Archive

Archive for the ‘officiel’ Category

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 22 Octobre 2014

CAFE_PRESSE_LOGO

Le Hamas préparait une attaque terroriste majeure contre Israel. Selon Times of Israel, le Hamas prévoyait d’envoyer 200 terroristes armés pour attaquer des zones civiles en Israël et « infliger des pertes massives» selon un article publié mardi par le magazine américain Vanity Fair.

DPRK2

Israël en France.  L’actualité israélienne est trop faiblement traitée aujourd’hui dans les médias français pour l’objet d’une analyse éditoriale représentative.
Le président Reuven Rivlin. Le Figaro rend compte aujourd’hui de la polémique née de la vente par des Palestiniens de leurs maisons situées dans le quartier de Siwan à Jérusalem Est à des nationalistes israéliens. Des achats qui, selon Cyrille Louis, compliqueraient « un peu plus un éventuel partage de la ville en cas d’accord de paix ». Bien que souvent présenté en France comme nationaliste, le président Reuven Rivlin, a tenu à mettre en garde contre ses agissements : «Jérusalem ne peut pas devenir une ville dans laquelle les constructions se déroulent secrètement, et où les gens se glissent dans des appartements à la faveur de la nuit.»

Moyen Orient.
Lutte contre les terroristes de l’EI.

Le 1er Ministre irakien se rend cette semaine en Iran pour, selon le quai d’Orsay » obtenir une coopération plus importante du gouvernement iranien lui aussi dirigée par des Chiites ». Selon un diplomate français cité aussi par le Canard enchainé, « Washington et Téhéran se rapprochent grâce aux djihadistes ».
Téhéran arme les kurdes et aurait envoyé des conseillers militaires en Irak (Brève le Parisien). G. Malbrunot du Figaro avertit que les djihadistes de l’EI  viennent d’attaquer  une ville proche de l’Iran…
L’EI voudrait ouvrir un nouveau front au Liban et en Jordanie selon le gouvernement libanais (Canard enchainé)
Contexte Proche et Moyen – Orient.

Les médias israéliens se font aujourd’hui largement l’écho de la baisse du pouvoir d’achat ainsi que des rumeurs d’élections démenties par le 1er Ministre Netanyahou.

 

Vie quotidienne en Israel.

Hausse des denrées de bases. Selon une enquête réalisé par le média britannique The Marker, le prix des aliments casher serait deux fois plus élevé en Israël qu’en Grande-Bretagne.

Cette information dont le Haaretz se fait l’écho s’inscrit dans les multiples formes de la contestation sociale contre la vie chère et l’appel à l’exil des israéliens de Berlin. Un appel vivement dénoncé en Israel y compris par le parti de Yesh Atid de Yair Lapid qui est parvenu au pouvoir au nom de la lutte contre la vie chère en Israel.

Kahlon : Mon parti permettra de lutter contre le coût de la vie croissant en Israël.  « le coût de la vie n’est pas une fatalité ou un décret du ciel, », a déclaré l’ancien ministre du Likoud Moshe Kahlon à Israel Ayom. L’ancien Ministre Moshe Kahlon qui aurait l’intention de lancer un nouveau parti politique, a déclaré lundi que sa première priorité serait la lutte contre la montée du coût de la vie en Israël.

Netanyahou: La dernière chose dont nous avons besoin maintenant, c’est une élection.  Selon les médias israéliens, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu mercredi matin une réunion  avec les chefs des autres partis de la coalition dans le but de désamorcer les tensions et de stabiliser son gouvernement.
Le mouvement intervient après une série d’affrontement partisans, suscités entre autres par l’abandon d’un projet de réforme de la politique de conversion religieuse.

Processus de paix.

Livni, Lapid unissent leurs forces pour faire avancer la reprise des pourparlers de paix avec les Palestiniens. Selon le Yediot, la Ministre de la justice Tzipi Livni et le ministre des Finances Yair Lapid uniront leurs forces pour former un front commun diplomatique pour faire avancer le processus de paix.
«Dès la semaine prochaine, à la Knesset nous formerons un seul bloc, 25 mandats » en faveur d’un arrangement diplomatique avec les Palestiniens a déclaré en substance Tzipi Livni.

לפיד ולבני ישתפו פעולה במטרה לקדם תהליך מדיני  (צילום: אלי מנדלבאום, גיל יוחנן)

Le Hamas préparait une attaque terroriste majeure contre Israel. Selon Times of Israel, le Hamas prévoyait d’envoyer 200 terroristes armés pour attaquer des zones civiles en Israël et « infliger des pertes massives» selon un article publié mardi par le magazine américain Vanity Fair.
Une attaque via les tunnels. Il s’agirait, selon le porte-parole de Tsahal, Peter Lerner, d’un plan coordonné, qui visait à attaquer par surprise, via les tunnels,  plusieurs endroits en Israël de manière simultanée  lors de la fête de Rosh Hashana. L’action israélienne dans la bande de Gaza a permis entre autres d’empêcher cette vague d’attentats terroristes du Hamas sans précédent contre des civils israéliens.

Un soldat dans un tunnel à Gaza (Crédit : IDF Spokesperson/FLASH90)

Sans Transitions. Economie et High Tech.
Un contrat de 85 millions de dollars pour ELBIT.  Selon Globes, Elbit Systems (ESLT) a annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat avec un pays asiatique non communiqué pour un montant total d’environ 85 millions de dollars. Le contrat comprendrait entre autre une mise à niveau des avion de chasse F-5.

northrop_f5e

 

 Service de Presse

Service de Presse

Publicités

Israël examine les violations présumées du Droit international pendant le conflit avec le Hamas

le 4 Septembre 2014

 

 

Mise en place d’un mécanisme d’enquête en temps réel

Dans le cadre de l’attachement d’Israël au respect du droit,  les autorités israéliennes ont décidé d’initier, de manière professionnelle et exhaustive, l’examen de violations présumées du Droit international, y compris le droit des conflits armés.

Le chef d’Etat-Major de l’armée israélienne a ordonné,  durant l’opération « bordure protectrice », la mise en place d’un mécanisme d’enquête de l’Etat-Major, afin d’établir les faits, Fact Finding Assessments ou FFA. Le mécanisme FFA est conçu pour examiner des incidents exceptionnels qui se sont produits durant l’opération militaire. Ces incidents incluent les événements qui auraient entrainé un préjudice imprévu à des civils ainsi que des événements où l’activité militaire aurait pu causer des dommages à des installations médicales ou à celles des Nations Unies.

Le mécanisme FFA est chargé de fournir à l’avocat général de l’armée (MAG) des informations après une enquête initiale.  Le MAG, à son tour, est chargé de décider d’ouvrir ou non une enquête criminelle.

Il est à noter qu’au cas où les allégations soulèveraient des éléments raisonnables de soupçonner une violation de la loi et qu’aucun autre examen n’est nécessaire, une enquête criminelle sera immédiatement ouverte sans attendre les conclusions du mécanisme FFA.

Le mandat du FFA

La tâche du mécanisme FFA est de recueillir des preuves, des renseignements et des éléments d’information pertinents afin d’examiner les circonstances de l’incident. Ces efforts visent à fournir  à l’avocat général de l’armée autant d’éléments factuels que possible afin de lui permettre de prendre la décision  d’ouvrir, ou non,  une enquête criminelle.   Les informations sont également fournies à l’armée israélienne à d’autres fins, y compris celle d’un examen interne et pour aider à la formation de nouvelles  recommandations opérationnelles qui permettront d’empêcher des incidents exceptionnels dans le futur.

Les recours judiciaires 

Les décisions de l’Avocat général des armées (MAG), comme toutes les autres décisions prises par les autorités de l’État, peuvent être  contestées et révisées par le procureur général d’Israël et peuvent également faire l’objet d’un examen judiciaire supplémentaire par la Cour suprême d’Israël (siégeant comme la Haute Cour de Justice).

Les Membres de la FFA

La mécanisme FFA est dirigé par le Major-général Noam Tibon et est composé d’équipes chargées d’établir et d’évaluer les faits. Les équipes sont dirigées par des officiers supérieurs de Tsahal, allant du grade de Colonel à celui de  Major-général. Ces équipes comptent principalement des officiers de réserves qui possèdent des compétences spécifiques en matière militaire, ainsi que des membres ayant des qualifications juridiques  et/ou une expérience professionnelle dans le domaine de l’investigation.

Un officier supérieur supplémentaire, expert en droit international, a également été nommé pour aider le chef du mécanisme FFA. Il est important de noter qu’aucun des membres des équipes du FFA  n’a participé à la chaîne de commandement, au cours de l’opération « bordure protectrice »

Les pouvoirs du mécanisme FFA 

Les équipes d’enquête du FFA  ont toute autorité pour acquérir des informations de le part de toutes les branches de l’armée israélienne, ainsi que pour  recueillir des faits et témoignages  issus de personnes extérieures, y compris de témoins civils. Tous les soldats de Tsahal sont tenus, par la Loi israélienne, de coopérer pleinement avec les équipes du FFA et de fournir toute information pertinente en leur possession.

Indépendance et impartialité

A l’instar d’autres pays  possédant une tradition juridique de type britannique,  en Israël,  l’avocat général de l’armée (MAG)  qui mène ces enquêtes,  dispose  d’une indépendance professionnelle au sein du système militaire. En matière juridique, il est uniquement soumis à des arrêtés du système judiciaire israélien et à l’autorité du procureur général, qui, à son tour, ne relève que de celle de la Cour suprême.

L’existence d’une commission juridique interne, à un degré ou à un autre, pour enquêter sur les violations présumées  du droit des conflits armés, est une pratique courante dans de nombreuses démocraties occidentales. Ainsi, aux USA, au Royaume-Uni, en Australie, au Canada, en Allemagne ou aux Pays-Bas, la majorité des commissions d’enquêtes militaires sont internes.

Délai d’enquête

Le mécanisme FFA a été chargé de remplir ses missions au plus vite, pour  garantir ainsi des enquêtes rapides et efficaces.

Publication des résultats

Une fois que le FFA aura achevé ses travaux et le MAG aura terminé son enquête, les décisions de fond  de l’avocat général de l’armée seront rendues publiques, sous réserve de certaines restrictions de sécurité.

Récentes réformes des enquêtes israéliennes

Le mécanisme FFA a été établi en tant qu’organisme permanent, dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations formulées par la Commission publique 2011, présidée par l’ancien juge de la Cour suprême Jacob Turkel (la « Commission Turkel »).

La Commission Turkel  a estimé que les mécanismes d’examens et d’enquêtes en Israël  sont, en général, conformes aux obligations de l’Etat d’Israël en vertu des règles du droit international. Elle a également fait un certain nombre de recommandations spécifiques afin d’améliorer et de renforcer ces mécanismes.

 

Catégories :officiel Étiquettes : , , ,

PM NETANYAHU: « Le Hamas, c’est l’EIIL. Ce sont les ennemis de la paix, les ennemis d’Israël, les ennemis des peuples civilisés. »

EXTRAITS DE LA DECLARATION DU PREMIER MINISTRE ISRAELIEN NETANYAHU

20 août 2014

L’opération « Bordure protectrice » n’est pas encore terminée et continuera de durer. Notre objectif est que les habitants de Kerem Shalom, Sderot et d’autres villes proches de la Bande Gaza comme Ashkelon et Tel-Aviv, puissent dormir tranquille et que les enfants d’Ofakim, de Netivot, de Ashdod et de Beer-Sheva, n’aient plus à courir dans les abris de leurs écoles. Notre lutte contre les organisations terroristes a commencé depuis longtemps, contre le Hezbollah, Al Qaïda, le Djihad islamique et le Hamas à Gaza qui fait partie des organisations terroristes islamistes dont le dernier né est l’Etat islamique (EIIL) qui agit en Iraq, en Syrie ainsi qu’au Liban.

J’espère que le Président Abbas jouera un rôle constructif. Il a l’occasion de le faire. Je pense qu’il doit comprendre que personne, évidemment, et avant tout, en Israël, ne peut accepter de vivre sous la terreur des attaques commises par le Hamas. Je pense que nous agissons bien selon nos droits et probablement plus rigoureusement que quiconque. Je dirais qu’aucun autre pays n’a agi avec autant de rigueur qu’Israël en se défendant avec des moyens légitimes. Et j’attends que le Président Abbas fasse de même. Je serai prêt à faire redémarrer les négociations de paix avec un gouvernement palestinien qui s’engage à faire la paix avec Israël,  à mettre fin au terrorisme et à remplir les obligations déjà prises. Nous devons réfléchir prudemment comment intégrer les nouveaux développements  pour promouvoir la paix et pour contrer le terrorisme.

Le Hamas est comme l’EIIL. L’EIIL est comme le Hamas. Ce sont les branches d’un même arbre et je peux dire que le monde entier a été choqué par les atrocités commises par l’EIIL. Nous avons vu la décapitation d’un journaliste américain, James FOLEY. Cela montre la barbarie, la sauvagerie de ces gens.  Nous faisons aussi face à cette même barbarie. Ceux qui tirent des roquettes sur nos villes de manière délibérée pour tuer le maximum de civils israéliens, et qui, lorsqu’ils le peuvent, assassinent des enfants, des adolescents ; ils leur tirent dans la tête et les jettent du 6 ème étage; ils tirent sur leur propre peuple et l’utilisent comme bouclier humain.

Le Hamas, c’est l’EIIL.  Ce sont les ennemis de la paix, les ennemis d’Israël, les ennemis des peuples civilisés. Je crois aussi qu’ils sont les ennemis des Palestiniens et je ne suis pas le seul à le croire.

Catégories :officiel Étiquettes : , , , ,

Déclarations du Premier ministre NETANYAHU à propos du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le mercredi 13 août 2014, depuis son bureau à Jérusalem, après sa rencontre avec le gouverneur de New York, Andrew M. Cuomo, s’est exprimé sur  le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU :

« Le Conseil des Droits de l’Homme offre une légitimité à des organisations terroristes meurtrières comme le Hamas et l’EIIL. Au lieu de dénoncer les attaques du Hamas sur des civils israéliens et l’utilisation des habitants de Gaza comme boucliers humains;  au lieu d’enquêter sur les massacres perpétrés par Assad contre le peuple syrien ou ceux de l’EIIL contre les Kurdes, l’ONU a décidé d’ouvrir une enquête contre Israël – la seule démocratie au Moyen-Orient, une démocratie qui agit en légitime  défense pour protéger ses citoyens contre le terrorisme meurtrier.

Le rapport de cette Commission a déjà été écrit à l’avance. Le Président de la Commission a déjà décidé que le Hamas n’est pas une organisation terroriste ; par conséquent, ils n’ont rien à faire ici. Ils devraient se rendre à Damas, Bagdad et Tripoli ; ils devraient aller voir du côté de l’EIIL, de l’armée syrienne et du Hamas – là,  ils trouveront des crimes de guerre, pas ici. »

Catégories :officiel Étiquettes : , , , , , , ,

DE NOUVEAUX TIRS DE ROQUETTES SUR ISRAËL

Mise à jour : 8 août 2014 – 11h00 (heure d’Israël).

1. Israël a répondu favorablement à l’appel de l’Egypte,  demandant de prolonger de 72 heures le cessez-le feu, qui devait prendre fin à  08h00 heure d’Israël, ce vendredi 8 Août 2014.

Le Hamas et le Djihad islamique, ont  annoncé lors de  plusieurs  déclarations faites la nuit dernière,  qu’ils ne prolongeraient pas  le cessez-le feu.

2. Tôt ce matin, peu avant 04h30, deux roquettes ont été lancées depuis la bande de Gaza.

Depuis  08h01 ce matin, des salves de roquettes ont été lancées à partir de Gaza sur Israël et déjà 20 roquettes se sont abattues  sur le sud d’Israël. Deux d’entre elles, ont été interceptées par le Dôme de Fer  et deux sont retombées dans la bande de Gaza.

3. Israël a fait preuve de retenue deux heures durant avant de riposter aux salves de roquettes.

 

Catégories :officiel Étiquettes : , , ,

PM NETANYAHU : PEUT-ON  ACCEPTER QUE LES TERRORISTES SOIENT EXONERÉS DE TOUTE SANCTION ET LES VICTIMES ACCUSÉES ?

Ci-dessous l’allocution délivrée par le Premier ministre  Netanyahu, à l’ouverture de la Conférence de presse du 6 août 2014 :

 

 

« L’objectif de l’opération ‘ Bordure protectrice‘ est et reste  la défense  de  la population civile israélienne. C’est-à-dire, la protéger des 3500 roquettes, je dis bien trois mille cinq cents roquettes   qui se sont abattues sur elle. Roquettes que le Hamas et autres groupes terroristes ont tiré sur nos villes, nos localités, nos civils, nos enfants, ce dernier mois. L’objectif de  cette opération est de protéger nos civils contre la menace des tunnels de la terreur, construits pour envoyer des escadrons de la mort, à l’intérieur-même d’Israël et d’y perpétrer des atrocités  contre des civils israéliens, les kidnapper et les tuer.

Israël déplore sincèrement toute victime civile et chacune d’elle. Les civils  n’étaient pas notre cible. Ils ne sont point l’objectif  recherché. La population de Gaza n’est pas notre ennemi. Notre ennemi est le Hamas ; nos ennemis sont les autres organisations terroristes qui tentent de tuer notre peuple. Et nous avons pris d’extraordinaires mesures de précaution afin d’éviter toute victime et tout dommage civils. La tragédie de la Bande de Gaza réside dans le fait qu’elle est  contrôlée par le Hamas – un groupe terroriste fanatique et tyrannique qui se réjouit de causer la mort de civils. Il veut des victimes civiles. Elles constituent pour  lui  de la chair à canon à usage  propagandiste. Donc ne dites pas qu’il ne veut pas de victimes civiles ; il les veut et il le dit ouvertement. En effet, le Hamas a adopté une stratégie qui bafoue et prône le sacrifice  de ses propres civils. Il les utilise comme bouclier humain ; il les met délibérément en danger pour, sciemment, augmenter le nombre de morts. Il tire ses roquettes sur Israël, à partir d’écoles, d’hôpitaux, de mosquées. Vous avez pu le constater par vous-mêmes (sur  les photos montrées aux journalistes).  Depuis des voisinages urbains et à proximité d’écoles  où sont logés  les journalistes. Vous pouvez vous en rendre compte  vous-mêmes.

Bien sûr, pratiquement tous se déclarent  favorables au droit d’Israël à assurer sa propre défense et nous sommes reconnaissants à tous ceux qui le disent. Mais certains refusent de le reconnaître ou de laisser à Israël la possibilité   d’exercer ce droit. Ces derniers  autoriseraient donc le  Hamas à nous attaquer en toute impunité en  tirant  depuis des écoles, des mosquées ou des hôpitaux sachant  qu’Israël  aurait des scrupules à riposter.  C’est bien évidemment une erreur. C’est une erreur morale. C’est une erreur opérationnelle. Car ne pas riposter validerait et légitimerait l’utilisation, par le Hamas, de boucliers humains, ce qui constituerait une énorme victoire pour les terroristes à travers le monde  et aurait un effet dévastateur sur les pays  libres qui combattent le terrorisme.

Si cela devait se produire,  de plus en plus de civils mourraient à travers le monde, car nous nous trouvons actuellement dans une sorte de période d’essai. Une organisation terroriste peut-elle tirer des milliers de roquettes sur les villes d’un Etat démocratique ? Une organisation terroriste peut-elle  se faufiler et s’insinuer   au sein même  de zones civiles ? Peut-elle creuser des tunnels depuis des zones civiles ? Peut-elle le faire en toute impunité, sachant que le pays victime de ces roquettes, ne riposterait pas alors que cela s’impose, et comme chaque pays se devrait  de le faire dans cette même situation ? Puis, être blâmé  pour avoir riposté ? Peut-on accepter une situation dans laquelle les terroristes seraient exonérés de toute sanction et les victimes accusées ?

C’est précisément la question  qui se pose  aujourd’hui, non seulement à la Communauté internationale face à  Israël ; cette  question se pose  aussi  à la Communauté internationale face à la   vague de terroristes radicaux prenant actuellement  le contrôle de grandes villes et de leur population civile,  suivant exactement la même  tactique que  le Hamas. C’est exactement ce que l’EIIL (État islamique en Irak et au Levant) est en train de faire, ce que le Hezbollah fait,   ce que Boko Haram fait aussi. Ce que fait le Hamas est aussi ce que Al Qaïda est en train de faire. Et ceci constitue un test,  non seulement pour  la Communauté internationale à l’égard d’Israël  – une démocratie engagée dans un combat au cours duquel elle utilise    des moyens de légitime défense contre un ennemi   qui commet de doubles crimes de guerre, d’une part en ciblant des  populations civiles et d’autre part en se cachant derrière ses propres citoyens – Cela constitue un test pour le monde civilisé lui-même, lui permettant ainsi de vérifier  sa  capacité d’assurer sa propre défense.

Israël a accepté la proposition égyptienne de cessez-le-feu du 15 juillet dernier, alors que le Hamas, lui, l’a rejetée. Je voudrais maintenant que vous sachiez qu’à ce moment-là, le conflit n’avait causé que 185 victimes palestiniennes. Ce n’est que dans la nuit du lundi au mardi (4-5 août) que le Hamas a accepté cette même proposition qui a pris effet hier matin. Cela veut dire que pratiquement 90% des victimes de ce conflit auraient pu être épargnées, si le Hamas n’avait rejeté, à cette date-là, le cessez-le-feu qu’aujourd’hui, il a accepté.

Le Hamas doit être tenu pour responsable de ces morts et pertes tragiques. Il doit être mis au ban de la famille des nations pour l’abus éhonté qu’il fait de  ses civils en l’empêchant  de se réarmer dans le cadre de la démilitarisation générale de la Bande de Gaza. C’est le moyen le plus sûr de garantir que ce conflit ne se reproduira plus. Et je suis très heureux que le Secrétaire d’Etat américain John Kerry, et d’autres, aient  également exprimé combien il est nécessaire de démilitariser Gaza.  C’est une obligation que les Palestiniens auraient dû, depuis longtemps, remplir. Réaliser cet objectif à long terme est capital pour Israël et capital pour la population de Gaza et pour tous ceux qui veulent que soit mis un terme à ces violences et à ces souffrances.

Chaque victime civile est une tragédie. Une tragédie imputable  au Hamas, uniquement. Je pense que le prix Nobel Elie Wiesel a bien résumé la situation lorsqu’il a dit que le Hamas s’est engagé à sacrifier ses propres enfants. Et le Hamas doit en être tenu pour responsable. Pour le bien de tous nos enfants,  il faut l’empêcher d’agir ainsi ».

 

 

 

Catégories :officiel Étiquettes : , , ,

PM NETANYAHU: « LES SOLDATS DE TSAHAL CONTINUERONT A OEUVRER A LA NEUTRALISATION DES TUNNELS TERRORISTES »

Le Premier ministre Netanyahu a aujourd’hui, jeudi 31 juillet 2014, ouvert la réunion du cabinet restreint en tenant les propos suivants :

« L’armée israélienne continue d’opérer avec force dans la Bande de Gaza. Les soldats de Tsahal continuent à œuvrer à  la neutralisation des tunnels  terroristes. Ces tunnels qui auraient pu permettre au Hamas d’enlever et d’assassiner des civils et des soldats de l’armée israélienne en perpétrant  des attaques simultanées depuis certains tunnels qui débouchaient sur notre propre territoire. Nous sommes en train actuellement de démanteler cette capacité de nuisance.

Je l’ai dit dès le début de cette campagne : on ne peut pas vous garantir 100% de succès, tout comme le système anti missiles « Dôme de fer » ne peut non plus assurer 100% d’interceptions. Cependant les opérations entreprises par l’armée israélienne donnent d’importants résultats sur le terrain et  se poursuivront à plein régime.

Jusqu’à présent, nous avons réussi à neutraliser des douzaines de tunnels terroristes et nous sommes déterminés à mener à bien cette mission, avec ou sans cessez-le-feu ; et c’est la raison pour laquelle je ne suis pas prêt à accepter n’importe quelle proposition qui ne permettrait pas à l’armée israélienne d’achever cette mission primordiale pour la sécurité de la population israélienne.

L’armée israélienne et l’Agence israélienne de Sécurité ont déjà porté de très sévères coups au Hamas.   Nous avons frappé très fort des milliers de cibles terroristes : des centres de commande, des arsenaux de roquettes, des installations de fabrication, des bases de lancement. Et des centaines de terroristes ont déjà été tués. Ces succès et la neutralisation des tunnels ne sont que la première étape dans le processus de  démilitarisation de la Bande de Gaza. Les Etats-Unis, la Communauté européenne et d’autres importantes composantes de la communauté internationale ont accepté notre position et je dois dire que ce ne fut pas chose facile à obtenir ; nous y sommes parvenus, ensemble, en y travaillant ardemment.

Je tiens à exprimer ma profonde gratitude aux soldats et commandants de l’armée israélienne qui combattent sur le terrain avec un héroïsme hors du commun. Je voudrais exprimer aussi toute mon appréciation au chef d’Etat-major, le  Général de Corps d’armée Benny Gantz et  au ministre de la Défense, Moshé Yaalon,  pour le travail accompli.

Nous travaillons d’arrache-pied,  jour et nuit, main dans la main, avec perspicacité et responsabilité, pour le bien-être de la population israélienne. Bien évidemment, nous ne pouvons partager avec le public, toutes les informations et les renseignements en notre possession. Nous suivons un plan bien établi et nous nous y conformons.

Au nom des citoyens d’Israël, je voudrais envoyer mes plus sincères condoléances aux familles endeuillées. Je suis en contact avec elles tous les jours, avec les parents, les familles qui ont sacrifié ce qu’ils ont de plus précieux pour le pays. J’ai parlé à des douzaines de familles. Ma femme et mes fils ont aussi rendu visite à ces familles. Je leur dis combien notre cœur est lourd suite à la perte de leurs fils qui se sont sacrifiés dans la plus juste des opérations,  pour assurer la sécurité de notre patrie.

Je voudrais dire aux citoyens d’Israël : vous êtes des exemples. Votre résistance, face à l’ennemi, est impressionnante et cela suscite une profonde admiration dans le monde. Je dois dire que votre  endurance  est une source de force nationale qui  permet de mener à bien cette campagne, de la manière la plus efficace, la plus responsable, pour assurer  à l’Etat d’Israël et à sa population, un avenir meilleur.

Le fait que les dirigeants du pays soient unis, est capital pour le succès de cette opération et aussi très important pour la population d’Israël. L’unité du peuple,   nous donnera la force de mener à bien notre difficile et essentielle mission.  Je n’ai aucun doute que le fait que nous soyons unis donnera à nos  soldats qui combattent sur le terrain, la force nécessaire. Cependant, une minorité, dans la population,  choisit précisément ce moment crucial,  pour adopter des positions extrêmes, d’un côté comme de l’autre.  Je vous le dis : n’essayez pas de  porter atteinte à cette formidable unité  qui est la nôtre actuellement. Veillez à chacun des mots que vous prononcez et  soyez prudents dans chacun de vos actes. Les ministres du gouvernement, plus que tous autres, doivent servir d’exemple à tous. La Nation, en ce moment, attend de chacun d’entre nous, et spécialement des ministres du gouvernement, de faire bloc derrière l’objectif que nous nous sommes fixés. Quand nos soldats combattent l’ennemi et mettent en danger leur vie pour nous, nous leur devons au moins cela.  Plus nous serons unis, plus forts nous serons  ».

 

 

 

Catégories :officiel Étiquettes : , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :