment au Liban.

טילי SA-17. "לא הם היו היעד"

 

Au Liban. Plusieurs centres de dépôts de munitions et d’armes ont été visés par l’aviation israélienne mercredi, notamment  dans la région de Nakura.

Pourquoi ? Assad a-t-il voulu tester Israël ? Les médias israéliens estiment qu’il s’agit peut-être d’une provocation volontaire de la part du régime Assad et du Hezbollah afin de tester les capacités et la volonté d’Israël à agir.

Etat d’alerte dans les armées syrienne, libanaise et jordanienne rendent compte les médias concernés.

Inquiétude des citoyens israéliens. Depuis plus d’une semaine, dès l’annonce des résultats des élections législatives, la faiblesse du pouvoir syrien inquiète en Israël.  Compte tenu du chaos syrien et de l’affaiblissement du régime Assad, la possibilité de transferts d’armes au Hezbollah semble en effet de plus en plus probable. Utilisation possible d’armes chimiques contre Israël. Les médias israéliens rappellent la mise en garde de l’Iran à Israël : toute attaque contre la Syrie sera considérée comme une attaque contre l’Iran. 

Iron Dôme et masques à Gaz. L’ensemble de la société israélienne est convaincu qu’Israël ne peut accepter que des armes sophistiquées tombent dans les mains d’organisations terroristes. Les Israéliens sont aussi conscients des conséquences d’une éventuelle intervention militaire israélienne. Les médias israéliens ont ainsi rapporté une forte augmentation des demandes de masques à gaz dans le nord du pays par crainte d’attaques de la Syrie ou du Hezbollah. Ils rappellent également qu’Israël a déployé ces derniers jours deux batteries antimissiles Iron Dôme près de la frontière libanaise.

2ème jour de consultation. Le Président de l’Etat d’Israël poursuit aujourd’hui la  consultation des leaders des partis élus à la 19 ème Knesset. Après Likoud- Bienvenu et Yesh Atid mercredi, c’est au tour de dix dirigeants de partis d’être reçus par Shimon Pérès à Jérusalem. A la suite de ces consultations, le Président de l’Etat d’Israël devrait confirmer vendredi B. Netanyahou dans ses fonctions et lui confier la tacher de former le nouveau gouvernement israélien.  Il faut noter que le parti Avoda dirigée par Shelly Yavcimotoch  n’a fait aucune recommandation, soulignant qu’elle n’avait rien de personnel contre B. Netanyahu, mais il s’agissait de divergences idéologiques qui ne peuvent être comblées.

 

 

La nouvelle stratégie de M. Abbas dévoilée. Un célèbre éditorialiste israélien, Ron Ben Yishai, explique aujourd’hui comment M. Abbas a décidé de tout obtenir d’Israël, sans jamais négocier avec Israël.

 

אבו מאזן בטורקיה. יישום התוכנית כרוך בקשיים (צילום: AFP)

 

Profiter des mauvaises relations entre Barack Obama et Benyamin Netanyahou. Le refroidissement des relations personnelles entre les dirigeants américain et israélien est un moyen de pression suffisant selon le journaliste israélien pour que les doléances palestiniennes soient davantage écoutées à Washington.  Le gel des implantations. L’annonce de nouvelles constructions juives semblent selon lui être devenue une ligne rouge infranchissable aux yeux des Européens et des Américains. Négocier avec l’Europe et les USA mais pas avec Israël, telle est selon lui la nouvelle stratégie décidée par l’AP. Il faut pourtant rappeler que le gel des constructions n’a jamais été un préalable à la tenue des négociations et que l’établissement d’un traité de paix avec l’Egypte, la Jordanie ou même les accords d’Oslo n’ont pu aboutir que par négociations directes entre les deux parties concernées.

ONU/  Israel. Rapport contre-productif du Conseil des Droits de l’Homme.  « La seule manière de résoudre toutes les questions en suspens entre Israël et les Palestiniens, y compris sur la question des implantations, passe par des négociations directes sans conditions préalables », déclare aujourd’hui le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères. Les mesures contre-productives, comme le rapport du Conseil des droits de l’homme publié aujourd’hui, ajoute Ygal Palmor, se distinguent par leur approche unilatérale et systématiquement partiale à l’encontre d’Israël.  Ces mesures contre-productives ne feront qu’entraver les efforts visant à trouver une solution durable au conflit israélo-palestinien.

Meechal pour deux Etats. Vrai ou faux ? Selon un journal saoudien, le leader du bureau politique du Hamas K. Meechal, dont les déclarations politiques sont souvent contestées par les autorités du Hamas à Gaza,  aurait déclaré au Roi Abdallah II de Jordanie que le Hamas acceptait le principe de deux Etats établis sur les frontières de 1967. Selon le journal al-Sharq, K. Meechal aurait demandé au roi de Jordanie d’en informer les USA.

 

עבדאללה ומשעל, השבוע בעמאן (צילום: EPA)

 

Service de Presse

 

Publicités

Communiqué du porte parole du Ministères des Affaires étrangères israélien sur le Rapport contre-productif du Conseil des Droits de l’Homme

ISRAEL MFA

Jérusalem, 31 Janvier  , 2013

Rapport contre-productif du Conseil des Droits de l’Homme

La seule manière de résoudre toutes les questions en suspens entre Israël et les Palestiniens, y compris sur la question des implantations, passe par des négociations directes sans conditions préalables. Des mesures contre-productives, comme le rapport publié aujourd’hui, ne feront qu’entraver les efforts visant à trouver une solution durable au conflit israélo-palestinien.
Malheureusement, le Conseil des droits de l’homme se distingue par son approche unilatérale et systématiquement partiale à l’encontre d’Israël. Ce  rapport récent est le dernier   rappel en date  de cette triste approche.

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 30 Janvier 2013

 

 

Durant sa conférence de presse mercredi matin, le célèbre Gouverneur de la Banque d’Israël, Stanley Fisher, a démenti vouloir entrer en politique et justifié sa décision par des raisons personnelles.

Contexte France. Marathon parlementaire pour l’adoption du mariage pour tous. Le début des débats parlementaires est aujourd’hui marqué par l’annonce du gouvernement d’ajouter au projet de loi la naturalisation des enfants nés de mères porteuses étrangères.

Mali. L’armée française poursuit son offensive militaire au nord du pays.  « Cela prendra du temps avant que la menace terroriste soit réellement écartée, déclare Laurent Fabius dans le Parisien.  « Nous entrons dans une phase compliquée  où les risques d’attentats et d’enlèvements seront forts ».  « Cela prendra du temps avant que la menace terroriste soit réellement écartée. Mais le dispositif français n’a pas vocation à être maintenu. Nous partirons rapidement.  »

Le rôle du Qatar en questions.  Un Etat financier mais aussi un Etat religieux.  Le rôle du Qatar au Mali est aujourd’hui fortement contesté, notamment par Jean Michel Apathie ce matin sur RTL ou dans l’édito politique de Caroline Roux sur Europe 1., qui mettent en évidence les besoins économiques et financiers de la France face à l’attitude du Qatar au Mali.

Selon des officiels européens cités par Natalie Nougarède du quotidien le Monde, « deux avions qataris se sont posés à Tessalit au printemps 2012, en pleine zone malienne contrôlée par les salafistes armés.  

Israël en France. Les médias français n’accordent aujourd’hui encore qu’une très faible attention à l’actualité israélienne.

A Noter. « Israël,  à quoi peut vraiment servir un parti centriste ? »  Le célèbre écrivain israélien, Avraham B. yehushua, très critique à l’égard de la droite israélienne,  se félicite de la volonté populaire des Israéliens lors des élections, qui ont placé leurs espoirs de paix et d’avenir dans un parti modéré,  mais « complétement novice en matière politique » ajoute-t-il dubitatif (Libération)

Terrorisme islamiste en France. Lors d’une conférence internationale sur la lutte contre l’extrémisme violent, mardi, à Bruxelles le ministre français de l’Intérieur Manuel Valls a déclaré que l’action de Mohamed Merah a été le résultat d’une préparation minutieuse, d’un véritable processus d’apprentissage fait de contacts nombreux ». « La fameuse thèse du loup solitaire ne tient pas pour Merah ».

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Barak – Ashkenazi, le combat des chefs. Les médias israéliens font aujourd’hui leur Une sur les relations tendues et désormais judiciaires qui opposent le ministre de la Défense à son ancien chef d’Etat-major Gabi Ashkenazi. Au cœur d’un combat judiciaire. Les médias font état des mauvaises relations entre les deux hauts responsables militaires qui auraient poussé l’ancien chef d’Etat-major de Tsahal a demandé une enquête d’ordre privée sur Ehud Barak. Face à ses révélations, une enquête publique a été menée qui recommande aujourd’hui l’ouverture d’une enquête criminelle contre Gabi Ashkenazi.

 

Former IDF Chief of staff Gabi Ashkenazi in 2007 (photo credit: Abir Sultan/Flash90)

 

Démission surprise de Stanley Fisher. L’annonce du retrait de la vie économique du célèbre  gouverneur de la banque d’Israël, deux ans avant la fin de son mandat, fait l’effet d’une bombe médiatique en Israël. Stanley Fisher dément vouloir entrer en politique. Durant sa conférence de presse mercredi matin, le Gouverneur de la Banque d’Israël  a démenti vouloir entrer en politique et justifié sa décision  par des raisons personnelles.

 

Prime Minister Benjamin Netanyahu shakes hands with Bank of Israel Governor Stanley Fischer. (photo credit: Amos Ben Gershom/GPO/Flash90)

 

Nouveau gouvernement : Début des consultations officielles. Le président de l’Etat d’Israël a commencé mercredi les consultations officielles des leaders des nouveaux partis élus à la nouvelle Knesset. A travers ces consultations politiques, le Président de l’Etat d’Israël a la responsabilité de choisir le parti le plus apte à former une coalition stable au parlement israélien. Shimon Pérès consulte les leaders de partis en fonction du nombre de mandats obtenus à la Knesset. Aujourd’hui, Likoud Beiteinou puis Yesh Atid. A l’issue de la consultation de l’ensemble des partis, vendredi prochain, le président de l’Etat d’Israël désignera officiellement le leader du parti chargé de former et de diriger le prochain gouvernement israélien. Sauf surprise, Benyamin Netanyahou bénéficiera de 42 jours pour présenter son nouveau gouvernement à la nouvelle Knesset.

L’Egypte au bord du chaos. Les médias israéliens commentent largement les déclarations du ministre de la Défense égyptien. Le pouvoir du président Morsi au bord de l’effondrement : « La poursuite du conflit entre les forces politiques et leurs divergences sur la gestion du pays pourraient conduire à un effondrement de l’Etat, a déclaré le général Abdel Fattah al Sissi.

Les manifestations contre le Président Morsi et les Frères Musulmans ne cessent de s’amplifier en Egypte malgré l’établissement de l’état d’urgence.

L’Egypte peut-elle imploser ? Les commentateurs israéliens considèrent que ces manifestations populaires, nées comme toutes celles du printemps arabes, en raison de crises économiques et sociales, sont aujourd’hui devenues l’objet d’une contestation politique anti Morsi forte et déterminée.

Nouveaux massacres en Syrie. Les médias israéliens ont largement diffusé les images d’horreur des derniers massacres découverts en Syrie.

Israël prêt à tout. Les spécialistes militaires israéliens rappellent que la Syrie dispose d’un arsenal militaire ultra moderne.  Les Israéliens vérifient leur masque à gaz. Face à la montée des tensions à la frontière nord et la possible utilisation d’armes chimiques contre Israël, les médias israéliens rendent compte des  préparatifs de défense passive dont font preuve les israéliens.

 

 

Le Hezbollah accuse Israël d’avoir survolé le Liban dans la nuit de mercredi, notamment la région de Nakura.

Iran. Israël ne peut pas stopper seul le programme nucléaire iranien. Selon les médias israéliens, le Premier ministre Netanyahou aurait déclaré à une délégation américaine à Jérusalem, qu’Israël pouvait infliger des « dommages importants » aux installations iraniennes, mais que l’armée américaine était  « parfaitement » capable de les détruire.

 

Benjamin Netanyahu speaking to the AJC Board of Governors in the Prime Minister's Office in Jerusalem on January 28, 2013. (photo credit: Moshe Milner/GPO/Flash90)

 

Ahmadinejad exhorte le monde musulman à s’unir pour détruire le sionisme. Nombreux sont les médias israéliens qui rapportent les propos antisémites tenus par le président iranien lors de la journée de la Shoah.

Merah, un terroriste islamiste qui n’avait rien d’un loup solitaire. La presse israélienne  rapporte aujourd’hui les propos sans ambigüité tenus mardi à Bruxelles par le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls. Contrairement à la thèse officielle et médiatique qui avait circulé aux moments des faits, le terroriste français responsable des massacres des enfants juifs de l’école Ozar Hatorah et de Montauban avaient des contacts établis et connus avec le réseau al Qaida.

Hillary Clinton félicite les électeurs israéliens. « Un pourcentage significatif de l’électorat israélien a exprimé le besoin de prendre un chemin différent à la fois sur la scène intérieure et sur la voie du processus de paix  au Proche Orient. »

Le Premier ministre Netanyahou a débloqué 100 millions de dollars  correspondant à une partie des sommes dues à l’Autorité palestinienne en raison de la situation financière très difficile de l’Autorité palestinienne.

Service de Presse

 

Podcast : Retrouvez, l’essentiel de l’actualité économique de la semaine en Israël dans Kikar Habusiness.

 

 

 http://kikarhabusiness.podomatic.com/entry/2013-01-20T09_49_16-08_00

Sur la page kikar habusiness vous pouvez écouter chaque semaine un résumé en podcast de  l’actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire de news choisies parmi les plus grands titres de la presse israélienne, développées dans un programme radio présenté par Fabrice Joseph.

Au sommaire de l’émission du 20 janvier 2013 :

– Économie: En 2012, l’inflation en Israël était de 1,6%. C’est le taux le plus bas depuis 6 ans. Bien que les prix du carburant et l’électricité ont augmentés, ceux des sacro-sain tomates et concombre ont diminués. D’après la banque d’Israël, le taux d’inflation ne devrait pas dépasser 1,8% en 2013-

– Chimie: Israël a signé un accord avec la Chine pour la vente de potasse. C’est Israel Chemicals qui a remporté le contrat d’un montant de 264 millions de dollars pour la fourniture de 660.000 tonnes de potasse. La plus grande partie du minerai proviendra de la mer morte et sera exporté via le port d’Eilat.

– Export : Les exportations de diamants d’Israël ont chuté de 22,8% en 2012.Une baisse qui a contribué à la faible progression des exportations israélienne l’année dernière. Selon le ministère de l’industrie et du commerce, sauf crise mondiale majeures, les exportations de diamants devraient rebondir en 2013

Retrouvez le développement de ces titres en cliquant sur le lien pour écouter l’émission du 20 janvier ou abonnez au podcast kikar habusiness  et télécharger automatiquement l’émission sur votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette.

 

Podcast : Retrouvez, l’essentiel de l’actualité économique de la semaine en Israël dans Kikar Habusiness.

 http://kikarhabusiness.podomatic.com/entry/2013-01-13T09_50_44-08_00

 

Sur la page kikar habusiness vous pouvez écouter chaque semaine un résumé en podcast de l’actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire de news choisies parmi les plus grands titres de la presse israélienne , développées dans un programme radio présenté par Fabrice Joseph et Alexandre Allali.

-Economie : Les pertes causées à l’économie israélienne par la tempête de neige de mercredi dernier s’élèvent à 170 millions de shekels, soit 35 millions d’euros. L’industrie et les services ont dû faire face à un taux d’absentéisme élevé , mais les conséquences pour l’agriculture sont à plus long terme.

-Finance :  Les ménages israéliens vivent au-dessus de leurs moyens ce qui pourrait à terme avoir des conséquences sur l’ensemble de l’économie. Les études montrent qu’ils n’ont pas les connaissances de base pour gérer correctement leur budget. Mieux éduquer les familles leur éviterait de se retrouver en difficulté mais stimulerait aussi l’économie du pays.

-Immobilier :L’immobilier en Israël, a augmenté de 4,5% en 2012. Bien que les prix du neuf aient légèrement baissé, ils montent en flèche dans l’ancien. De nombreux chantiers ont été purement et simplement annulés en raison de la pénurie de main d’œuvre, et de la crise du crédit.

 

Retrouvez le développement de ces titres en cliquant sur le lien pour écouter l’émission du 13 janvier ou abonnez au podcast kikar habusiness et télécharger automatiquement l’émission sur votre ordinateur , votre smartphone ou votre tablette.

Liste des principaux partis politiques candidats aux élections législatives en Israël

 

PARTIS DE DROITE

LIKUD BEITEINU

Leader –: Benjamin Netanyahu et Avigdor Lieberman

 

Knesset – 42 députés

Historique. Le Likoud est issu de la fusion en  1973 du mouvement Révisionniste et du parti Hérout de Menachem Begin avec d’autres petites factions politiques.  Le Likoud a remporté sa première élection nationale en 1977.

Programme. Le  Likoud s’oppose à tout autre retrait unilatéral de territoires, à toute forme de  négociations  avec des organisations terroristes et s’est déclaré en faveur d’une reprise des négociations avec les Palestiniens une fois seulement que l’Autorité palestinienne ait pleinement reconnu le droit d’Israël d’exister, cessé toute forme d’incitation à la haine et à la violence et confisqué toutes les armes illégales. Le Likoud considère  Jérusalem comme la capitale indivisible d’Israël et appelle à l’achèvement de la barrière de sécurité anti-terroriste.  Au niveau social, le Likoud préconise une  réduction des impôts et encourage un plus grand rôle des femmes dans la population active.

(Israel Beiteinu (Israël est notre maison

Historique. Israel Beiteinu a été fondé en 1999 par Avigdor Liberman, ancien chef de cabinet de Binyamin Netanyahu

.

Programme. Israël Beiteinu promet de sévir contre le crime, maintenir une majorité juive en transférant certaines régions peuplées par des Arabes israéliens à l’Autorité palestinienne tout en conservant certains blocs de constructions juives en Cisjordanie à l’intérieur des frontières d’Israël. .  Bien que le parti adopte une attitude nationaliste, A. Liberman a déclaré qu’il soutiendrait des concessions territoriales sous certaines conditions.

Sur le plan économique et social, Israël Beiteinu réclame principalement de lourds investissements dans le secteur de  l’éducation.

En tant que principal parti représentant les citoyens originaires d’URSS, Israel Beitenu est marqué par un agenda laïc, notamment en réclamant le mariage non-religieux en Israel ou le service militaire pour tous. Israel Beitenu demande aussi un changement du système électoral israélien qui renforce les pouvoirs du 1er Ministre.

 

(HABAYIT HAYEHUDI (foyer juif

Leader – Naftali Bennett
Knesset
– 3 Députés

Historique. Habayit Hayehudi est né en Novembre 2008 de la fusion des partis National religieux, Moledet et Tkuma

Programme. Le parti du foyer juif déclare agir pour assurer le caractère juif de l’Etat d’Israël, tout en respectant les droits des minorités en Israël, y compris ceux de la minorité arabe.

Sur le plan du conflit israélo-palestinien,  Habayit Hayehudi estime qu’un État palestinien sur la majeure partie de la Cisjordanie ou l’annexion de la Cisjordanie et de ses 2 millions d’habitants arabes sont deux solutions impossibles à mettre en œuvre et qui en outre, mettent en danger l’avenir de l’Etat d’Israël.

Sur le plan régional, le parti du foyer juif considère qu’Israël est un îlot de démocratie et de liberté au milieu d’un océan de régimes arabes totalitaires.

Son programme électoral considère que les médias israéliens devraient être plus équilibrés et ne pas seulement être les porte-paroles de quelques élites historiques d’Israël.

(OTZMA LEYISRAEL (la force d Israël

Leaders – Michael Ben-Ari, Aryeh Eldad

Knesset – 2 députés

"חיי אדם הם דבר קדוש". אריה אלדד. (צילום: אתר הכנסת)

Historique. Otzma Leyisrael a été créé le 13 novembre 2012 par les députés Aryeh Eldad et Michael Ben-Ari, qui ont quitté le mouvement d’Union nationale, pour former un nouveau parti avant les élections de la 19 ème Knesset

Programme. Otzma LeYisrael se distingue du reste de l’aile droite en jurant  allégeance au grand Israël mais en  promettant aussi  de « prendre soin » des Arabes israéliens et des travailleurs étrangers

PARTIS DE GAUCHE

 

(AVODA (Travailliste

Leader – Shelly Yacimovich

Knesset-8 députés après le départ d’Ehud Barak et de quatre autres députés pour Atzmaut.

Historique. Le parti travailliste est issu du principal mouvement de travail-sioniste d’Israël, Mapai,  qui a jouit d’un monopole sur le pouvoir en Israël jusqu’en 1977.

Programme. La responsabilité sociale est le nouveau thème de campagne défendu par le parti travailliste qui se concentre davantage sur les droits économiques et la justice sociale.   L’une des promesses d’Avoda est d’augmenter le salaire minimum en Israël  en trois étapes. Autre enjeu d’importance pour la plate-forme du parti travailliste : le retour à la table des négociations avec les Palestiniens.  Améliorer l’éducation, la condition des femmes et des minorités arabes, réduire la criminalité et la corruption sont aussi les thèmes de campagnes développés par le parti travailliste.

(MERETZ (Energie

Leader – Zahava Gal-on

Knesset – 3 députés

Historique. Le parti Meretz est né en 1992 comme  parti de coalition qui comprenait le Shinui, mouvement de défense des droits de la gauche citoyenne et la faction du Mapam, représentant l’aile gauche du mouvement kibboutz.

Programme. Le parti Meretz se prononce en faveur de la création d’un Etat palestinien par la négociation et demande qu’Israël démantèle toutes les implantations de peuplement juif dans les territoires palestiniens, en plus d’un retrait complet de la ligne verte.

Le mouvement défend l’égalité des arabes en Israël et les droits civils pour les homosexuels.  Meretz aussi réclame une politique économique fondée sur la justice sociale et soutient une séparation complète entre la religion et de la politique israélienne.

 

PARTIS DU CENTRE

(KADIMA (en avant

Leader – Shaul Mofaz

חברת אבטחה

Knesset –28 députés

Historique. Le parti centriste Kadima a  fait irruption sur la scène politique israélienne en novembre 2005,  lorsque l’ancien Premier ministre Ariel Sharon a démissionné du parti du Likoud,  en raison de l’opposition interne à sa politique de désengagement de Gaza. A. Sharon a recruté au sein de Kadima de hauts membres du Likoud, notamment Ehud Olmert, et du parti travailliste, comme Shimon Pérès,  avant d’appeler à des élections anticipées qui ont lieu le 28 mars 2006.

Programme. Kadima appelle à un retour à la feuille de route afin de générer une solution de deux États pour mettre fin au conflit palestino-israélien. E. Olmert s’est déclaré en faveur d’autres désengagements unilatéraux, si la feuille de route échouait, renonçant ainsi à une partie des implantations de peuplement juif actuel.

Kadima désire maintenir le statu quo entre religion et Etat, et favoriser l’emploi par le biais d’investissements nationaux et internationaux.

 

YESH ATID (il y a de l’avenir)

Leader – Yair Lapid

Knesset– aucun député

Historique. Le nouveau parti Yesh Atid a été créé en 2012 par Yair Lapid.

Programme. Yesh Atid met l’accent sur le service national pour tous les Israéliens et sur la réforme du système électoral. Le plan de paix du parti de Yair Lapid est encore confus mais il se prononce pour une solution de deux États qui maintient, au sein des frontières d’Israël, des implantations de peuplement telles qu’Ariel et considère Jérusalem comme une capitale indivisible.

Le parti Yesh Atid  ne présente pas de politiques budgétaire ou économique particulières.

HATNUAH (le mouvement)

Leader– Tzipi Livni

Knesset– aucun député mais 7 députés de Kadima ont rejoint Hatnuah

Historique.  Le Parti Hatnuah a été formé en Octobre 2012 par des anciens membres du Parti Kadima, après la défaite de Tzipi Livni contre Shaul Mofaz pour diriger le parti, en Mars 2012.

Programme. La plateforme du nouveau parti de Tzipi Livni se concentre principalement sur les questions liées au processus de paix et à la reprise des négociations avec l’Autorité palestinienne.

 

PARTIS ARABES

 

RA’AM – Liste arabe unifiée

Leader- Ibrahim Sarsur, Ahmed Tibi

Knesset – 4 députés

Programme. RA’AM souhaite mettre un terme à ce qu’il considère être l’occupation israélienne des territoires. Il appelle à démanteler toutes les implantations de peuplement israéliennes, y compris ceux des hauteurs du Golan et le long de la frontière libanaise qui appartiendraient selon lui au Liban. RA’AM se déclare en faveur d’un État palestinien indépendant, avec Jérusalem pour capitale.

Sur le plan religieux, RA’AM estime qu’Israël devrait permettre à des tribunaux religieux islamiques d’exercer des fonctions judiciaires, surtout parmi les communautés de Chiites  israélo-arabes. Ce parti réclame aussi  une augmentation budgétaire pour subventionner tous les lieux saints, appartenant à des musulmans, chrétiens et druzes.

BALAD

Leader – Jamal Zahalka

Knesset – 3 députés

Historique. Balad a été crée en 1996 par un groupe de jeunes intellectuels arabes israéliens dirigés par Azmi Bishara

Programme. Balad se prononce pour le retrait d’Israël de tous les territoires conquis en 1967 et pour la création d’un Etat palestinien avec Jérusalem Est comme capitale.

Sur le plan identitaire, Balad estime qu’Israël ne devrait pas être un État juif, mais un pays neutre pour l’ensemble de ses citoyens ; plus précisément un État démocratique et laïque.

HADASH  (parti communiste israélien)

 

Leader – Mohammed Barake

Knesset – 4 députés

Historique. Le parti Hadash est né le 15 mars 1977

Programme. Les principaux points de la plate-forme de Hadash incluent un retrait israélien aux frontières d’avant 1967, établissant un État palestinien aux côtés d’Israël. Le parti Hadash défend aussi le « droit de retour »  pour les Palestiniens et demande  à Israël de rejoindre le traité de non-prolifération nucléaire (TNP)..

PARTIS RELIGIEUX

 

SHASS, (les gardiens sépharades de la Torah)

Leaders – Eli Yishai, Aryed Déri, Ariel Atias

Knesset – 10 députés après le départ de Chaim Amsellem

Historique. Le Shass a été fondé dans les années 80 par le Rabbin Ovadia Yossef pour  représenter les ultra-orthodoxes juifs Séfarades (Juifs ressortissants des pays arabes et d’Afrique du Nord).

Programme. Le Shass est opposé à la division de Jérusalem ainsi qu’à toute souveraineté palestinienne ou autre,  sur le Mont du Temple.

Sur le plan intérieur, le Shass souhaite défendre les valeurs sociales et juives en mettant l’accent sur les personnes défavorisées de la communauté orthodoxes sépharades. Le Shaas souhaite préserver le système scolaire ultra-orthodoxe, les avantages financiers en faveur des familles nombreuses, et maintenir les dispenses militaires pour les étudiants de yeshivot.

UNITED TORAH JUDAISM  (Judaïsme unifié de la Torah)

Pas de principaux leaders

Knesset –  5 députés

Historique. Le parti de la Torah unifiée a été fondé en 1992.

Programme. Ce parti se déclare opposer à la séparation de la religion et de l’Etat, au service militaire pour les étudiants de Yeshivot, et comme pour le Shass, au respect des lois du Sabbat notamment celles qui empêchent les entreprises  d’ouvrir sur les jours de fêtes.

Le Judaïsme unifié de la Torah prône une aide financière pour  la communauté ultra-orthodoxe, y compris les avantages économiques pour les familles nombreuses.

ELECTIONS LEGISLATIVES ISRAELIENNES- Ouverture des votes aux représentants israéliens à l’étranger

10 janvier 2013 1 commentaire

10 janvier 2013  


yossi

Dans le cadre des élections législatives de la 19ème Knesset, le 22 Janvier prochain en Israel, les ressortissants israéliens à l’étranger sont invités à voter aujourd’hui à l’Ambassade d’Israël.

Plus de 200 électeurs recensés à Paris, parmi lesquels les diplomates et leur famille, les représentants des grandes institutions israéliennes en France, les personnels maritimes ont la possibilité de voter au cours de la journée, entre 9 heures et 20 heures.

Parmi les 92 représentations diplomatiques israéliennes, l’Ambassade d’Israël à Paris est la troisième en termes de nombre de votants, après l’Ambassade d’Israël à Washington et le Consulat général de New York.

A travers le monde, près de 4500 électeurs israéliens sont aujourd’hui appelés au vote. Le premier bureau de vote à Wellington en Nouvelle Zélande a déjà procédé au vote.

Les élections à l’étranger se termineront avec la fermeture des bureaux de vote à Los Angeles et à San Francisco.

Le 22 janvier prochain, près de 5 700 000 électeurs vivant en Israel âgées de plus de 18 ans seront appelés aux urnes.

Après avoir voté, l’Ambassadeur d’Israël en France, Yossi Gal, a fait la déclaration suivante :  « Les élections sont la manifestation démocratique la plus importante dans la vie de chaque citoyen. Nous sommes fiers de notre système démocratique et sommes heureux d’accomplir notre devoir civique pour les idéaux de la démocratie. Aujourd’hui, nous ne sommes ni ambassadeurs, ni ministres. Aujourd’hui, nous sommes de simples citoyens qui remplissons nos obligations en participant aux élections. Dans la période que nous traversons actuellement, avec  tout ce qui se passe autour de nous, le processus électoral est encore plus important. Nous allons naturellement suivre de près ces élections du 22 janvier et aujourd’hui, je ne peux qu’exprimer le vœu que le plus d’Israéliens possible prennent part à ce processus. »

 

michel

rachel

Catégories :officiel Étiquettes : , ,
%d blogueurs aiment cette page :