Archive

Archive for juin 2013

L’EFFET DOMINO DE LA GUERRE CIVILE EN SYRIE SUR LES DIVERSES ORGANISATIONS PALESTINIENNES ET SUR ISRAEL

Article paru sur Ynet, par Ron Ben-Yishai

Traduction de l’hébreu : Betty Harel

תומכי הג'יהאד האיסלאמי. עידוד מאיראן לפעול עכשיו (צילום: רויטרס)

Les tirs de roquettes du Jihad Islamique sur le sud d’Israël ne sont pas seulement un acte de provocation contre le Hamas qui a tué un des commandants du Jihad Islamique, mais le signe d’une grave fracture : le Hamas  soutient les rebelles sunnites en Syrie, alors que le Hezbollah et l’Iran Chiites transfèrent armes et argent aux bédouins et au Jihad Islamique.

Cela peut paraitre surprenant, mais  il y a apparemment un lien étroit entre la guerre civile en Syrie et les tirs de roquettes venant de Gaza sur le Néguev dans la nuit de dimanche à lundi (23-24 Juin). La raison directe de ces tirs de roquettes est le conflit qui oppose le Hamas au Jihad Islamique qui  est la 2ème  plus importante  organisation dans la Bande de Gaza. Entre les deux factions terroristes règnent de graves  tensions du fait que le Hamas soutient les rebelles syriens sunnites, alors le Jihad Islamique fidèle à l’Iran chiite, apporte son appui  à Assad et ses affidés  alaouites tout en bénéficiant lui-même du soutien de l’Iran.

En fait l’Iran et le Hezbollah ont dernièrement offert leur soutien au seul Jihad Islamique, alors qu’avant que n’éclate la guerre civile en Syrie et que le Hamas ne tourne le dos à Assad, l’Iran soutenait les deux organisations. Il existe à ce jour une profonde fracture entre l’Iran et le Hamas – cette situation a obligé le Hamas à chercher d’autres sources pour financer son gouvernement à Gaza et fabriquer des roquettes artisanales pour compenser la diminution voire la cessation totale de livraisons d’armes (provenant d’Iran). Dans le même temps, le Jihad Islamique et d’autres organisations salafistes bénéficient d’une assistance iranienne massive.

L’Iran pousse les partisans du Jihad Islamique  à agir

L’Iran pousse semble-t-il le Jihad Islamique à mener des attaques contre Israël dans le but de faire diversion sur ce qui se passe en Syrie et  tenter de détourner l’attention internationale. Il est important de noter que le Hamas comme le Jihad Islamique sont des organisations sunnites, mais le Hamas  a  décidé de soutenir  les rebelles syriens sunnites, alors que le Jihad Islamique a lui, préféré s’aligner sur l’Iran.

Tous les faits précédemment énoncés ont  engendré de graves tensions dans la bande de Gaza qui vont croissant ces derniers temps. Les conséquences de cette fracture entre l’Iran et le Hamas ont été que l’Iran et le Hezbollah ont préféré  apporter leur soutien non seulement au Jihad Islamique mais aussi aux bédouins du Sinaï dont certains appartiennent à des organisations salafistes.  Les militants de ces organisations et du Jihad Islamique ont trouvé un   refuge et une base dans le  Sinaï ; ils se  sont rendus ces derniers temps au Liban et en Iran afin de s’y entraîner et de recevoir de l’argent, ce qui  contribue à  attiser les tensions dans la bande de Gaza.

Les hauts cadres du Hamas à Gaza ne veulent pas trahir leur engagement envers l’Egypte

La raison directe pour laquelle  ont été tirées des roquettes sur le Néguev, est que les militants du  Hamas ont dans le cadre de luttes intestines,  exécuté par balles le commandant du Jihad Islamique dans la Bande de Gaza. Les militants du Hamas nient ces accusations et prétendent que le commandant a été tué d’une balle perdue tirée par sa propre arme. Les militants du Jihad continuent à affirmer  que ce dernier a été exécuté par le Hamas,  étant un personnage central au sein  du Jihad Islamique.

Le Hamas qui a rejoint le grand axe des pays arabes soutenant les Syriens sunnites, s’est surtout rallie  à l’Egypte,  cherchant à garder de bonnes relations avec Le Caire et s’opposant fermement à la violation des accords de cessez-le-feu passés avec Israël grâce à la médiation égyptienne en novembre 2012,  à l’issue de l’opération Pilier de Défense. Le Hamas cherche à consolider son assise et son pouvoir  sur la Bande  de Gaza, et à renforcer son autorité et sa légitimité tout en contribuant au bien-être social des Palestiniens. Le Jihad Islamique, lui, agit sous obédience iranienne et celle du Hezbollah.

Grâce à l’assistance  de l’Iran, le Jihad Islamique se retrouve à la tête d’un stock de roquettes au moins égal à celui du Hamas voire supérieur et ce,  pour les  raisons suivantes ; Israël semble-t-il réussit à  intercepter une grande partie des cargaisons d’armes destinées à la bande de Gaza, et c’est pourquoi  le Jihad Islamique et le Hamas se trouvent  acculés à fabriquer artisanalement leurs propres roquettes.

Le Jihad Islamique possède à ce jour de plus importants moyens financiers que le Hamas et  davantage de savoir-faire dans la fabrication de roquettes.

La rivalité entre les diverses organisations et les tensions prévalant entre elles,  sur toile de fond de guerre civile en Syrie et allégeance à l’Iran, sont  à l’origine des tirs de roquettes sur le Néguev. Le Jihad Islamique a bien revendiqué cette attaque, et dans le même temps il annonçait qu’il rompait ses relations avec le Hamas et ne se considérait plus tenu de respecter les accords de cessez-le-feu conclus avec Israël à l’issue de l’Opération ‘Pilier de Défense’.

Force est  de constater que la guerre fratricide en Syrie, principalement  dans son aspect ethno-confessionnel, est en train de déborder non plus seulement au Liban où se livre actuellement  un combat opposant  des factions sunnites au Hezbollah (chiites), mais aussi en Irak, en Turquie, et en Jordanie.

Cela fait augurer que si cette guerre civile en Syrie continue, elle pourrait  déboucher sur  des phénomènes tout aussi dangereux qui risqueraient d’embraser la région.

Pour lire l’article integral en anglais:

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4396351,00.html

Publicités

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 13 Juin 2013

Je suis prêt à négocier. J’espère que les Palestiniens le sont aussi. Le premier ministre israélien actuellement en visite en Pologne appelle M. Abbas à venir à la table des négociations, immédiatement et sans conditions.

Israël en France.  Le Maire de Paris en Israël pour rencontrer entre autres le 1er ministre Netanyahou et le président Peres (Direct matin)

A Noter. Israel doit répondre oui à l’initiative de paix arabe. Tribune de de Jcall France dans les pages Rebonds de Libérations.

Iran. Rien ne va changer. Les Echos résument la tendance éditoriale des médias français : les élections présidentielles en Iran vont désigner un fidèle du guide suprême.

De 700 à 6 candidats. Après 700 candidatures initiales, seuls 6 membres proches du guide Khamenei sont autorisés à concourir.

La surveillance des chrétiens s’est accrue en Iran, témoigne le père Humblot dans la Croix qui espère malgré tout, une ouverture de la république islamique.

Moins de 1% de chrétiens en Iran. Il faut savoir que la conversion de musulmans au catholicisme est interdite en Iran par le Guide Khamenei (La Croix).

L’Iran en faillite à cause de son soutien au terrorisme et de son programme nucléaire. « En finançant des mouvements terroristes tels que le Hezbollah, le Hamas … et en tentant de construire la bombe atomique », la faillite du système bancaire pousserait l’Iran à prochainement confisquer 20 % des comptes bancaires des iraniens. « Selon Yves Bourdillon, cette élection iranienne intéresse avant tout parce que l’Iran cherche à se doter de l’arme atomique malgré l’opposition de la communauté internationale.

Moyen Orient. Au Liban la situation est très tendue témoigne la porte-parole de la Croix rouge libanaise, d’autant que depuis la bataille de Qousseir, la capacité d’accueil des blessés au Liban sont dépassés. (Metro) Partir pour aller où ? Nombreux sont les réfugiés syriens au Liban qui ont tout quitté pour protéger leur vie et qui sans argent, tente de survivre au Liban (20 Minutes).

Comment le Hezbollah a asphyxié les rebelles syriens. Libération rend compte aujourd’hui de l’aide militaire déterminante apportée au clan Assad par le Hezbollah pour reprendre la ville stratégique de Qousseir aux rebelles.  » Le Hezbollah ne quittera pas la Syrie, témoigne un activiste du Hezbollah,  tant qu’elle n’aura pas été totalement nettoyée. Nous ne pouvons plus revenir en arrière. »

L’armée libanaise menace pour la première fois la Syrie de riposte, après un raid de l’armée d’Assad au Liban. Un hélicoptère syrien aurait en effet lancé deux bombes sur une région libanaise censée abriter des rebelles au régime syrien.

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Israel appelle à la paix. Le premier ministre israélien actuellement en visite en Pologne appelle M. Abbas à venir à la table des négociations, immédiatement et sans conditions afin de parvenir à un accord de paix définitif qui mette fin au conflit. 

Je suis prêt à négocier. J’espère que les Palestiniens le sont aussi. Benyamin Netanyahou s’est à nouveau prononcé pour la création d’Etat palestinien démilitarisé avec des arrangements de sécurité avec Israel.

נתניהו וטוסק. גם איראן עלתה על הפרק (צילום: קובי גדעון, לע"מ)

Bill Clinton critique Obama. L’ancien Président démocrate Bill Clinton réclame une action américaine en Syrie, pour selon lui,  rééquilibrer le pouvoir en Syrie compte tenu de la participation russe, iranienne et du Hezbollah aux côtés du régime Assad. « Le président Obama ne devrait pas laisser les sondages d’opinions dicter sa politique« , aurait déclaré Bill Clinton, selon les médias israéliens.

קלינטון ואובמה בימים טובים יותר (צילום: EPA)

Elections présidentielles en Iran. Evoquant le dossier nucléaire iranien, le  1er Ministre  Netanyahou estime que les résultats des élections présidentielles ne changeront rien :  » ce sera toujours le même Iran ». 

Attention hackers. Des attaques informatiques politiquement motivées »,  ont lieu sur les messageries de citoyens iraniens  » a déclaré Eric Grosse, le Vice-président pour la sécurité informatique de Google.

Iranian presidential candidate Hasan Rowhani, center, holds up a leaflet showing a key, the symbol of his campaign, during a rally in Tehran, Iran, Saturday, June 8 (photo credit: AP/Ebrahim Noroozi)

Agenda diplomatique. Le Ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon aujourd’hui aux Usa pour rencontrer son homologue américain Chuck Hagel avant de rendre en France pour inaugurer le pavillon israélien du Salon du Bourget et rencontrer, entre autres, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius et le Ministre de la Défense, Jean Yves Le Drian.

Service de Presse

Le Festival des Cultures Juives présente: Meir Shalev, la littérature israélienne à l’honneur

Festival des Cultures Juives

 

 

Meir Shalev est écrivain et journaliste. Fils de du poète Ytzakh Shalev, il est né en Galilée en 1948. Son dernier roman met en scène sa vision de l’écrivain, un conteur qui s’applique à raconter l’incroyable sur le terreau de la réalité. Il nous plonge avec une vibrante légèreté dans son invraisemblable histoire familiale et dégage ainsi avec une grande finesse les ambiguïtés de la société israélienne naissante. Meir Shalev s’entretient avec Michèle Tauber

le 19 Juin, 19h30 / Musée d’art et d’histoire du Judaïsme

http://www.festivaldesculturesjuives.org/19-juin/

Israël regrette le retrait des soldats Autrichiens de la FNUOD sur le Golan

Jérusalem, 6 Juin 2013

 

Le ministère israélien des Affaires étrangères a été informé aujourd’hui par son homologue autrichien de la décision de son gouvernement de retirer ses soldats de la FNUOD (Force des Nations Unies pour l’observation du désengagement sur le Golan).

Tout en appréciant la contribution et l’engagement de longue date de l’Autriche au maintien de la paix au Moyen-Orient, nous regrettons néanmoins cette décision et espérons que cela ne conduira pas à une nouvelle escalade dans la région.

Israël espère que les Nations-Unies respecteront leurs engagements conformément à la résolution 350 (1974) du Conseil de Sécurité, en vertu de laquelle la FNUOD a été créée.

Catégories :officiel Étiquettes : , , , , ,

« DONNEZ UNE CHANCE A LA PAIX » APPEL DE NETANYAHU A ABOU MAZEN LE 5 JUIN 2013 DEVANT LA KNESSET

Traduction de l’hébreu : Betty Harel

נאום ראש הממשלה נתניהו בדיון 40 חתימות בכנסת

Le Premier ministre israélien a fait le 5 juin 2013 un discours  devant la Knesset, dont nous vous présentons les principaux points :

    L’Iran

Je n’ai jamais eu la capacité de fermer les yeux ni celle d’enjoliver la réalité, ce n’est pas pour cela que j’ai été choisi pour officier en tant que  Premier ministre. Afin de faire face à  la réalité sécuritaire à laquelle nous sommes confrontés, nous devons agir dans trois domaines.  Tout d’abord il faut s’efforcer par tous les moyens à mobiliser la communauté internationale afin d’empêcher  l’Iran d’accéder à l’arme nucléaire.  Si l’Iran parvenait  à se  doter de l’arme nucléaire, les problèmes   auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés nous paraitraient  minimes et insignifiants  face aux immenses défis que nous serions amenés  à relever dans  ce cas.  

L’Iran a accumulé   jusqu’à ce jour plus de 180 kg d’uranium enrichi à 20%. Il y a un peu moins  d’un an il n’en  possédait que 110 .  Les Iraniens n’ont pas encore franchi la ligne rouge, mais ils s’en approchent inéluctablement  et méthodiquement.

Ne nous faisons pas d’illusion,  les élections en Iran ne changeront rien à cet état de choses, alors que l’Iran poursuit sa course à l’armement nucléaire,  il continue d’armer la Syrie, le Hezbollah, le Hamas et le Djihad islamique.

La Syrie

Nous assistons aux terribles massacres de civils perpétrés quotidiennement,  nous prenons connaissance avec inquiétude des rapports faisant état d’usage d’armes chimiques  par le régime Syrien.  Lorsque des armes dangereuses tombent entre les  mains d’éléments dangereux,  rien ne  garantit que ces derniers  n’en feront  pas usage. Vous connaissez le dicton : « quand on voit un fusil  au  1er acte, tout laisse à penser qu’il servira au 3ème ».  C’est pourquoi notre politique est d’empêcher  que de telles  armes tombent entre les mains d’éléments dangereux. Pour ce faire, nous agissons de manière  raisonnable mais  déterminée et faisons appel à toute notre  expérience en la matière.  

Les Palestiniens

Nous sommes à l’écoute  de chaque initiative de paix notamment celle proposée par la Ligue Arabe.  Nous sommes prêts à discuter de chaque initiative de paix  dans la mesure où elle contient des recommandations,  et non des diktats.  Nous sommes favorables à la tenue de négociations  sans conditions préalables et sans délais. 

J’appelle  le Président de l’Autorité Palestinienne,  Abou Mazen à mettre de côté les conditions préalables qu’il réclame et à venir dialoguer. Vous savez, lui ne parlant pas l’hébreu et ma connaissance de  l’arabe laissant à désirer, je m’adresse à lui dans une langue que nous connaissons bien tous les deux, et lui dit haut et fort :  

« GIVE  PEACE  A  CHANCE «   Donnez une chance à la Paix.  Maintenant comment allez-vous donner cette chance ?  Que vous reste-t-il à faire ?  Ne  laissez pas passer cette occasion, ne ratez pas le coche.     

 

 Pour le texte integrale:

http://www.pmo.gov.il/English/MediaCenter/Speeches/Pages/speech40sugn050613.aspx

Catégories :officiel Étiquettes : , , , , , ,

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 6 Juin 2013

 

Selon CNN  trois vaisseaux de guerre russes ont été identifiés en Méditerranée, et sont soupçonnés de transporter des armes à la Syrie, y compris les missiles antiaériens  S-300.

Syrie.  Vers une intervention internationale s’interroge Direct matin. Le président Hollande a déclaré jeudi que les éléments de preuves concernant l’usage d’armes chimiques par le régime syrien « obligent la communauté internationale à agir « .

Une intervention impossible ? Dans les faits, l’intervention militaire est loin de se dessiner constate Metro. Une promesse intenable. Bien que tout soit clair, estime Olivier Lepick, les Occidentaux se sont avancés sur une promesse qu’ils ne peuvent pas tenir.

La France dénonce puis temporise, constate aujourd’hui 20 minutes. Malgré des déclarations fracassantes, explique Faustine Vincent, Paris ne veut pas privilégier l’option militaire et compte ne pas agir seule. C’est sans doute pourquoi le président Hollande a précisé dans son intervention sur la Syrie :  » Nous ne pouvons agir que dans le cadre de la légalité internationale. C’est la ligne rose en pointillé évoquée jeudi par Etienne  Leenhardt sur France 2 (Journal de 20h).

Attention, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas. Dans son éditorial, face à cette ligne rouge qui ne cesse de reculer, le Monde prévient la communauté internationale qu’il faut agir, car si la diplomatie reste privilégiée, aujourd’hui, personne ne pourra plus dire qu’il ne savait pas.

Et si Bachar el Assad gagnait la guerre ? L’entrée en guerre du Hezbollah en Syrie, le soutien accru de l’Iran, financier et militaire, sont les raisons de la reprise en main militaire de la Syrie par le Clan Assad. Selon un diplomate cité par Libération, il y aurait désormais des officiers iraniens à la manœuvre dans les quartiers généraux de l’armée syrienne.

Seule la Croix aujourd’hui cite le communiqué anti israélien de l’armée syrienne d’Assad :  » la reprise de Qousseir est un message clair à tous ceux qui participent à l’agression contre la Syrie, à leur tête l’ennemi sioniste et ses agents dans la région et sur le terrain.  »

A Noter. Il faudrait des années pour former les Syriens au maniement des S300 russes.  Citant un professeur américain, H. Barkey, Jacques Hubert Rodier explique  que ce système, déjà déployé en Grèce, « a vraisenblement permis aux alliés de l’Otan d’avoir accès au site, en Crète,  et donc de connaitre parfaitement leurs faiblesses« . (Les Echos) 

Turquie.  7 ème jour de manifestations anti gouvernemental en Turquie. Des syndicats rejoignent la mobilisation contre R. Erdogan. Je ne suis pas un mouton. Arte journal donne la parole à cette jeunesse Turquie, qui dit refuser l’islamisation rampante de l’état autoritaire d’Erdogan et défendre ses libertés en manifestant.

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Deux sujets intérieurs se partagent aujourd’hui la Une de médias israéliens, qui, comme chaque jour décortiquent avec attention les derniers évènements syriens et turcs. Il faut noter une similitude de traitement et d’analyses des mouvements de mobilisation en Turquie,  entre médias français et israéliens.

Justice. Ce n’était pas un meurtre homophobe. En 2009, 2 personnes avaient été assassinées dans un club gay en Israel. Tous les médias avaient dénoncé alors un meurtre homophobe. Selon les révélations de l’enquête citées aujourd’hui par les médias, il s’agirait d’un règlement de compte entre membres de la communauté gay.

 

ליז טורבישי וניר כץ. נרצחו בברנוער (צילום: שאול גולן, אדוה נפתלי)

 

Scandale sexuel en Israel. Un reportage diffusé sur la chaine 10 israélienne a provoqué un tollé en Israel. Relatant les scandales sexuels qui ont conduit en prison l’ancien président Moshe Katzav, un juge a déclaré : « les femmes prennent parfois  du plaisir quand elles sont violées ».

 

Judge Nissim Yeshaya.

 

 

Condamnations unanimes. Ces propos ont été vivement condamnés par l’ensemble des médias et de la classe politique israélienne. Le 1er ministre Netanyahou a vivement dénoncé ces propos scandaleux et inacceptables et la Ministre de la Justice, Tzipi Livni, a immédiatement réclamée et obtenue la démission du juge.

Attention S300 en vue en Syrie. Selon des révélations des médias israéliens, images satellites à l’appui, 3 navires de marchandises, transportant des composants du système anti aérien russes S -300  seraient à l’approche de la Syrie pour être livrés au clan Assad. Selon CNN  trois vaisseaux de guerre russes ont été identifiés en Méditerranée, et sont soupçonnés de transporter des armes à la Syrie, y compris les missiles antiaériens  S-300.

Dangereuse escalade militaire dans le Golan. Des insurgés syriens se seraient emparés d’un point de passage frontalier entre Israel et la Syrie, sur les hauteurs du Golan, à Qouneitra. Selon les médias israéliens, ce serait la première fois que les rebelles auraient tenté  de s’emparer de positions frontalières avec Israel.

Pour quelles raisons ? Le régime Assad aurait –il laisser faire les rebelles ou, est-ce une prise militaire des insurgés en réponse à la reprise de Qousseir par le clan Assad et le Hezbollah.

Etat d’alerte sur le plateau du Golan. Au niveau militaire, une situation d’urgence a été décrétée dans la région concernée.

Les rebelles bombardent le Hezbollah au Liban. Au moins 12 roquettes tirées depuis la Syrie ont frappé mercredi la ville de Baalbek, à l’est du Liban, dans une région contrôlée par le  Hezbollah.

Discours du Premier ministre israélien à la Knesset. Les médias israéliens se font aujourd’hui l’écho du discours du 1er Ministre Netanyahou, qui jeudi, à la Knesset, a tenu à faire un point, entre autres sur le processus de paix et le dossier nucléaire iranien

180 kg d’uranium enrichi. Selon le 1er ministre Netanyahou, l’Iran aurait produit 180 kg d’uranium enrichi à 20%, ce qui le rend proche de la ligne rouge de 240 kg tracée par Benyamin Netanyahou à la tribune de l’ONU,  en septembre 2012; date à laquelle le 1er ministre israélien estimait la production iranienne à 110 kg.

Pas d’illusion sur l’Iran. Les élections ne changeront rien. A propos des élections iraniennes, le 1er ministre israélien estime que les élections présidentielles, en juin prochain, ne changeront rien. Ce sera toujours le même Iran, avec toujours les mêmes objectifs concernant son programme nucléaire à visée militaire.

Laisser une chance à la paix. C’est en ses termes que le 1er Ministre Netanyahou s’est adressé directement, de la Knesset, au leader de l’Autorité palestinienne, M. Abbas. « M. Abbas ne parle pas l’hébreu et mon arabe n’est pas meilleur, alors je m’adresse à lui en anglais, « give peace a chance ».

Israel est ouvert à toutes les propositions, y compris les initiatives arabes, a souligné le 1er Ministre. Israel est prêt à discuter immédiatement, et sans conditions préalables. Il est temps que vous reveniez à la table des négociations directes, a lancé Benyamin Netanyahou à M. Abbas.

Nominations aux USA. Les médias israéliens rendent compte de la bataille politique engagée frontalement par le Président Obama contre les Républicains.

En nommant Susan Rice, comme sa conseillère à la sécurité nationale, le Président Obama s’oppose aux Républicains qui avaient combattu sa nomination.

Susan Rice sera remplacée au poste d’Ambassadeur des USA aux nations unies par Samantha Power. Ancienne conseillère pour les droits de l’Homme de Barack Obama, Samantha Power a conseillé le président Obama lors de la tenue de la  deuxième conférence de Durban en 2009, recommandant la non-participation des USA compte tenu des dérives annoncées.

 

איך יגיבו בארה"ב למינוייה של פאוור? (צילום: AP)

 

Des nominations défavorables à Israel ? Après la nomination de l’ancien sénateur républicain Chuck Hagel au poste de secrétaire d’état à la Défense, la nomination de Samantha Power est perçue par les médias israéliens comme une nomination pouvant s’avérer moins favorable à Israel.

 

National Security Adviser Susan Rice.

 

Service de Presse

 

Catégories :Point Presse Étiquettes : , , , , , , ,

Des navires de guerre russes transporteraient des armes vers la Syrie

Sources: Médias israéliens et américains

 

 ספינות קרב רוסיות בחופי סוריה  (צילום: AFP)

 

Les services du renseignement américains ont identifié trois navires de guerre russes en Méditerranée orientale. Ces navires pourraient transporter des cargaisons d’armes susceptibles d’être utilisées pour réapprovisionner le régime syrien, selon un responsable du Pentagone cité par CNN. Le responsable a souhaité rester anonyme en raison de la nature délicate de l’information.

Selon CNN,  jeudi, cité par Ynet en Israël, les Etats-Unis ont suivi des navires depuis leur départ des ports russes il y a quelques jours. Les satellites américains ont pu observer certaines indications sur les conteneurs, en cours de chargement sur les bateaux.

Même si cela n’a pas été confirmé, il semblerait que les navires pourraient transporter certains éléments constitutifs du système de missile russe controversé Sol-Air S-300 et d’autres armes pour le régime, toujours d’après les informations de la chaine américaine.

Selon le reportage de CNN, les Etats-Unis ont fait pression sur la Russie pendant plusieurs semaines afin de ne pas livrer le système S-300 à la Syrie en raison des menaces que cela pose au regard de la mise à niveau des capacités de défense aérienne déjà puissante de la Syrie.

Les États-Unis estiment que cela donnerait au gouvernement syrien une plus grande capacité de cibler les avions américains, israéliens, de l’OTAN ou d’autres pays qui pourraient frapper des cibles syriennes au sol, dans l’avenir.

Toujours selon le responsable qui s’est confié à CNN, les Etats-Unis n’ont vu aucun hélicoptère militaire être chargé : il semblerait que les Syriens souhaitent ajouter les hélicoptères à leurs stocks.

En raison de la montée des tensions au point de passage de Qouneitra sur le plateau du Golan, l’armée israélienne a renforcé la présence de ses troupes dans la zone.

 

 

Catégories :Presse israélienne Étiquettes : , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :