Archive

Archives d’Auteur

NosNondits Déménage

Catégories:Divers

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français le 13 Février 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


 « Nous sommes aujourd’hui en profond désaccord avec l’administration américaine et le groupe P5 + 1 [Etats-Unis, France, Russie, Chine, Royaume Uni et Allemagne] à propos de l’offre qui a été faite à l’Iran, a déclaré cette semaine le 1er Ministre Netanyahou à propos des négociations internationales sur le nucléaire iranien. « La survie d’Israël n’est pas une question partisane, ni en Israël, ni aux États-Unis. »

Israel en France.  Le traitement de l’actualité israélienne est aujourd’hui encore trop faible dans l’ensemble des médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative.

Le Hezbollah aux ordres de l’Iran. Libération commente aujourd’hui sur une double page le rôle de la famille Moughnieh au sein du Hezbollah.  « Tué par une attaque israélienne » selon Libération, sur le plateau du Golan, « Jihad Moughnieh aurait pu succéder à son père qui dirigea pendant vingt-cinq ans l’appareil sécuritaire du Hezbollah et des renseignements et fomenta les attentats les plus meurtriers du Hezbollah, soutenu par l’Iran précise le quotidien de gauche.
Selon Jean Pierre Perrin,  » les Israéliens ont éliminé un homme que Téhéran préparait à de hautes fonctions au sein du Hezbollah. « Pour preuve, il se trouvait dans la même voiture que le général iranien commandant les pasdarans engagés en Syrie et au Liban », commente Libération.
Le Washington post vient de publier un rapport d’enquête sur la mort d’Imad Moughnieh en 2008 à laquelle aurait participé la CIA. L’individu est considéré par la France et les USA comme l’instigateur des attentats contre les forces françaises et américaines au Liban en 1983 ainsi que l’attentat antisémite  de Buenos Aires en 1994

David Harari, l’inventeur franco – israélien des drones
Selon le journaliste Damien Licata –Caruso, « engin de mort pour ses détracteurs et arme indispensable à toute armée moderne pour ses partisans, le drone a révolutionné l’art de la guerre. » (Le Parisien).
« Nous faisions la course avec les Américains » explique le professeur David Harari dans le Parisien. « En 1977, l’armée de l’Air nous a demandé d’être opérationnels dans les 4 ans. » « Nous n’avions aucune référence à part les avions classiques. Les américains étaient au point mort, 12 ans après le lancement de leur programme. »
La France faisait partie des rares pays à connaitre cette invention secrète et voulait s’en servir dans la cadre de la guerre du Tchad.
« Nous avons livré le prototype final en 1981. » En 1991, les armes du monde entier ont commencé à s’équiper.

Contexte Proche et Moyen- Orient.
Dossier nucléaire iranien.

Elie Wiesel, soutien du 1er ministre Netanyahou? Selon un publiredactionnel diffusé dans le New York Times et le Washington post, le Prix Nobel de la paix Elie Wiesel exprimerait son inquiétude « sur le danger catastrophique d’un Iran nucléaire ».  Le rescapé de la Shoah fait part de son intention d’être présent lors du discours du 1er Ministre Netanyahou devant le congrès américain, le 3 mars prochain

Et d’interpeller directement le président Obama: « Allez-vous vous joindre à moi – Mr Obama – pour entendre plaider en faveur de ceux qui veulent empêcher l’armement nucléaire de ceux qui prônent et scandent ‘Mort à Israël et à l’Amérique ? »

Opposé au discours sur l’Iran du 1er ministre israélien devant le congrès républicain, le président américain Barack Obama a déclaré qu’il ne rencontrerait pas le 1er Ministre Netanyahou lors de sa venue à Washington (i24 news).

 

« Nous sommes aujourd’hui en profond désaccord avec l’administration américaine et le groupe P5 + 1 [Etats-Unis, France, Russie, Chine, Royaume Uni et Allemagne] à propos de l’offre qui a été faite à l’Iran, a déclaré cette semaine le 1er Ministre Netanyahou à propos des négociations internationales sur le nucléaire iranien.
« La survie d’Israël n’est pas une question partisane, ni en Israël, ni aux États-Unis. « Cela ne signifie pas que de temps en temps, les gouvernements israéliens n’ont pas eu de sérieux désaccords avec les administrations américaines sur la meilleure façon d’assurer la sécurité d’Israël. »
« Cette offre permettrait à la République islamique de menacer la survie d’Israël. » « Cet accord lui permettrait de construire une arme nucléaire dans un court laps de temps, quelques années, de disposer des capacités industrielles de produire de nombreuses bombes nucléaires en vue de notre destruction. »
« J’ai l’intention de m’exprimer devant le Congrès américain parce que le Congrès pourrait avoir un rôle important à jouer dans un accord sur le nucléaire avec l’Iran. »

Elections législatives anticipées en Israel.

J-32

62 % des Israéliens estiment que le président Obama interfère dans les élections israéliennes. Mais 41 % seulement des personnes interrogées estiment que le Premier ministre doit prononcer son discours devant le Congrès, tandis que 36 % s’y opposent.   62 % des Israéliens se déclarent pour un débat entre B.Netanyahou et son challenger, du parti sioniste Isaac Herzog selon un sondage pour le Jérusalem post.

ShowImage (1)

Les trois principales chaînes israéliennes ont annoncé qu’elles proposeraient un débat électoral, menaçant de placer une chaise vide pour ceux qui ne souhaiteraient pas y participer (i24 news). Selon les médias israéliens, le Premier ministre Netanyahou aurait été le dernier à accepter l’invitation, bien que sa prestation télévisée contre Shimon Peres lui fit gagner son premier mandat en 1996.  

capture FB

Exclusion des listes électorales. La commission électorale centrale a disqualifié le militant radical Baruch Marzel, pour les élections du 17 mars. Baruch Marzel a été condamné à plusieurs reprises pour  des agressions contre des soldats de Tsahal, des Palestiniens et des militants de gauche israéliens.

La députée arabe israélienne Hanin Zoabi a aussi été disqualifiée. Mais le procureur général d’Israël, Yehuda Weinstein, a déclaré qu’il n’y avait selon lui aucun motif de disqualification de H. Zoabi. Cette décision d’exclusion sera soumise à la Cour suprême qui devrait la rejeter (i24 news)


Service de Presse


Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français le 12 Février 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o

 


L’Iran et l’unité secrète 190. Selon des sources de renseignement occidentales révélées par Fox News, l’ Iran aurait mis en place unité d’agents issus des gardiens de la Révolution chargée de la contrebande d’armes iraniennes dans les zones de conflit du Proche et Moyen-Orient (Jpost).

Israel en France.  Le traitement de l’actualité israélienne est aujourd’hui trop faible dans l’ensemble des médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative. Seul les Echos rendent compte du rachat d’une start-up française par une société israélienne. Make me reach, spécialisée dans les outils marketing sur les réseaux sociaux, vient en effet d’être racheté  par la société israélienne Perion (Les Echos)

 

« Les Juifs de France tentés par l’exil ? » 1 mois après les attentats le phénomène grandit, constate à sa Une le quotidien gratuit Direct Matin.
« Lassée des attaques dont elle est la cible, la communauté juive s’interroge. Ceux qui émigrent sont chaque année plus nombreux. » Direct Matin mentionne les chiffres en  hausse de l’Alyah en Israel causées par la forte montée des attaques antisémites en France.
« L’extrême gauche a désigné Israel comme ennemi » estime Michel Houellebecq dans une interview pour l’hebdomadaire le Point qui lui aussi, consacre sa Une et un grand dossier sur « Etre juif en France »
« Votre place est ici, chez vous ».  Direct Matin revient sur la polémique nés des  propos du 1er ministre Netanyahou à sa venue en France le 11 janvier :  « Je dis aux Juifs de France, revenez dans votre patrie ». Une déclaration à laquelle s’étaient aussitôt opposés  le 1er Ministre Manuel Valls et le président François Hollande en lançant  » votre place est ici, chez vous » en France.
Il faut rappeler que le 1er ministre Netanyahou avait précisé ses propos lors de la cérémonie en hommage à toutes les victimes des attentats de Paris en déclarant que « les Juifs de France ont droit de vivre en sécurité partout où ils souhaitent vivre, en particulier en France »
A Noter. Selon Direct Matin, Une marche pour Ilan Halimi et en mémoire de toutes les victimes de la barbarie se déroulera aujourd’hui à 18h, entre Charlie Hebdo et  l’Hypercasher de la Porte de Vincennes.

 Contexte Proche et Moyen- Orient.
Elections législatives anticipées en Israel.

Netanyahou demande que le grand débat télévisé ait lieu après son discours au Congrès américain, soit 15 jours avant le vote. Tous les autres leaders des grands partis en lice ont accepté de participer à un débat télévisé; Yitzhak Herzog et Tzipi Livni (Union sioniste), Yair Lapid (Yesh Atid), Zahava Gal-On (Meretz), Naftali Bennett (Foyer juif), Avigdor Lieberman (Israel Beitenou), Ayman Odeh (Liste arabe unifiée), Aryeh Deri (Shass), Eli Yishai (Yahad) et Moshe Kahlon (Koulanu).
Pour l’heure le 1er ministre Netanyahou n’a pas encore confirmé sa participation. Bien que les débats télévisés électoraux ne fassent pas partie des mœurs israéliennes, contrairement en France, les médias israéliens critiquent la non confirmation officielle de la participation du chef du gouvernement israélien au débat (i24 news)
Un tournant dans la campagne. Le Likoud et l’Union sioniste s’affrontent de manière frontale, remarque i24 news. Au slogan du parti de centre gauche « Nous ou Lui », a été aussitôt opposé « Moi ou eux » par le parti dirigé par le 1er Ministre Netanyahou.

Dossier nucléaire iranien.

« Je vais aux Etats-Unis non pas parce que je veux et recherche la confrontation avec le président américain, a tenu à expliquer le 1er ministre Netanyahou, mais parce je dois remplir mon obligation de parler au sujet de la menace à l’encontre de notre existence. J’ai l’intention de parler de ce sujet avant la date butoir pour cet accord, le 24 mars. Il se peut que le Congrès joue un rôle important et influent sur l’accord nucléaire avec l’Iran », a déclaré le Premier ministre israélien (i24 news)

47 % des Américains estiment inappropriée l’invitation faite au 1er Ministre Netanyahou de s’exprimer devant le Congrès. Mais 58 % des personnes interrogées souhaitent que le Président Obama rencontre le 1er Ministre Netanyahou, selon un sondage du Huffington post cité par le Haaretz. 

U.S. President Barack Obama and Prime Minister Benjamin Netanyahu in Jerusalem

 

L’Iran et l’unité secrète 190. Selon des sources de renseignement occidentales révélées par Fox News, l’ Iran aurait mis en place unité d’agents issus des gardiens de la Révolution chargée de la contrebande d’armes iraniennes dans les zones de conflit du Proche et Moyen-Orient. Composée seulement de moins de 30 hommes, cette unité dirigée par Behnam Shahariyari gère un réseau de sociétés de paille pour transférer depuis l’Iran et malgré les sanctions, des RPG, des équipement de vision nocturne ou des roquettes à longue portée. Selon les sources citées, des armes destinées au Hezbollah via la Syrie auraient déjà été interceptées par la Turquie (Jpost).


Service de Presse


 

Catégories:Divers Mots-clés : , , ,

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens le 6 Février 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


 Menace de violences pour faire taire les journalistes palestiniens. Une étude réalisée fin 2014 par le Centre palestinien pour le développement et les libertés de la presse, a révélé que 80 % des journalistes palestiniens en Cisjordanie et à Gaza pratiquent l’autocensure de leurs écrits, constate le journal palestinien al monitor.

Palestinian journalists hold placards during a demonstration in support of reporters detained by Hamas in Gaza and to ask for their immediate release in the West Bank city of Ramallah, Jan. 27, 2013.  (photo by Getty Images/Abbas Momani) Read more: http://www.al-monitor.com/pulse/originals/2015/01/gaza-west-bank-palestinian-journalist-death-threats-censor.html#ixzz3Qy2liuLp

Israel en France.  Le traitement de l’actualité israélienne fut trop faible cette semaine dans l’ensemble des médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative.

Lutte contre le terrorisme
Lutte contre Daesh. Daesh serait aussi riche qu’un Etat africain estime Jérôme Fritel dans le quotidien l’Opinion. Selon ses estimations, Daesh gagnerait entre 500 000  et 1 million de dollars / jour grâce au revenu pétrolier.

Comment répondre à l’horreur ? « L’Occident cherche la riposte. »  Libération s’interroge aujourd’hui à sa Une sur la façon de « répondre à l’horreur de Daesh. » Envoyer des troupes au sol ? S’appuyer sur le pays arabes ? Creuser les dissensions entre djihadistes ?

La Jordanie a décidé d’intensifier son action militaire contre Daesh mais aussi de libérer, jeudi, l’un des principaux idéologues du djihadisme, Issam Barkawi. Abou Mohammed Al-Makdessi, était détenu depuis le 27 octobre en Jordanie. Il avait dénoncé la proclamation du califat et « vantait sur internet les actions du  mouvement terroriste Al Nosra ». (Le monde.fr)

Pas d’unité militaire française de contre propagande sur le web. L’Etat-major français a tenu à démentir les informations parues mercredi dans le Monde et sur Europe 1 à propos de la création d’une unité chargée d’infiltrer la djihadosphère sur le web et de conduire des opérations de contre propagande (L’Opinion – Jean Dominique Merchet.)

Suite et conséquences de la nouvelle attaque terroriste contre 3 militaires qui protégeaient un centre communautaire juif à Nice. L’individu, toujours qualifié « d’agresseur »  par les médias français,  a dit « sa haine des Juifs, des policiers, des militaires, de la France, et de François Hollande. »

Lutte contre l’antisémitisme.

France info consacre sa journée à l’Etat de la France, 1 mois après les attentats de Paris. A cette occasion, Radio France a choisi de mettre en avant et de multidiffuser le témoignage d’une jeune fille embrigadée. Celle-ci  explique à Dounia Bouzar comment elle fut repérée, recrutée, endoctrinée puis « poussée à faire des attentats en France contre des Juifs »

Antisémitisme au quotidien. Un antisémitisme culturel chez certains. Libération publie le témoignage d’un professeur de philosophie musulman qui a dû démissionner de son poste compte tenu de l’animosité des élèves à son égard suite à la parution dans Libération d’une tribune  » aujourd’hui le prophète est aussi Charlie ». Il évoque ainsi un antisémitisme « quasi culturelle » chez certains jeunes pour qui « les juifs sont les ennemis des musulmans  »

« Le désespoir fait vivre « . Nouveau portrait de Marceline Loridan Evens, rescapée de la Shoah en 4 ème de couv de Libération, jeudi 5 février.
Il est à noter que la journaliste Cordélia Bonal rappelle sa « fameuse interview sur France Inter,  le 27 janvier dernier, où  » elle avait renvoyé dans les cordes » Bernard Guetta dont la chronique géopolitique, particulièrement choquante,  avait volontairement omis de mentionner l’antisémitisme comme cause de la Shoah.  Le célèbre chroniqueur avait ainsi énuméré tous les autres génocides, darfour, arménien, tutsi, cambodgien en déclarant, pour sa part, ne pas pouvoir comprendre pourquoi le génocide juif a été commis.
« Mais c’est à cause de l’antisémitisme ! « L’antisémitisme, chrétien, millénaire, c’est à cause de l’antisémitisme que tout cela s’est passé, lui a aussi rétorquée l’invitée de France Inter, Marceline Lorida Ivens. Tout le monde a été complice, a lancé la rescapée des camps de la mort. Et d’ajouter : « Vous croyez que les Français seraient descendus dans la rue si on avait tué que des Juifs il y a 15 jours ! »

 A Noter. L’association du B’nai Brith  a remis la menorah d’or qui distingue des personnalités pour leur tolérance à Christian Malard et Costa Gavras. La cérémonie s’est déroulée à Nice – Indiscret Figaro

Contexte Proche et Moyen- Orient.
Fin du mandat de Robert Serry. L’Autorité Palestinienne est dans un état très fragile, « a déclaré le coordinateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient.   S’adressant à des étudiants israéliens dans un discours d’Adieu,  R. Serry estime que « Si le développement des implantations se poursuit, le processus d’Oslo prendra fin, et avec lui la coordination sécuritaire ».
Robert Serry doit être remplacé par le bulgare Nikolay Mladenov. M. Mladenov, âgé de 42 ans, fut ministre des Affaires étrangères de la Bulgarie et est considéré comme un allié d’Israël selon Ynet.

Liberté de presse et d’expressions.

Gaza-Cisjordanie. Menace de violences pour faire taire les journalistes palestiniens. Une étude réalisée fin 2014 par le Centre palestinien pour le développement et les libertés de la presse, a révélé que 80 % des journalistes palestiniens en Cisjordanie et à Gaza pratiquent l’autocensure de leurs écrits, constate le journal palestinien al monitor.

Selon le Journaliste Ghazi Bani Odeh, qui a mené l’enquête, « les attaques, le harcèlement et la peur, sont les principales causes qui pousseraient des journalistes à s’autocensurer. « Il n’y a aucune différence entre les violations contre les journalistes commises en Cisjordanie ou à Gaza.  Le directeur Centre Palestinien pour les Droits de l’Homme, Khalil Shaheen, a déclaré que les journalistes dans la Cisjordanie et la bande de Gaza sont confrontés à des tirs réels, des passages à tabac, et de plus en plus de menaces qui les obligent à s’autocensurer.

Sans transitions

Un champ solaire au Rwanda. Israéliens et Américains viennent d’inaugurer le 1er champ commercial solaire d’Afrique de l’Est.

ShowImageThe first solar field in east Africa. (photo credit:SHARON UDASIN) Read more: http://www.jpost.com/Israel-News/New-Tech/In-Rwanda-Israelis-and-Americans-launch-East-Africas-first-commercial-solar-field-390197

Composé de 28 360 panneaux photovoltaïques sur un terrain de 20 hectares, ce champ solaire fournit 6 % de l’alimentation électrique du Rwanda. Il s’agit du plus grand champ solaire installé sur le continent africain en dehors de l’Afrique du Sud et de l’île Maurice. « Ce que nous pouvons voir ici, aujourd’hui, pour le Rwanda, l’Afrique et le monde, c’est l’espoir, » a déclaré Yosef Abramowitz, américano-israélien et  co-fondateur de la société Global Gigawatt (Jpost).


 Service de Presse


Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens  le 4 Février 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


 

1 mois après les attentats de Paris  la France blessée au cœur par une nouvelle attaque terroriste contre des militaires qui protégeaient un centre communautaire juif à Nice. Une attaque préméditée, déclare  le Ministre de la Défense Le Drian (RTL, 7h30)



Un déni de vocabulaire malgré les faits.
Une « attaque », une « agression » mais pas un attentat terroriste  selon la plupart des médias français qui préfèrent évoquer « l’agression de 3 militaires à l’arme blanche. »
Une qualification étonnante des faits compte tenu des motivations djihadistes de l’individu détaillées par tous les médiasAlors qu’une nouvelle fois des forces de l’ordre et la communauté juive étaient visées, une fois encore, la majorité des médias sauf RTL, le Parisien et Direct Matin, ne qualifient pas l’attaque de Nice d’attentat terroriste. Les médias préfèrent employer les mots « attaque », « agression », « agresseur » afin de disqualifier la violence des faits et des objectifs.
A  Noter. D’un point médiatique, la Croix et Libération ont fait le choix éditorial de traiter de cet événement que sous la forme d’un bref encadré sans le signaler en première page.

« Un acte criminel  » pour François Hollande, selon un communiqué de l’Elysée.
Contrairement aux évènements du 7 et 9 janvier où les plus hautes autorités françaises avaient immédiatement qualifié les attaques de terroriste et d’antisémite, le Président Hollande  a choisi mardi de considérer les faits comme « une agression » relevant  « d’un acte criminel ».
« Une véritable tentative d’assassinat  » déclare le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve    » à travers  une nouvelle forme de « terrorisme en libre accès ». Le Ministre de la Défense Le Drian  estime aussi qu’il s’agit d’une tentative d’assassinat de militaires à travers, sans doute, des motivations terroristes. »

Depuis des semaines, le scénario était redouté par les forces de l’ordre, confie aujourd’hui le Figaro. Seul le Parisien accorde aujourd’hui sa Une à « une nouvelle attaque terroriste » à Nice où  » 3 militaires en faction devant la synagogue de Nice ont été attaqués au couteau.  » Les enquêteurs privilégient la piste de l’acte terroriste indique le quotidien gratuit Direct Matin en vignette de Une. Car tout porte à croire qu’il s’agit d’un acte réfléchi et prémédité.

Peur et inquiétude de la communauté juive. Scène de panique mardi, en plein centre de Nice, rapporte 20 Minutes.

Le courage et le sang-froid des 3 militaires ont permis d’éviter le pire. La communauté juive, effondrée, constate que  seule la présence de militaires a permis d’éviter le pire. « On en a marre d’avoir peur je vais bientôt faire mes valises déclare un témoin » sur RTL (7h30).

La communauté juive à nouveau ciblée. Le président du Consistoire de Paris, Joël Mergui, déplore dans le Figaro que « les attentats de janvier n’aient pas servi d’avertissement aux extrémistes qui n’ont de cesse de s’en prendre à la communauté juive.  »

 

Lutte contre le terrorisme

En France.

La France à nouveau menacée hier par Daesh. Seul le Parisien et le Figaro rendent  compte aujourd’hui des menaces lancées mardi contre la France. Evoquant les manifestions du 11 janvier, un individu déclare  » Vous avez plus de 4 millions de cibles maintenant. »

Un proche du terroriste de l’Hypercasher aurait eu une liaison avec une militaire. Selon Didier Hassoux du Canard enchainé cité par le Parisien, l’individu aurait entretenu une liaison avec une femme, sous-officier affectée au service de renseignement opérationnel de la gendarmerie.  Arrêté le 23 janvier, l’individu aurait été aperçu avec le terroriste quelques heures avant la prise d’otages sanglante de l’Hypercasher.

En Turquie
Daesh et la Turquie, les liaisons dangereuses.
Des officiers turcs dans les rangs djihadistes ?  Le Canard enchainé révèle aujourd’hui que  les services secrets turcs et Daesh lutteraient ensemble contre, selon eux,  « le terrorisme kurde ». D’après un expert du Quai d’Orsay cité par Claude Angeli « on ose guère parler de ce double jeu d’Erdogan alors que personne n’imagine que cette coopération clandestine puisse se pratiquer à son corps défendant.  »

La Jordanie face à Daesh.  Représailles de la Jordanie face à l’horreur de la mise à mort de l’otage Jordanien.
Le supplice d’un pilote jordanien. Après les décapitations, un homme vient d’être brulé vif dans une cage par Daesh.  L’armée jordanienne a promis de venger la mort de son pilote :  » le sang du martyr ne coulera pas en vain et la vengeance sera proportionnel à cette catastrophe qui a frappé l’ensemble des jordaniens a prévenu le porte-parole de l’armée cité par G. Malbrunot dans le Figaro.
Obama : « cette organisation semble ne s’intéresser qu’à la mort et à la destruction», a déclaré le président Obama, appelant à redoubler de «détermination» pour lutter contre les djihadistes. Révulsion de La France et la Grande-Bretagne. Le Premier ministre britannique David Cameron estime que cette exécution démontre une nouvelle fois que l’EI «est l’incarnation du mal», alors que le président français François Hollande a condamné un «assassinat barbare».

Sans Transitions.

Israel en France.  Le traitement de l’actualité israélienne est aujourd’hui encore bien trop faible dans l’ensemble des médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative.

Un scanner alimentaire. A l’occasion des 60 ans de la création d’Europe 1, d’anciens journalistes qui ont marqué la radio de leur empreinte sont invités à intervenir. Jérôme Bonaldi a ainsi présenté ce matin la chronique de l’Innovation en vantant les mérites d’un scanner alimentaire inventé par des Israéliens grâce au financement participatif. Cette invention israélienne permettrait  au client d’évaluer la fraicheur d’un produit avant de l’acheter et d’indiquer ses qualités nutritives (Europe 1, 6h35)

A Noter. Dialogue interreligieux. L’ancien président du CRIF Richard Prasquier lauréat du prix 2015 de l’amitié judéo-chrétienne de France (Encadré la Croix)


   Service de Presse


 

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français le 3 Février 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


 

 L’Iran admet aider le Hezbollah et le Hamas à lutter contre Israel.  Selon le  général iranien Amir Ali Hajizadeh, la République islamique aurait fourni un savoir-faire technologique au Hezbollah, au Hamas et à d’autres groupes régionaux pour aider « à la lutte contre le régime sioniste » et contre Daesh.  » (Jpost)

Israel en France.  Le traitement de l’actualité israélienne est aujourd’hui trop faible dans l’ensemble des médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative.

Elections législatives anticipées en Israël. Après une brève dans le Parisien ce week end, les Echos consacre un article aux accusations de corruptions portées par la presse israélienne contre  Sara Netanyahou.

Mais où sont passés les programmes politiques  s’interroge le directeur de la rédaction du quotidien économique. Alors que l’on recense 26 partis en lice, seules des accusations  personnelles, des rumeurs, des soupçons de corruption occupent le débat politique en Israël, rapporte les Echos. Une tonalité étonnante de la campagne électorale alors qu’Israël fait face à de graves tensions à sa frontière avec le Liban, rappelle Jacques Hubert Rodier.

Moyen- Orient
Vers un  retour du Hezbollah au Liban ?
Depuis plusieurs jours, le rôle du Hezbollah en Syrie aux côtés du régime Assad est remis en cause par différents spécialistes et diplomates interrogés par les médias français.
« Hassan Nasrallah se dit peut être que la priorité est de sauver son pays. » Car selon « un important diplomate européen » cité par le quotidien L’Opinion, le Hezbollah paie un lourd tribut à la crise et doit combattre Daesh au Liban. D’autant que la conclusion attendue des négociations sur le nucléaire pourrait amener l’Iran à chercher une solution sans Assad. « 

Les USA, proche à la fois de l’Iran et de l’Arabie saoudite ?  « Le fait que le président américain ait écourté sa visite en Inde pour aller saluer le nouveau roi d’Arabie saoudite avec 30 autres responsables politiques américains alors qu’aucun d’entre eux n’avaient pris la peine de se rendre à la marche de Paris après les attaques  terroristes en dit long sur les priorités de Washington », estime l’ancien sénateur  américain Graham dans le Figaro.

« Même si son jeu avec l’Iran semble indiquer une volonté de se distancer de l’Arabie« , constate Laure Mandeville, le choix est clairement de maintenir plusieurs fers au feu. Faute de mieux (Figaro.)

Antisémitisme.
L’Iran appelle à parodier la Shoah à la manière des caricatures de Mahomet dans Charlie Hebdo. Seuls Libération et Metro traitent en bref de cette information. L’Iran a en effet lancé un nouveau concours international de caricature afin de récompenser les dessins raillant  l’holocauste.

 

La lutte contre le terrorisme
La lutte contre le terrorisme en France passe par l’Egypte ? Le rapporteur général de l’assemblée parlementaire à l’OTAN, la sénatrice centriste Joëlle Garriaud Maylam est actuellement en Egypte dans le cadre d’une mission sur la lutte antiterroriste. Elle sera reçue par le grand imam de la mosquée al Azhar (Indiscrets Figaro)

Lente reprise des Relations franco marocaine.  Après le JDD dimanche, La Croix et le Figaro consacrent aujourd’hui des articles sur les reprises des relations franco marocaines.

Coopération sécuritaire contre nouveau cadre juridique. Selon le chercheur  Haoues Seniguer interrogé par Agnès Rotivel dans la Croix,  » le Maroc accepte de collaborer et de coopérer sur le volet sécuritaire, à condition que la France soit moins inoffensive sur la question des plaintes déposées contre les officiels marocains ».

Eviter une instrumentalisation. Un proche du dossier cité par le Figaro précise que   » ce texte permet d’organiser un cadre pour éviter des situations ou des procédures de plaintes se déclenchent sur le territoire français ou marocain, sans prendre le temps d’étudier ce qu’il y a dans le dossier et éviter une instrumentalisation ».

Contexte Proche et Moyen- Orient.
Démission de William Schabas. Le président de la commission onusienne chargée   d’enquêter sur la guerre à Gaza entre Israël et le Hamas  a démissionné lundi pour conflit d’intérêts. Selon i24 news, William Schabas aurait travaillé en tant que consultant en 2012 pour l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Le Conseil des Droits de l’Homme de l’Onu est aussi en cause. Le 1er Ministre Netanyahou a rappelé lundi que les décisions du CDH n’ont rien à voir avec la défense du droit humanitaire international : « C’est ce même Conseil qui, en 2014, a pris plus de décisions contre d’Israël que sur l’Iran, la Syrie et la Corée du Nord confondus » (Haaretz)

Schabas

« La composition et le mandat de cette commission ne nous inspiraient pas confiance. »  « Etant donné que la commission Schabas n’est pas une commission d’enquête mais un comité qui a déjà des résultats prédéfinis, il avait été décidé qu’Israël ne coopérerait pas avec cette dite commission », avait annoncé le ministère israélien des Affaires étrangères en novembre dernier, par la voix de son porte-parole Emmanuel Nahshon. Comme il est d’usage en Israel après chaque intervention militaire, Israel avait déjà mis en place une commission d’enquête interne.

Israel demande aujourd’hui l’abrogation de la commission d’enquête. Il faut aussi rappeler que la Commission Schabas avait décidé de n’enquêter que sur les évènements postérieurs au 17 juillet, sans prendre en compte l’enlèvement et le meurtre de 3 étudiants israéliens, ni la multiplication des roquettes tirées sur Israel depuis Gaza.

Le Hezbollah : l’heure des choix. Nombreux sont les médias israéliens qui, comme les médias français s’interrogent sur la stratégie du Hezbollah dans le contexte international actuel.

Selon Ynet , les ambitions du Hezbollah se répandent bien au-delà du Liban. Le Hezbollah a envoyé des milliers de combattants en Syrie, des conseillers militaires en Irak, a contribué à la montée de rebelles chiites au pouvoir au Yémen et au Bahreïn.

Le Hezbollah aux ordres de l’Iran. Aujourd’hui, déclare Rami Khouri dans le journal libanais Daily Star, certains voient le Hezbollah comme le Sauveur et protecteur de la nation ou comme un dangereux cheval de Troie iranien. »

L’Iran admet aider le Hezbollah et le Hamas. Selon le  général iranien Amir Ali Hajizadeh, la République islamique aurait fourni un savoir-faire technologique au Hezbollah, au Hamas et à d’autres groupes régionaux pour aider « à la lutte contre le régime sioniste » et contre Daesh. « En exportant la technologie de fabrication de missiles et d’autres équipements, l’Iran a aidé des pays tels que la Syrie, l’Irak et la Palestine ainsi que le Hezbollah libanais à résister contre le régime sioniste et à lutter contre l’EI. » (Jpost)

Sans transitions.
Diplomatie, gastronomie et respect de l’environnement. Selon i24 news, le ministère israélien des Affaires étrangères aurait décidé de servir des plats végétariens une fois par semaine dans le cadre d’une initiative baptisée « Lundi sans viande ». Cette décision illustre une approche « responsable à l’égard de l’environnement » afin de contribuer à diminuer la consommation de viande et d’atténuer ainsi les émissions de gaz à effet de serre liées à l’élevage. Le directeur-général du ministère des Affaires étrangère,  Nissim Ben Shitrit, estime « qu’il était naturel que les diplomates, qui s’occupent de questions mondiales, soient à la pointe d’une telle démarche.« 


Service de Presse


 

 

Catégories:Divers Mots-clés : ,

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français – le 2 Février 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


 

Israel en France.  Suite et Conséquences de l’attaque majeur du Hezbollah contre Israël. Depuis la semaine dernière, les médias français se sont largement fait l’écho des attaques du Hezbollah contre Israel. Il faut noter que la presse quotidienne incrimine clairement le Hezbollah, contrairement au traitement médiatique constaté dans les matinales radios d’information.

Il s’agit de l’attaque la plus grave menée par le Hezbollah contre Israel depuis 2006. Le Hezbollah a attaqué un convoi militaire israélien dans le secteur contesté des fermes de Chebaa.  Deux soldats de Tsahal ont trouvé la mort et un soldat espagnol de la Finul aurait été tué par des tirs de représailles.

L’attaque du Hezbollah pourrait être une réponse au raid aérien israélien qui avait tué 6 membres du Hezbollah et un général iranien le 18 janvier dernier. Selon une chercheuse à l’Institut israélien sur la sécurité nationale Benedetta Berti, « la mort des membres du Hezbollah le 18 janvier aurait « constitué une véritable gifle pour le Hezbollah » (le Figaro, 29 Janv.)

« La situation est très inflammable, il suffirait d’un rien pour que notre pays se trouve embarqué dans une guerre qui ne le concerne pas, déclare le général de réserve, Israel Zvi (Figaro, 29 janv.)

 

Aucun des deux camps n’a intérêt à l’escalade.
Le Hezbollah impliqué en Syrie ne peut ouvrir un nouveau front et encore moins combattre sur deux fronts, compte tenu du risque possible d’implosion du Liban et de l’afflux de réfugiés syriens. Mais le Hezbollah ne pouvait pas non plus ne pas riposter, estime le chercheur Ziad Majed (la Croix)

Une opération militaire israélienne à un mois des élections serait hasardeuse, estime Aude Markovich de Libération (30 janv.),  d’autant que selon  les analystes israéliens cités par la presse française,  le Hezbollah disposerait de 100 000 missiles dont certains seraient capables de toucher l’ensemble du territoire israélien.

Israel tente de se prémunir contre des tunnels creusés depuis le Liban. Par l’attaque du 18 janvier, Israel aurait envoyé un avertissement au Hezbollah pour l’empêcher d’aider Damas à récupérer les hauteurs stratégiques du Golan

C’est l’Iran qui est responsable, a déclaré du 1er Ministre Netanyahou :  » Ceux qui sont derrière cette attaque en paieront le prix …c’est l’Iran qui est responsable » (La Croix)

Les négociations sur le nucléaire en ligne de mire. L’Iran menace toujours Israel de représailles mais selon la Croix, les Iraniens ne peuvent pas mettre en péril leurs négociations avec les Américains sur le nucléaire.

« Même si aucun des deux camps ne semble vouloir une nouvelle guerre et un embrasement général » estime Cyrille Louis dans le Figaro, le spécialiste militaire Yossi Melman dans le Maariv prévient néanmoins qu’il faut s’attendre que dans le prochains mois, le Hezbollah multiplie les opérations sur le Golan »

 

Diplomatie
Reprise des Relations franco-marocaines. Selon le JDD, celle-ci s’expliquerait par la signature d’un avenant à la convention de coopération judiciaire franco marocaine  concernant la compétence juridique universelle de la France. Le  Maroc estime en effet que les affaires marocaines doivent être jugées sur son sol. Selon François Clémenceau le roi du Maroc serait arrivé vendredi à Paris en visite privée. Sa sœur aurait décoré samedi, 3 dignitaires religieux français, juif, chrétien et musulman en présence de Manuel Valls, à l’Institut du Monde arabe

Shoah et les Justes. Il faut aussi savoir que de nombreux diplomates israéliens en poste en France remettent la plus haute distinction de l’Etat d’Israel, la Médailles des Justes. A ce titre, la porte-parole de l’Ambassade d’Israël en France, Michal Philosoph, s’est rendue à Cosne sur Loire pour remettre à titre posthume, la Médailles de Justes parmi les Nations à Odette et Jean Chevelot.

L’Etat d’Israël tient à distinguer chacun d’entre eux.    Car en agissant ainsi, ces hommes et femmes n’ont pas seulement sauvé des innocents d’une mort certaine. En se dressant contre la barbarie, ils ont sauvé la dignité de l’homme. A cette époque et encore aujourd’hui, il aura fallu et il faudra toujours un courage exceptionnel.

« Rien ne peut se bâtir sur l’oubli ou le mensonge. » Comme l’a déclaré M. Philosoph, aux enfants et petits-enfants des Justes, « vos parents étaient enseignants et peut être, plus que tout autre, ils mesuraient l’importance de l’éducation. Rien ne doit jamais nous écarter de notre devoir de mémoire et de vérité. La vérité, il nous faut l’enseigner et la faire vivre, pour qu’elle ne soit jamais oubliée. La mémoire, il faut la brandir, pour éclairer l’avenir et rappeler les liens immuables,  qui doivent s’établir entre le passé, le présent et l’avenir de nos nations. Rien ne peut se bâtir sur l’oubli ou le mensonge.

Commemoration des 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz.
Les médias français continuent de rendre compte des  témoignages des rescapés de la Shoah. Articles, reportages, documentaires et films sur la Shoah sont encore aujourd’hui largement diffusés. La presse parue au lendemain des cérémonies en hommage aux victimes de la Shoah se fait le témoin d’une tendance éditoriale qui se vérifie encore aujourd’hui.

Antisémitisme, l’Etat dit stop titrait à sa Une le quotidien gratuit Direct Matin. « Alors que les attaques visant la communauté juive se sont multipliés en France ses derniers temps, l’exécutif a décidé de durcir le ton. Le Président Hollande a souhaité répondre par la fermeté absolue  en proposant un plan de lutte contre l’explosion du phénomène.  »

Le double hommage de Hollande aux victimes de l’antisémitisme titrait les Echos. C’était il y a soixante-dix ans et cela reste d’une cruelle actualité, s’est inquiété le président Hollande,  Comment, après la Shoah, après ce crime contre l’humanité, après cette ignominie, l’antisémitisme peut-il encore resurgir ? Comment accepter qu’il faille les soldats pour défendre les juifs de France ? » A-t-il lancé, trois semaines après la mort de quatre juifs dans l’attentat terroriste perpétré contre un supermarché casher à Paris. Si l’antisémitisme a « changé de visage », a-t-il noté, il « n’a pas perdu ses racines millénaires »

Que faut –il faire ?
Enseigner pour ne pas oublier titrait à sa une le quotidien gratuit Metronews. Objectif : désamorcer l’ignorance. François Hollande a assuré que la mémoire de la Shoah perdurerait. Et cela passe par un délicat travail pédagogique dans les écoles.

Connaitre l’Histoire du 20 ème siècle, un défi pour la jeunesse constate la Croix à sa Une qui rend compte d l’enquête international de Fondapol sur la mémoire collective des faits historiques dans chaque pays.

« Shoah, L’histoire contre les fanatismes » expliquait le Monde dans un éditorial à retenir.
« L’adoption de lois mémorielles ont eu un effet pervers, constate la rédaction du Monde. Elles ont conduit d’autres communautés à ériger leur mémoire en Histoire et à entrer dans une détestable compétition « victimaire » avec les juifs. Au risque de nier la singularité absolue du massacre des juifs et des Tziganes d’Europe par le régime nazi. D’autre part, les vieux thèmes de l’antisémitisme européen ont été repris avec plus de vigueur que jamais, dans le monde arabe, dans la longue guerre qui l’oppose à Israël. Par tous les canaux de diffusion, notamment sur Internet, ce sinistre rhétorique a envahi certains secteurs des communautés musulmanes d’Europe.3

« Ce nouvel antisémitisme meurtrier rend plus que jamais nécessaire le rappel de ce qu’a été Auschwitz. Au-delà des principes humanistes et moraux, l’inlassable travail des historiens pour établir la vérité des faits reste la meilleure arme contre les négationnismes. » (Monde)


Service de Presse


 

Catégories:Divers Mots-clés :
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 029 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :