Archive

Archive for février 2013

Retrouvez, l’essentiel de l’actualité économique de la semaine en Israël dans Kikar Habusiness

 

 http://kikarhabusiness.podomatic.com/entry/2013-02-24T11_04_35-08_00

 

Sur la page kikar habusiness vous pouvez écouter chaque semaine un résumé en podcast de l’actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire de news choisies parmi les plus grands titres de la presse israélienne, développées dans un programme radio présenté par Fabrice Joseph et Alexandre Allali

Au sommaire de l’émission du 24 février 2013 :

Hautes technologies : Les exportations de la filiale israélienne d’Intel ont augmentées de 109% en 2012, pour atteindre 4,6 milliards de dollars. Un résultat obtenu grâce au lancement de la production d’une nouvelle génération de puces utilisant la technologie 22 nanomètres. Elles sont fabriquées dans l’usine de Kiriat Gat au sud d’Israël.

Export : Les produits Dr Fischer seront prochainement en vente aux Etats-Unis. Après avoir été distribués par les grandes chaînes américaine de drugstore sous leur marque générique, la société israélienne va vendre ses produits sous son propre nom. Fondée par la docteur Eli Fischer et sa femme Dvora , la compagnie emploi 700 personnes et possède des installations à Bnei Brak, en Galilée et à Tzifrin.

Energie : Le gouvernement israélien a accordé une licence à la société Genie Energy Ltd, pour des forages de puits de pétrole sur le plateau du Golan. Des tests géologiques ont confirmés la présence potentiel de gisement de pétrole dans la région. A quelques semaine de la visite du président Obama, la décision d’autoriser des forages sur le plateau du Golan risque de provoqué de vives réactions de la part de la communauté internationale.

Retrouvez le développement de ces titres en cliquant sur le lien pour écouter l’émission du 24 février ou abonnez au podcast kikar habusiness et télécharger automatiquement l’émission sur votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette

Publicités

Joyeux Pourim!

Catégories :Divers

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 22 Février 2013

 

On m’a demandé de participer à des attaques, j’ai eu le droit de refuser, a déclaré jeudi  lors de son procès un activiste du Hezbollah, Hossam Taleb Yaacoub,  arrêté à Chypre en Juillet 2012 pour activités terroristes.

Contexte France. Attention, la crise est là. Les mauvais indices économiques annoncés par l’Europe confirment que la France, après le Portugal, l’Espagne, l’Italie, le Royaume Uni sera bientôt touchée de plein fouet par la crise économique et budgétaire. C’est pourquoi la crise économique et celle de l’emploi sont aujourd’hui encore, à la Une des médias français. Il faut aussi noter cette semaine l’attention médiatique accordée au débat lancé en France, par un entrepreneur américain, qui met en cause les conditions du travail et le statut des salariés en France. 

Le jour des folles rumeurs. Un cafouillage politico-médiatique est à la source de la terrible désillusion des proches de la famille française enlevée au Cameroun par des terroristes islamistes.

Salon de l’agriculture et cérémonie des Césars, et David Beckham enfin  footballeur sont les autres sujets qui se partagent l’attention des médias.

Israël en France. L’actualité israélienne en France est trop peu traitée aujourd’hui médiatiquement pour être analysée d’un point de vue éditoriale représentatif.

A noter. La France a levé jeudi son véto à, l’ouverture de négociations sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. L’UE bloque encore ces négociations, notamment sur la question de Chypre (les Echos)

Contexte Proche et Moyen-Orient

Pourim et une multitude de costumes sont aujourd’hui à la Une des médias israéliens. Une actualité festive qui télescope des sujets qui le sont beaucoup moins, comme de nouvelles révélations sur le programme nucléaire de  l’Iran, les activités terroristes du Hezbollah en Europe et les dernières tractations politiques révélées par  voie de presse.

De nouvelles centrifugeuses sur le site de Natanz selon l’AIEA. « Le 6 février 2013, l’AIEA a observé que l’Iran avait commencé l’installation de centrifugeuses IR-2m. C’est la première fois que des centrifugeuses plus avancées que les IR-1 ont été installées » sur le site de Natanz, souligne le rapport de l’AIEA.

Hausse de la production d’uranium.  Pour les médias israéliens, cette information  ne constitue pas un changement notoire mais représente une amélioration considérable des capacités iraniennes à produire plus vite de l’uranium enrichi.

Une révélation importante et grave. Pour Israël  ce rapport de l’AIEA prouve que l’Iran continue à avancer rapidement vers la ligne rouge que le Premier ministre avait dessinée lors de son discours aux Nations unies, a indiqué jeudi le Bureau du premier ministre israélien. L’Iran proche de la bombe. L’Iran est « aujourd’hui plus proche que jamais d’obtenir du matériel enrichi pour une bombe atomique » a ajouté le Premier ministre Netanyahou.

 Ce n’est pas une surprise pour les USA. Cette révélation constitue « une nouvelle escalade et une poursuite de la violation des obligations de l’Iran conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et de l’AIEA » a déclaré la porte-parole du Département d’état  Victoria Nuland

Un grave sujet de préoccupation pour l’Angleterre, estime le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Alistair Burt. C’est  « un autre signe que l’Iran n’a pas l’intention de fournir les assurances nécessaires à la communauté internationale sur le fait que son programme nucléaire n’a d’autres visées que pacifiques », a-t-il ajouté.

L’Iran doit faire un choix. « Le poids des sanctions pourrait être allégé, mais la balle est dans le camp de l’Iran pour transformer en acte tangible ses déclarations selon lesquelles il est prêt à négocier », a prévenu le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney.

Activités terroristes du Hezbollah en Europe. Le procès d’un activiste du Hezbollah arrêté à chypre en Juillet 2012 est la Une des médias israéliens.  Hôtels, bus et avions israéliens dans la ligne de mire du Hezbollah. Lors de son audience, Hossam Taleb Yaacoub, qui détient également la nationalité suédoise, a expliqué, que pour 600 dollars par mois, lui avait été demandé d’obtenir des informations sur les arrivées à Chypre d’avions en provenance d’Israël, de la compagnie ARKIA notamment, de noter les plaques d’immatriculation des bus transportant des touristes israéliens et demandé aussi de surveiller les hôtels fréquentés par les Israéliens.  40 000 touristes israéliens se sont rendus à Chypre en 2012.

 

Lebanon's Hezbollah supporters gesture as they march in Beirut, November 2011

 

On m’a demandé de participer à des attaques, j’ai eu le droit de refuser, a déclaré l’activiste du Hezbollah lors de son interrogatoire.  Hossam Taleb Yaacoub est sous le coup de 17 chefs d’inculpations liés au terrorisme.

Le Hezbollah pousse le Liban vers la guerre. Dans ce contexte les médias israéliens se font largement l’écho des dernières déclarations du président Peres : « H. Nasrallah, portant la robe des religieux, pousse le Liban vers la guerre, même si le Liban n’a aucuns ennemis. Le Président Shimon Peres a appelé jeudi l’Union européenne de à placer le Hezbollah sur sa liste des organisations terroristes.

Tractations. Derniers jours avant la fin du  premier round des négociations. B. Netanyahou penche pour former un gouvernement avec N. Bennett estime les médias israéliens à l’annonce de la nouvelle réunion aujourd’hui entre les deux leaders.

Un nouveau sondage place Yesh Atid en  tête. Les médias israéliens se font aujourd’hui largement l’écho d’un nouveau sondage commandée la chaine parlementaire de la Knesset : si de nouvelles élections avaient lieu aujourd’hui, le parti de Yair lapid obtiendraient 30 sièges et le Likoud, seulement 22 sièges.  Le parti travailliste n’arriverait qu’en 4 ème position, avec 13 sièges, derrière le parti du Foyer juif avec 15 sièges.

Pour B. Netanyahou, tout sauf Yair Lapid ? Dans cette situation d’imbroglio et d’alliances et contre alliances multiples, les commentateurs israéliens estiment que Benyamin Netanyahou, fort d’avoir su déjà rallier à lui son ancienne rivale Tzipi Livni, pourrait tenter de convaincre  Avoda  de se joindre au gouvernement. Cet éventuel ralliement amènerait le Premier ministre israélien sur une politique sociale bien plus avancée que celle annoncée lors de la campagne.

Deux semaines pour rien ! Selon la page Facebook de Yair lapid citée par les médias israéliens, un gouvernement aurait pu déjà être formé depuis deux semaines. Selon le leader de Yesh Atid, les valeurs et le programme politique portés par son parti seraient la cause du conflit actuel avec le leader du Likoud. Et Yair lapid  d’ajouter : La question pour lui est de savoir si Yesh Atid entrera au gouvernement avec ses valeurs ou sera dans l’opposition, à cause de ses valeurs.

Lapid- Bennett-Mofaz. Selon la presse israélienne, les trois leaders se seraient mis  d »accord sur le service obligatoire pour les religieux.

 

Prime Minister Benjamin Netanyahu, center, shakes hands with Jewish Home leader Naftali Bennett at the opening session of the Knesset earlier this month, as President Shimon Peres looks on. Behind them are Labor's Shelly Yachimovich and Yesh Atid's Yair Lapid. (Photo credit: Nati Shohat/Flash90)

 

Service de Presse

Catégories :Point Presse Étiquettes : , , ,

Joyeux Pourim!

Catégories :Culture et Life Style, France-Israel Étiquettes : , ,

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens 20 Février 2013

 

Contexte France. Le sort de  famille française enlevée au Cameroun par des terroristes islamistes est aujourd’hui à la Une des médias français. La crise de l’emploi en France et la lutte contre les déficits budgétaires en font l’actualité économique. Si l’actualité sportive, culturelle et divers faits divers se partagent l’attention des médias, il faut noter une place particulière accordée à la mort du 2 ème soldat français au Mali ainsi qu’à la démission du 1er Premier ministre islamiste en Tunisie.

Israël en France. L’actualité israélienne en France est trop peu traitée aujourd’hui médiatiquement pour être analysée d’un point de vue éditoriale représentatif.

A Noter. La démilitarisation de Gaza est un préalable à la paix. « Le président d l’autorité palestinienne, M. Abbas, n’apporte aucune garantie  car M. Abbas et son 1er ministre Salam Fayyad  n’ont pas mis les pieds à Gaza depuis six ans« . Interview du Ministre israélien de la Défense Avi Dichter (l’Iran, une menace globale, Direct matin).

Afrique. La France, ennemie numéro 1 des groupes islamistes. Après la prise d’otages de 7 Français dont 4 enfants à la frontière entre le Cameroun et le Nigéria, la France est devenue le pays qui déplore le plus d’otages de ses ressortissants dans le monde.

Et maintenant ils enlèvent des enfants !? Les islamistes vont toujours plus loin dans l’horreur s’indigne Bruce toussaint sur Europe 1. La prise d’otage d’une famille française dont 4 enfants âgés de 4, 7, 9 et 11 ans par une secte islamiste est en effet sans précédent.

Boko haram. L’éducation occidentale est un péché. L’ensemble des médias français tentent aujourd’hui de décrire l’idéologie violemment antichrétienne et antioccidentale de ce groupe terroriste islamiste qui se réclame en lien avec Al Qaida au Maghreb islamiste.

Déjà des victimes par milliers. Tous les spécialistes s’accordent sur la barbarie revendiquée par ce groupe terroriste islamiste qui a déjà fait des milliers de victimes au Nigeria. Des narco terroristes qui n’hésitent pas à manipuler des enfants soldats, selon l’envoyé spécial au Mali, Didier François (Europe 1).

Lutte contre les extrêmes. Les nouveaux reportages diffusés dans l’émission « Le monde en face » sur les différents mouvements radicaux qui sévissent en France, ont présenté mardi un visage d’une extrême droite française, radicalement mobilisée contre l’immigration magrébine, mais dont l’assisse raciste est aussi et encore foncièrement antisémite.

A Noter. + 58 %. Le rapport remis aujourd’hui au Premier Ministre Jean-Marc Ayrault sur la montée des actes antisémites en 2012, notamment depuis la tuerie de Montauban et de Toulouse par le terroriste islamiste Merah.  + 58 % d’actes antisémites en 2012. Des chiffres qui font froid dans le dos, s’alarme France Inter (Journal de 7h). + De 90 actes antisémites ont été répertoriés dans les 10 jours qui ont suivi la tuerie des enfants juifs et de leur professeur de l’école Ozar Hatorah; (Source rapport annuel du Service de protection de la communauté juive (SPCJ).

Dieudonné soutenu par l’Iran. Caroline Fourest présente sur France 5 les liens entre l’Iran et Dieudonné. De la production de ses spectacles, à la subvention de son parti antisioniste, le documentaire expose de nombreuses preuves des liens qui lient l’Iran à Dieudonné. 

Contexte Proche et Moyen-Orient

Formation du nouveau gouvernement. Tzipi Livni presque nommée, déjà critiquée. Selon les médias israéliens, l’ancienne Ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni serait chargée de la justice et des négociations de paix avec les Palestiniens dans le prochain gouvernement Netanyahou. Une nomination alibi ? Le Haaretz critique la nomination de Tzipi Livni qui, selon le quotidien israélien de gauche, ne servirait

.à Benyamin Netanyahou que de faire valoir  et d’alibi de gauche pour la paix, à quelques semaines de la visite du président Obama en Israël

Prime Minister Benjamin Netanyahu and leader of the Hatnua party, Tzipi Livni, seen during a joint press conference, where Livni announced she was joining Netanyahu's government as the minister of justice, February 19, 2013. (Photo credit: Miriam Alster/FLASH90)

Vers un gouvernement sans lapid ? Plusieurs commentateurs israéliens analysent la nomination de Tzipi Livni, leader du parti de centre gauche Hatnuah comme le signe d’un ralliement probable de Kadima au prochain

.gouvernement. Silencieuse jusqu’à présent, certains spécialistes politiques s’interrogent même sur l’éventuelle participation d’Avoda, de Shelly Yacimovitch

Les félicitations adressées à Tzipi Livni de la part du Shass sont aussi le signe, selon les médias israéliens, que Benyamin Netanyahou tenterait actuellement de former un gouvernement comprenant tous les partis religieux. Pour atteindre la majorité nécessaire à la Knesset (61), cette coalition qui ne rassemble pour l’instant que 57 députés, aurait besoin du ralliement des députés partis du Foyer juif ou de Yesh Atid. Selon les spécialistes israéliens, Benyamin Netanyahou envisagerait de proposer un ultimatum à N. Bennett, sa participation au gouvernement ou de nouvelles élections

Prisonnier X. Les gardiens de prison mis en accusation. Suite à la révélation des circonstances du décès du prisonnier X, les médias israéliens rendent compte des soupçons de négligence qui pèsent sur 2 surveillants et deux officiers, accusés de n’avoir pu prévenir son suicide.

The Ayalon Prison complex in Ramle, central Israel, Thursday, February 14 (photo credit: AP/Ariel Schalit)

.Prisonniers palestiniens. Les médias israéliens rendent compte de la grève de la faim entamée par les prisonniers palestiniens et de la conversation  téléphonique entre le 1er ministre Israélien Netanyahou et Ban Ki Moon

Service de Presse

  

PALESTINIAN SUSPECTED of throwing stones is detained by security personnel during clashes in J'lem

Conférence de Presse de Avi Dichter- Ministre israélien de Défense Passive

20 février 2013 1 commentaire

Paris, 19 février 2013

Ambassade d’Israel à Paris

avi

Avi Dichter, Ministre Israélien de la Défense Passive dans le gouvernement de Benyamin Netanyahou effectue actuellement une visite de 3 jours en France sur l’invitation d’une organisation juive française. Avi Dichter donnait le 19 Février 2013 au sein de l’ambassade d’Israël à Paris une conférence de presse à laquelle étaient conviés des journalistes de radio, de télévision et de la presse écrite.

Voici les points principaux évoqués lors de son exposé :

Moyen-Orient. « Une brotherisation plutôt qu’une démocratisation » En introduction  Avi Dichter a souligné que le Moyen-Orient et le monde arabe dans son ensemble traversait depuis deux ans un séisme colossal qu’il évaluait métaphoriquement à 9 sur l’échelle de Richter, de par les bouleversements engendrés par les « printemps » arabes (qu’il qualifiait plutôt d’hivers froids et douloureux) et de l’islamisation de pays comme l’Egypte, la Tunisie et même le Maroc.

« Ce n’est que le début, que la fin du début… »Forts de la consolidation de leur pouvoir dans de nombreux pays arabes, les Frères Musulmans pourraient tenter de former  au sein du  nouveau Moyen-Orient  un bloc de pays, voire  créer un   » califat unifié »  contrôlé par eux.

Il a également précisé que dans ce nouveau Moyen –Orient en ébullition, tout en demeurant un enjeu de taille, le conflit israélo palestinien  n’en constituait cependant plus l’enjeu majeur.

L’Iran est une menace globale. Le Ministre Dichter a également tenu à déclarer que pour la première fois depuis sa création, l’Etat d’Israël devait faire face aujourd’hui à une menace existentielle venant d’Iran. En effet l‘Iran jouant ouvertement carte sur table, profère haut et fort par la voix de son président Ahmadinejad sa volonté d’anéantir Israël.  

Si L’Iran se procure la bombe, l’Egypte et l’Arabie Saoudite voudront aussi se la procurer. Cette menace de détruire Israel est d’autant plus sérieuse que l’Iran cherche activement à se doter de l’arme nucléaire. Les seuls points restant en suspens sont de savoir quand cette menace nucléaire sera opérationnelle et de combien de bombes  nucléaires disposera l’Iran. En outre  Avi Dichter a précisé que les Iraniens étaient très préoccupés et très engagés en Syrie  au maintien de Bachar Al Assad au pouvoir pour ainsi garder leur mainmise sur le Liban et tenter de dominer le Moyen-Orient.

Qui remplacera Assad en Syrie ? Concernant la Syrie, le Ministre Dichter a déclaré que la question n’est plus de savoir si le régime d’Assad allait tomber, mais plutôt quand et qui le remplacera. D’après lui la minorité Alaouite ne pourra plus continuer à garder le contrôle du pays.  Il estime que les sunnites et les Frères Musulmans s’empareront du pouvoir et que cela aura des conséquences majeures sur les pays voisins et tout le Moyen-Orient.

Au moins 250 000 blessés en Syrie. Le Ministre Dichter a en outre souligné qu’en l’état actuel des choses, régnait une opacité extrême et un cruel manque d’informations sur le conflit en Syrie notamment sur le nombre des victimes (évalué entre 65.000 et 90.000) et qu’il était remarquable qu’aucun des 22 pays arabes, ni d’ailleurs aucun pays occidental n’avaient levé le petit doigt pour intervenir et tenter de mettre fin à ce conflit sanglant, ajoutant que la Ligue Arabe s’était révélée elle-aussi complètement impuissante et inefficace.

Processus de paix. Nous  vivons actuellement dans une situation à 3 états pour deux peuples. A propos du Conflit Israélo- Palestinien, le Ministre Dichter a déclaré ironiquement que la solution à ce conflit ne pouvait plus être la création d’un état palestinien mais de deux,  étant donné qu’à ce jour il y avait de facto deux états palestiniens – la Cisjordanie contrôlée par l’Autorité Palestinienne avec Mahmoud Abbas et Salam Fayyad a sa tête et le pseudo état constitué par la bande de Gaza – contrôlé par Ismaël Haniyeh et le Hamas (version palestinienne des Frères Musulmans).

Abbas et Fayyad n’ont pas été à Gaza depuis 6 ans ! Avi Dichter a souligné le fait que les dirigeants de l’Autorité palestinienne n’avaient pas mis les pieds dans la Bande de Gaza depuis plus de 6 ans. Cette bande de Gaza militarisée à outrance par le Hamas  et de laquelle avaient été lancées près de 1500 roquettes sur Israël lors de l’opération Pilier de Défense en Novembre 2012.

Abbas ne peut pas garantir la démilitarisation de Gaza. L’entité terroriste du Hamas constitue un obstacle majeur à toute solution du conflit. Selon A.Dichter, sans garantie de démilitarisation totale de la bande de Gaza par Mahmoud Abbas (ou Israël)  aucune solution au conflit Israélo-palestinien ne peut être envisagée.

Islamisation de l’Egypte – La révolution égyptienne a porté au pouvoir les frères Musulmans et Mohamed Morsi  qui est devenu le  premier président élu (lui qui pourtant n’était  positionne que No 3 sur la liste des Frères Musulmans).  A.Dichter considère qu’une paix même froide avec l’Egypte est préférable à toute autre option. Cependant  il estime qu’Israël ne peut pas accepter l’existence entre son territoire et l’Egypte d’une entité terroriste (la bande de Gaza) où s’accumulent les armes « .

Rappelez-vous des attentats du Hezbollah au Liban contre la France et les USA. Selon A. Dichter il est évident et indéniable que  le Hezbollah (financé par l’Iran)  est bel et bien  une organisation terroriste, énumérant tous les attentats sanglants et meurtriers perpétrés par cette organisation dans  le passé  (en Argentine notamment) et  récemment en Europe, à Burgos en Bulgarie.

La branche politique et militaire du Hezbollah sont les deux mains d’un même corps. C’est également une évidence que le monde doit  inscrire le Hezbollah sur la liste des organisations terroristes. Selon lui considérer Nasrallah comme  un dirigeant politique était  aussi grotesque que de  voir en Ben-Laden un  leader politique. Dichter a également spécifié que le Hezbollah était très engagé en Syrie et  luttait activement au maintien au pouvoir du régime de Bachar Al  Assad.

 

 avi 2

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 12 Février 2013

 

 

Le président de l’Etat d’Israël a tenu à saluer l’action du Pape Benoit XVI pour les relations entre la communauté juive et catholique : « Sous sa direction, le Vatican a été une voix claire contre le racisme et l’antisémitisme et une voix claire pour la paix.  »

Contexte France. Démission historique de Benoit XVI. L’annonce surprise de la retraite du Pape Benoit XVI fait l’effet d’une bombe médiatique. Le 1er pape a quitté ses fonctions avant sa mort depuis 1415. Cette décision est saluée par les médias français qui l’analysent comme une décision courageuse, pragmatique et moderne d’un pape pourtant très conservateur mais qui se révèle conscient de ses fonctions et de l’importance de pouvoir les assumer. Un acte révolutionnaire qui fera sans doute jurisprudence et marquera le pontificat du prochain pape. Goodyear dans la rue. La mobilisation sociale et syndicale contre le gouvernement Hollande, à travers les manifestations du secteur automobile et celles des professeurs d’écoles font aussi l’objet d’une attention majeure de la part des médias français.

Israël en France.  L’actualité israélienne est trop peu traitée médiatiquement aujourd’hui pour être analysée d’un point de vue représentatif.

A Noter. Obama au Proche-Orient, une petite lueur d’optimisme selon Jacques Hubert Rodier dans les Echos. « Il y a aujourd’hui des deux côtes, israélien et palestinien, une atmosphère différente », déclare un ancien général israélien, qui considère  néanmoins « cette fenêtre d’opportunité de courte durée ».

Contexte Proche et Moyen-Orient.

La démission surprise du Pape Benoit XVI est aussi à la Une des médias israéliens.

 

 

Coup de tonnerre au Vatican. Les médias israéliens rappellent le parcours du cardinal Ratzinger, des jeunesses hitlériennes à son arrivée à la tête d’un milliard de croyants catholiques. Polémique avec l’islam et la Shoah. La presse commente ses propos polémiques sur l’Islam et la violence, et les regrets exprimés symboliquement en priant dans la grande Mosquée de Sophia à Istanbul. Sa tentative de réconcilier les courants les plus conservateurs du catholicisme, sans en dénoncer formellement l’antisémitisme avait pris forme après la réintégration, dans un premier temps, du cardinal négationniste Williamson.

Un ami d’Israël. Les médias israéliens se font aussi l’écho des nombreuses réactions officielles en Israël, tant au niveau politique que  religieux.

Pérès attristé. Le président de l’Etat d’Israël a tenu à saluer l’action du Pape pour les relations entre la communauté juive et catholique. « Sous sa direction, le Vatican a été une voix claire contre le racisme et l’antisémitisme et une voix claire pour la paix. Les relations entre Israël et le Vatican sont  meilleures que jamais et le dialogue constructif entre l’église catholique et le peuple juif est un témoignage de sa foi dans le dialogue et la coopération »

Nous sommes reconnaissants. Le Grand rabbin ashkénaze d’Israël, Yona Metzger a tenu à exprimer sa reconnaissance  « envers le pape Benoît pour tout ce qu’il a fait pour renforcer les liens entre les religions et promouvoir la paix interconfessionnelle ».

Une diminution des actes antisémites dans le monde « Sous son autorité, les relations entre le Grand rabbinat et l’Eglise, le judaïsme et le christianisme, sont devenues beaucoup plus étroites, ce qui a conduit à une diminution des actes antisémites dans le monde », a ajouté le Grand rabbin Metzger.

La fin du peuple juif déicide. Dans un livre publié en 2011, le pape a écrit que « l’aristocratie du temple » à Jérusalem et « les masses » — et non pas « le peuple juif dans son ensemble » — étaient responsables de la crucifixion du Christ. Pour la communauté juive, exonérer le peuple juif de la responsabilité de la mort de Jésus sera l’un des accomplissements les plus importants de Benoît XVI.

Un homme de courage. Le Premier ministre israélien B.Netanyahu, avait alors  salué le « courage » du Pape Benoit XVI.

Visite du président Obama en Israël. Les médias israéliens font état du programme possible de la visite.

Un discours de Barack Obama à Bar Ilan ? Selon  la presse israélienne, le président américain envisagerait de prononcer un discours à l’Université Bar Ilan, comme l’avait fait le 1er Ministre Netanyahou après son élection en juin 2009 où il avait prononcé un discours historique, en se déclarant pour la première fois publiquement pour la création d’un Etat palestinien démilitarisé aux côtés d’un Etat juif.

 

 

Visiter une base Iron Dôme. Selon la presse, le Président américain pourrait se rendre dans une station où sont installées les batteries anti missiles du Dôme de Fer,

Yad Vashem, Mont Herzl et Tombe d’Y. Rabbin mais aussi s’adresser à tous les israéliens. Le président Obama souhaiterait en effet s’adresser aux Israéliens à travers une conférence qu’il donnerait à Jérusalem.  Mais selon la presse israélienne, le Maire de Tel-Aviv, Ron Huldai invite Obama à s’exprimer place Rabin.

Israël- Ramallah – Israël. Après Israël; le Président américain devrait se rendre à Ramallah puis revenir à Jérusalem pour faire état des discussions et se rendre ensuite en Jordanie.

Relance du processus de paix. Sur le dossier palestinien, le Premier ministre israélien a tenu lundi a réaffirmé son discours de Bar Ilan : deux Etats pour deux peuples, sans conditions préalables :  » Je pense qu’un cadre pour la paix avec les Palestiniens est celui  que j’ai décrit dans mon discours à l’Université Bar-Ilan – deux Etats pour deux peuples : un Etat palestinien démilitarisé qui reconnaît l’Etat juif. » Pour atteindre cette solution, il faut négocier de bonne foi, a-t-il ajouté. Cela signifie que vous ne placez pas de conditions préalables. Depuis quatre ans les Palestiniens placent malheureusement des conditions préalables à chaque fois. Mon espoir est qu’ils les laissent de côté et se rendent à la table des négociations. « 

Israël donne son accord à la Turquie pour construire un hôpital dans la Bande de Gaza. Malgré le risque de détournement par le Hamas des matériaux de construction à des fins militaires, les autorités israéliennes autorisent la Turquie à acheminer des matériaux de construction dans la bande de Gaza afin de construire un hôpital financé par les autorités turques, selon le quotidien turc Hurriyet.

 

Mashaal and Erdogan meet in Ankara

 

Dossier nucléaire iranien. « Les Iraniens sont proches de la ligne rouge » Lors d’une rencontre avec des membres du congrès juif mondial qui étaient la semaine dernière à Paris, le 1er ministre israélien a déclaré que depuis sa mise en garde à la tribune de l’ONU, le 28 septembre dernier, les Iraniens sont plus proches de la ligne rouge » :  « Ils ne l’ont pas franchie, mais ils ont réduit le temps qu’il leur faudra pour le faire ».

« Il faut arrêter cela », a-t-il ajouté. « Nous devons recourir à des pressions plus fortes et à des sanctions plus sévères ». La presse israélienne commente ce discours dans le contexte de la visite prochaine en Israël du président Obama.

Il faut préserver la sécurité du monde. Lors d’une autre rencontre avec le congrès juif, le président Pérès a rappelé qu’en empêchant Téhéran de devenir une puissance nucléaire, les États-Unis  agissent non seulement au profit d’Israël, mais aussi pour préserver la sécurité du monde d’aujourd’hui ».

Ehud Barack à nouveau aux USA.  Le ministre israélien de la Défense est parti lundi aux USA pour s’entretenir « avec des hauts responsables de l’administration américaine et les chefs des services de renseignements et de sécurité américains »

Nouvel essai nucléaire en Corée du Nord. Les médias israéliens s’inquiètent des conséquences du 3 ème essai nucléaire sous terrain nord-coréen sur le programme nucléaire soupçonné à visée militaire de l’Iran.

 

 

Comme pour l’Ian, il s’agit d’un défi lancé à la communauté internationale. Ce défi lancé à la communauté internationale de la part du dirigeant nord-coréen pourrait servir les ambitions nucléaires l’Iran. « Le danger posé par les activités menaçantes de la Corée du Nord justifie une nouvelle action rapide et crédible de la communauté internationale a déclaré le président Obama. « Loin d’avoir atteint son objectif déclaré de devenir une nation forte et prospère, la Corée du Nord est de plus en plus isolée et a appauvri sa population par le biais de la poursuite peu judicieuse du développement des armes de destruction massive et leurs vecteurs ».

1er discours de Yair Lapid à la Knesset.  Le premier discours du Député Lapid est aujourd’hui vivement commenté. 10 % de la population ne doit pas décider pour les 90 %. Durant son discours, le leader de Yesh Atid est revenu sur l’un de ses thèmes de campagnes, égalité de devoir pour tous. Répondant aux menaces de guerre civile lancées par des religieux orthodoxes, Yair Lapid a prévenu : 10 % de la population n’a pas à décider ni menacer la majorité. Les lois s’appliquent à tous. Faisant allusion au service militaire pour tous, y compris pour les étudiants religieux, le chef de Yesh Atid a répété : « Il existe des règles et il y a des lois et elles s’appliquent à tout le monde.

 

Yair Lapid makes first speech before Knesset, Feb 11

 

Service de Presse

%d blogueurs aiment cette page :