Archive

Archive for novembre 2013

Jets de pierres à Jérusalem: 4 personnes arrêtés

i24news.fr, le 29 Novembre 2013

רכב המשפחה שנפגע מהאבנים (צילם: נועם 'דבול' דביר)

Ils sont suspectés d’avoir attaqué un véhicule jeudi, blessant à la tête une fillette de 2 ans

La police a arrêté dans la nuit de jeudi à vendredi quatre hommes arabes âgés de 15 et 20 ans soupçonnés d’avoir jeté des pierres sur une voiture et blessé la petite Abigail Ben-Zion, 2 ans, en banlieue de Jérusalem jeudi soir.

La police pense que la motivation de cette attaque est nationaliste.

« C’est une agression aux motivations nationaliste, la zone a été immédiatement quadrillée, à la recherche des agresseurs », a déclaré Miki Rosenfeld, le porte parole de la police israélienne. « Des pierres ont été jetées sur un certain nombre de véhicules jeudi, nous surveillons la zone » a-t-il ajouté.

Abigail Ben-Zion, qui a été gravement blessée à la tête et transportée jeudi en urgence vers l’hôpital Hadassah de Ein Kerem, est à présent dans un état stable.

Regain de violences

L’attaque aux jets de pierres a eu lieu jeudi à Armon Nativ, une ville de la banlieue de Jérusalem habitée en grande majorité par des Juifs, situées à cheval sur la ligne verte (ligne de démarquation datant de l’armistice de 1948 signée entre Israël et certains de ses voisins arabes).

Cette agression intervient à un moment de violence croissante dans la région. Depuis 2010, Israël n’a jamais connu un nombre aussi élevé d’attaques en si cours laps de temps, selon un communiqué de l’armée de défense d’Israël.

Plus tôt ce mois-ci, Eden Attias, le jeune soldat de 19 ans, a été poignardé à mort par un terroriste palestinien alors qu’il dormait dans un bus.

Ce mois-ci également, un couple d’Israéliens a légèrement été blessé par des assaillants palestiniens qui ont lancé un cocktail Molotov contre leur véhicule, près de l’implantation de Tékoa.

La même semaine, les troupes de Tsahal ont abattu un Palestinien qui a tenté de poignarder l’un d’entre eux à un point de contrôle en Cisjordanie.

Publicités
Catégories :Presse israélienne Étiquettes : , , ,

Israël et les USA vont mener des manoeuvres militaires de grande envergure

i24news.tv, le 28 Novembre 2013

Prime Minister Netanyahu at Sunday's cabinet meeting

Ces exercices doivent montrer que l’option militaire reste d’actualité si l’Iran manque à ses engagements

Les Etats-Unis et Israël préparent des manoeuvres militaires conjointes de grande échelle pour le mois de mai alors que l’accord intérimaire signé entre l’Iran et le groupe des 5+1 devra arriver à échéance, selon un haut responsable israélien cité par l’hebdomadaire Time magazine .

L’objectif est de montrer qu’Israël maintient la pression sur Téhéran et que l’option militaire n’est pas exclue si l’Iran ne respecte pas ses engagements signés dans le cadre de l’accord conclu à Genève », a indiqué ce responsable israélien sous couvert d’anonymat. “Ce seront des exercices de grande échelle”, a-t-il ajouté.

Israël et les USA s’entraînent régulièrement ensemble et l’exercice programmé en mai fait partie de la routine, a souligné de son côté un porte-parole militaire européen. “Je pense que nous en sommes encore à décider de l’ampleur de cet exercice” a indiqué John W. Ross, le porte parole du commandement européen.

L’Iran a signé un accord avec les grandes puissances dans la nuit de samedi à dimanche. En échange d’une limitation dans son programme nucléaire les grandes puissances vont alléger les sanctions économiques qui frappent l’Iran. Cet accord n’est toutefois pas encore effectif et tant qu’il n’est pas entré en action, l’Iran a la latitude de faire ce qu’il veut, a reconnu récemment la porte-parole du secrétarait d’Etat américian Jen Psaki. Non seulement la période intérimaire de 6 mois n’a pas commencé mais de nombreux détails de l’accord restent encore à finaliser, a-t-elle dit

Catégories :Presse israélienne Étiquettes : , , ,

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 27 novembre 2013

Israël est en deuil. L’un des plus grands chanteurs israélien, Arik Einstein, s’est éteint mardi soir, à l’âge de 74 ans, après avoir été hospitalisé d’urgence. Des centaines d’Israéliens sont aussitôt sortis pour allumer des bougies en l’honneur du chanteur. Sa dépouille est exposée mardi à partir de 14h, place Rabin, à Tel Aviv.

Arik Einstein

Accord de Genève. Israel s’alarme. Un accord qualifié d’erreur historique par le 1er Ministre Netanyahou. « Le monde nous montre encore une fois qu’on ne peut pas compter sur lui, témoigne un israélien (Arte)

Personne n’attaque l’Amérique, fait remarquer un autre israélien interrogé sur Arte Journal (25 nov). « Nous, la guerre est à nos portes et c’est pour cela que nous sommes obligés d’inventer de l’armement de pointe en permanence » explique un expert.

C’est aussi pour cela, qu’en Israel, les références à la deuxième guerre mondiale sont omniprésentes en politique. C’est aussi la raison pour laquelle le Premier ministre a tenu à faire une référence à l’Histoire en commentant l’accord de Geneve avec l’Iran.

Les Iraniens savourent leur victoire. L’accord de Genève est perçu comme une véritable victoire pour l’Iran.  L’accord sur le nucléaire renforce les réformateurs, estiment les médias français. Pour le peuple iranien, le président Rohani a tenu ses promesses électorales.

Les Occidentaux entre prudence et soulagement. Laurent Fabius n’y croit pas du tout, estime le Canard Enchainé qui fait aujourd’hui le récit des négociations  irano-américaines entamées dès mars 2013 sous le mandat Ahmadinejad dans des états du Golfe persique. « Ils vont tricher » poursuit le quotidien satirique citant selon eux le chef de la diplomatie française.

A Noter. Le numéro 2 de l’Ambassade d’Israel en France, Zvi Tal, invité mardi de « C dans l’air sur France 5, a tenu à mettre en garde contre « l’appât économique et commercial qui risque de ne plus ramener les Iraniens à la table des négociations ».   « c’est un accord intérimaire, il faut être encore prudent et vigilant. »

A Noter aussi. Quand le Petit journal de Canal Plus diffuse des images d’un dîner privé entre le président Hollande et le 1er ministre israélien où pourtant aucun média israélien et français n’avait été convié.

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Israël est en deuil. L’un des plus grands chanteurs d’Israël, Arik Einstein, s’est éteint mardi soir, à l’âge de 74 ans, après avoir été hospitalisé d’urgence. Des centaines d’Israéliens sont aussitôt sortis pour allumer des bougies en l’honneur du chanteur Arik Einstein. Sa dépouille est exposée aujourd’hui place Rabin à Tel Aviv. Peu connu par le grand public français, ses chants pourraient être comparés à ceux d’un Jacques Brel porté par la poésie d’un Prévert.

Une légende disparait, titrent de nombreux médias israéliens. Il est dans nos cœurs. C’est un jour de deuil pour l’ensemble des Israéliens, car à travers ses chants et sa musique, chaque israélien connaissait ses chansons, qui sont apprises à l’école comme des poèmes classiques, et se reconnaissait dans le message humaniste qu’elles portaient.

Il portait en lui l’Israel que nous sommes et que nous devons être, résument les médias.

« Toi et moi, nous pouvons changer le monde » est le titre de l’une de ses chansons les plus connues.  « Plus personne ne chantera pour nous », a déclaré le directeur de l’hôpital pour annoncer son décès.  

Un hommage unanime, politique et médiatique.  Les chansons qu’il compose et chante sont la bande sonore d’Israël. Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a déclaré avoir appris sa disparition avec beaucoup de tristesse. « Avec lui, Israël perd un géant culturel. »

בנימין נתניהו  צילום: קובי גדעון, לע''מ

Sa voix était celle du peuple. Le Président Shimon Peres a déclaré que les chansons d’A. Einstein sont la bande son de toute une nation, sa voix était celle du peuple. « Bien qu’il nous ait quitté, ses chansons continueront à jouer la vie et l’espoir »

Accord entre l’UE et Israel. Le rôle crucial de Tzipi livni. Israël participera au programme scientifique européen « Horizon 2020 ». Après 8 heures de  discussions téléphonique avec la chef de la diplomatie européenne, C. Ashton, la ministre israélienne de la justice, T. Livni, est parvenue à un compromis permettant aux sociétés israéliennes de participer au projet scientifique et technologique phare de l’UE, « Horizon 2020 ».

Un budget de 80 milliards d’euros. Ce programme de recherche qui débute en 2014, s’étale sur 7 ans et dispose d’un budget initial de 80 milliards d’euros.

Selon les accords conclus par l’UE et Israël, l’accord comprendrait une clause déclarant que tout institut ou société, situés au-delà de la ligne verte, soient en mesure de demander des prêts.  Autrement dit, les entreprises israéliennes installées aussi en Cisjordanie, qui ne pourront participer à ce projet européen compte tenu de la mise en place de nouvelles restrictions territoriales à tout échange entre Israël et l’UE,  se verront financièrement dédommagées par le gouvernement israélien.

La participation israélienne à l’Horizon 2020 avait été mise en péril par les nouvelles orientations de l’UE dévoilées en juillet dernier, empêchant dès 2014, les fonds de l’UE d’être alloués aux Instituts de recherche israélien et aux sociétés ayant des activités en Cisjordanie et à Jérusalem-est. C’est pourquoi l’ensemble des médias israéliens salue le rôle  majeur qu’à jouer Tzipi Livni dans l’obtention de cet accord.  

De Hauts responsables français et britanniques en Israel pour rendre compte de l’accord de Genève. Selon les médias israéliens, un émissaire français, Jacques Audibert, est arrivé mardi à Jérusalem et un émissaire Britannique, Simon Gass, devrait arriver mercredi pour informer les responsables israéliens de l’accord de Genève.   A cette occasion, ils rencontreront, entre autres, les Ministre des Affaires stratégiques Y. Steinitz et le nouveau conseiller à la sécurité nationale du 1er Ministre, Yossi Cohen.

Director-General for Political and Security Affairs at the French Foreign Ministry Jacques Audibert.

Yossi Cohen devrait conduire une équipe israélienne à Washington dans les prochains jours pour coordonner les positions avec les États-Unis, rapportent les mardis israéliens.

58 % des Israéliens d’accord avec B.Netanyahou. Selon un sondage pour la chaine  2 israélienne, effectuée mardi soir, une majorité d’Israéliens appuient les critiques récentes du premier ministre Netanyahu à l’égard de la politique iranienne de l’administration Obama. 58 % estimant la critique justifiée, contre 28 % disant qu’elle ne l’était  pas. 60 % des Israéliens estiment aussi que l’accord de Geneve met en danger Israël. 

Processus de paix. Une initiative citoyenne israélienne. Des étudiants israéliens à Ramallah. Une délégation syndicale d’étudiants israéliens a été reçue par le président de l’Autorité palestinienne à Ramallah. Une initiative citoyenne pour rapprocher les deux peuples dans le cadre de la reprises des négociations de paix entre Israéliens et palestiniens.

Le processus de paix est un dialogue de sourds, selon des fuites parues dans la presse israélienne.

Terrorisme palestinien. Le nouveau défi salafiste. 3 Palestiniens soupçonnés de planifier des attentats terroristes à la bombe, au sud d’Hébron, ont été interceptés par Tsahal alors qu’ils circulaient dans une voiture remplie d’explosifs et d’armes.  Selon les estimations, ils prévoyaient également des attentats terroristes contre des cibles de l’Autorité palestinienne.

Une nouvelle forme de terrorisme palestinien.  Ces derniers jours, Tsahal à procéder à des arrestations liées à celle nouvelle cellule terroriste affiliée au salafisme  dans le sud de la Cisjordanie.

Le pétrole qatarien à Gaza. Le  Hamas refusant de recevoir du pétrole israélien et les nouvelles autorités égyptiennes refusant de livrer du pétrole au Hamas dans la bande de Gaza, le Qatar, qui a déjà subventionné le Hamas lors de la présidence égyptienne Morsi, serait désormais en charge d’alimenter en pétrole la bande de Gaza.

Service de Presse

 

Les salafistes un nouveau défi pour Israël

Paru sur i24news.tv, le 27 Novembre 2013

Counter-terrorism soldiers at the IDF’s Mitkan Adam base near Modi’in.

Déçus de l’Autorité palestinienne ou du Hamas, de nombreux Palestiniens rejoignent des cellules salafistes

Israël doit faire face à un nouveau défi, avec l’augmentation du nombre de militants de groupes salafistes dans les Territoires, dont trois ont été abattus mardi soir par les forces israéliennes alors qu’ils s’apprêtaient à commettre des attentats anti-israéliens.

De nombreux Palestiniens, déçus par la politique de l’Autorité palestinienne ou par celle du Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, se tournent désormais vers des mouvements salafistes. Théoriquement non violentes, ces cellules peuvent toutefois devenir actives et elles sont de plus en plus nombreuses à se structurer en organisations, posant un nouveau défi à l’armée israélienne, souligne le Haaretz.

Les services de sécurité intérieurs israéliens, le Shin Beth, ont souligné que depuis quelques mois, les membres d’un groupe salafiste « étaient en train d’établir une vaste infrastructure militaire, y compris en préparant des caches, en achetant des armes et en fabriquant des explosifs ». Deux d’entre eux ont été arrêtés et tués au début du mois.

Mardi dans la nuit au cours d’une opération des forces spéciales, trois hommes soupçonnés d’appartenir à cette même cellule ont été abattus alors qu’ils préparaient des attentats terroristes contre des cibles israéliennes, selon la police israélienne.

Les individus ont été tués à Yatta près de Hébron (sud de la Cisjordanie).

Selon un officier supérieur du commandement central, « l’opération a été menée après des semaines de surveillance. Nous avons saisi deux armes à feu et des dispositifs explosifs dans le véhicule. Cela ressemble à une cellule locale inspirée par l’Islam radical. »

A Jérusalem-Est un mouvement salafiste dénommé Hizb a-Tahrir s’est récemment fait remarquer tout comme plusieurs autres groupes implantés dans des localités de Cisjordanie autour de Hébron notamment. “Soudainement et venant de nulle part, vous apprenez que 30.000 personnes se rassemblent dans un stade au sud de Hébron”, a expliqué un haut responsable militaire au Haaretz.

Catégories :Presse israélienne Étiquettes : , , , , ,

Elie Wiesel décoré par Shimon Peres

Paru dans i24news.tv, le 26 Novembre 2013

Il s’agit d »un des meilleurs écrivains et intellectuels juifs dans le monde » a indiqué le bureau de Peres

Gali Tibbon (AFP/Archives)

Le Président Shimon Peres a remis un haut prix de distinction au lauréat du prix Nobel de la paix, écrivain figure de proue aux États-Unis d’Amérique et survivant de la Shoah Elie Wiesel.

Le président Shimon Peres lui a remis une médaille présidentielle de distinction lors d’une cérémonie émouvante lundi à New York.

Wiesel, lauréat du prix Nobel de la paix, est l’un des meilleurs écrivains et intellectuels juifs dans le monde, “un survivant de la Shoah qui pendant des décennies a travaillé pour garder vivante la mémoire de la Shoah à travers le monde et en est devenu le chef de file aux États-Unis d’Amérique », selon une déclaration du bureau de Peres.

La Médaille de distinction du Président est la médaille civile la plus élevée donnée en Israël. Présentée pour la première fois le 1er Mars 2012, elle est décernée aux personnes qui ont apporté une contribution exceptionnelle à l’État d’Israël ou à l’humanité, par leurs talents, leurs services, ou sous toute autre forme .

Les précédents lauréats du prix comprennent le président américain Barack Obama, l’ancien président Bill Clinton, l’ancien Secrétaire d’Etat le Dr. Henry Kissinger, le directeur musical de l’Orchestre philharmonique d’Israël, Zubin Mehta , et le Rabbi Adin Steinsaltz de la Fondation Rashi.

Catégories :Presse israélienne Étiquettes : , , , , ,

Accord sur le nucléaire militaire iranien – Déclaration du PM Benjamin NETANYAHU

24 novembre 2013 1 commentaire

Accord sur le nucléaire militaire iranien

Déclaration de Benjamin NETANYAHU

Premier ministre de l’Etat d’Israël

24 Novembre 2013

 

Ce qui a été conclu la nuit dernière à Genève n’est pas un accord historique, c’est une erreur historique.

Aujourd’hui, le monde est devenu un lieu bien plus dangereux car le régime le plus dangereux au monde a franchi une étape importante vers l’obtention de l’arme la plus dangereuse dans le monde entier.

Pour la première fois, les grandes puissances du monde ont accepté l’enrichissement d’uranium en Iran, tout en ignorant les décisions du Conseil de sécurité de l’ONU qu’elles avaient décidées.  Les sanctions qui ont nécessité de nombreuses années pour leur mise en place, contiennent les meilleures chances d’une solution pacifique.

Ces sanctions ont été abandonnées en échange de concessions  cosmétiques de l’Iran, concessions qui peuvent être annulées en quelques semaines.

Cet accord et ce que ce qu’il implique met en danger de nombreux pays, y compris, évidement, Israël.

Israël n’est pas tenu par cet accord. Le régime iranien s’est engagé à la destruction d’Israël et Israël a le droit et le devoir de se défendre, lui-même, face à toute menace.

En tant que Premier ministre de l’Etat d’Israël, je souhaite que cela soit clair : Israël ne permettra pas à l’Iran de développer une capacité nucléaire militaire.

 

Catégories :Divers

Israël: un nouveau président du parti travailliste Avoda

i24news.tv, le 22 Novembre 2013

 

La présidente sortante Shelly Yachimovich battue par Yitshak Herzog qui devient le chef de l’opposition

Facebook

Les électeurs du parti travailliste israélien Avoda ont finalement décidé d’accorder leur confiance au député Yitshak Herzog qui va ainsi devenir le président du principal parti de gauche en remplacement de Shelly Yachimovich qui a téléphoné au vainqueur pour le féliciter.

« C’est le début d’un voyage pour changer le visage du pays », a déclaré Yitshak Herzog dès l’annonce de sa victoire.

A 8H00 (heure d’Israël), les 3/4 des votes étaient dépouillés, Herzog menait avec 57% des voix contre 41% à Yachimovich.

Après le comptage de 2/3 des votes, Herzog rassemblait 10.995 suffrages alors que Yachimovich ne disposait que de 7.957 bulletins.

De son côté, la présidente sortante Shelly Yachimovich a salué la victoire du député Herzog et a estimé que le parti travailliste « continuera à proposer une alternative gouvernementale souhaitable ».

La participation au scrutin s’est élevée à 52,7% ce qui est un taux particulièrement élevé ces dernières années pour les 55.000 membres du parti travailliste.

« Israël en a assez des leaders d’un seul mandat », a dit Herzog, faisant référence aux 18 dernières années durant lesquelles tous les leaders du parti ayant tenté d’être réélus ont été battus. « Le pays souhaite quelqu’un qui fasse le boulot et je serai celui-là », a ajouté Herzog qui a dit vouloir tendre la main à Shelly Yechimovich car il croit en une « direction de collaboration ».

Yitshak Herzog est issu d’une longue lignée de grand commis de l’Etat d’Israël. Son père, Haïm Herzog fut président de l’Etat et son grand-père fut le grand rabbin de la Palestine mandataire (ayant précédé la création de l’Etat d’Israël).

Yitshak Herzog, avocat de formation, fut ministre de différents cabinets ministériels, dont celui des Affaires sociales lors du précédent gouvernement Netanyahou.

Le député Yitshak Herzog va devenir le chef de l’opposition, un statut officiel dans la démocratie parlementaire israélienne. Il rencontrera ainsi une fois par mois le Premier ministre qui a pour obligation de le tenir informé de tous les développements sécuritaires et diplomatiques de l’Etat d’Israël.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :