Archive

Posts Tagged ‘Le Parisien’

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens  le 4 Février 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


 

1 mois après les attentats de Paris  la France blessée au cœur par une nouvelle attaque terroriste contre des militaires qui protégeaient un centre communautaire juif à Nice. Une attaque préméditée, déclare  le Ministre de la Défense Le Drian (RTL, 7h30)



Un déni de vocabulaire malgré les faits.
Une « attaque », une « agression » mais pas un attentat terroriste  selon la plupart des médias français qui préfèrent évoquer « l’agression de 3 militaires à l’arme blanche. »
Une qualification étonnante des faits compte tenu des motivations djihadistes de l’individu détaillées par tous les médiasAlors qu’une nouvelle fois des forces de l’ordre et la communauté juive étaient visées, une fois encore, la majorité des médias sauf RTL, le Parisien et Direct Matin, ne qualifient pas l’attaque de Nice d’attentat terroriste. Les médias préfèrent employer les mots « attaque », « agression », « agresseur » afin de disqualifier la violence des faits et des objectifs.
A  Noter. D’un point médiatique, la Croix et Libération ont fait le choix éditorial de traiter de cet événement que sous la forme d’un bref encadré sans le signaler en première page.

« Un acte criminel  » pour François Hollande, selon un communiqué de l’Elysée.
Contrairement aux évènements du 7 et 9 janvier où les plus hautes autorités françaises avaient immédiatement qualifié les attaques de terroriste et d’antisémite, le Président Hollande  a choisi mardi de considérer les faits comme « une agression » relevant  « d’un acte criminel ».
« Une véritable tentative d’assassinat  » déclare le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve    » à travers  une nouvelle forme de « terrorisme en libre accès ». Le Ministre de la Défense Le Drian  estime aussi qu’il s’agit d’une tentative d’assassinat de militaires à travers, sans doute, des motivations terroristes. »

Depuis des semaines, le scénario était redouté par les forces de l’ordre, confie aujourd’hui le Figaro. Seul le Parisien accorde aujourd’hui sa Une à « une nouvelle attaque terroriste » à Nice où  » 3 militaires en faction devant la synagogue de Nice ont été attaqués au couteau.  » Les enquêteurs privilégient la piste de l’acte terroriste indique le quotidien gratuit Direct Matin en vignette de Une. Car tout porte à croire qu’il s’agit d’un acte réfléchi et prémédité.

Peur et inquiétude de la communauté juive. Scène de panique mardi, en plein centre de Nice, rapporte 20 Minutes.

Le courage et le sang-froid des 3 militaires ont permis d’éviter le pire. La communauté juive, effondrée, constate que  seule la présence de militaires a permis d’éviter le pire. « On en a marre d’avoir peur je vais bientôt faire mes valises déclare un témoin » sur RTL (7h30).

La communauté juive à nouveau ciblée. Le président du Consistoire de Paris, Joël Mergui, déplore dans le Figaro que « les attentats de janvier n’aient pas servi d’avertissement aux extrémistes qui n’ont de cesse de s’en prendre à la communauté juive.  »

 

Lutte contre le terrorisme

En France.

La France à nouveau menacée hier par Daesh. Seul le Parisien et le Figaro rendent  compte aujourd’hui des menaces lancées mardi contre la France. Evoquant les manifestions du 11 janvier, un individu déclare  » Vous avez plus de 4 millions de cibles maintenant. »

Un proche du terroriste de l’Hypercasher aurait eu une liaison avec une militaire. Selon Didier Hassoux du Canard enchainé cité par le Parisien, l’individu aurait entretenu une liaison avec une femme, sous-officier affectée au service de renseignement opérationnel de la gendarmerie.  Arrêté le 23 janvier, l’individu aurait été aperçu avec le terroriste quelques heures avant la prise d’otages sanglante de l’Hypercasher.

En Turquie
Daesh et la Turquie, les liaisons dangereuses.
Des officiers turcs dans les rangs djihadistes ?  Le Canard enchainé révèle aujourd’hui que  les services secrets turcs et Daesh lutteraient ensemble contre, selon eux,  « le terrorisme kurde ». D’après un expert du Quai d’Orsay cité par Claude Angeli « on ose guère parler de ce double jeu d’Erdogan alors que personne n’imagine que cette coopération clandestine puisse se pratiquer à son corps défendant.  »

La Jordanie face à Daesh.  Représailles de la Jordanie face à l’horreur de la mise à mort de l’otage Jordanien.
Le supplice d’un pilote jordanien. Après les décapitations, un homme vient d’être brulé vif dans une cage par Daesh.  L’armée jordanienne a promis de venger la mort de son pilote :  » le sang du martyr ne coulera pas en vain et la vengeance sera proportionnel à cette catastrophe qui a frappé l’ensemble des jordaniens a prévenu le porte-parole de l’armée cité par G. Malbrunot dans le Figaro.
Obama : « cette organisation semble ne s’intéresser qu’à la mort et à la destruction», a déclaré le président Obama, appelant à redoubler de «détermination» pour lutter contre les djihadistes. Révulsion de La France et la Grande-Bretagne. Le Premier ministre britannique David Cameron estime que cette exécution démontre une nouvelle fois que l’EI «est l’incarnation du mal», alors que le président français François Hollande a condamné un «assassinat barbare».

Sans Transitions.

Israel en France.  Le traitement de l’actualité israélienne est aujourd’hui encore bien trop faible dans l’ensemble des médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative.

Un scanner alimentaire. A l’occasion des 60 ans de la création d’Europe 1, d’anciens journalistes qui ont marqué la radio de leur empreinte sont invités à intervenir. Jérôme Bonaldi a ainsi présenté ce matin la chronique de l’Innovation en vantant les mérites d’un scanner alimentaire inventé par des Israéliens grâce au financement participatif. Cette invention israélienne permettrait  au client d’évaluer la fraicheur d’un produit avant de l’acheter et d’indiquer ses qualités nutritives (Europe 1, 6h35)

A Noter. Dialogue interreligieux. L’ancien président du CRIF Richard Prasquier lauréat du prix 2015 de l’amitié judéo-chrétienne de France (Encadré la Croix)


   Service de Presse


 

Publicités

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français – 23 Janvier 2015

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o

Commémoration des 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz. A l’heure d’une société d’information immédiate, d’une société d’images, où la multidiffusion fait office d’enseignement du monde, quels sont les principes qui nous protègent du « Plus jamais ça » ?

 Israel en France. Deux tribunes, parues aujourd’hui, dans les Pages rebonds de Libération critiquent très vivement les derniers propos du 1er Ministre Netanyahou à l’égard de l’Alyah des Juifs de France. Il faut rappeler que ces propos qui avaient fait polémique avaient aussitôt été nuancés par le 1er Ministre israélien  – « L’antisémitisme chrétien de droite nourrit indirectement l’antisémitisme islamiste »d’Avraham B. Yehoshua et « La France est mon foyer « Coralie Miller 

 Shoah. Commemoration des 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz.

1, 6 millions de personnes déportées et seulement 8 000 survivants. La Seconde guerre mondiale, qui fut la plus meurtrière et la plus barbare pour tous, le fut davantage encore pour le peuple juif. L’horreur y dépassa la raison, la barbarie l’innommable. C’est pourquoi l’humanité tout entière se doit d’être à jamais vigilante.

L’ensemble des medias français se fait aujourd’hui le témoin de la parole des derniers survivants. De longs et poignants témoignages de rescapés racontent l’horreur de la Shoah et des camps de la mort, notamment hier aux journaux de 20h de TF1 France 2 et Arte journal.

France info consacre sa journée d’information à mettre en avant la parole des derniers témoins dans le contexte des derniers attentats antisémites de Paris. Des mots de haine, des mots pour exclure et déshumaniser sont aujourd’hui encore prononcés. Nous ne pouvons pas laisser écrire l’histoire par ceux qui hurlent le plus fort. Non seulement ils terrifient le monde mais ils terrifient l’avenir. N’oublions jamais que l’extermination d’un peuple a commencé dans l’indifférence meurtrière d’autres hommes et par les regards détournés, suggèrent les derniers témoins.

C’est pourquoi la Croix accorde une double page aux derniers témoins vivants car selon Antoine Peillon, » il en va de l’avertissement toujours actuel contre tous les racismes ».
François Hollande se rendra au mémorial de la Shoah à Paris pour rendre hommage aux victimes de la barbarie nazie devant le mur des noms.

La banalisation de l’antisémitisme dans les écoles. Interrogé vendredi matin sur France Inter, un professeur de Seine Saint Denis dénonce avec force et courage depuis plusieurs années la banalisation de l’antisémitisme dans les écoles (8h20)

Des cœurs sur les mosquées et les synagogues. Vincent Montgaillard du Parisien rend compte des petits cœurs de fraternité accrochés sur les murs des mosquées ou des synagogues partout en France.

« L’amour n’a pas de religion », « nous sommes ensemble », « je vous aime ». Selon le Parisien cette idée s’inspirerait d’une démarche suédoise. Le 2 janvier dernier, des centaines de suédois avaient recouverts de cœurs l’entrée d’une mosquée qui avait été la cible de tags racistes et de cocktails Molotov.

Pour la première fois une prière pour la République sera dite vendredi dans 2000 mosquées de France. « Je prie pour que notre République soit grande et prospère souligne le président d’honneur conseil Français du culte musulman, Mohamed Moussaoui (Le Parisien). La semaine dernière, une fédération de sensibilité marocaine avait annoncé qu’elle organiserait dorénavant une prière tous les vendredi pour que « Dieu préserve la France et qu’elle puisse vivre et proposer dans la paix, la concorde et la sérénité. « Un étudiant libanais qui souhaite devenir imam en France témoigne de son souhait de respecter la loi française en expliquant que ce n’est pas à lui de faire sa propre loi en France (RTL, journal de 7h30)

Le gouvernement français dévoile un plan de refonte de l’école en France afin que celle-ci retrouve sa capacité à intégrer et former les citoyens de demain. (Direct matin). Des bases de la citoyenneté et du vivre ensemble qui passent par le respect de la laïcité.

L’école en manque de laïcité et de mixité déplore la ministre de l’Education Najat Vallaut Belkacem. « Il n’y aura aucune faiblesse » face aux remises en cause de la laïcité, de l’égalité des sexes et de l’autorité des professeurs.

Pour protéger les valeurs républicaines, l’école exclut l’intégrisme titre à sa Une Direct matin. Les nouvelles mesures éducatives et sociales et celles en faveur du renforcement de la laïcité font aujourd’hui l’objet d’un traitement médiatique important.

Valls pour une politique de « peuplement en France ». Pour favoriser la mixité dans tous les territoires  le 1er ministre Valls annonce la construction de logements privés dans les  quartiers et des logements sociaux dans les communes favorisées Une nouvelle révision de la carte scolaire serait  envisagée afin de développer la mixité sociale.

La maitrise du français doit être renforcée car les provocations et les incompréhensions seraient favorisées par un déficit de langage, estiment de nombreux spécialistes interrogés par les médias. Une initiative  défendue depuis longtemps par Alexandre jardin et son association « lire et faire lire » (France info, 22 janvier – 6h45)

Service de Presse

Israël et Moyen – Orient Revue des Médias français et israéliens 8 Décembre 2014

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


« Roi de Jordanie : la porte des pourparlers est toujours ouverte pour le processus de paix au Proche-Orient ». Selon Ynet, le Roi Abdallah II n’a pas précisé ce qui a empêché les parties de parvenir à une solution lors de la dernière réunion en Jordanie. Il a évoqué qu’un manque de confiance faisait partie de la question et a laissé entendre que les deux côtés pourraient continuer les pourparlers afin de surmonter les principaux obstacles.

Kerry with Jordanian king. Peace plan has 'not failed yet'. (Photo: AFP)

Israel en France.   Damas accuse Israël d’avoir mené deux raids en Syrie (Brèves Figaro, Libération, la Croix, Direct matin, le Parisien). Des entrepôts de missiles S 300 fournis par l’Iran à la Syrie auraient été visés par l’aviation israélienne selon France info, afin qu’ils ne tombent pas entre les mains du Hezbollah qui combat actuellement aux côtés du régime Assad (Journal de 6h30)

Dome de fer : comment ça marche ?   Pour la première fois une délégation civile française pénètre dans la base aérienne de Tlalim, dans le Néguev, à l’initiative du KKL (Parisien, 6 déc.)
« C’est ici que l’on forme les soldats au maniement du système de défense anti missiles, raconte la journaliste Natalie Revenu.  Un israélienne de 63 ans témoigne de la vie sous des tirs de missiles du Hamas cet été : « Nous n’avions que 5 secondes pour nous mettre à l’abri. Nos enfants ont appris à courir très vite. Mais grâce au dome de fer, nous n’avons eu aucun mort à déplorer.  »
A Noter. « C’est ma seconde maison« . Témoignages de jeunes français ayant fait leur Alyah en Israël qui effectuent actuellement leur service militaire (Le Parisien)

Antisémitisme en France

La lutte contre le racisme et l’antisémitisme devient une cause nationale en France (Le Figaro)  

Haro sur l’antisémitisme titre Direct matin. Des paroles fortes en réponse aux signaux de détresse lancés par la communauté juive (Direct Matin).
« La République vous défendra de toutes ses forces car sans vous, elle ne serait plus la République, a lancé Bernard Cazeneuve (la Croix). « Quiconque se rendra coupable d’actes antisémites ou racistes sera inlassablement recherché, arrêté et puni, a prévenu le Ministre de l’Intérieur (Le Figaro)
« Ce n’est pas ça la France. » « Ce qui s’est passé à Créteil, a commenté Manuel Valls, ce crime abominable, la violence, le viol d’une jeune fille, d’une famille parce qu’ils étaient juifs, ce n’est pas ça la France ».

« Ce crime n’est pas un simple fait divers ».
« Derrière ce crime il n’y a pas seulement un acte lâche, crapuleux et antisémite. Il y a un mal qui ronge la République et que nous devons combattre à tout prix (20 minutes).
« Ce mal qui menace tous les Français, s’attaque au socle du pacte républicain et prospère  sur le terreau des haines le plus diffuses ». C’est une véritable pathologie sociale, analyse le Ministre de l’Intérieur cité par le quotidien gratuit  Direct Matin.
Mais « Notre société manque d’indignation », a déclaré Manuel Valls sur France 2. A l’instar de Bernard Henri Levy sur itélé, le 1er ministre a fait part de son étonnement quant à la faible mobilisation citoyenne.  » J’ai été étonné qu’il n’y ait pas plus de mobilisation en dehors de celle de ce matin à Créteil, plus de mobilisation des intellectuels, mais tout simplement de la société », a déclaré le Premier ministre

La communauté juive de France inquiète.
La communauté juive de France vit dans l’inquiétude, a souligné ce matin Bernard Cazeneuve (France info, 7h45).  »
L’antisémitisme est une réalité quotidienne. « Dès qu’il se passe des choses en Israël, il se passe des choses ici en France, constate une habitante de Créteil » (RTL, 7h30)
« Nous en avons marre de devoir être protégés« , a lancé Roger Cukerman,  « marre que le mot juif soit devenu une insulte dans les écoles de la République  » (la Croix). 

Que faire ?
« Il faut faire en sorte que les haines reculent ». « Et cette lutte nous devons la mener tous ensemble », estime Bernard Cazeneuve (France info, 7h45)¸ « Nous devons faire de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une cause nationale en y associant toutes les administrations intéressées l’Éducation nationale, la Justice, le ministère de la Ville, les préfectures, les élus, les associations, les représentants des différents cultes».
Car la recrudescence de l’antisémitisme est « un très mauvais signal  » pour la France, commente Joël Mergui, président du Consistoire Central israélite, sur TF1 (JT de 13h et 20h, 7 dec)
C’est le moment de se réveiller, s’alarme Hassen Chalghoumi (Arte Journal), évoquant les terroristes islamistes français Merah ou Nemmouche« Sinon cela va détruire la société française. »
« Aujourd’hui ce sont des Juifs, demain ce seront des Musulmans », prévient l’imam de Drancy.  « Je dis aux Musulmans que si nous avions été là durant la Shoah, nous aurions été mis dans les wagons avec les Juifs, prévient l’Imam de Drancy, qui a tenu à se recueillir devant le mémorial de Drancy en compagnie de 30 imams de France.
L’exemple des héritiers. Le 1er ministre Valls  a mentionné durant son interview dimanche soir sur France 2, le film « Les héritiers » qui raconte comment une classe de jeunes de banlieues, résidant à Créteil, a pu, grâce à son professeur, apprendre et comprendre la Shoah et ses ravages. 

Internet dans le collimateur du gouvernement. La toile, catalyseur de ces phénomènes, a tenu à déclarer le Ministre de l’Intérieur.  90 % des extrémistes se sont radicalisés sur la toile (…). La toile donne un sentiment d’impunité et de neutralité, constate Bernard Cazeneuve (Figaro)

Sans transitions.
« L’islamisme guerrier est –il là pour durer ? »‘ Le chef d’Etat – Major des armées, Philippe de Villiers s’interroge dans le numéro spécial des Echos. Selon lui, « contre cette violence extrême qui se propage à grande vitesse dans des vides  sécuritaires, la force est légitime. La réponse armée est même indispensable pour donner un coup d’arrêt à la barbarie. « 

Contexte Proche et Moyen-Orient. 

La Knesset vote sa dissolution lundi. La campagne électorale débute officiellement lundi jusqu’à la tenue des prochaines élections législatives le 17 mars prochain.

Les partis religieux dans le nouveau gouvernement ? Un sondage effectué ce week-end fait état d’une perte de popularité pour les partis ultra-orthodoxes (i24 news). 62% des Israéliens seraient en faveur d’un gouvernement sans partis religieux  ultra-orthodoxes, selon une enquête effectuée par l’Institut Smith Rafi, citée par le Jerusalem Post ce week end.

nettttttt

Le jeu compliqué des alliances. Selon les médias israéliens les ex-ministres des Finances et de la Justice, Yair Lapid et Tzipi Livni,  ont prévu une réunion lundi soir pour discuter d’une éventuelle alliance de leurs deux partis (Yesh Atid et Hatnua). Mais une collaboration entre Livni et Yitzhak Herzog, chef du parti travailliste est aussi évoquée tandis que Yesh Atid  envisagerait également un partenariat avec Moshé Kahlon,  ex député et ministre du Likoud très populaire dans les sondages ( Times of Israel).

Kahlon, présenté comme le nouveau Messie d’Israel par le Haaretz., Le quotidien s’interroge néanmoins sur les positions de Moshé Kahlon sur la sécurité d’Israël, argument qui conditionne avec l’économie, la majorité du vote des Israéliens selon les enquêtes parues la semaine dernière.

Moshé Kahlon,  ex député et ministre du Likoud

Roi de Jordanie : la porte des pourparlers est toujours ouverte pour le processus de paix au Proche-Orient. Selon Ynet, le Roi Abdullah n’a pas précisé ce qui a empêché les parties de parvenir à une solution lors de leur réunion en Jordanie. Il a évoqué qu’un manque de confiance faisait partie de la question et a laissé entendre que les deux côtés pourraient continuer les pourparlers afin de surmonter les principaux obstacles.


  Service de Presse


Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens Le 4 Décembre 2014

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


La sécurité d’Israel inscrite dans la loi américaine. Le congrès américain vient de voter un texte de loi reconnaissant Israel comme un allié stratégique pour les USA. Ce vote confirme le renforcement du partenariat stratégique américano-israélien selon Ynet.   

45317460991782640360no
Israel en France.
 Elections anticipées en Israël.  A part le Figaro du jour et Arte journal, les médias n’accordent que peu de traitement à l’annonce de nouvelles élections législatives en Israël, anticipées à la demande du 1er Ministre Netanyahou.

Lee Zeitouni.
Verdict clément au procès des chauffards responsables de la mort de la jeune israélienne.  5 ans de prison ferme pour le conducteur et 15 mois pour le passager. La plupart des médias français citent le verdict sans commentaire.

Le procureur avait réclamé une peine de 10 ans et avait qualifié « le geste d’une lâcheté et d’une  grande dissimulation, estimant aussi le rôle aggravant joué par l’alcool et la drogue (Le Parisien).
Il faut rappeler que « Lee Zeitouni a été projetée à 2 mètres de hauteur puis s’est retrouvée 12 mètres plus loin ». Malgré l’extrême violence de la collision, les deux inculpés ont poursuivi leur route, sans porter assistance à la jeune victime de 25 ans, et organisé leur fuite en France durant près de 3 ans.
Le frère de Lee Zeitouni a tenu à remercier la justice française, malgré sa déception par rapport au verdict,  espérant que les 5 ans de prison empêcheront le coupable de faire du mal à d’autres personnes (Direct Matin, Libération)

Antisémitisme en France
Stupeur à Créteil après la violente et sauvage agression d’un jeune couple parce qu’il était juif. La communauté juive sous le choc (Europe 1 – 6h30, Le Parisien)
« Ligoté, frappé, violé ».  » On n’est pas là pour rien », aurait dit l’un des agresseurs (Le Parisien).  Il y a une eu ciblage confirme une source judiciaire proche du dossier (20 minutes). Selon la police, les agresseurs dont 3 ont déjà été arrêtés,  avaient repéré leurs victimes en fonction de leur religion juive, estimant de ce fait qu’elles devaient avoir de l’argent et la cacher chez elle (France Inter, journal de 8h).
Un antisémitisme banal, primaire, idiot, constate un enquêteur interrogé par Libération. Un homme de 70 ans aurait été battu pour les mêmes raisons par ces malfaiteurs antisémites qui, selon la police, souhaitaient cambrioler et en même temps agresser des Juifs.
Juif donc riche. « Dans la crise économique actuelle, avec des préjugés pareils tous les déshérités vont attaquer des Juifs,  commente un responsable communautaire, interrogée par Mathilde Lemaire (France Inter, France Info )
Tuez-les !  » Si je ne reviens pas, c’est que les codes bancaires étaient faux, tuez-les, aurait lancé l’un des agresseurs selon  Le Parisien.

Un acte odieux et sauvage qui rappelle le meurtre d’Ilan Halimi, torturé à mort parce que juif, constate l’ensemble des médias français.
Un cas isolé ? Les actes délinquants antisémites sont-ils tous répertoriés ? s’interroge une habitante de Créteil (France Inter, journal de 8h)
Que fait le gouvernement ? Il y a une montée de l’antisémitisme !  « Une agression à caractère antisémite avéré, a  déclaré le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve (Tous médias)
La France retombe-t-elle dans l’antisémitisme ? (Europe 1,, 7h15)
Les faits sont là, constate le président de la LICRA, Alain Jakubovicth.  Il faut des policiers, des barrières, des barbelés pour protéger les écoles  juives, les synagogues. Dans quelle société vivons-nous ?
Les violences antisémites ont été multipliées par 2 ces 7 derniers mois. Plus 91 % selon les chiffres cités par Libération. + 126 % sur les faits les plus graves précise le Parisien en s’appuyant lui aussi sur les données collectées par SPCJ.
Arrêtons de poser la question de l’antisémitisme en France, ça crève les yeux ! s’exclame le Président de ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme.  Les préjugés antisémites sont répandus dans la société française, ajoute – t-il.
Entre les mots et les actes il y a lien dont il faut se rendre compte. Soral, Dieudonné, Zemmour arment d’une certaine façon, selon lui, les mains des actes antisémites.
L’antisémitisme n’est pas un fantasme, estime Dominique Reynié, le directeur général du Fondapol. « Pour 35 % des personnes interrogées, les juifs utiliseraient aujourd’hui dans leur propre intérêt leur statut de victimes du génocide nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. Les juifs auraient trop de pouvoir dans le domaine de l’économie (25 %), les médias (22 %), la politique (19 %)… Il n’est donc pas « surprenant » de noter que 21 % des Français auraient du mal à élire un président de la République juif (ils étaient 50 % en 1966, NDLR) et 6 % à avoir un voisin juif. Par ailleurs, 84 % considèrent qu’un Français juif est un Français comme un autre. »
Shoah et préjugés antisémites. Tandis que le journaliste Thomas Sotto souligne que l’enseignement de la Shoah est souvent impossible pour les enseignants, Alain Jakubovicth  rappelle qu’il existe un niveau plus élevé d’opinion antisémite chez les jeunes des banlieues et au sein de la communauté musulmane, selon l’étude de la fondation Fondapol (Europe 1, 7h15). Pour les musulmans interrogés, les juifs auraient trop de pouvoir dans l’économie (67 %), les médias (61 %) et la politique (51 %). « Le degré d’opinion antisémite est fonction du degré de pratique et d’implication dans la religion, souligne Dominique Reynié.
L’antisémitisme ne cesse de faire des ravages dans notre pays confirme le CRIF. Il faut un plan spécifique d’urgence (Figaro). Selon la politologue Nonna Mayer, interrogée par le Parisien, « beaucoup de français juifs se sentent solidaires d’Israel, et beaucoup de français musulmans des Palestiniens. Le fait qu’ils vivent souvent côte à côte, dans les mêmes villes, ou quartiers d’ile de France, qui concentrent 40 % des actes et des menaces antisémites, créé des tensions et du ressentiment ».

 

Contexte Proche et Moyen-Orient.
L’ensemble des médias israéliens font leur Une sur la tenue de nouvelles élections en Israel le 17 mars prochain et sur le jeu des nouvelles alliances.
Une alternative Netanyahou au centre gauche. Depuis mardi soir, les factions de centre-gauche ont ainsi entamé des pourparlers sur la création d’une « alternative à Netanyahou » selon i24 news. Le Chef du parti travailliste, Y. Herzog souhaite que les partis s’engagent dans le processus de paix et pour plus de justice sociale. Le président du parti Kadima, Shaul Mofaz, a annoncé qu’il soutenait la proposition travailliste.

lapid liv

Une alternative Lapid-Lieberman ? Selon le journal Haaretz, les partis Yesh Atid, Israël Beitenou et le nouveau parti de l’ancien ministre de la Communication Moshe Kahlon discuteraient actuellement pour constituer un bloc contre le Premier ministre Benyamin Netanyahou.
Netanyahou toujours favori. Le 1er Ministre en place est néanmoins favori pour obtenir, fait sans précédent en Israel, un 4 ème mandat.

Nouvel attentat terroriste palestinien. Un adolescent palestinien a poignardé mercredi après-midi deux Israéliens dans un supermarché situé dans le parc industriel Mishor Adumim en Cisjordanie, à l’Est de Jérusalem. Les victimes n’ont été heureusement que légèrement blessés rapportent les médias israéliens. Un garde du corps du 1er Ministre qui se trouvait sur place a blessé le terroriste palestinien à la jambe pour l’empêcher de fuir et  permettre à la police de l’arrêter.

 

L’Antisémitisme, vu d’Israel.  Il faut noter que depuis plusieurs semaines, les médias israéliens sont particulièrement attentifs à rendre compte des différentes attaques antisémites et anti israéliennes qui ont été commises à Bruxelles, à Berlin, en Nouvelle Zélande, en Russie et aujourd’hui en France.

 

La sécurité d’Israel inscrite dans la loi américaine. Le congrès américain vient de voter un texte de loi reconnaissant Israel comme un allié stratégique pour les USA. Ce vote confirme le renforcement du partenariat stratégique américano-israélien selon Ynet.  Ce vote permettra à Israël de recevoir des fonds pour un montant d’1,8 milliards de dollars. Il favorise aussi le rapprochement américano-israélien dans les domaines de l’énergie, de l’eau, de la sécurité intérieure et de la cyber sécurité. Il offre une garantie sécuritaire à Israël en lui permettant de préserver un avantage militaire qualitatif par rapport à ses voisins.  Le projet de loi n’inclut pas néanmoins la suppression des visas pour se rendre d’Israel aux USA  (Haaretz).


 Service de Presse


 

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens Le 3 Décembre 2014

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


51% des Israéliens mécontents de la tenue d’élections anticipéesLes responsables : Lapid et Netanyahou pour la moitié des Israéliens. 49% des Israéliens estiment en effet que Benyamin Netanyahou et Yaïr Lapid sont co- responsables de la crise. 25%  des personnes interrogées accusent le Premier ministre, et 21%,  pointent du doigt Yaïr Lapid, selon un sondage de l’Institut Projet réalisé pour la Chaine 10 israélienne (I24 news).

Ynet« Yair Lapid, Itzhaak Herzog et Tzipi Livni »Ynet

Israel en France.  Elections anticipées en Israël. La crise politique agitait Israël depuis plusieurs mois. Mis en place depuis 20 mois, le 3ème gouvernement Netanyahou était en voie d’implosion analyse Nathalie Hamou dans les Echos. Selon le commentateur israélien Amit Segal, le 1er Ministre israélien « redoutait le scenario d’un putsch et s’est senti lâché par ses partenaires, qu’il s’agisse de Lapid, d’Avigdor Liberman ou de Tzipi Livni » (Echos.).

Le 1er ministre Netanyahou limoge deux ministres centristes accusés de fronde et de trop critiquer la politique du gouvernement, rapportent l’ensemble des médias français. » Je ne tolèrerai plus d’opposition au sein du gouvernement », a déclaré le 1er ministre israélien qui aurait ainsi « sommer Yair Lapid de cesser de saper l’équipe gouvernementale dont il fait partie ».  (La Croix).

Rencontre ultime lundi entre Netanyahou et Lapid. La réunion de la dernière chance entre le leader du Likoud et celui de Yesh Atid s’est déroulée lundi soir et aurait duré plusieurs heures

5 exigences. A l’issue de la rencontre et des 5 exigences formulées par le 1er Ministre Netanyahou à son ministre des Finances, parmi lesquelles la fin des critiques de  la politique des implantations à Jérusalem ou le soutien au projet de loi « de la nation juive », le refus de Yair Lapid aurait conduit à l’annonce de son limogeage et de celui de Tzipi Livni (Libération, i24 news).

למי יש אינטרס ללכת לבחירות? ()

Lapid : « Il est triste que le Premier ministre ait choisi d’agir sans tenir compte de l’intérêt national et de trainer Israël vers des élections inutiles qui vont faire du tort à l’économie et à la société », a déclaré Yair Lapid.

Les centristes pourraient s’allier avec le Parti travailliste dirigé par  Herzog et rejoindre le très populaire ex ministre du Likoud, Moshe Kahlon, de retour en politique, qui fait office d’outsider (Libération, La CroixEchos)

Israel, à droite toute ? Le leader du Likoud espère mettre la barre à droite lors du prochain gouvernement estiment les rédactions de France info et France Inter. Selon le Parisien et l’Opinion, les derniers sondages en Israël indiquent que Benyamin Netanyahou pourrait se maintenir au pouvoir avec les partis nationalistes et ultra-orthodoxes.  Selon Jean Dominique Merchet, cela confirmerait une poussée à droite de la société israélienne (L l’Opinion).

L’ex ministre de la justice limogée, Tzipi Livni,  estime que les prochaines élections départageront le camp des sionistes authentiques et celui des dangereux extrémistes (Joël David,  La Croix).
Après la dissolution de la Knesset les élections législatives auront lieu le 17 mars prochain pour élire pour 4 ans 120 députés.

339 contre 151. La reconnaissance de l’Etat palestinien par l’Assemblée nationale de la France aura fédéré au-delà gauche estime  Arte journal. Pourtant, à la lecture des chiffres, seul 9 députés UMP et 4 UDI ont voté en faveur. 62 députés n’ont pas pris part au vote, parmi lesquels 48 UMP, 8 UDI et 6 radicaux de gauche. 16 députés se sont abstenus dont 2 FN (20 minutes).

Que veut la France ?
Ce vote inscrit la France dans un mouvement global européen considérant que la reconnaissance de l’Etat Palestinien est un moyen de faire pression sur Israël afin d’accélérer le processus de paix,  notent la plupart des commentaires et notamment Direct Matin ou La Croix.

« Ces démarches des parlements européens sont le signe de l’exaspération de pays pourtant traditionnellement soutiens d’Israel, écrit Dominique Quinio dans son éditorial,  devant l’enlisement de la situation et la poursuite de la colonisation par le gouvernement israélien » (La Croix)

Le PS récupère l’électorat socialiste analyse le député de Paris Pierre Lellouche (Arte journal). C’est aussi l’avis du député UMP Claude Coasguen qui dénonce ce « texte unilatéral » qui fait « une course de vitesse dans la démagogie pour récupérer l’électorat musulman ». (La Croix)

« Je n’accepterai jamais que l’on remette en cause la sécurité d’Israel. C’est le combat de ma vie.  » a assuré le nouveau président de l’UMP Nicolas Sarkozy. (La Croix). Une centaine de personnes se sont  réunies mardi devant l’Assemblée Nationale pour dénoncer cette initiative (Direct Matin).

La balle dans le camp du président français.
Hollande face au casse-tête du Proche-Orient titre le Parisien. Les députés français ayant tranchés, le président est le seul qui puisse reconnaître formellement l’Etat palestinien explique Fréderic Gershel.
Mais le président français peut-il faire mieux que le Secrétaire d’Etat américain John Kerry  s’interroge la Parisien?
Une reconnaissance qui ne changera rien sur le terrain admet France 2 et Etienne Leenhardt très critique à l’égard de la politique du gouvernement Netanyahou.

Les Conséquences
« Ce vote envoie un message erroné aux leaders et aux peuples de la région et va éloigner la possibilité d’un accord », a déclaré l’Ambassade d’Israel à Paris dans un communiqué dont fait part  LibérationParisien.,  Direct Matin

Une grave erreur a répété le 1 er ministre israélien. Une position qui reflète une grande partie de l’opinion israélienne selon Uri Schneider (Arte journal).

« Israël veut reconnaître l’Etat palestinien, mais pour cela, il faut négocier. « La France est un pays ami, souligne le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères, Emmanuel Nahshon.  C’est une déception pour Israel, car de notre point de vue, explique-t-il, cette résolution conforte les Palestiniens à ne pas revenir à la table des négociations (Europe 1 soir, 2 dec).

Les USA rappellent l’obligation des négociations directes.  Les USA accueillent la résolution française avec prudence, rappelant qu’elle n’engage que le parlement français. « La position du gouvernement français sur cette question n’a pas changé », a déclaré la porte-parole du département d’Etat, Mme Harf.

La position des USA est claire : « Nous soutenons un Etat palestinien, mais seulement via des négociations directes entre les parties qui règlent les questions liées au statut final » avec deux Etats israélien et palestinien. « Nous l’avons dit. Beaucoup l’ont dit. Mais nous croyons fermement que le chemin pour arriver à deux Etats passe par des négociations directes » (i24 news).

Cela va mettre de l’huile sur le feu et ne rien régler du tout, estime le président du groupe parlementaire UMP, Christian Jacob (Arte journal).

Abbas demande une force internationale à Jérusalem. A la suite de reconnaissance de l’Etat palestinien par le parlement français,  Libération indique que l’Autorité palestinienne va demander la fin de l’occupation israélienne et la mise en place d’une force internationale en Cisjordanie et à Jérusalem. Aude Markovitch rend compte du texte palestinien qui sera présenté au Conseil de Sécurité. D’après les éléments publiés par Libération, Israel est stigmatisé de manière unilatérale et systématique. Pas le Hamas.

 A noter. Le 20h de  France 2  mardi soir a  consacré un  reportage sur le tramway de Jérusalem. La rédaction a rappelé les multiples attentats terroristes palestiniens qui ont endeuillé Israël et les a présenté comme une conséquence des tensions suite  à la mort d’un jeune palestinien à Silwan et à la multiplication des implantations juives dans les quartiers arabes de Jérusalem. Il aurait néanmoins fallu rappeler que parmi les derniers attentats terroristes commis contre des civils israéliens à Jérusalem, nombre d’entre eux ont été fomentés et revendiqués par des terroristes du Hamas. Le Hamas, qui fait parti de l’actuel gouvernement palestinien, est reconnu comme une organisation terroriste par l’UE et sa charte appelle à la destruction d’Israel.

Sans Transitions.
Viol à caractère antisémite lundi à Créteil lors d’un cambriolage. Le CRIF dénonce une violente agression antisémite. Selon le CRIF, des  préjugés antisémites auraient poussé à l’agression.  Mais d’après la police le CRIF irait trop vite en conclusion (RTL 7h30, i24 news, BFM TV, Le Parisien)

Contexte Proche et Moyen-Orient.
Vote de la dissolution de la Knesset aujourd’hui. Le président de la Knesset Yuli Edelstein a convoqué les différents chefs de partis  mercredi matin  pour déterminer la date des élections générale de la 20ème Knesset, qui se tiendront le 17 mars prochain
51% des Israéliens mécontents de la tenue d’élections anticipées. Selon un sondage de l’Institut Projet réalisé pour la Chaine 10 israélienne,
Les responsables : Lapid et Netanyahou pour la moitié des Israéliens. 49% des Israéliens estiment que Benyamin Netanyahou et Yaïr Lapid sont co- responsables de la crise, 25%  des personnes interrogées accusent le Premier ministre, et 21%,  pointent du doigt Yaïr Lapid, s(I24 news).
La question est de savoir comment les cinq partis de la coalition se présenteront à l’élection, commente Nahum Barnea dans Ynet.  « Théoriquement, toute une partie de la droite nationaliste – de Naftali Bennett et d’Avigdor Lieberman – pourrait accepter de s’associer au Likoud de Netanyahou pour former un grand bloc de droite-extrême-droite. De l’autre côté, Livni et ses amis centristes devraient rejoindre l’opposition dirigée par Lapid et les travaillistes, pour former une coalition de centre-gauche. Et puis il y a le paramètre inconnu. L’ancien ministre de la Communication et de la Protection social, le très populaire Moshe Khalon, qui s’est retiré stratégiquement de la vie politique aux dernières élections pour mieux y retourner aux prochaines. »
Un référendum pour ou contre Netanyahou. Le Haaretz résume la situation politique en affirmant que les prochaines élections seront un référendum sur le maintien du premier ministre Benjamin Netanyahu. L’opinion publique israélienne veut-elle B. Netanyahu pour un quatrième mandat ?
Les USA ne s’ingéreront pas dans les élections israéliennes, a tenu à déclarer John Kerry (jpost). Certains commentateurs israéliens rappellent que le Président Obama avait vivement dénoncé l’ingérence selon lui du 1er Ministre Netanyahou lors des élections américaines de second mandant en soutenant le candidat républicain.

John Kerry


  Service de Presse


Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens  Le 28 novembre 2014

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


Israel en France. Après la Suède, le Royaume Uni  et  l’Espagne, le parlement français débat vendredi de la résolution socialiste en faveur de la reconnaissance de la Palestine (Figaro, Le Parisien)

Est-ce le rôle de la France ?
La France doit-elle reconnaitre la Palestine s’interroge Metronews.  » Quelques députés ne vont pas résoudre le conflit,  lui répond le président du groupe parlementaire UMP, Christian Jacob. Ce vote affaiblirait la voix de la France et la position de l’exécutif dans les négociations internationales  prévient-il dans Metro, le Figaro et l’Opinion.

Prenons conscience de ce qu’est le Hamas. Cette résolution, en ce moment, est malvenue. Il faut une reconnaissance mutuelle. Comment voulez-vous qu’il y ait une reconnaissance tant qu’il y aura au pouvoir,  une organisation terroriste, le Hamas, s’interroge la députée européenne UMP Nadine Morano (France info, 7h45).
La charte du Hamas, rappelle –t’elle,  dit « qu’Israel existe et continuera à exister jusqu’à ce que l’Islam l’abroge, comme il a abrogé ce qui a précédé ». L’article 13 mentionne  » Il n’y  aura de résolution de la cause palestinienne que par le djihad. Le Hamas s’est réjoui et a salué des attentats au couteau et à la hache. Voilà qui est au pouvoir en Palestine avec le Fatah, conclut l’élue UMP.

Prenons conscience de ce qui passe en France. « Aujourd’hui qui décapitent des Occidentaux ? l’Etat islamique,  donc des partenaires du Hamas. Ce sont les Juifs qui décapitent ? Il faut qu’on soit conscient de ce que nous faisons aujourd’hui en France prévient la députée européenne, évoquant la menace djihadiste en France et les dérives antisémites des manifestations pro palestiniennes de cet été.

A l’Assemblée nationale,  c’est gauche contre droite résume le Figaro. UMP : non-participation ou vote contre ? « J’ai demandé à mes amis de voter contre, a déclaré l’ex-président Nicolas Sarkozy. « Une reconnaissance unilatérale après un attentat meurtrier et alors qu’il n’y a aucun processus de paix, non, a-t-il déclaré lors de son meeting à Boulogne Billancourt  (Figaro).

Bien que l’UMP soit embarrassée par la résolution sur la reconnaissance de la Palestine, estiment la rédaction de Radio France et L’Opinion, le résultat de l’élection du nouveau président de l’UMP, connu samedi soir, pourrait avoir une influence sur le vote mardi à l’Assemblée nationale, fait remarquer Raphael Proust du quotidien libéral

Il est temps de reconnaitre l’Etat Palestinien estime néanmoins, Axel Poniatowski,  l’un des rares députés UMP a exprimé cette position, reprise par l’Opinion et la plupart des quotidien nationaux.
Au PS certains sont gênés par ce texte, note le Parisien, comme le président du groupe d’amitié France- Israël, Armand Jung ou le Maire de Sarcelles, François Pupponi, ainsi qu’une dizaine d’autres élus socialistes.

Pourquoi cette initiative socialiste ?
Manœuvre électorale, nouvelle position de la France ou action seulement militante ?
Ce conflit cristallise toutes les passions constate le Parisien. C’est pourquoi Israel dénonce ces initiatives inutiles et dangereuses  (le Figaro).
Ce serait une grave erreur prévient le 1er Ministre Netanyahou (tous médias). Car un tel vote pourrait engager un nouveau cycle de violences contre Israel et les Israéliens, explique l’ambassadeur de France en Israel, Yossi Gal dans 20 Minutes.

Cela peut exacerber les violences entre communautés, prévient SEM Yossi Gal  » (…) comme nous l’avons encore vu cet été, ce cycles de violences pourrait à nouveau s’importer en France.

Attention à l’importation du conflit, confirme le député UMP Fréderic Lefebvre. « La place de la France n’est-elle pas résolument aux côtés du bouc émissaire qu’est aujourd’hui Israël, minoritaire, assiégé et démocratique ? Tout acte militant de tel ou tel parlement national est (…) une forme d’incitation au jusqu’auboutisme. »(Figaro)

Que peut-il se passer ?
La reconnaissance, nouvelle arme de l’Etat palestinien analyse 20 minutes. La journaliste Armelle Le Goff explique que ce vote, lourds de symboles, est fait pour relancer les négociations de paix et infléchir la politique d’Israel.
En pratique, ces initiatives nous éloignent d’un accord de paix au lieu de nous en approcher. », prévient le 1er ministre Netanyahou (Figaro)
Ce n’est pas la communauté internationale qui donnera un Etat aux Palestiniens mais des négociations directes avec les Israéliens, alerte Ilan Greilsammer, le politologue israélien présenté par  France info comme proche des socialistes français. Et d’ajouter, « Israel est isolé mais si les Palestiniens s’en réjouissent, très bien pour eux, mais un soutien unilatéral ne leur donnera rien.

« Cette initiative ne fait pas plaisir car elle reflète un revers politico-diplomatique européen par rapport au contexte politique en Israel, » commente le Porte-parole israélien du ministère des Affaires étrangères.

Mais ce ne sont que des déclarations pas autre chose, prévient –il (France Inter, journal de 8h).  « Nous partons du principe que la résolution passera et avons choisi de considérer que ce n’est pas la fin du monde explique Emmanuel Nahshon à Cyrille Louis dans le Figaro. « Après tout le vote du parlement n’engage en rien le Président de la République. Et la France est un pays trop important pour risquer sa crédibilité aux yeux non seulement d’Israël, mais aussi des USA et de l’Allemagne. »  

Contexte Proche et Moyen Orient.
L’ensemble des médias commente l’initiative socialiste au sein du parlement français. Les analyses rejoignent pour la plupart celles évoquées dans les médias français.

Israel met en garde la Turquie. Suite aux révélations du Shin Beth qui a découvert que des terroristes du Hamas s’entrainaient désormais en Turquie, les autorités israéliennes mettent en garde la Turquie : « ce n’est pas une façon d’agir pour un pays membre de l’OTAN ». Selon les médias israéliens, après la Syrie, le nouveau centre de commandement opérationnel du Hamas à l’étranger serait aujourd’hui installé en Turquie.

Recep Tayyip Erdogan


  Service de Presse


Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens – Le 27 novembre 2014

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens  
Le 27 novembre 2014


Le Hamas s’entraine en Turquie.   Tsahal et le Shin Beth ont exposé jeudi les plans militaires du Hamas qui menaçait de commettre un attentat majeur dans le Stade de Football de Jérusalem, le Teddy Kollek Stadium. Les autorités israéliennes ont découvert que les 30 terroristes du Hamas arrêtés, s’étaient entrainés en Turquie (i24 news)

1813177-18 1813176-181572624-18
Stade de football – Teddy à Jérusalem

Israël en France. « Lee Zeitouni a été projetée à 2 mètres de hauteur puis s’est retrouvée 12 mètres plus loin », témoigne Gilles-William Goldanel interrogé par Metronews. Il est à noter que les matinales radios ont davantage donnée la parole à l’avocat des deux inculpés, Mr Cotta, qu’à celle du frère de Lee Zeitouni ou à Mr. Goldanel, l’avocat de la famille Zeitouni (Metronews).

 131638556193048400a_b200769 

L’extrême violence de la collision. La cruauté et la lâcheté des inculpés sont vivement dénoncées par l’ensemble des médias français.  Car malgré l’extrême  violence de la collision, les deux inculpés ont poursuivi leur route, sans porter assistance à la jeune victime de 25 ans, et organisé leur fuite en France (RTL, 7h30, TF1, JT de 20h)

« Un fait divers qui a mis à mal les relations entre la France et Israël « (France info, 8h20). Le drame avait empoisonné les relations franco- israéliennes pendant des mois, note Direct Matin. La police israélienne s’est heurtée au refus de principe de la France de les extrader, explique Louise Colcombet dans le Parisien. C’est pourquoi , aujourd’hui, les deux hommes sont jugés en France car la justice française est habilitée à juger des faits impliquant des ressortissants français lorsqu’ils se sont déroulés à l’étranger.

Plus de 60 journalistes israéliens seront présents pour cette affaire qui avait créé un « vif émoi en Israël » (Le Parisien).

Proposition socialiste en faveur de la reconnaissance de l’Etat palestinien.
Un Etat palestinien est un acquis pour la classe politique et la société israélienne, a tenu à rappeler jeudi matin le vice-ambassadeur d’Israël en France, Zvi Tal (Europe 1, 7h45).

Picture1

Une initiative qui ne changera rien sur le terrain. Cette initiative ne règlera aucun des sujets à négocier, qui exigent des concessions de part et d’autre. Ce qui ne peut être fait qu’à travers des négociations directes , a déclaré en substance le haut diplomate israélien.
Le seul moyen d’obtenir un accord de paix solide : des négociations directes comme ce fut le cas avec la Jordanie et l’Égypte. Il y a aujourd’hui des acteurs régionaux importants comme l’Egypte, l’Arabie Saoudite, les pays du Golfe.

Un risque d’importation du conflit en France, a prévenu Zvi Tal, soulignant ainsi les propos de l’ambassadeur d’Israël en France, Yossi Gal, qui, lui aussi, « a mis en garde contre des violences en France. « (La Croix)

Ce que confirme malgré lui Benoit Hamon, l’un des porteurs de la résolution socialiste : Cette initiative ne suscitera la violence que de la part des extrémistes et de ceux qui ne souhaitent pas une solution à deux Etats (France Inter 7h50).

Contexte Proche et Moyen Orient.
Début de l’étude du projet de loi controversé à la Knesset. Israël « Etat juif et démocratique » ou « Etat national du peuple juif  » ?
Le 1er Ministre Netanyahou est déterminé à soutenir cette loi mais dans le cadre d’une version adoucie et édulcorée par rapport  à celle présentée initialement par le député du Likoud, Zeev Elkin.
Rivlin pour préserver le statu quo actuel. Le président israélien Reuven Rivlin a rappelé mardi, mentionnent les médias israéliens, que la Déclaration d’indépendance de 1948, tout en proclamant la création d’un Etat juif, soulignait sa nature démocratique et promettait une « égalité complète » pour tous dans les domaines sociaux, culturels et religieux.

Nouvel attentat du Hamas déjoué à Jérusalem.  Tsahal et le Shin Beth ont exposé jeudi les plans militaires du Hamas qui menaçait de commettre un attentat majeur contre le Stade de Football de Jérusalem, le Teddy Kollek Stadium, du nom de l’ancien maire de Jérusalem (i24 news)

30 terroristes du Hamas arrêtés. Les terroristes arrêtés en septembre dernier menaçaient aussi d’enlever des Israéliens, en Israël ou à l’étranger et de fomenter des attentats.   Selon les premiers éléments de l’enquête dévoilés aujourd’hui devant les médias israéliens, les membres du Hamas recrutaient des activistes en Cisjordanie, autrement dit loin de la bande de Gaza qu’ils contrôlent.

Des camps d’entrainement du Hamas en Turquie ? Les autorités israéliennes ont découvert que les terroristes du Hamas arrêtés s’étaient entrainés en Turquie.


  Service de Presse


%d blogueurs aiment cette page :