Archive

Posts Tagged ‘Direct Matin’

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français le 12 Février 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o

 


L’Iran et l’unité secrète 190. Selon des sources de renseignement occidentales révélées par Fox News, l’ Iran aurait mis en place unité d’agents issus des gardiens de la Révolution chargée de la contrebande d’armes iraniennes dans les zones de conflit du Proche et Moyen-Orient (Jpost).

Israel en France.  Le traitement de l’actualité israélienne est aujourd’hui trop faible dans l’ensemble des médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative. Seul les Echos rendent compte du rachat d’une start-up française par une société israélienne. Make me reach, spécialisée dans les outils marketing sur les réseaux sociaux, vient en effet d’être racheté  par la société israélienne Perion (Les Echos)

 

« Les Juifs de France tentés par l’exil ? » 1 mois après les attentats le phénomène grandit, constate à sa Une le quotidien gratuit Direct Matin.
« Lassée des attaques dont elle est la cible, la communauté juive s’interroge. Ceux qui émigrent sont chaque année plus nombreux. » Direct Matin mentionne les chiffres en  hausse de l’Alyah en Israel causées par la forte montée des attaques antisémites en France.
« L’extrême gauche a désigné Israel comme ennemi » estime Michel Houellebecq dans une interview pour l’hebdomadaire le Point qui lui aussi, consacre sa Une et un grand dossier sur « Etre juif en France »
« Votre place est ici, chez vous ».  Direct Matin revient sur la polémique nés des  propos du 1er ministre Netanyahou à sa venue en France le 11 janvier :  « Je dis aux Juifs de France, revenez dans votre patrie ». Une déclaration à laquelle s’étaient aussitôt opposés  le 1er Ministre Manuel Valls et le président François Hollande en lançant  » votre place est ici, chez vous » en France.
Il faut rappeler que le 1er ministre Netanyahou avait précisé ses propos lors de la cérémonie en hommage à toutes les victimes des attentats de Paris en déclarant que « les Juifs de France ont droit de vivre en sécurité partout où ils souhaitent vivre, en particulier en France »
A Noter. Selon Direct Matin, Une marche pour Ilan Halimi et en mémoire de toutes les victimes de la barbarie se déroulera aujourd’hui à 18h, entre Charlie Hebdo et  l’Hypercasher de la Porte de Vincennes.

 Contexte Proche et Moyen- Orient.
Elections législatives anticipées en Israel.

Netanyahou demande que le grand débat télévisé ait lieu après son discours au Congrès américain, soit 15 jours avant le vote. Tous les autres leaders des grands partis en lice ont accepté de participer à un débat télévisé; Yitzhak Herzog et Tzipi Livni (Union sioniste), Yair Lapid (Yesh Atid), Zahava Gal-On (Meretz), Naftali Bennett (Foyer juif), Avigdor Lieberman (Israel Beitenou), Ayman Odeh (Liste arabe unifiée), Aryeh Deri (Shass), Eli Yishai (Yahad) et Moshe Kahlon (Koulanu).
Pour l’heure le 1er ministre Netanyahou n’a pas encore confirmé sa participation. Bien que les débats télévisés électoraux ne fassent pas partie des mœurs israéliennes, contrairement en France, les médias israéliens critiquent la non confirmation officielle de la participation du chef du gouvernement israélien au débat (i24 news)
Un tournant dans la campagne. Le Likoud et l’Union sioniste s’affrontent de manière frontale, remarque i24 news. Au slogan du parti de centre gauche « Nous ou Lui », a été aussitôt opposé « Moi ou eux » par le parti dirigé par le 1er Ministre Netanyahou.

Dossier nucléaire iranien.

« Je vais aux Etats-Unis non pas parce que je veux et recherche la confrontation avec le président américain, a tenu à expliquer le 1er ministre Netanyahou, mais parce je dois remplir mon obligation de parler au sujet de la menace à l’encontre de notre existence. J’ai l’intention de parler de ce sujet avant la date butoir pour cet accord, le 24 mars. Il se peut que le Congrès joue un rôle important et influent sur l’accord nucléaire avec l’Iran », a déclaré le Premier ministre israélien (i24 news)

47 % des Américains estiment inappropriée l’invitation faite au 1er Ministre Netanyahou de s’exprimer devant le Congrès. Mais 58 % des personnes interrogées souhaitent que le Président Obama rencontre le 1er Ministre Netanyahou, selon un sondage du Huffington post cité par le Haaretz. 

U.S. President Barack Obama and Prime Minister Benjamin Netanyahu in Jerusalem

 

L’Iran et l’unité secrète 190. Selon des sources de renseignement occidentales révélées par Fox News, l’ Iran aurait mis en place unité d’agents issus des gardiens de la Révolution chargée de la contrebande d’armes iraniennes dans les zones de conflit du Proche et Moyen-Orient. Composée seulement de moins de 30 hommes, cette unité dirigée par Behnam Shahariyari gère un réseau de sociétés de paille pour transférer depuis l’Iran et malgré les sanctions, des RPG, des équipement de vision nocturne ou des roquettes à longue portée. Selon les sources citées, des armes destinées au Hezbollah via la Syrie auraient déjà été interceptées par la Turquie (Jpost).


Service de Presse


 

Catégories :Divers Étiquettes : , , ,

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens  le 4 Février 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


 

1 mois après les attentats de Paris  la France blessée au cœur par une nouvelle attaque terroriste contre des militaires qui protégeaient un centre communautaire juif à Nice. Une attaque préméditée, déclare  le Ministre de la Défense Le Drian (RTL, 7h30)



Un déni de vocabulaire malgré les faits.
Une « attaque », une « agression » mais pas un attentat terroriste  selon la plupart des médias français qui préfèrent évoquer « l’agression de 3 militaires à l’arme blanche. »
Une qualification étonnante des faits compte tenu des motivations djihadistes de l’individu détaillées par tous les médiasAlors qu’une nouvelle fois des forces de l’ordre et la communauté juive étaient visées, une fois encore, la majorité des médias sauf RTL, le Parisien et Direct Matin, ne qualifient pas l’attaque de Nice d’attentat terroriste. Les médias préfèrent employer les mots « attaque », « agression », « agresseur » afin de disqualifier la violence des faits et des objectifs.
A  Noter. D’un point médiatique, la Croix et Libération ont fait le choix éditorial de traiter de cet événement que sous la forme d’un bref encadré sans le signaler en première page.

« Un acte criminel  » pour François Hollande, selon un communiqué de l’Elysée.
Contrairement aux évènements du 7 et 9 janvier où les plus hautes autorités françaises avaient immédiatement qualifié les attaques de terroriste et d’antisémite, le Président Hollande  a choisi mardi de considérer les faits comme « une agression » relevant  « d’un acte criminel ».
« Une véritable tentative d’assassinat  » déclare le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve    » à travers  une nouvelle forme de « terrorisme en libre accès ». Le Ministre de la Défense Le Drian  estime aussi qu’il s’agit d’une tentative d’assassinat de militaires à travers, sans doute, des motivations terroristes. »

Depuis des semaines, le scénario était redouté par les forces de l’ordre, confie aujourd’hui le Figaro. Seul le Parisien accorde aujourd’hui sa Une à « une nouvelle attaque terroriste » à Nice où  » 3 militaires en faction devant la synagogue de Nice ont été attaqués au couteau.  » Les enquêteurs privilégient la piste de l’acte terroriste indique le quotidien gratuit Direct Matin en vignette de Une. Car tout porte à croire qu’il s’agit d’un acte réfléchi et prémédité.

Peur et inquiétude de la communauté juive. Scène de panique mardi, en plein centre de Nice, rapporte 20 Minutes.

Le courage et le sang-froid des 3 militaires ont permis d’éviter le pire. La communauté juive, effondrée, constate que  seule la présence de militaires a permis d’éviter le pire. « On en a marre d’avoir peur je vais bientôt faire mes valises déclare un témoin » sur RTL (7h30).

La communauté juive à nouveau ciblée. Le président du Consistoire de Paris, Joël Mergui, déplore dans le Figaro que « les attentats de janvier n’aient pas servi d’avertissement aux extrémistes qui n’ont de cesse de s’en prendre à la communauté juive.  »

 

Lutte contre le terrorisme

En France.

La France à nouveau menacée hier par Daesh. Seul le Parisien et le Figaro rendent  compte aujourd’hui des menaces lancées mardi contre la France. Evoquant les manifestions du 11 janvier, un individu déclare  » Vous avez plus de 4 millions de cibles maintenant. »

Un proche du terroriste de l’Hypercasher aurait eu une liaison avec une militaire. Selon Didier Hassoux du Canard enchainé cité par le Parisien, l’individu aurait entretenu une liaison avec une femme, sous-officier affectée au service de renseignement opérationnel de la gendarmerie.  Arrêté le 23 janvier, l’individu aurait été aperçu avec le terroriste quelques heures avant la prise d’otages sanglante de l’Hypercasher.

En Turquie
Daesh et la Turquie, les liaisons dangereuses.
Des officiers turcs dans les rangs djihadistes ?  Le Canard enchainé révèle aujourd’hui que  les services secrets turcs et Daesh lutteraient ensemble contre, selon eux,  « le terrorisme kurde ». D’après un expert du Quai d’Orsay cité par Claude Angeli « on ose guère parler de ce double jeu d’Erdogan alors que personne n’imagine que cette coopération clandestine puisse se pratiquer à son corps défendant.  »

La Jordanie face à Daesh.  Représailles de la Jordanie face à l’horreur de la mise à mort de l’otage Jordanien.
Le supplice d’un pilote jordanien. Après les décapitations, un homme vient d’être brulé vif dans une cage par Daesh.  L’armée jordanienne a promis de venger la mort de son pilote :  » le sang du martyr ne coulera pas en vain et la vengeance sera proportionnel à cette catastrophe qui a frappé l’ensemble des jordaniens a prévenu le porte-parole de l’armée cité par G. Malbrunot dans le Figaro.
Obama : « cette organisation semble ne s’intéresser qu’à la mort et à la destruction», a déclaré le président Obama, appelant à redoubler de «détermination» pour lutter contre les djihadistes. Révulsion de La France et la Grande-Bretagne. Le Premier ministre britannique David Cameron estime que cette exécution démontre une nouvelle fois que l’EI «est l’incarnation du mal», alors que le président français François Hollande a condamné un «assassinat barbare».

Sans Transitions.

Israel en France.  Le traitement de l’actualité israélienne est aujourd’hui encore bien trop faible dans l’ensemble des médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative.

Un scanner alimentaire. A l’occasion des 60 ans de la création d’Europe 1, d’anciens journalistes qui ont marqué la radio de leur empreinte sont invités à intervenir. Jérôme Bonaldi a ainsi présenté ce matin la chronique de l’Innovation en vantant les mérites d’un scanner alimentaire inventé par des Israéliens grâce au financement participatif. Cette invention israélienne permettrait  au client d’évaluer la fraicheur d’un produit avant de l’acheter et d’indiquer ses qualités nutritives (Europe 1, 6h35)

A Noter. Dialogue interreligieux. L’ancien président du CRIF Richard Prasquier lauréat du prix 2015 de l’amitié judéo-chrétienne de France (Encadré la Croix)


   Service de Presse


 

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français – 23 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o

Commémoration des 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz. A l’heure d’une société d’information immédiate, d’une société d’images, où la multidiffusion fait office d’enseignement du monde, quels sont les principes qui nous protègent du « Plus jamais ça » ?

 Israel en France. Deux tribunes, parues aujourd’hui, dans les Pages rebonds de Libération critiquent très vivement les derniers propos du 1er Ministre Netanyahou à l’égard de l’Alyah des Juifs de France. Il faut rappeler que ces propos qui avaient fait polémique avaient aussitôt été nuancés par le 1er Ministre israélien  – « L’antisémitisme chrétien de droite nourrit indirectement l’antisémitisme islamiste »d’Avraham B. Yehoshua et « La France est mon foyer « Coralie Miller 

 Shoah. Commemoration des 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz.

1, 6 millions de personnes déportées et seulement 8 000 survivants. La Seconde guerre mondiale, qui fut la plus meurtrière et la plus barbare pour tous, le fut davantage encore pour le peuple juif. L’horreur y dépassa la raison, la barbarie l’innommable. C’est pourquoi l’humanité tout entière se doit d’être à jamais vigilante.

L’ensemble des medias français se fait aujourd’hui le témoin de la parole des derniers survivants. De longs et poignants témoignages de rescapés racontent l’horreur de la Shoah et des camps de la mort, notamment hier aux journaux de 20h de TF1 France 2 et Arte journal.

France info consacre sa journée d’information à mettre en avant la parole des derniers témoins dans le contexte des derniers attentats antisémites de Paris. Des mots de haine, des mots pour exclure et déshumaniser sont aujourd’hui encore prononcés. Nous ne pouvons pas laisser écrire l’histoire par ceux qui hurlent le plus fort. Non seulement ils terrifient le monde mais ils terrifient l’avenir. N’oublions jamais que l’extermination d’un peuple a commencé dans l’indifférence meurtrière d’autres hommes et par les regards détournés, suggèrent les derniers témoins.

C’est pourquoi la Croix accorde une double page aux derniers témoins vivants car selon Antoine Peillon, » il en va de l’avertissement toujours actuel contre tous les racismes ».
François Hollande se rendra au mémorial de la Shoah à Paris pour rendre hommage aux victimes de la barbarie nazie devant le mur des noms.

La banalisation de l’antisémitisme dans les écoles. Interrogé vendredi matin sur France Inter, un professeur de Seine Saint Denis dénonce avec force et courage depuis plusieurs années la banalisation de l’antisémitisme dans les écoles (8h20)

Des cœurs sur les mosquées et les synagogues. Vincent Montgaillard du Parisien rend compte des petits cœurs de fraternité accrochés sur les murs des mosquées ou des synagogues partout en France.

« L’amour n’a pas de religion », « nous sommes ensemble », « je vous aime ». Selon le Parisien cette idée s’inspirerait d’une démarche suédoise. Le 2 janvier dernier, des centaines de suédois avaient recouverts de cœurs l’entrée d’une mosquée qui avait été la cible de tags racistes et de cocktails Molotov.

Pour la première fois une prière pour la République sera dite vendredi dans 2000 mosquées de France. « Je prie pour que notre République soit grande et prospère souligne le président d’honneur conseil Français du culte musulman, Mohamed Moussaoui (Le Parisien). La semaine dernière, une fédération de sensibilité marocaine avait annoncé qu’elle organiserait dorénavant une prière tous les vendredi pour que « Dieu préserve la France et qu’elle puisse vivre et proposer dans la paix, la concorde et la sérénité. « Un étudiant libanais qui souhaite devenir imam en France témoigne de son souhait de respecter la loi française en expliquant que ce n’est pas à lui de faire sa propre loi en France (RTL, journal de 7h30)

Le gouvernement français dévoile un plan de refonte de l’école en France afin que celle-ci retrouve sa capacité à intégrer et former les citoyens de demain. (Direct matin). Des bases de la citoyenneté et du vivre ensemble qui passent par le respect de la laïcité.

L’école en manque de laïcité et de mixité déplore la ministre de l’Education Najat Vallaut Belkacem. « Il n’y aura aucune faiblesse » face aux remises en cause de la laïcité, de l’égalité des sexes et de l’autorité des professeurs.

Pour protéger les valeurs républicaines, l’école exclut l’intégrisme titre à sa Une Direct matin. Les nouvelles mesures éducatives et sociales et celles en faveur du renforcement de la laïcité font aujourd’hui l’objet d’un traitement médiatique important.

Valls pour une politique de « peuplement en France ». Pour favoriser la mixité dans tous les territoires  le 1er ministre Valls annonce la construction de logements privés dans les  quartiers et des logements sociaux dans les communes favorisées Une nouvelle révision de la carte scolaire serait  envisagée afin de développer la mixité sociale.

La maitrise du français doit être renforcée car les provocations et les incompréhensions seraient favorisées par un déficit de langage, estiment de nombreux spécialistes interrogés par les médias. Une initiative  défendue depuis longtemps par Alexandre jardin et son association « lire et faire lire » (France info, 22 janvier – 6h45)

Service de Presse

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français – 22 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o

Israel en France. L’attentat de Tel Aviv exclu de l’actualité française ? Il est à noter que mise à part les chaines d’informations continues, l’attentat de Tel Aviv commis mercredi matin par un terroriste palestinien fait l’objet d’un traitement médiatique mineur dans l’ensemble des médias d’informations généralistes. Non traité mercredi soir sur Arte journal, l’attentat fut brièvement commenté hier au sein des journaux de 20h de TF1 et France 2 ainsi qu’en presse quotidienne nationale du jour (les Echos, Direct Matin, Monde)

Pour de nombreux médias français : il s’agit d’une attaque et non d’un attentat.

« Un palestinien blesse au couteau plusieurs personnes  » (les Echos). Attaque au couteau à Tel Aviv pour le Monde,; « 12 personnes ont été agressées« (Direct Matin)

Les mots « attentat » et « terroriste » n’ont pas été employés. Une décision éditoriale de la part de nombreux médias français qui ont préféré évoquer  » une attaque à l’arme blanche dans un bus » durant laquelle  » l‘assaillant » fut « blessé par balle et arrêté » (TF1, France 2)

Il faut savoir que

Si la plupart des médias français ne considèrent pas les évènements de Tel Aviv comme un attentat terroriste, le Quai d’Orsay a publié mercredi un communiqué qui condamne clairement l’attentat terroriste commis contre des citoyens israéliens.

« La France condamne l’attentat perpétré le 21 janvier à Tel Aviv, qui a fait de nombreux blessés. Nous assurons les autorités et le peuple israéliens de notre solidarité. Avec ses partenaires de la communauté internationale, la France est mobilisée dans la lutte contre le terrorisme. »

Ce n’est pas la première fois que les plus hautes autorités françaises dénoncent les faits sans ambiguïté, contrairement aux médias. Comme l’a fait justement remarqué Daniel Cohn Bendit lors de l’une de ses chroniques diffusées la semaine dernière sur Europe 1, le Président Hollande fut le premier, avant les médias, à qualifier l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo, d’attentat terroriste et la prise d’otage sanglante de l’Hypercasher de la porte de Vincennes, d’attentat antisémite.

« Le 1er Ministre Netanyahou frôle l’incident diplomatique avec les USA ». L’annonce surprise faite par le 1er Ministre israélien de son invitation au Congrès par les Républicains, lancée en plein débat sur l’Iran, aurait exaspérée la Maison Blanche. Le Porte-parole de l’administration Obama aurait qualifiée la venue du 1er Ministre Netanyahou d' »écart au protocole » (Brèves Les Echos, le Figaro)

A Noter. Sortie du livre de Marek Halter le 5 février : « Réconciliez-vous ». Une invitation au dialogue des trois religions écrite avant les attentats de Paris en réponse au livre de Stéphane Hessel Indignez-vous ( Indiscrets Figaro).

Conséquences des attentats de Paris.

Terrorisme : la riposte annonce Direct matin. Valls mise sur un renforcement des moyens dans la lutte antiterroriste analyse le Monde tandis que le Figaro estime que si la police est renforcée, la justice est à la traine.

Sommes-nous bien protégés contre le terrorisme s’interroge le Parisien. Pour contrer la menace djihadiste en France, le gouvernement annonce en effet une série de mesures afin de renforcer les services de renseignements et de donner davantage de moyens à la justice. Mais selon 20 minutes, nos libertés seraient désormais surveillées, car les mesures annoncées représenteraient un risque pour la démocratie selon les défenseurs des libertés individuelles.

« Ma laïcité va craquer ». Il est à noter que seul Libération consacre sa Une aux mesures éducatives à prendre pour lutter contre le terrorisme en présentant, à sa Une, l’effigie d’une Marianne prête au combat. « La laïcité un principe sacré jusqu’où » s’interroge Libération. Faut –il l’appliquer de façon souple, donnant une place à tous, ou de manière intransigeante ?

Les attentats terroristes de Paris remettraient en cause la diplomatie française à l’égard de la Syrie.

Le Parisien et le Figaro s’interrogent. Après des indiscrétions parues mercredi dans le Figaro, cette inflexion diplomatique semble se confirmer selon certains médias.

« On a perdu en Syrie » : Selon un diplomate du Quai d’Orsay de haut rang cité mercredi dans les Indiscrets du Figaro  » nous avions 3 mois pour renforcer le pouvoir syrien après l’assassinat du beau frère d’Assad et de 3 généraux en juillet 2012. Nous avons été incapables de profiter de cette fenêtre d’opportunité. Maintenant c’est trop tard on a perdu. »

« Si nous avions frappé Bachar en 2013, nous n’en serions pas là. » « La journaliste Isabelle Lasserre du Figaro cite aujourd’hui de nombreux diplomates et responsables français qui soulignent que » si nous avions frappé Bachar en 2013, nous n’en serions pas là. »

La politique de non intervention d’Obama en cause ? « François Hollande serait persuadé que la non frappe américaine est en partie responsable du chaos actuel, ajoute un responsable français dans le Figaro,  » car à partir du moment où Bachar el Assad a commencé à assassiner des enfants, on l’a lâché, explique un diplomate. »

Les attentats de Paris ont rappelé l’urgence d’agir sur des acteurs régionaux la Russie, et l’Iran.

« Nous devons les pousser, les convaincre de lâcher Bachar. Car personne ne sortira gagnant du statu quo. Les Russes voient s’installer en Syrie le chaos contre lequel ils prétendaient lutter. Les Iraniens voient les relations entre sunnites et chiites se transformer à leurs dépend en Irak » prévient un diplomate.

Vers un gouvernement de transition mixte en Syrie ? Selon Frédéric Gershel du Parisien, « la France ne verrait plus d’un mauvais œil l’installation à Damas d’un gouvernement de transition mixte.

Il faut noter que depuis quelques jours, après l’interview de Nicolas Sarkozy ou de Laurent Fabius sur RTL, le rôle du Qatar ou de l’Arabie saoudite soupçonnés de double jeu vis-à-vis des djihadistes est devenu un sujet du débat public et politique.

Service de Presse

 

Revue des médias français – 12 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_oLa confirmation de la venue du 1er ministre Netanyahou et du président Abbas samedi soir a aussitôt pris la Une des médias Français.

Un symbole fort. L‘ensemble des médias notent que leur présence, à seulement quelques mètres l’un de l’autre est un symbole fort, qui marquera l’histoire et les mémoires.

Un impact visuel important. La participation du 1er Ministre Netanyahou bénéficie d’un traitement médiatique très important au niveau de l’impact visuel et médiatique, mais beaucoup moins, au niveau éditorial en presse nationale quotidienne, payante et gratuite, du jour et du week-end.

Netanyahou aux côtés d’Abbas. La participation du 1er Ministre Netanyahou en France est principalement évoquée par sa présence « aux côtés » du président palestinien M. Abbas où à travers la polémique par rapport aux propos du 1er ministre israélien sur « Israël, Foyer des Juifs de France ». A cet égard les propos de Benyamin Netanyahou à la synagogue ont été perçus comme la volonté d’apaiser les tensions avec la France ( France Inter, journal de 8h).

Attentat à Paris, Paris, Hamas, Hezbollah même combat.  Seul le Monde ou très brièvement le Figaro rappellent que le 1er ministre israélien appelle à lutter contre une menace terroriste allant de l’EI au Hamas. « Pour Netanyahou, c’est une bataille commune« , (Le Monde daté du 12 – Piotr Smolar)

C’est aussi l’avis de Shimon Pérès. « Le crime commis nous place du même côté, dans le même combat ».  L’ancien président de l’Etat d’Israël Shimon Pérès s’est rendu dès jeudi auprès de l’Ambassadeur de France Maisonnave pour témoigner du soutien du peuple israélien. Des « hommes et femmes ont été sauvagement assassinés, a déclaré le Prix Nobel de  la paix. C’est le cœur lourd que j’ai envoyé de condoléances aux familles des victimes. Elles sont les victimes d’une lutte historique contre la barbarie et la terreur. « Je suis persuadé que la liberté va gagner, que la France va gagner, a lancé l’ex président Pérès soulignant ainsi les propos du Président Hollande »    (Ynet).

L’objectif commun d’Israël et des Palestiniens : la lutte contre le terrorisme estime Hubert Védrine (France info, 10,45, 11, janv.) Le 1er ministre israélien insiste sur l’insécurité en France et en Europe.

La venue du 1er ministre israélien mal perçue par certains responsables religieux musulmans comme le président de la mosquée de Pantin et  Secrétaire général de l’Union des associations musulmanes de la Seine-Saint-Denis, Mohammed Henniche (France info, 11h, 11 janvier). Selon lui, les musulmans français ont été choquées par ce qui s’est passé à Gaza et pourraient se désolidariser de cette manifestation compte tenu de la présence du 1er ministre israélien.

Netanyahou à la Une. Le parcours de la visite du 1er ministre Netanyahou fut particulièrement mis en avant par les médias français.  Il faut noter que la longue attente du bus en pleine rue  par 1er ministre israélien est un instant médiatique fortement relayé.

Hollande assis à côté de Netanyahou. Il faut aussi noter que lors de la manifestation des chefs d’état, le 1er ministre Netanyahou fut très présent à l’écran. Il faut savoir que le Président Hollande s’est installé au 1er rang, aux côtés du 1er ministre Netanyahou,  dans l’un des bus qui conduisaient les dirigeants internationaux à la manifestation ( France Info).

La lutte contre l’antisémitisme à la UNE. Durant près de deux heures, les médias français ont diffusé en direct, dimanche soir, la cérémonie de la synagogue de la Victoire en hommage à toutes les victimes du terrorisme. La venue  du 1er Ministre Valls aux chants de la Marseillaise, du président Hollande et du 1er ministre Netanyahou est un moment fort, politique et médiatique.

Les Funérailles officiels des 4 victimes juives du terrorisme, dont voici les noms : Yoav HATTAB, Philippe BRAHAM, Yohan COHEN, François-Michel SAADA,  auront lieu mardi en  Israël sur le Mont des Oliviers à Jérusalem. Un appel aux dons pour la famille de Philippe Braham est lancé sur internet, rapporte lundi Europe 1 ( Journal de 6h00)

 La présence du président François Hollande à la Synagogue de la Victoire  dimanche soir  lors d’une cérémonie où 17 bougies furent allumées en hommage à toutes les victimes du terrorisme témoigne de la volonté de la France d’exprimer sa solidarité à la communauté juive.

« Notre ennemi commun n’est pas l’islam mais l’islam radical, a déclaré le 1er ministre Netanyahou lors de son discours prononcé à la Synagogue de la Victoire (France info).  Le 1er ministre israélien a tenu à rendre publiquement hommage, au nom de l’Etat Israël,  à l’employé  de l’hypercasher, Lassana Bathily, de confession musulmane qui, par son courage, a sauvé la vie de nombreux otages et parmi eux des enfants.

L’action de la France saluée.

« La France sans les Juifs de France, la France n’est plus France », a souligné à plusieurs reprises 1er ministre Valls.  « Ils sont le cœur de la République. ». « Les Juifs de France, depuis de nombreuses années, ont peur » a ajouté le chef du gouvernement français et  » si nous sommes là (…) c’est pour dire une nouvelle fois que l’antisémitisme a frappé notre pays » (Le Monde, Huffington post)

Le 1er ministre israélien a tenu à saluer l’action et la fermeté des autorités françaises et à préciser que « les Français ont droit de vivre en sécurité partout où ils souhaitent vivre, en particulier en France »

« Notre maison, c’est la France ». C’est notre terre, notre identité, a déclaré le rabbin de la Grande synagogue de la Victoire Moshe Sebbag à l’issue de la cérémonie en hommages aux 17 victimes du terrorisme (France info). Je suis rassuré, va-t-il déclaré en saluant les discours du Président Hollande, du 1er Ministre Valls et du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Il est à regretter que leurs discours sont médiatiquement présentés comme adresser à la communauté juive et non à la communauté française.

Service de Presse

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens Le 17 Décembre 2014

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


 

Pérès à l’honneur en France. A l’occasion de la visite privée de l’ancien président de l’Etat d’Israël, Shimon Pérès rencontre mercredi le 1er Ministre Manuel Valls.  Le Prix Nobel de la Paix sera reçu jeudi à l’Elysée par le Président Hollande. « Seule une solution issue de négociations apportera une paix véritable et stable entre les deux parties« , a prévenu l’ancien président de l’Etat d’Israël, Shimon Peres, à  l’issue de sa rencontre mardi avec le chef de la diplomatie française Laurent Fabius (i24 news).

Mark Neiman/GPO

פרס ופביוס

 

Israël en France.  Résolution palestinienne présentée mercredi à l’ONU.
Washington opposera son véto aux Palestiniens, a prévenu John Kerry (Figaro), actuellement en mission afin de tenter de mettre fin à la crise née de la volonté des Palestiniens de soumettre à l’ONU un projet de résolution réclamant la fin de l’occupation israélienne dans un délai de deux ans (Direct Matin)

Une résolution qui pourrait mettre Israël en danger. « Les tentatives des Palestiniens et de plusieurs pays européens d’imposer des conditions à Israel ne conduiront qu’à une détérioration de la situation régionale et mettront Israël en danger  » a déclaré le 1er ministre Netanyahou (Direct Matin)

Une résolution ou un ultimatum ? Les Palestiniens veulent proposer mercredi une résolution à l’ONU qui sonne comme un ultimatum pour Israël. Un texte potentiellement explosif, estime Sébastien Leugénie,  qui explique les réunions d’urgence entre les grandes chancelleries  (France Inter, Journal de 8h).

La France tenterait d’aboutir à un compromis moins radical que la proposition palestinienne afin de permettre aux USA de s’abstenir et à la résolution française d’être votée.
« Les deux parties doivent limiter leurs rêves », mais sur la base des frontières de 67, précise Daniel Cohn Bendit mercredi matin sur Europe 1.
« Une embellie n’est pas si loin  » affirme le chroniqueur car depuis l’annonce de nouvelles élections législatives en Israel,  « il existe selon lui un climat de changement en Israël » (Europe 1, 7h55).

Pourquoi cette résolution  palestinienne ?
Israël seul en cause. Il est à noter que pour une majorité des médias français, à l’exception du Figaro ou de Direct Matin, la résolution palestinienne proposée aujourd’hui à l’ONU est justifiée par le blocage des négociations par le gouvernement israélien.

Le Canard enchaîné poursuit sa campagne contre Netanyahou.  3 ème article en 3 semaines.  Selon  » les réflexions pessimistes de plusieurs diplomates et experts en renseignements citées par le Canard enchaîné, le 1er ministre israélien aurait  décidé des élections législatives anticipées en étant « certain de retrouver une majorité relative et le poste de premier ministre. Selon un expert américain anonyme cité aussi par Claude Angeli « B. Obama et J. Kerry aimeraient bien lui voir mordre la poussière mais ils n’ont jamais rien fait pour ».

A aucun moment le Hamas ou les décisions de l’Autorité Palestinienne ne sont pointés du doigt et présentés à l’opinion publique. La Charte du Hamas appelant à la destruction d’Israël, les derniers attentats terroristes à Jerusalem, les récents attentats contre les membres du Fatah  dans la bande de Gaza, la présence d’une organisation terroriste comme le Hamas au sein d’un gouvernement d’union nationale palestinien ne sont pas évoqués, aujourd’hui, par les médias français.

Le terrorisme islamiste à la Une des médias français. Depuis plusieurs jours pourtant, l’actualité française est dominée par le terrorisme islamiste qui sévit de la manière la plus barbare, pas seulement au Proche-Orient mais dans le monde entier.  Après la prise d’otages sanglante de Sydney, le massacre de 139 enfants mardi par les talibans au Pakistan fait l’objet d’une condamnation internationale et unanime. « Aucun mot ne peut qualifier d’une telle attaque contre des enfants dans leur école » a déclaré le président Hollande.

Le Hamas et le Jihad islamique préparaient un attentat suicide à Tel Aviv. Il faut rappeler un fait peu mentionné dans les médias français. Le Shin Beth,  a annoncé lundi avoir déjoué un projet d’attentat suicide à Tel-Aviv préparé par cinq Palestiniens de Cisjordanie arrêtés ces deux derniers mois. Le groupe prévoyait aussi de faire exploser un autobus de soldats et d’enlever un militaire. Dans leurs plans selon le Shin Bet, Yasmine Shaaban, Palestinienne de Jénine, était censée simuler une grossesse et dissimuler une ceinture d’explosifs sous ses vêtements.

Dans ce contexte, l’annonce de la sortie du Hamas de liste noire des organisations terroristes de l’UE est particulièrement préoccupante (cf. médias israéliens)

Contexte Proche et Moyen- Orient.
Kerry exige la mention « Etat juif d’Israël ». Lors d’entretiens « très longs et très difficiles », selon des sources citées par i24 news, le secrétaire d’Etat John Kerry aurait exigé que dans la résolution palestinienne figure l’expression « Etat juif d’Israël », ce que les Palestiniens jugent inacceptable.
Le compromis français inclurait la reconnaissance d’Israël comme Etat juif par les Palestiniens, condition exigée par Netanyahou à tout accord de paix. C’est pourquoi, selon les médias israéliens, la résolution française pourrait inclure une référence à la résolution 181 de 1947 de l’ONU mentionnant l’«Etat juif et démocratique» dans le plan de partition qui utilise 30 fois l’expression «Etat juif »
« Il est impératif de faire baisser la tension et de trouver un véritable chemin pour la paix entre Israéliens et Palestiniens. Le cycle de violence mène à davantage de violence et à une voie sans issue », a déclaré John Kerry. « Ceux qui vont décider de ce qui va se passer, ce sont les deux parties et pas la communauté internationale », a-t-il tenu à préciser.
 « Seule une solution issue de négociations apportera une paix véritable et stable entre les deux parties », prévient l’ancien président de l’Etat d’Israël, Shimon Peres, à  l’issue de sa rencontre avec le chef de la diplomatie française.
« Une solution de règlement politique doit être accomplie par un accord entre les deux parties et non pas de manière unilatérale », a déclaré Shimon Peres devant Laurent Fabius ( i24 news)
Le Hamas retiré de la liste noire des organisations terroristes de l’UE. Selon Ynet,  la Haute Cour de justice de l’Union européenne annule la décision de maintenir le Hamas sur la liste des organisations terroristes, fautes de preuves, mais maintient les mesures contraignantes durant encore trois mois.
Une décision qui dans le contexte actuel a été très vivement dénoncée par l’ensemble des médias israéliens et le 1er ministre Netanyahou qui a aussitôt appelé l’UE  à remettre immédiatement le Hamas sur la liste noire des organisations terroristes.  « Le Hamas est une organisation terroriste meurtrière, qui précise, dans sa Charte, que son but est de détruire Israël. Nous allons continuer de lutter avec détermination et force, afin qu’il n’atteigne jamais son but. » (Haaretz)


 

 Service de Presse


 

 

Israël et Moyen – Orient Revue des Médias français et israéliens 8 Décembre 2014

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


« Roi de Jordanie : la porte des pourparlers est toujours ouverte pour le processus de paix au Proche-Orient ». Selon Ynet, le Roi Abdallah II n’a pas précisé ce qui a empêché les parties de parvenir à une solution lors de la dernière réunion en Jordanie. Il a évoqué qu’un manque de confiance faisait partie de la question et a laissé entendre que les deux côtés pourraient continuer les pourparlers afin de surmonter les principaux obstacles.

Kerry with Jordanian king. Peace plan has 'not failed yet'. (Photo: AFP)

Israel en France.   Damas accuse Israël d’avoir mené deux raids en Syrie (Brèves Figaro, Libération, la Croix, Direct matin, le Parisien). Des entrepôts de missiles S 300 fournis par l’Iran à la Syrie auraient été visés par l’aviation israélienne selon France info, afin qu’ils ne tombent pas entre les mains du Hezbollah qui combat actuellement aux côtés du régime Assad (Journal de 6h30)

Dome de fer : comment ça marche ?   Pour la première fois une délégation civile française pénètre dans la base aérienne de Tlalim, dans le Néguev, à l’initiative du KKL (Parisien, 6 déc.)
« C’est ici que l’on forme les soldats au maniement du système de défense anti missiles, raconte la journaliste Natalie Revenu.  Un israélienne de 63 ans témoigne de la vie sous des tirs de missiles du Hamas cet été : « Nous n’avions que 5 secondes pour nous mettre à l’abri. Nos enfants ont appris à courir très vite. Mais grâce au dome de fer, nous n’avons eu aucun mort à déplorer.  »
A Noter. « C’est ma seconde maison« . Témoignages de jeunes français ayant fait leur Alyah en Israël qui effectuent actuellement leur service militaire (Le Parisien)

Antisémitisme en France

La lutte contre le racisme et l’antisémitisme devient une cause nationale en France (Le Figaro)  

Haro sur l’antisémitisme titre Direct matin. Des paroles fortes en réponse aux signaux de détresse lancés par la communauté juive (Direct Matin).
« La République vous défendra de toutes ses forces car sans vous, elle ne serait plus la République, a lancé Bernard Cazeneuve (la Croix). « Quiconque se rendra coupable d’actes antisémites ou racistes sera inlassablement recherché, arrêté et puni, a prévenu le Ministre de l’Intérieur (Le Figaro)
« Ce n’est pas ça la France. » « Ce qui s’est passé à Créteil, a commenté Manuel Valls, ce crime abominable, la violence, le viol d’une jeune fille, d’une famille parce qu’ils étaient juifs, ce n’est pas ça la France ».

« Ce crime n’est pas un simple fait divers ».
« Derrière ce crime il n’y a pas seulement un acte lâche, crapuleux et antisémite. Il y a un mal qui ronge la République et que nous devons combattre à tout prix (20 minutes).
« Ce mal qui menace tous les Français, s’attaque au socle du pacte républicain et prospère  sur le terreau des haines le plus diffuses ». C’est une véritable pathologie sociale, analyse le Ministre de l’Intérieur cité par le quotidien gratuit  Direct Matin.
Mais « Notre société manque d’indignation », a déclaré Manuel Valls sur France 2. A l’instar de Bernard Henri Levy sur itélé, le 1er ministre a fait part de son étonnement quant à la faible mobilisation citoyenne.  » J’ai été étonné qu’il n’y ait pas plus de mobilisation en dehors de celle de ce matin à Créteil, plus de mobilisation des intellectuels, mais tout simplement de la société », a déclaré le Premier ministre

La communauté juive de France inquiète.
La communauté juive de France vit dans l’inquiétude, a souligné ce matin Bernard Cazeneuve (France info, 7h45).  »
L’antisémitisme est une réalité quotidienne. « Dès qu’il se passe des choses en Israël, il se passe des choses ici en France, constate une habitante de Créteil » (RTL, 7h30)
« Nous en avons marre de devoir être protégés« , a lancé Roger Cukerman,  « marre que le mot juif soit devenu une insulte dans les écoles de la République  » (la Croix). 

Que faire ?
« Il faut faire en sorte que les haines reculent ». « Et cette lutte nous devons la mener tous ensemble », estime Bernard Cazeneuve (France info, 7h45)¸ « Nous devons faire de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une cause nationale en y associant toutes les administrations intéressées l’Éducation nationale, la Justice, le ministère de la Ville, les préfectures, les élus, les associations, les représentants des différents cultes».
Car la recrudescence de l’antisémitisme est « un très mauvais signal  » pour la France, commente Joël Mergui, président du Consistoire Central israélite, sur TF1 (JT de 13h et 20h, 7 dec)
C’est le moment de se réveiller, s’alarme Hassen Chalghoumi (Arte Journal), évoquant les terroristes islamistes français Merah ou Nemmouche« Sinon cela va détruire la société française. »
« Aujourd’hui ce sont des Juifs, demain ce seront des Musulmans », prévient l’imam de Drancy.  « Je dis aux Musulmans que si nous avions été là durant la Shoah, nous aurions été mis dans les wagons avec les Juifs, prévient l’Imam de Drancy, qui a tenu à se recueillir devant le mémorial de Drancy en compagnie de 30 imams de France.
L’exemple des héritiers. Le 1er ministre Valls  a mentionné durant son interview dimanche soir sur France 2, le film « Les héritiers » qui raconte comment une classe de jeunes de banlieues, résidant à Créteil, a pu, grâce à son professeur, apprendre et comprendre la Shoah et ses ravages. 

Internet dans le collimateur du gouvernement. La toile, catalyseur de ces phénomènes, a tenu à déclarer le Ministre de l’Intérieur.  90 % des extrémistes se sont radicalisés sur la toile (…). La toile donne un sentiment d’impunité et de neutralité, constate Bernard Cazeneuve (Figaro)

Sans transitions.
« L’islamisme guerrier est –il là pour durer ? »‘ Le chef d’Etat – Major des armées, Philippe de Villiers s’interroge dans le numéro spécial des Echos. Selon lui, « contre cette violence extrême qui se propage à grande vitesse dans des vides  sécuritaires, la force est légitime. La réponse armée est même indispensable pour donner un coup d’arrêt à la barbarie. « 

Contexte Proche et Moyen-Orient. 

La Knesset vote sa dissolution lundi. La campagne électorale débute officiellement lundi jusqu’à la tenue des prochaines élections législatives le 17 mars prochain.

Les partis religieux dans le nouveau gouvernement ? Un sondage effectué ce week-end fait état d’une perte de popularité pour les partis ultra-orthodoxes (i24 news). 62% des Israéliens seraient en faveur d’un gouvernement sans partis religieux  ultra-orthodoxes, selon une enquête effectuée par l’Institut Smith Rafi, citée par le Jerusalem Post ce week end.

nettttttt

Le jeu compliqué des alliances. Selon les médias israéliens les ex-ministres des Finances et de la Justice, Yair Lapid et Tzipi Livni,  ont prévu une réunion lundi soir pour discuter d’une éventuelle alliance de leurs deux partis (Yesh Atid et Hatnua). Mais une collaboration entre Livni et Yitzhak Herzog, chef du parti travailliste est aussi évoquée tandis que Yesh Atid  envisagerait également un partenariat avec Moshé Kahlon,  ex député et ministre du Likoud très populaire dans les sondages ( Times of Israel).

Kahlon, présenté comme le nouveau Messie d’Israel par le Haaretz., Le quotidien s’interroge néanmoins sur les positions de Moshé Kahlon sur la sécurité d’Israël, argument qui conditionne avec l’économie, la majorité du vote des Israéliens selon les enquêtes parues la semaine dernière.

Moshé Kahlon,  ex député et ministre du Likoud

Roi de Jordanie : la porte des pourparlers est toujours ouverte pour le processus de paix au Proche-Orient. Selon Ynet, le Roi Abdullah n’a pas précisé ce qui a empêché les parties de parvenir à une solution lors de leur réunion en Jordanie. Il a évoqué qu’un manque de confiance faisait partie de la question et a laissé entendre que les deux côtés pourraient continuer les pourparlers afin de surmonter les principaux obstacles.


  Service de Presse


%d blogueurs aiment cette page :