Archive

Archive for the ‘Science et technologie’ Category

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 22 Octobre 2014

CAFE_PRESSE_LOGO

Le Hamas préparait une attaque terroriste majeure contre Israel. Selon Times of Israel, le Hamas prévoyait d’envoyer 200 terroristes armés pour attaquer des zones civiles en Israël et « infliger des pertes massives» selon un article publié mardi par le magazine américain Vanity Fair.

DPRK2

Israël en France.  L’actualité israélienne est trop faiblement traitée aujourd’hui dans les médias français pour l’objet d’une analyse éditoriale représentative.
Le président Reuven Rivlin. Le Figaro rend compte aujourd’hui de la polémique née de la vente par des Palestiniens de leurs maisons situées dans le quartier de Siwan à Jérusalem Est à des nationalistes israéliens. Des achats qui, selon Cyrille Louis, compliqueraient « un peu plus un éventuel partage de la ville en cas d’accord de paix ». Bien que souvent présenté en France comme nationaliste, le président Reuven Rivlin, a tenu à mettre en garde contre ses agissements : «Jérusalem ne peut pas devenir une ville dans laquelle les constructions se déroulent secrètement, et où les gens se glissent dans des appartements à la faveur de la nuit.»

Moyen Orient.
Lutte contre les terroristes de l’EI.

Le 1er Ministre irakien se rend cette semaine en Iran pour, selon le quai d’Orsay » obtenir une coopération plus importante du gouvernement iranien lui aussi dirigée par des Chiites ». Selon un diplomate français cité aussi par le Canard enchainé, « Washington et Téhéran se rapprochent grâce aux djihadistes ».
Téhéran arme les kurdes et aurait envoyé des conseillers militaires en Irak (Brève le Parisien). G. Malbrunot du Figaro avertit que les djihadistes de l’EI  viennent d’attaquer  une ville proche de l’Iran…
L’EI voudrait ouvrir un nouveau front au Liban et en Jordanie selon le gouvernement libanais (Canard enchainé)
Contexte Proche et Moyen – Orient.

Les médias israéliens se font aujourd’hui largement l’écho de la baisse du pouvoir d’achat ainsi que des rumeurs d’élections démenties par le 1er Ministre Netanyahou.

 

Vie quotidienne en Israel.

Hausse des denrées de bases. Selon une enquête réalisé par le média britannique The Marker, le prix des aliments casher serait deux fois plus élevé en Israël qu’en Grande-Bretagne.

Cette information dont le Haaretz se fait l’écho s’inscrit dans les multiples formes de la contestation sociale contre la vie chère et l’appel à l’exil des israéliens de Berlin. Un appel vivement dénoncé en Israel y compris par le parti de Yesh Atid de Yair Lapid qui est parvenu au pouvoir au nom de la lutte contre la vie chère en Israel.

Kahlon : Mon parti permettra de lutter contre le coût de la vie croissant en Israël.  « le coût de la vie n’est pas une fatalité ou un décret du ciel, », a déclaré l’ancien ministre du Likoud Moshe Kahlon à Israel Ayom. L’ancien Ministre Moshe Kahlon qui aurait l’intention de lancer un nouveau parti politique, a déclaré lundi que sa première priorité serait la lutte contre la montée du coût de la vie en Israël.

Netanyahou: La dernière chose dont nous avons besoin maintenant, c’est une élection.  Selon les médias israéliens, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu mercredi matin une réunion  avec les chefs des autres partis de la coalition dans le but de désamorcer les tensions et de stabiliser son gouvernement.
Le mouvement intervient après une série d’affrontement partisans, suscités entre autres par l’abandon d’un projet de réforme de la politique de conversion religieuse.

Processus de paix.

Livni, Lapid unissent leurs forces pour faire avancer la reprise des pourparlers de paix avec les Palestiniens. Selon le Yediot, la Ministre de la justice Tzipi Livni et le ministre des Finances Yair Lapid uniront leurs forces pour former un front commun diplomatique pour faire avancer le processus de paix.
«Dès la semaine prochaine, à la Knesset nous formerons un seul bloc, 25 mandats » en faveur d’un arrangement diplomatique avec les Palestiniens a déclaré en substance Tzipi Livni.

לפיד ולבני ישתפו פעולה במטרה לקדם תהליך מדיני  (צילום: אלי מנדלבאום, גיל יוחנן)

Le Hamas préparait une attaque terroriste majeure contre Israel. Selon Times of Israel, le Hamas prévoyait d’envoyer 200 terroristes armés pour attaquer des zones civiles en Israël et « infliger des pertes massives» selon un article publié mardi par le magazine américain Vanity Fair.
Une attaque via les tunnels. Il s’agirait, selon le porte-parole de Tsahal, Peter Lerner, d’un plan coordonné, qui visait à attaquer par surprise, via les tunnels,  plusieurs endroits en Israël de manière simultanée  lors de la fête de Rosh Hashana. L’action israélienne dans la bande de Gaza a permis entre autres d’empêcher cette vague d’attentats terroristes du Hamas sans précédent contre des civils israéliens.

Un soldat dans un tunnel à Gaza (Crédit : IDF Spokesperson/FLASH90)

Sans Transitions. Economie et High Tech.
Un contrat de 85 millions de dollars pour ELBIT.  Selon Globes, Elbit Systems (ESLT) a annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat avec un pays asiatique non communiqué pour un montant total d’environ 85 millions de dollars. Le contrat comprendrait entre autre une mise à niveau des avion de chasse F-5.

northrop_f5e

 

 Service de Presse

Service de Presse

Publicités

Teva perd son président, mobileye à Wallstreet et flambée des prix: écoutez Kikar Habusiness!

kikar

Kikar Habusiness propose un traitement différent de l’information sur le proche-orient. Un concept original, qui permet de découvrir Israël à travers le prisme de l’économie.

Au sommaire cette semaine:

LE PRÉSIDENT DE TEVA DÉMISSIONNE. Philip Frost quittera son poste à la fin de l’année. Il l’annonce dans un courrier adressé aux actionnaires. Il assure que: « le groupe travail à un plan de succession ».

UNE SOCIÉTÉ ISRAÉLIENNE BIENTÔT À WALL STREET? Mobileye a déposé un projet d’introduction en bourse. La start-up espère lever 100 millions de dollars. Elle développe un système anticollision pour l’industrie automobile.

FLAMBÉE DES PRIX DE L’IMMOBILIER. Le FMI met en garde Israël contre les risques d’une bulle spéculative. Le prix des loyers est de 10% supérieur à la moyenne historique. La banque centrale doit donner plus de poids à la politique des taux d’intérêts.

Cliquez sur le lien pour écouter l’émission:

http://kikarhabusiness.podomatic.com/entry/2014-06-22T07_33_44-07_00

Monnaie virtuelle, pénurie de mains d’oeuvre et sécurité de la coupe du monde: écoutez Kikar Habusiness!

kikar

 

Kikar Habusiness propose un traitement différent de l’information sur le proche-orient. Un concept original, qui permet de découvrir Israël à travers le prisme de l’économie.

Au sommaire cette semaine:

INSTALLATION D’UN DISTRIBUTEUR DE BITCOINS A TEL-AVIV. Les israéliens pourront échanger leurs shekels contre de la monnaie virtuelle. Les bitcoins sont en circulation dans le monde entier depuis 2008. La banque d’Israël met en garde contre les risques de manipulations et d’utilisations frauduleuses.

MANQUE DE MAIN D’OEUVRE DANS LE BTP ISRAÉLIEN. Le gouvernement souhaite relancer les mises en chantier. Il va revoir sa politique d’immigration. En 2019 Israël accueillera sur son sol 15000 travailleurs étrangers dans le bâtiment.

ISRAËL SECURISE LA COUPE DU MONDE. Les entreprises israéliennes sont présente au Brésil. Elles assurent la sécurité des stades. Elles fournissent des solutions complètes de gestion des risques aux autorités brésiliennes.

Cliquez sur le lien pour écouter l’émission:

http://kikarhabusiness.podomatic.com/entry/2014-06-15T02_40_23-07_00

Dans les champs de maïs français, l’arrosage au goutte-à-goutte

14 mai 2014 (AFP)

 

 

 

 

Le paysage, loin d’être désertique, est même franchement verdoyant. Pourtant, ce sont des goutteurs que des paysans ont installé dans leur champs de maïs, au sud de la France, afin de les irriguer en économisant l’eau.

Le goutte-à-goutte appliqué à l’irrigation est né en Israël dans les années 60. Il s’est ensuite exporté surtout vers l’Afrique et notamment le Kenya, mais aussi dans les vignes et les vergers du sud de la France, en manque d’eau. Et depuis trois ans, il prend ses quartiers dans les champs de maïs français.

La raison ? Des tensions liées à l’utilisation de la ressource « commencent à se poser, notamment dans le sud-ouest (Poitou-Charentes, Landes, Béarn…), où prédomine la monoculture du maïs irrigué », explique l’agronome Marc Dufumier, auteur de « 50 idées reçues sur l’agriculture et l’alimentation ».

« Ces tensions sont le fait de modifications culturales dans ces régions et l’arrivée du maïs à la fin des années 80 qui demande d’avantage d’eau, surtout sur terrain calcaire », relève Alexis Delaunay de l’Office de l’eau (Onema).

Certains agriculteurs sont à juste titre excédés par les arrêtés limitant ou interdisant l’arrosage. Et parler d’eau avec Joël Hérault, agriculteur dans les Deux-Sèvres, c’est comme ouvrir une blessure personnelle.

En 2005, le préfet, « sévère » selon lui, prononce une énième interdiction mais il arrose quand même. L’État et des associations de protection de l’environnement l’attaquent et l’exploitant agricole est condamné à une amende 1.000 euros.

« J’en ai fait une dépression », raconte-t-il, amer.

– 20% d’eau en moins –

Près de dix ans plus tard, l’agriculteur décide d’équiper un tiers de ses 120 hectares en goutte-à-goutte. L’investissement est important — au moins 4.000 euros par hectare — mais Joël Hérault espère améliorer ses rendements, et surtout ne plus être montré du doigt.

Car le goutte-à-goutte sur grandes cultures est discret. Enterré, il est moins provoquant donc qu’un canon à eau ou une rampe d’arrosage en plein été. Mais surtout, beaucoup moins consommateur.

Des tuyaux quadrillent ses champs tous les mètres, à 20 ou 30 centimètres de profondeur. Là des goutteurs, espacés de 50 centimètres chacun, déversent en continu une petite quantité d’eau au pied des racines.

Le système permet de consommer 30% d’eau en moins car l’eau ne s’évapore pas et n’est pas éloignée des cultures par le vent, selon Netafim, le spécialiste israélien de cette technologie.

L’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea), qui teste le goutte-à-goutte enterré depuis 2008 à Montpellier, parle lui d’une économie de 15 à 20%.

Mais les bénéfices ne s’arrêtent pas là. Les tuyaux permettent aussi de délivrer des engrais azotés (la fertigation) et là aussi en moindre quantité qu’avec un épandage traditionnel car il n’y a pas d’effet de « lessivage ».

Les parcelles restent sèches, ce qui évite la prolifération de mauvaises herbes ou de champignons et donc des traitements herbicide ou fongicide. Et il n’y a pas besoin de main-d’oeuvre pour arroser, explique Christophe Harel, responsable Netafim pour le nord-ouest de la France.

Les frères Thuaud, installés en Loire-Atlantique, ont même réussi à économiser 40% d’eau et 20% d’azote. Et grâce à ce « biberonnage » de précision, ils ont réussi à augmenter significativement leurs rendements de maïs et le taux de protéines de leur blé.

– Politique –

Malgré ces avantages, seulement 1.000 hectares de maïs — sur les 1,8 million d’hectares cultivés — sont en goutte-à-goutte en France. Alors qu’aux États-Unis ou en Italie, des milliers d’hectares le sont déjà.

Car l’investissement est lourd et le système nécessite un entretien rigoureux. De plus, il s’adresse à des exploitants déjà engagés dans une démarche agroécologique puisque pour préserver l’installation il faut être en « sans-labour », une technique de travail du sol sans labourage qui permet de limiter l’érosion et de préserver la vie sous terre.

Mais comme l’agriculture absorbe toujours plus de 70% de l’eau consommée, Bruno Montagnon, de Netafim-France, pense que « le gros levier pour développer ce système est politique ».

En Rhône-Alpes, la région, avec des fonds européens, a permis à un agriculteur de s’équiper en 2012. Si les résultats sont concluants à échéance de cinq ans, elle pourrait mettre en place des aides à l’investissement pour d’autres exploitations.

 

Podcast : L’actualité israélienne, à travers le prisme de l’économie

kikar

http://kikarhabusiness.podomatic.com/entry/2014-04-27T14_03_47-07_00

Kikar Habusiness est un podcast qui propose un traitement différent de l’information sur Israël. Un concept original avec un choix de sujets sur la vie économique israélienne, qui vont de la Haute-Technologie aux problématiques sociales, en passant par l’industrie et les débats de société.

Au sommaire cette semaine :

QUELS SECTEURS ÉCONOMIQUES PROFITENT DE PESSAH? La période des fêtes est propice aux dépenses. Certains secteurs connaissent un pic d’activité. Ils voient leurs chiffres d’affaire augmenter considérablement.

LA PART DES EXPORTATIONS VERS L’ASIE CONTINUENT DE PROGRESSER. L’Europe reste la première destination des produits israéliens. L’Asie devrait rapidement remplacer les États-Unis à la deuxième place. Le gouvernement négocie un accord de libre-échange avec l’Inde et le Chine.

IBM LANCE SON PREMIER INCUBATEUR DE START-UP EN ISRAËL. Tous les géants de la High-Tech ont déjà leur incubateur en Israël. IBM est présent dans le pays depuis 1949. Il souhaite profiter de l’esprit entrepreneurial de la Nation Start-Up.

Retrouvez le développement de ces titres en cliquant sur le lien pour écouter l’émission du Abonnez au podcast kikar habusiness et télécharger automatiquement l’émission sur votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette.

Podcast : L’actualité israélienne, à travers le prisme de l’économie.

kikar

 

http://kikarhabusiness.podomatic.com/entry/2014-04-06T02_34_51-07_00

 

Kikar Habusiness est un podcast qui propose un traitement différent de l’information sur Israël.  Un concept original avec un choix de sujets sur la vie économique israélienne, qui vont de la Haute-Technologie aux problématiques sociales, en passant par l’industrie et les débats de société.

Au sommaire cette semaine :

DISCRIMINATION A L’EMBAUCHE.Les principales victimes sont les arabes israéliens, et les juifs ultra-orthodoxe.Les préjugés ont la vie dure chez les patrons israéliens. Progrès technologique ne rime pas toujours avec progrès social dans la start-up nation.

VOLS PAS CHERS VERS ISRAËL. El-Al lance UP, sa filial low-cost. Cinq destinations vers l’Europe sont proposées au départ de Tel-Aviv. Elles font figure de test avant l’ouverture d’autres lignes.

LES ISRAÉLIENS NE SONT PAS FLAMBEURS.Soixante sept d’entre eux sont devenus millionnaire en jouant à la loterie nationale. Le Mifal Hapayis a été créé en 1951.

Depuis soixante trois ans il contribue au développement éducatif et social du pays.

Retrouvez le développement de ces titres en cliquant sur le lien pour écouter l’émission du  Abonnez au podcast kikar habusiness et télécharger automatiquement l’émission sur votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette.

Podcast : L’actualité israélienne, à travers le prisme de l’économie

 

kikar

http://kikarhabusiness.podomatic.com/entry/2014-03-30T01_40_01-07_00

 

Kikar Habusiness est un podcast qui propose un traitement différent de l’information sur Israël.  Un concept original avec un choix de sujets sur la vie économique israélienne, qui vont de la Haute-Technologie aux problématiques sociales, en passant par l’industrie et les débats de société.

Au sommaire cette semaine :

OUVERTURE DES MAGASINS PENDANT CHABBAT.Le conseil municipal de Tel-Aviv se prononce en faveur d’une autorisation. La mesure doit être approuvée par le ministère de l’intérieur. Les magasins recevront un certificat de cinq ans pour fonctionner légalement du vendredi au samedi soir.

HALTE A LA SPÉCULATION IMMOBILIÈRE.Le gouvernement israélien a pris des mesures pour freiner la hausse des prix. Il va supprimer la TVA pour les jeunes couples qui achètent leur premier appartement. Les promoteurs pourront acheter des terrains a des conditions avantageuse si ils baissent leurs prix.

INNOVATION DANS LE DEVELLOPEMENT DURABLE. L’entreprise israélienne Ecoppia a trouvé une solution pour l’entretien des panneaux solaire. Une armée de robots pour nettoyer les centaines de panneaux photovoltaïques du parc solaire de Ketura. Ils disposent d’un système d’air contrôlé pour chasser la poussière des panneaux.

Retrouvez le développement de ces titres en cliquant sur le lien pour écouter l’émission du  Abonnez au podcast kikar habusiness et télécharger automatiquement l’émission sur votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette.

%d blogueurs aiment cette page :