Accueil > Divers > Israël et Moyen-Orient Revue de la Semaine des Médias français et israéliens | 21 novembre 2014

Israël et Moyen-Orient Revue de la Semaine des Médias français et israéliens | 21 novembre 2014

Israël et Moyen-Orient
Revue de la Semaine des Médias français et israéliens | 21 novembre 2014


Attentat du Hamas déjoué contre un ministre israélien. Les services de sécurité israéliens ont démantelé un réseau terroriste du Hamas qui planifiait un attentat contre le ministre israélien des Affaires étrangères, A Lieberman (Le Parisien).  Selon le Shin Bet, des terroristes du Hamas auraient cherché à se procurer un lance-roquette pour tirer sur la voiture du ministre israélien (RTL matin).

אביגדור ליברמן בבית שנפגע מרקטה באשקלון. יולי 2014 (יותם רונן)

פעילי הזרוע הצבאית של חמאס חוגגים ברצועת עזה (רויטרס)

16 000 armes blanches saisies. Selon i24 news, le 12 novembre dernier, les douaniers israéliens auraient arrêté 5 arabes israéliens qui venaient récupérer un conteneur contenant près de 16 000 armes blanches.Israël en France.  Le traitement de l’actualité israélienne en France est trop faible aujourd’hui pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative. Libération et le Parisien sont les seuls médias à rendre compte de l’actualité israélienne.

"La police saisit 16.000 armes le 12 novembre 2014"

Suite du massacre de la synagogue de Jérusalem. « Depuis l’attaque tout le monde est tendu » témoigne un serveur israélien » interrogé par Nicolas Rippert. « Ce n’est pas facile, il faut être tout le temps aux aguets et regarder derrière soi. », témoigne un passant sur Arte Journal (19 nov.). Il est à noter que le Parisien est le seul quotidien avec le Figaro à rendre compte régulièrement de la vie quotidienne des Israéliens depuis la série d’attentats terroristes palestiniens commis au couteau, à la hache ou à la voiture bélier.

Israel annonce une série de mesures en réponse aux attentats (Direct matin, 20 nov.).   Pour prévenir de futurs attentats, le port d’armes devrait être facilité afin que les citoyens puissent se protéger des actions terroristes qui peuvent se produire dans des zones en dehors de toute protection policière (RTL-7h15 – 20 nov).

Les armes permettent parfois de prévenir les attentats (Arte journal). Ce fut le cas lors du dernier attentat au bulldozer à Jérusalem où le terroriste fut tué par un passant armé.

Les radicaux israéliens à la Une des médias français. Il faut noter une mise en avant médiatique des actions des radicaux orthodoxes israéliens, deux jours seulement après le massacre de la synagogue à Jérusalem.  Pourtant, d’un point de vue éditorial et journalistique, un tel acte devrait focaliser les médias français sur la violence palestinienne, l’action de l’Autorité palestinienne ou la peine des familles des victimes israéliennes, comme l’a fait le Figaro (20 nov.)

Mais la tendance éditoriale de la majorité des médias français à l’égard d’Israël se concentre principalement cette semaine sur deux points : une très vive critique de la politique du 1er Ministre Netanyahou et de son efficacité, ainsi que sur la minorité d’extrémistes juifs qui veulent judaïser le quartier arabe de Jérusalem et reconstruire le temple (Jt de 20h de TF1-19 nov. Zoom de la rédaction de France inter, 20 oct.).

1% seulement. Il faut savoir que les résidents israéliens à Silwan ne représente qu’1 % de la population et sont au nombre de 2500 à Jérusalem Est sur 50 000 résidents. Agresseur, assaillant, pas terroriste ? Ce choix éditorial de certains médias français ainsi la non qualification de terroriste des auteurs de la tuerie que les commentaires se bornent à qualifier « d’agresseur » ou « d’assaillant » pourraient sembler une manière de justifier l’exaspération palestinienne qui aurait conduit au massacre de la synagogue.

Le 1er ministre Netanyahou contre toutes représailles communautaires.  » La discrimination n’a pas sa place en Israel, a fermement prévenu le 1er ministre israélien. « La population arabe ne doit être stéréotypée à cause d’une minorité violente et bruyante »

Reconnaissance unilatérale de l’Etat palestinien à l’Assemblée nationale le 28 novembre prochain.
Depuis plus d’une semaine, les élus socialistes à l’origine de la résolution se sont exprimés dans la presse française et les médias (RTL, Libération, l’Opinion, le Parisien). Il aura fallu attendre ces derniers jours pour que se fassent entendre de points de vue différents.

Steinitz : «  C’est totalement contre-productif et c’est dommageable pour le processus de paix, explique le Ministre israélien aux Affaires stratégiques (Figaro, 19). « L’Etat palestinien doit être l’aboutissement d’une négociation, le résultat de concessions réciproques. »

« Tout geste unilatéral contribue à la perpétuation de la guerre, » a prévenu le Ministre Steinitz qui a tenu à rappeler les propos tenus par M. Abbas appelant, en septembre dernier, « à protéger la mosquée Al Aqsa de la contamination juive ».

«On ne peut pas reconnaître l’Etat palestinien tant que le Hamas ne reconnaît pas Israël. » estime Jérôme Chartier, proche de l’ex 1er ministre François Fillon (Libération.fr, 19 nov.).

« Il faudrait une initiative d’Etat dans le cadre du Quartet pour obtenir du Hamas et des autorités arabes qu’ils reconnaissent» l’Etat hébreu et sa sécurité, ajoute Jérôme Chartier, membre du groupe d’études sur la Palestine (Libération.fr,19)

Soutenir ce texte, c’est soutenir le Hamas confirme le Maire de Nice, Christian Estrosi, qui s’est prononcé contre cette initiative : « Le Hamas est un groupe terroriste. Le meilleur rempart contre le terrorisme, C’est Israel. » (Journal de 8h, France Inter, 19 nov.)

«Cette initiative parlementaire pollue surtout le débat» pour l’UMP mais ce n’est pas l’avis de Benoit Hamon (Parisien, l’Opinion, RTL) ou d’Esther Benbassa (Libération, 21) pour qui « la lutte pour l’indépendance de la Palestine est le dernier combat anticolonialiste dans notre pays »

Il est à noter qu’Elie Barnavi a multiplié cette semaine les interventions médiatiques (Arte journal 18 nov. France Inter 19 nov. Figaro 20 nov.). L’ancien diplomate israélien  met en accusation le gouvernement Netanyahou et affirme que pour sortir de la situation actuelle, il « faut préparer le terrain à l’internationalisation d’un processus de paix »

Israel trop critiqué ?  « Le monde politique et médiatique français ne montre pas le même esprit critique à l’égard de la partie arabe palestinienne« , constate l’avocat William Goldanel dans le Figaro (20 nov.). Et de rappeler les dernières propositions de paix israéliennes refusées par les Palestiniens. « Cette constance tolérée avec trop d’indulgence explique toutes ces déconvenues dont ils sont le premiers responsables » « Accorder une satisfaction politique symbolique à cette partie sans contrepartie ne fera que l’encourager à poursuivre cette politique irrédentiste. « 

Ce n’est pas le bon moment. Le président du groupe parlementaire UMP envisage de ne pas prendre part au vote (Libération.fr).  Christian Jacob estime en effet que l’attentat meurtrier dans une synagogue de Jérusalem, mardi, a conforté les députés UMP dans l’idée de «ne pas en rajouter» dans ce climat d’extrême tension.

Dossier nucléaire iranien.
« Si l’Iran devient une puissance nucléaire », déclare le ministre des Affaires stratégiques israélien, Yuval Steinitz, « cela va changer le monde pour toujours et créer un dangereux ordre mondial pour des décennies ». (Direct matin).

Il s’agit de l’avenir du monde. Lors d’une interview accordée au Figaro (19 nov.), le ministre Steinitz estime que « les Iraniens ont l’air de penser qu’ils peuvent à la fois se libérer des sanctions occidentales et garder leurs capacités nucléaires ». « Il vaut mieux pas d’accord du tout qu’un mauvais accord. C’est B. Obama qu’il a dit et il a raison. « 

Il faut noter la tribune de l’ambassadeur d’Iran en France parue jeudi dans Libération. Selon Ali Ahani, les relations entre la France et l’Iran « pourraient être exemplaires sans les tentatives d’intoxication de la part de certains courant en France, en Europe, Outre Atlantique, sans oublier le Moyen Orient, qui empêchent la concrétisation de cette attente ».  

Un appel à la France et au commerce. La chute des échanges commerciaux avec la France explique-t-il, est « justifiée par la question nucléaire et les sanctions imposées à l’Iran ». Mais selon lui, le programme nucléaire iranien est « pacifique », l’arme nucléaire interdite par la loi islamique, et « tôt ou tard le dossier sera fermé et les sanctions derrière nous ». Il est donc pour lui indispensable que la France  neutralise aujourd’hui  « les efforts destructeurs et les tentatives d’intoxications. »

Service de Presse


Advertisements
Catégories :Divers
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :