Accueil > Divers > Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens  Le 28 novembre 2014

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens  Le 28 novembre 2014

1398499_822895294423792_3720815881255282601_o


Israel en France. Après la Suède, le Royaume Uni  et  l’Espagne, le parlement français débat vendredi de la résolution socialiste en faveur de la reconnaissance de la Palestine (Figaro, Le Parisien)

Est-ce le rôle de la France ?
La France doit-elle reconnaitre la Palestine s’interroge Metronews.  » Quelques députés ne vont pas résoudre le conflit,  lui répond le président du groupe parlementaire UMP, Christian Jacob. Ce vote affaiblirait la voix de la France et la position de l’exécutif dans les négociations internationales  prévient-il dans Metro, le Figaro et l’Opinion.

Prenons conscience de ce qu’est le Hamas. Cette résolution, en ce moment, est malvenue. Il faut une reconnaissance mutuelle. Comment voulez-vous qu’il y ait une reconnaissance tant qu’il y aura au pouvoir,  une organisation terroriste, le Hamas, s’interroge la députée européenne UMP Nadine Morano (France info, 7h45).
La charte du Hamas, rappelle –t’elle,  dit « qu’Israel existe et continuera à exister jusqu’à ce que l’Islam l’abroge, comme il a abrogé ce qui a précédé ». L’article 13 mentionne  » Il n’y  aura de résolution de la cause palestinienne que par le djihad. Le Hamas s’est réjoui et a salué des attentats au couteau et à la hache. Voilà qui est au pouvoir en Palestine avec le Fatah, conclut l’élue UMP.

Prenons conscience de ce qui passe en France. « Aujourd’hui qui décapitent des Occidentaux ? l’Etat islamique,  donc des partenaires du Hamas. Ce sont les Juifs qui décapitent ? Il faut qu’on soit conscient de ce que nous faisons aujourd’hui en France prévient la députée européenne, évoquant la menace djihadiste en France et les dérives antisémites des manifestations pro palestiniennes de cet été.

A l’Assemblée nationale,  c’est gauche contre droite résume le Figaro. UMP : non-participation ou vote contre ? « J’ai demandé à mes amis de voter contre, a déclaré l’ex-président Nicolas Sarkozy. « Une reconnaissance unilatérale après un attentat meurtrier et alors qu’il n’y a aucun processus de paix, non, a-t-il déclaré lors de son meeting à Boulogne Billancourt  (Figaro).

Bien que l’UMP soit embarrassée par la résolution sur la reconnaissance de la Palestine, estiment la rédaction de Radio France et L’Opinion, le résultat de l’élection du nouveau président de l’UMP, connu samedi soir, pourrait avoir une influence sur le vote mardi à l’Assemblée nationale, fait remarquer Raphael Proust du quotidien libéral

Il est temps de reconnaitre l’Etat Palestinien estime néanmoins, Axel Poniatowski,  l’un des rares députés UMP a exprimé cette position, reprise par l’Opinion et la plupart des quotidien nationaux.
Au PS certains sont gênés par ce texte, note le Parisien, comme le président du groupe d’amitié France- Israël, Armand Jung ou le Maire de Sarcelles, François Pupponi, ainsi qu’une dizaine d’autres élus socialistes.

Pourquoi cette initiative socialiste ?
Manœuvre électorale, nouvelle position de la France ou action seulement militante ?
Ce conflit cristallise toutes les passions constate le Parisien. C’est pourquoi Israel dénonce ces initiatives inutiles et dangereuses  (le Figaro).
Ce serait une grave erreur prévient le 1er Ministre Netanyahou (tous médias). Car un tel vote pourrait engager un nouveau cycle de violences contre Israel et les Israéliens, explique l’ambassadeur de France en Israel, Yossi Gal dans 20 Minutes.

Cela peut exacerber les violences entre communautés, prévient SEM Yossi Gal  » (…) comme nous l’avons encore vu cet été, ce cycles de violences pourrait à nouveau s’importer en France.

Attention à l’importation du conflit, confirme le député UMP Fréderic Lefebvre. « La place de la France n’est-elle pas résolument aux côtés du bouc émissaire qu’est aujourd’hui Israël, minoritaire, assiégé et démocratique ? Tout acte militant de tel ou tel parlement national est (…) une forme d’incitation au jusqu’auboutisme. »(Figaro)

Que peut-il se passer ?
La reconnaissance, nouvelle arme de l’Etat palestinien analyse 20 minutes. La journaliste Armelle Le Goff explique que ce vote, lourds de symboles, est fait pour relancer les négociations de paix et infléchir la politique d’Israel.
En pratique, ces initiatives nous éloignent d’un accord de paix au lieu de nous en approcher. », prévient le 1er ministre Netanyahou (Figaro)
Ce n’est pas la communauté internationale qui donnera un Etat aux Palestiniens mais des négociations directes avec les Israéliens, alerte Ilan Greilsammer, le politologue israélien présenté par  France info comme proche des socialistes français. Et d’ajouter, « Israel est isolé mais si les Palestiniens s’en réjouissent, très bien pour eux, mais un soutien unilatéral ne leur donnera rien.

« Cette initiative ne fait pas plaisir car elle reflète un revers politico-diplomatique européen par rapport au contexte politique en Israel, » commente le Porte-parole israélien du ministère des Affaires étrangères.

Mais ce ne sont que des déclarations pas autre chose, prévient –il (France Inter, journal de 8h).  « Nous partons du principe que la résolution passera et avons choisi de considérer que ce n’est pas la fin du monde explique Emmanuel Nahshon à Cyrille Louis dans le Figaro. « Après tout le vote du parlement n’engage en rien le Président de la République. Et la France est un pays trop important pour risquer sa crédibilité aux yeux non seulement d’Israël, mais aussi des USA et de l’Allemagne. »  

Contexte Proche et Moyen Orient.
L’ensemble des médias commente l’initiative socialiste au sein du parlement français. Les analyses rejoignent pour la plupart celles évoquées dans les médias français.

Israel met en garde la Turquie. Suite aux révélations du Shin Beth qui a découvert que des terroristes du Hamas s’entrainaient désormais en Turquie, les autorités israéliennes mettent en garde la Turquie : « ce n’est pas une façon d’agir pour un pays membre de l’OTAN ». Selon les médias israéliens, après la Syrie, le nouveau centre de commandement opérationnel du Hamas à l’étranger serait aujourd’hui installé en Turquie.

Recep Tayyip Erdogan


  Service de Presse


  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :