Archive

Posts Tagged ‘Shimon Peres’

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 31 Janvier 2013

 

 

Selon l’Associated Press, le convoi de camions situé à proximité d’une caserne des Pasdarans en Syrie, transportait entre autres des missiles SA-17, de fabrication russe, à destination du hezbollah.

Contexte France.  1ère grève des fonctionnaires pour le président Hollande. 5 millions de fonctionnaires sont appelés aujourd’hui à manifester pour réclamer une hausse des salaires et de l’embauche dans la fonction publique. Les médias français portent aussi une attention particulière sur La retraite de la sportive Laure Manaudou à 26 ans. La France appelle les Touaregs dans le jeu malien. Comme chaque jour depuis le début de l’offensive terrestre au Mali, les commentaires et les interventions politiques et militaires sont très présents dans les médias français.

Israël en France. Les médias français n’accordent aujourd’hui qu’une faible attention à l’actualité israélienne.

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Le triangle de la frontière syro- libano- israélienne, nouveau triangle des Bermudes. La tentative de transfert d’armes de Syrie au Liban est à la une de tous les médias israéliens.

Olmert avait déjà prévenu Assad. Les médias israéliens rappellent que bien avant le début de la guerre civile en Syrie, le Premier ministre Ehud Olmert et son ministre de la Défense, Ehud Barak, avaient fait savoir au régime syrien qu’Israël ne pouvait accepter sans réaction, tout transfert de technologies et d’armes conventionnelles ou chimiques, au Hezbollah où à d’autres organisations terroristes. 

La ligne rouge fixe par Israël est très claire. Pas question pour Israël de changer l’équilibre stratégique des forces dans la région. Si les autorités israéliennes ne se sont pas exprimées, selon un ancien chef du Mossad, Dani Yatom, cité dans la presse israélienne, si Israël a agi en Syrie, c’est que la ligne rouge avait été franchie. Comme le rappelait Ynet lundi, l’arsenal syrien ultra moderne, de fabrication iranienne ou russe, possède des missiles capables d’attaquer la marine et l’aviation israélienne ainsi que des Scud D, qui, en possession du Hezbollah, mettraient tout le territoire israélien à portée de missiles. Ces armes sophistiquées et stratégiques entre les mains du Hezbollah et d’autres organisations terroristes, modifieraient radicalement l’équilibre des forces au Proche-Orient.

Les USA ont été prévenus par Israël.  Selon les médias israéliens, le chef du renseignement militaire israélien, Aviv Kochavi, était mercredi aux USA et a rencontré le chef des forces armées américaines, le général Dempsey.

 

אזור התקיפה, לפי ההודעה הסורית (מפה: Google Maps)

 

Israël avait aussi prévenu la Russie ?  Les medias israéliens rappellent la visite le week- end dernier à Moscou du chef du conseil de sécurité israélien, Y. Amidror.

Condamnations de la Russie, de la Syrie et du Hezbollah. Malgré des condamnations unanimes et fortes, le Hezbollah et le pouvoir syrien font profil bas sur les faits réels qui se sont produits. Le nouveau triangle des Bermudes titre la presse israélienne car des choses disparaissent mystérieusement à la frontière libano-syro – israélienne, sans que personne ne sache comment.

 

Hezbollah leader Sheik Hassan Nasrallah speaks via a video link, during a ceremony to mark Islam's Prophet Muhammad's birth in the southern suburbs of Beirut, Lebanon, Friday, Jan. 25, 2013 (photo credit: AP/Bilal Hussein)

 

Que s’est-il passé ?

En Syrie. Selon le chef d’Etat-major syrien, un centre de recherche militaire aurait été bombardé en Syrie, près de la frontière libanaise, par l’aviation israélienne. "Voilà ceux qui soutiennent la rébellion, les sionistes ! aurait déclaré le haut responsable militaire du régime Assad pour qui Israël a souhaité détruire un centre de recherche mettant au point des armes contre  l’insurrection syrienne.

Des missiles sol air SA-17. Selon l’Associated Press citée par les médias israéliens, le convoi de camions situé à proximité d’une caserne des Pasdarans, les Gardiens de la révolution iraniens installés aussi en Syrie, transportaient entre autres des missiles SA-17, des missiles sol air, de fabrication russe à destination du hezbollah.  Ces missiles sol-air peuvent atteindre des avions volant à basse altitude et compromettre les interventions de l’aviation israélienne, notamment au Liban.

טילי SA-17. "לא הם היו היעד"

 

Au Liban. Plusieurs centres de dépôts de munitions et d’armes ont été visés par l’aviation israélienne mercredi, notamment  dans la région de Nakura.

Pourquoi ? Assad a-t-il voulu tester Israël ? Les médias israéliens estiment qu’il s’agit peut-être d’une provocation volontaire de la part du régime Assad et du Hezbollah afin de tester les capacités et la volonté d’Israël à agir.

Etat d’alerte dans les armées syrienne, libanaise et jordanienne rendent compte les médias concernés.

Inquiétude des citoyens israéliens. Depuis plus d’une semaine, dès l’annonce des résultats des élections législatives, la faiblesse du pouvoir syrien inquiète en Israël.  Compte tenu du chaos syrien et de l’affaiblissement du régime Assad, la possibilité de transferts d’armes au Hezbollah semble en effet de plus en plus probable. Utilisation possible d’armes chimiques contre Israël. Les médias israéliens rappellent la mise en garde de l’Iran à Israël : toute attaque contre la Syrie sera considérée comme une attaque contre l’Iran. 

Iron Dôme et masques à Gaz. L’ensemble de la société israélienne est convaincu qu’Israël ne peut accepter que des armes sophistiquées tombent dans les mains d’organisations terroristes. Les Israéliens sont aussi conscients des conséquences d’une éventuelle intervention militaire israélienne. Les médias israéliens ont ainsi rapporté une forte augmentation des demandes de masques à gaz dans le nord du pays par crainte d’attaques de la Syrie ou du Hezbollah. Ils rappellent également qu’Israël a déployé ces derniers jours deux batteries antimissiles Iron Dôme près de la frontière libanaise.

2ème jour de consultation. Le Président de l’Etat d’Israël poursuit aujourd’hui la  consultation des leaders des partis élus à la 19 ème Knesset. Après Likoud- Bienvenu et Yesh Atid mercredi, c’est au tour de dix dirigeants de partis d’être reçus par Shimon Pérès à Jérusalem. A la suite de ces consultations, le Président de l’Etat d’Israël devrait confirmer vendredi B. Netanyahou dans ses fonctions et lui confier la tacher de former le nouveau gouvernement israélien.  Il faut noter que le parti Avoda dirigée par Shelly Yavcimotoch  n’a fait aucune recommandation, soulignant qu’elle n’avait rien de personnel contre B. Netanyahu, mais il s’agissait de divergences idéologiques qui ne peuvent être comblées.

 

 

La nouvelle stratégie de M. Abbas dévoilée. Un célèbre éditorialiste israélien, Ron Ben Yishai, explique aujourd’hui comment M. Abbas a décidé de tout obtenir d’Israël, sans jamais négocier avec Israël.

 

אבו מאזן בטורקיה. יישום התוכנית כרוך בקשיים (צילום: AFP)

 

Profiter des mauvaises relations entre Barack Obama et Benyamin Netanyahou. Le refroidissement des relations personnelles entre les dirigeants américain et israélien est un moyen de pression suffisant selon le journaliste israélien pour que les doléances palestiniennes soient davantage écoutées à Washington.  Le gel des implantations. L’annonce de nouvelles constructions juives semblent selon lui être devenue une ligne rouge infranchissable aux yeux des Européens et des Américains. Négocier avec l’Europe et les USA mais pas avec Israël, telle est selon lui la nouvelle stratégie décidée par l’AP. Il faut pourtant rappeler que le gel des constructions n’a jamais été un préalable à la tenue des négociations et que l’établissement d’un traité de paix avec l’Egypte, la Jordanie ou même les accords d’Oslo n’ont pu aboutir que par négociations directes entre les deux parties concernées.

ONU/  Israel. Rapport contre-productif du Conseil des Droits de l’Homme.  "La seule manière de résoudre toutes les questions en suspens entre Israël et les Palestiniens, y compris sur la question des implantations, passe par des négociations directes sans conditions préalables", déclare aujourd’hui le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères. Les mesures contre-productives, comme le rapport du Conseil des droits de l’homme publié aujourd’hui, ajoute Ygal Palmor, se distinguent par leur approche unilatérale et systématiquement partiale à l’encontre d’Israël.  Ces mesures contre-productives ne feront qu’entraver les efforts visant à trouver une solution durable au conflit israélo-palestinien.

Meechal pour deux Etats. Vrai ou faux ? Selon un journal saoudien, le leader du bureau politique du Hamas K. Meechal, dont les déclarations politiques sont souvent contestées par les autorités du Hamas à Gaza,  aurait déclaré au Roi Abdallah II de Jordanie que le Hamas acceptait le principe de deux Etats établis sur les frontières de 1967. Selon le journal al-Sharq, K. Meechal aurait demandé au roi de Jordanie d’en informer les USA.

 

עבדאללה ומשעל, השבוע בעמאן (צילום: EPA)

 

 

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias

 

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 10 Janvier 2013

Grève des taxis et dernier round de négociations pour la réforme du travail précaire se partagent aujourd’hui la Une de l’actualité en France. L’assassinat par balle de trois jeunes femmes militantes kurdes à Paris suscite aussi  l’attention des médias.

Israël en France. Le climat devient fou estime le quotidien gratuit Métro à sa Une.   L’actualité israélienne en France est, comme en Israël, consacrée aux tempêtes qui secouent Israël et le Proche-Orient (la Croix). Neige, pluies et vents violents s’abattent sur Israël mais aussi en Egypte, en Jordanie, en Syrie, en Turquie, au Liban et dans les territoires palestiniens comme en témoignent les médias français.      

Contexte Proche et Moyen-Orient.

De la neige à Jérusalem et même à Dimona. Images de bonheur des enfants et des embouteillages sont à la Une des médias israéliens. Trafic routier et ferroviaire bloqués, Israël vit à l’heure des intempéries. Les transports scolaires étant interrompus à cause de la neige, de nombreuses écoles sont fermées  pour la plus grande joie des enfants et du Président de l’Etat. De la neige à Jérusalem est toujours un événement en Israël. La presse israélienne présente aujourd’hui avec humour le bonhomme de neige confectionné à Jérusalem par Shimon Pérès. 20°C  attendu pour dimanche. La présence sans précédent de neige à Dimona, dans le Néguev, c’est-à-dire plus au Sud d’Israël que Beer-Shev’a, suscite surprises et interrogations quant aux manifestations climatiques qui touchent aujourd’hui le Proche-Orient. D’autant que selon les médias israéliens, une température de 20°C est attendue pour la fin de la semaine. 

 

פרס בודק שהכל בסדר

 

Shimon Pérès critique Benyamin Netanyahou. Dans une interview accordée au New York Times, dont les médias israéliens se font largement l’écho,  le président Pérès conteste vivement la politique palestinienne menée par le 1er ministre Netanyahou. "Le silence dont Israël a bénéficié au cours des dernières années ne continuera pas si l’impasse diplomatique persiste".

 

"לא מסכימים בהערכה כלפי אבו מאזן". הנשיא ונתניהו (צילום: משה מילנר, לע"מ)

 

Benyamin Netanyahu peut ne rien faire, mais cela ne signifie pas que rien ne peut être fait, a déclaré S. Peres, ajoutant "Cette idée, que l’histoire est un cheval qui peut être tenu par la queue, est une idée stupide. Après tout, le feu peut être allumé en un instant : un autre mot, un autre coup, et en fin de compte tout le monde perdra le contrôle de la situation. L’absence de négociations avec les Palestiniens pourrait provoquer une nouvelle vague d’attentats terroristes en Israël :"S’il n’y a aucune décision diplomatique, les Palestiniens reviendront à la terreur, estime le président Peres."

Rencontre Meechal / Abbas en Egypte. La rencontre au Caire entre le chef du bureau politique du Hamas, K. Meechal et le chef de l’Autorité Palestinienne, M. Abbas, est particulièrement commentée en Israël

 

נפגשו "באווירה חיובית". אבו מאזן ומשעל. ארכיון (צילום: EPA)

 

Israël au 5ème rang mondial des exportations de matériel militaire. Selon le Haaretz, Israël aurait vendu pour 7 milliards de matériel militaire en 2012, principalement à destination de l’Europe et des USA, mais aussi des marchés émergents d’Asie et d’Amérique du Sud. Le montant de ces transactions place Israël au 5 ème rang mondial, les USA étant le 1er exportateur au monde.

Dossier nucléaire iranien. "Hagel veut éviter une guerre à tout prix". Les médias israéliens commentent vivement la nomination du nouveau secrétaire d’Etat américain à la Défense.   "Chuck Hagel préfère que les Etats-Unis parlent directement avec l’Iran". "Il veut éviter une guerre à tout prix", estime Nadav Eyal, dans le quotidien Maariv. "Il ne sera pas facile, à partir de maintenant, d’obtenir le feu vert de Washington pour s’embarquer dans une aventure en Iran", estime Orly Azulai dans le Yediot Aharonot.

 

צ'אק הייגל, שמונה לשר ההגנה, לצד הנשיא אובמה, במעמד ההכרזה (צילום: MCT)

 

"Netanyahu a peut-être facilité la nomination de Hagel". "Dans le gouffre qu’il a creusé avec son mépris ostensible vis-à-vis d’Obama, Netanyahu a peut-être facilité la nomination de Hagel", affirme Bradley Burston dans le quotidien Haaretz, en allusion au soutien qu’aurait donné M. Netanyahu à Mitt Romney, le rival républicain du président Obama lors des dernières élections. "C’est ainsi que selon lui,  le Premier ministre pourrait en fin de compte être le facteur qui a bloqué la guerre avec l’Iran".

Chuck Hagel souhaite que toutes les options, y compris militaire,  soient sur la table. Selon la presse israélienne, Chuck Hagel, a rencontré de hauts fonctionnaires du Pentagone pour tenter de rétablir les faits concernant sa position sur l’Iran, affirmant qu’il soutient des sanctions internationales contre Téhéran et estime que toutes les options, y compris l’action militaire, devraient être sur la table.

Campagne électorale. Interdiction du spot publicitaire du Shass. Face à l’émoi suscité en Israël par la diffusion du spot électoral du parti ultra religieux, la commission centrale électorale israélienne a décidé d’interdire sa diffusion compte tenu de son contenu jugé raciste envers la communauté russe.

 

From the contested ad

 

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias 

La réaction du président israélien Shimon Peres par rapport l’escalade des violences au Sud

פגיעות ישירות בבתים. עוטף עזה, הבוקר (צילום: רויטרס)

Aujourd’hui mercredi 24 octobre, le Président de l’Etat effectue une visite de condoléances auprès de la famille du soldat Majdi Halabi dans la ville de  Daliat-el Karmel.

Au cours de cette visite, le Président a tenu à s’exprimer aussi sur les tirs de roquettes et la montée des violences dans le Sud du pays, déclarant :

«  Nous avons observé  à regret qu’hier un officier de l’armée israélienne a été blessé,  je souhaite à lui et sa famille un rétablissement rapide.

La situation dans le sud n’est plus tolérable. Il n’est pas tenable qu’on tire sur nous et que nous restions assis sans rien faire. Nous nous réjouirons de la reconstruction de Gaza, nous n’avons pas de mauvaises intentions envers la population de Gaza. Mais il revient à ses leaders de choisir entre la reconstruction ou la terreur, entre  construire ou détruire.

Israël agira avec force contre chaque tir qui portera atteinte à la vie de ses citoyens, jusqu’à ce que chaque habitant du sud puisse dormir en paix comme n’importe quel habitant du pays. »

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français: Analyse quotidienne- 13 Juin 2012

Rencontre "secrète" annulée entre haut responsables égyptiens et israéliens aux USA

Israël en France. La couverture de l’actualité israélienne en France est trop faible aujourd’hui pour être analysée d’un point de vue éditorial représentatif.

Front de gauche, antisionisme et antisémitisme. L’ex ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, accuse Jean-Luc Mélenchon d’entretenir des relations sulfureuses avec des personnalités ouvertement antisionistes et antisémites, comme le compositeur grec Mikis Theodorakis (France Inter).

FN, Front de Gauche même combat pour l’UMP. "Est ce que l’antisémitisme de gauche c’est mieux que l’antisémitisme de droite ?", s’interroge l’ex-ministre Nathalie Kosciusko-Morizet (JT de 20h de France 2). Et la responsable de l’UMP d’affirmer  que Jean Luc Mélenchon accueille sur son site internet, la parole des gens qui font profession d’antisémitisme".

Tueries des enfants juifs de l’Ecole Ozar Hatorah. Double page du Monde sur la vie et l’enfance du terroriste islamiste Mohamed Merah : L’incontrôlable

Attention, une nouvelle fois, le quotidien le Monde, en tentant d’expliquer par l’enfance, un geste terroriste, non seulement humanise mais excuse celui qui ne doit l’être :"L’histoire d’un gamin qui n’a jamais trouvé ses repères entre un père brutal, une mère dépassée qu’il frappait et un grand frère qui imposait violemment sa loi à la maison".

Pas un mot sur les victimes. Il faut noter que la double page d’enquête d’Emiline Cazi du Monde, ne comporte pas un mot pour décrire ou humaniser les victimes du tueur et l’horreur de leur mort innocente.

Moyen – Orient. Massacre en Syrie. L’horreur n’a pas de limites. Déchainement de violences et d’horreur témoignent tous les médias. Des soldats d’Assad prennent des enfants comme bouclier humain (Arte). La Syrie est en situation de guerre civile selon l’ONU.

La Russie s’oppose à l’initiative française d’une réunion des amis de la Syrie à Paris en proposant une conférence internationale sur la Syrie, en présence de l’Iran. La diplomatie française semble avoir pris acte de cette proposition et a envoyé mercredi Jacques Audibert, le directeur politique des Affaires étrangères français à Moscou (La Croix)

Tunisie. Les violentes manifestations de salafistes contre la liberté d’expression obligent le gouvernement tunisien à imposer un couvre feu à Tunis. Les extrémistes musulmans ont violemment manifesté pour dénoncer une exposition d’œuvres jugées selon eux blasphématoires pour le Coran. Une publicité malvenue fait remarquer Direct Matin, au tout début de la saison touristique estivale. Mais les faits sont là, estime Libération, aujourd’hui, en Tunisie, les salafistes tissent leur toile.  

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Shimon Pérès reçoit la médaille de la liberté américaine. Les médias israéliens se font l’écho aujourd’hui de la visite du Président Pérès aux USA. Le Président de l’Etat d’Israël s’est vu remettre la Médaille de la Liberté des mains du président Obama, en hommage à la moralité exemplaire de sa vie.

L’Iran veut la bombe et ne cherche qu’à gagner du temps. Interviewé par de nombreux médias américains, Shimon Pérès a réaffirmé les doutes d’Israël sur le crédit à accorder aux négociations en cours avec l’Iran. Selon lui, l’Iran n’a aucune intention de stopper son programme nucléaire militaire ni d’appliquer un quelconque accord.

Seul un accroissement des sanctions pourrait avoir des effets concrets et non le contraire, comme les autorités israéliennes le font remarquer depuis plusieurs semaines.

Syrie. Assad n’est pas une alternative. Interrogé sur la Syrie, le Président Pérès a affirmé que pour Israël, Bachar Al Assad n’est pas une alternative. Des termes très clairs qui, selon les médias israéliens, viennent confirmer la position d’Israël en faveur des rebelles syriens.

L’attitude de la Russie dénoncée par les USA. Lors d’une rencontre entre Shimon Pérès et Hillary Clinton, la secrétaire d’Etat américaine a fustigé la vente d’armes par la Russie au régime Assad. Les médias israéliens font état des différentes manifestations dans le monde, devant les ambassades russes, pour protester contre le soutien du pouvoir russe au régime répressif du clan Assad. Les manifesations anti Poutine à Moscou font aussi l’objet d’une  attention particulière en Israël.

Shimon Peres and Hilary Clinton.

Vers la reconnaissance du génocide arménien par Israël ? Le Parlement israélien a débattu mardi pour la première fois, de la reconnaissance du génocide perpétré contre les Arméniens en Turquie au début du XXe siècle. "Les habitants de Jérusalem les ont vus arrivés affamés par milliers. Les témoignages de l’époque sur le massacre étaient clairs et nets", a déclaré le président du Parlement israélien. Et  Reuven Rivlin d’ajouter que reconnaître cette tragédie ne signifiait pas qu’il fallait en faire porter la responsabilité sur le gouvernement turc actuel.

גלעד ארדן

Rencontre annulée entre haut responsables égyptiens et israéliens aux USA. Les médias rendent compte avec surprise de cette rencontre et de son annulation, par les Egyptiens, qui souhaitait que ce meeting reste confidentiel.   Cette rencontre devait avoir lieu à Washington entre des membres du parlement égyptien, israélien et le Ministre des affaires étrangères A. Lieberman.

ח"כ אברהם-בלילא. נבחרה לעמוד בראשות משלחת החכ"ים אך ויתרה

Lutte contre l’immigration clandestine. Nouvelles arrestations de sans papier  africains titre la presse israélienne, indiquant que 300 clandestins ont présenté une demande pour partir volontairement. La présence en Israël de près de 60.000 immigrés clandestins, venus en Israël pour  la plupart pour des raisons économiques, est devenu un sujet majeur de préoccupations  et d’attention pour les autorités publiques et les médias israéliens.

An official from the Immigration and Population Authority talking to a Sudanese migrant in Eilat.

Politique française. Le tweetweiler fait comme en France, la Une de l’actualité du jour en Israël.

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias

Syrie: Netanyahu condamne "les massacres", Peres respecte les rebelles

Paru sur Jerusalem Post, le 11 Juin 2012

http://www.jpost.com/MiddleEast/Article.aspx?id=273312

http://www.jpost.com/MiddleEast/Article.aspx?id=273288

Soldiers who defected to Free Syria Army [file]

 

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a condamné dimanche "les massacres de civils" en Syrie, tandis que le président Shimon Peres a évoqué son "respect" pour les rebelles et souhaité leur victoire.

"Nous voyons ce qui se passe en Syrie. Il s’agit tout simplement de massacres de civils, d’enfants et de vieillards", a déclaré M. Netanyahu durant la séance hebdomadaire de son gouvernement , selon un communiqué de son bureau.

"Le gouvernement syrien et ceux qui l’aident, l’Iran et le Hezbollah (chiite libanais), révèlent leur véritable visage, celui de +l’axe du mal+. C’est dans cet environnement que nous vivons", a-t-il ajouté.

"Les efforts de la communauté internationale sont insuffisants. On ne peut pas rester indifférent face à ces petits cercueils qui contiennent des corps d’enfants", avait auparavant affirmé à la radio M.Peres, avant de partir dans la nuit pour Washington.

"Les massacres empirent de jour en jour (en Syrie). C’est une honte. J’éprouve le plus profond respect pour les rebelles qui s’exposent à des tirs à balles réelles, et j’espère qu’ils vaincront", a ajouté le président israélien.

Le vice-Premier ministre Shaul Mofaz a pour sa part qualifié le président syrien Bachar al-Assad d’être responsable depuis 15 mois d’"un génocide".

Israël, Inde: une histoire d’amour économique

Paru sur ynetnews, le 8 Janvier 2012

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4172487,00.html

 

La prochaine visite du ministre des Affaires extérieures Indien S.M. Krishna en Israël marque l’ouverture d’une année de fête dans les relations entre les deux pays. Les relations diplomatiques entre Israël et l’Inde ont 20 ans, elles ont été établies en 1992.

Krishna, qui arrive en Israël, ce lundi, rencontrera le Ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, le Premier ministre Benjamin Netanyahou

et le président Shimon Peres. Ils auront des entretiens sur la sécurité, mais également sur les questions économiques et se prépareront à signer un accord de libre-échange.

Les Journaux indiens ont rapporté au sujet de la visite, qu’il s’agissait d’une décision personnelle du Premier ministre Manmohan Singh. Krishna sera le fonctionnaire de plus haut rang indien en visite dans l’Etat juif depuis 2000.

"La visite est perçue comme la chose la plus naturelle entre deux pays qui ont des liens si étroits, voir intimes », explique David Goldfarb, le porte-parole de l’ambassade d’Israël à New Delhi. "Une visite d’un ministre étranger est tout à fait normal entre les pays qui partagent un tel niveau d’amitié ».

Le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a atteint 5 milliards de dollars l’année dernière. Selon les estimations, lorsque l’accord de libre-échange sera signé en 2012, le volume des échange pourra facilement tripler.

Des centaines de sociétés israéliennes et indiennes sont déjà entrées dans différents types de partenariats dans les domaines de la sécurité, de l’énergie de l’agriculture, des technologies alternatives, ou de l’immobilier, de la pharmacologie, des télécommunications, etc

 

 

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français: Analyse quotidienne- 22 Novembre 2011


International. L’actualité internationale en France est aujourd’hui dominée par les inquiétudes qui touchent à l’avenir du  printemps égyptien,  face à l’embrasement des rues du Caire où s’opposent violemment l’armée et les jeunes révolutionnaires.

Printemps arabe. Egypte. La 2ème  révolution a commencé. La place Tahrir contre l’armée, soulignent tous les médias, A une semaine des élections législatives, les positions se radicalisent, les affrontements sont violents et le bilan des victimes, mis en avant par les médias français. C’est la terreur sur la place Tahrir témoigne Libération. Il y règne comme une atmosphère de fin du monde (Claude Guibal – France Inter).  Au nom de leur révolution, les  jeunes manifestants exigent  le départ de l’armée, accusée de confisquer le pouvoir. C’est ainsi que le maréchal Tantaoui, acclamé lors du départ de Moubarak est conspué aujourd’hui : « Tantaoui, le maréchal dont l’Egypte ne veut plus » commentent le Parisien et la Croix.

L’attitude ambigüe des Frères musulmans.

Les jeunes révolutionnaires appellent aujourd’hui à une très forte mobilisation. Au contraire des Frères musulmans qui ont  décidé de se retirer, appelant même au boycott des manifestations, pour selon eux,  éviter un bain de sang. Si 20 minutes s’inquiète légitiment  d’un bain de sang avant les élections, la décision politique des Frères musulmans est très peu commentée. Une stratégie pourtant claire qui vise d’un côté,  à ne pas s’aliéner  une alliance éventuelle avec l’armée et d’un autre, à laisser faire le travail par la jeunesse.
 A Noter. Seul le Monde explique la mobilisation intensive  des Frères musulmans auprès des classes populaires, « une machine qui tourne à plein régime » et  très rodée,  comme en témoigne l’appel au vote  des « Sœurs musulmanes »  parmi les classes défavorisées (Arte).   
Quelle issue ? La révolution égyptienne à l’heure des doutes,  explique Marion Guenard dans Libération. L’Egypte va-t-elle sombrer dans le chaos, l’intégrisme ? ou l’armée va t’elle négocier la préservation de ses intérêts contre la poursuite du processus de démocratisation (A. Adler – Europe 1). Pour l’heure, la réaction internationale appelle à la retenue.

Syrie. La Turquie à la pointe de la contestation contre le régime de Bachar el Assad. : « Le jour viendra où tu partiras aussi. Nous ne pouvons pas considérer comme humain l’usage de chars contre ceux qui réclament des droits » déclare le 1er ministre Turc Erdogan de plus en plus préocuppé aussi par l’afflux de réfugiés syriens en Turquie. Vers l’adoption de sanctions aujourd’hui à l’ONU ?

Tunisie. Entrée en fonction de l’Assemblée dite constituante. Seul France Soir aujourd’hui évoque les incertitudes quant aux valeurs défendues par le futur gouvernement tunisien. « Printemps arabe ou hiver islamiste ? ». C’est ainsi qu’Alexandre Del Valle interviewe l’ancien ambassadeur de Tunisie à l’UNESCO, Mezri Haddad : « l’idéologie d’Ennahda est fondée sur la confusion totale entre du religieux et du politique » et d’expliquer que l’islamisme est une doctrine ou la foi est la loi. Si l’islamisme modéré existe, pourquoi Mr Sarkozy ne le reconnaitrait-il pas en France ? Et de conclure sur une boutade « Allah est grand et Bernard Henry Levy est son prophète »

Libye. Le nouveau livre de BHL fait, comme toujours dans son cas, l’objet d’un grand intérêt médiatique et de vaste polémique. Cette fois, pourtant, son engagement déterminant est saluée par tous sauf par l’Humanité dont l’indignité dépasse parfois toutes les limites.  

Contexte Proche et Moyen-Orient.   La dérive violente et extrémiste que semblent emprunter les pays libérés par  le printemps arabe est fortement commentée en Israël. Les médias israéliens sont très inquiets des derniers événements de la place Tahrir. La radicalisation des manifestants face à celle de l’armée,  laisse présager des heures sombres et incertaines dans une région en ébullition. Le contexte des régimes radicaux syrien et iranien est présenté par les médias israéliens comme pouvant faire basculer à tout moment certains conflits régionaux. Le dernier essai de missiles iraniens réalisé hier, après les révélations des ambitions nucléaires iraniennes par l’AIEA, préoccupe l’ensemble des commentateurs israéliens.

Politique intérieure. Les dernières déclarations d’A. Liebermann sont particulièrement commentées. Son opposition au démantèlement de deux implantations, dites sauvages, sonne comme un ultimatum : « si ces implantations sont démantelées, je démantèle  le gouvernement » a-t-il annoncé.

Le projet de loi visant  à renforcer les sanctions contres les auteurs de textes jugés diffamatoires suscite une très vive polémique en Israël.  « La loi du silence », comme la nomme la presse, oppose vivement les partis politiques israéliens, à gauche bien sûr, mais aussi, au sein même du Likoud. Ce projet de loi, qualifiée par ses opposants de «  liberticide » doit passer devant la commission des lois de la Knesset avant d’être éventuellement voté.   

Après des semaines de mobilisation, la contestation des services médicaux publics obtient finalement des négociations avec le ministère des Finances

A Noter. Le site Followfriday vient de publier le classement des comptes Twitter israélien. Celui du 1er ministre israélien se situe à la 79ème place, au côté de celui du Porte- parole de l’Ambassade d’Israel en France, Yaron Gamburg, qui atteint la 85ème place. Ce site répertorie plus de 21 millions de compte Twitter dans le monde.  

Israël en France.   La couverture de l’actualité israélienne en France est bien trop faible pour être représentative et être traitée d’un point de vue éditorial.

Les sujets non traités dans les médias français

Première visite du Président Pérès au Vietnam

Dossier nucléaire iranien. Nouvelles sanctions américaines contre l’Iran. Un décret de la Maison Blanche durcit les mesures de rétorsion contre les personnes morales ou physiques apportant "sciemment" un soutien au développement des ressources pétrolières et du secteur pétrochimique en Iran.

Vers des sanctions françaises ? La France, elle, a proposé lundi notamment à l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, le Japon, et le Royaume-Uni, de geler "dès à présent" les avoirs de la banque centrale et d’interrompre les achats de pétrole iranien pour convaincre Téhéran de renoncer à son programme nucléaire militaire.

Liban. 1ère visite au Liban cette semaine du nouveau président du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), David Baragwanath, chargé de juger les responsables de l’assassinat de l’ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri, 

Le Hezbollah soutient l’Iran et la Syrie. "Les événements en Syrie sont clairement une conspiration internationale contre le soutien de la Syrie aux mouvements de résistance arabes et islamiques dans la région", affirme dans un communiqué le Hezbollah. Et d’ajouter :  "Le Liban ne sera jamais une voie de passage pour une conspiration contre un Etat frère"

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias  

1ère visite d’Etat du Président de l’Etat d’Israël au Vietnam

Fichier:Flag of Vietnam.svg

Source AFP

Le président israélien Shimon Peres est parti lundi soir pour le Vietnam afin d’effectuer une première visite d’Etat dans ce pays.

La visite doit se dérouler du 21 au 27 novembre à l’invitation de son homologue vietnamien Truong Tan Sang .

Shimon PERES  sera accompagné du ministre de la Technologie et de la science Daniel Herschkowitz et de la ministre de l’Agriculture Orit Noked.

70 dirigeants d’entreprises privées ou publiques de divers secteurs économiques tels que la Haute technologie, l’armement, l’agriculture accompagnent le Président.

En août 2004, Israël et le Vietnam avaient signé un accord destiné à développer leurs échanges commerciaux bilatéraux.

(…)

Catégories:Economie Tags:,

Shimon PERES rend hommage à Rabin : votre esprit est encore vivant aujourd’hui »

Paru sur walla, le 4 Novembre 2011

 

 

Le Président israélien Shimon PERES a déposé une gerbe sur le site où l’ancien premier ministre Yitzhak RABIN a été assassiné au cours d’une cérémonie intime en présence du Maire du Tel Aviv et d’Eitan Haber ancien journaliste et directeur de cabinet de Rabin.

Dans son discours, Shimon PERES a déclaré « nous avons besoin de votre impulsion, encore aujourd’hui, comme lorsque vous étiez commandant en chef et que vous aviez apporté la plus grande victoire , vous étiez l’homme d’état qui a ouvert la voix pour la Paix ». Il a ajouté « l’histoire rendra hommage à votre mémoire, votre exemple sera un modèle pour la jeune génération et beaucoup d’entre eux suivront votre exemple sur le chemin de la vérité et de la justice. Que votre mémoire soit bénie »

Peres visite Gilad Shalit à Mitzpe Hila

Paru sur Ynet, le 24 Octobre 2011

 http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4138186,00.html

 

Le président Shimon Peres a visité la maison de la famille Shalit lundi matin, il s’agit de la première visite officielle depuis le retour de Gilad Shalit.

Après la réunion, Noam Shalit a déclaré que le président a salué Gilad pour avoir survécu à des "années de solitude et d’incertitude complète" au main du Hamas. Noam a ajouté que Gilad est reconnaissant pour le soutien du public.

Peres, qui a parlé avec les parents Noam et Aviva, n’a pas parlé à la presse. Après son départ, Noam Shalit a déclaré que Gilad était conscient du soutien du public et des nombreux visiteurs sont arrivés à la maison familiale de ces derniers jours.

«Il a vu le peuple et il apprécie. Il connaît le large soutien du public pendant les années de la lutte. Il en est conscient et est reconnaissant pour cela", a déclaré Noam Shalit.

En ce qui concerne la réaction de Gilad à la visite du président, le père de l’ancien soldat captif a déclaré: «Il ne parle pas beaucoup mais se sent à l’aise, comme cela a été également démontré par le fait que le Président en personne est venu ici. Il aurait pu aussi l’invité à sa résidence à Jérusalem. "

Commentant sa condition, Noam Shalit a noté que Gilad souhaite surtout de revenir à la normale. "La principale chose que nous demandons à ce moment, et ce, Gilad, est de revenir rapidement à de vieilles habitudes – jouer au basket et ping-pong, regarder la télévision. C’est la seule chose que nous cherchons et nous espérons que le public va comprendre ".

Il a ajouté que les examens médicaux que Gilad doit subir dans un proche avenir étaient monnaie courante.

Dimanche, la police a enlevé le barrage qui a été placé près de la maison Shalit et a quitté les lieux : «Nous quittons le site, mais une voiture de police va patrouiller dans la zone à chaque heure," a déclaré à Ynet un fonctionnaire de police.

Mardi dernier, M. Peres a déclaré au retour de Shalit: «Nous partageons avec vous l’enthousiasme, les larmes aux yeux et un cœur joyeux. »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 2  002 followers

%d bloggers like this: