Accueil > Divers > Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens, le 14 novembre 2014

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens, le 14 novembre 2014

Libre accès à la Mosquée Al Asqa. Le 1er Ministre Netanyahou, en geste de bonne volonté a décidé de lever toutes les restrictions pour permettre aux musulmans de se rendre à la mosquée al-Aqsa pour la prière du vendredi (i24 news). Selon le Haaretz la police israélienne aurait aussi retiré deux points de contrôle pour favoriser la circulation des Palestiniens à Jérusalem Est.

Tensions after the Friday protests on October 29, 2014.

Israël en France.    Tensions à Jérusalem. Réunion tripartite hier en Jordanie pour tenter d’apaiser les violences à Jerusalem (Figaro).

Kerry en mission de paix. Face à la montée de tensions, la diplomatie américaine est entrée en action, note Direct matin. Le 1er ministre Netanyahou s’est rendu jeudi en Jordanie pour rencontrer le roi Abdallah et le Secrétaire d’Etat américain. Selon le chef de la diplomatie américaine cité par le Figaro, des engagements fermes ont été pris pour maintenir le statu quo sur le mont du Temple et faire baisser les tensions.

Israel ne participera pas à la commission d’enquête sur le conflit de Gaza. Comme l’indique le Porte-parole du ministère israélien des affaires étrangères, Emmanuel Nahshon, « ce ne fut pas une décision facile mais la composition et le mandat de cette commission ne nous inspirent pas confiance. Son président a fait la preuve de son hostilité envers Israel. Quant au choix de n’enquêter que sur les évènements postérieurs au 17 juillet, sans prendre en compte le meurtre de 3 étudiants israéliens, ni la multiplication des roquettes depuis Gaza, il nous parait très révélateur de son parti prix. Il est d’ailleurs tout à fait envisageable que nous communiquions, le moment venu, le résultat de nos enquêtes à la communauté internationale » (Figaro)

A Noter. « Israël modèle d’une renaissance nationale ». Selon Ivan Rioufol, « le déclin de la France exacerbe, chez ses fossoyeurs, la détestation d’Israël ». « La gauche xénophile est en première ligne pour accabler l’État hébreu. Il est vrai qu’il défend tout ce qu’elle-même a renié : la préservation des racines, la transmission de la mémoire, le culte du héros, la fierté nationale, la protection des frontières. » « A vouloir rendre Israel responsable de tout, elle refuse de lire la charte du Hamas.  : il y est pourtant écrit qu’Israël doit être rayé de la carte.  » ( Figaro)

A Noter encore. Quand le Hamas censure des artistes palestiniens au nom de l’islam. Le Hamas interdit toute représentation de l’homme ou de la femme dans l’art au nom de l’islam. Arte journal a rendu compte hier soir de l’interdiction récente de plusieurs expositions de sculpteurs palestiniens de Gaza pour avoir représenté des êtres humains.

Terrorisme
Attentat de la rue Copernic. L’annonce de la prochaine extradition du Canada vers la France du suspect numéro 1 de l’attentat de la synagogue de la rue Copernic qui a fait 4 morts, le 3 octobre 1980, est vivement traité dans les médias français qui rappellent les faits à travers de nombreux focus d’informations, le témoignage de personnes présentes, de rescapés ou de membres des familles des victimes

Grâce à la détermination du juge Trévidic. Retrouvé en 2007 par le juge Trevidic, l’homme libano-canadien fut arrêté en 2008, à l’âge de 64 ans. Si les commanditaires n’ont toujours pas été identifiés, l’homme est soupçonné d’avoir garé la moto bourrée d’explosifs aux abords de la synagogue.

Aucun répit pour les auteurs d’actes terroristes. Jugé 34 ans plus tard, cette extradition est la preuve que la justice française ne laissera aucun répit à tous ceux qui ont commis des actes terroristes, témoigne aujourd’hui l’avocat d’une des victimes (France Inter, Journal de 8h).

Il est à noter que son affiliation au terrorisme palestinien est très peu mentionnée ou évoquée avec un vocabulaire choisi dans la plupart des médias français.

Contexte Proche et Moyen –Orient.
Les nombreuses mesures pour apaiser et prévenir les tensions à Jérusalem ainsi que celles pour protéger les citoyens israéliens des risques d’attentats terroristes palestiniens sont aujourd’hui encore à la Une des médias israéliens.

3 heures de discussions. « Nous avons discuté d’actions spécifiques et pratiques que les deux parties peuvent prendre pour rétablir le calme et la confiance », a rendu compte le chef de la diplomatie américaine.  Les Jordaniens et les Israéliens ont accepté », rapporte Ynet.

Palestinians praying outside the al-Aqsa mosque (Photo: Reuters)

Libre accès à la Mosquée Al Asqa. Le 1er Ministre Netanyahou, en geste de bonne volonté a décidé de lever toutes les restrictions pour permettre aux musulmans de se rendre à la mosquée al-Aqsa pour la prière du vendredi (i24 news). Selon le Haaretz la police israélienne aurait aussi retiré deux points de contrôle pour favoriser la circulation des Palestiniens à Jérusalem Est.

Ahmad Gharabli (AFP/Archives)« La salle de prière de la mosquée d’Al Aqsa, à Jérusalem »Ahmad Gharabli (AFP/Archives)

Netanyahou a réaffirmé son engagement à maintenir le statu quo pour éviter de nouvelles escalades. « Nous avons entendu les appels du 1er Ministre Netanyahou à rétablir le calme et je vous assure qu’ils ont été lancés sincèrement », a déclaré John Kerry à l’issue de la réunion tripartite qui a réuni le roi de Jordanie et le 1er ministre israélien.

Il faut cesser les incitations à la violence. Le 1er ministre Netanyahou s’est engagé à maintenir le statu quo mais a souligné qu’Israël continuerait à protéger ses citoyens et a exhorté les dirigeants palestiniens à cesser les incitations à la violence contre Israel  concernant le Mont du temple afin de ramener le calme dans la région.

Abbas se serait engagé à rétablir le calme. « J’ai discuté avec M. Abbas, a précisé John Kerry,  de mesures constructives, concrètes que chacun peut prendre pour désamorcer la situation et créer un climat favorable pour avancer vers la stabilité de la région »

Le Hamas menace Israel. « La lutte n’est pas terminée ». Selon Ynet, le Hamas menacerait de nouvelles violences si Israël empêche la reconstruction de Gaza. Le porte-parole de la branche armée du Hamas estime en effet que « la lutte n’est pas terminée  » et que si le siège de Gaza et les obstacles à la reconstruction demeurent, il y aura une nouvelle explosion. »

Service de Presse

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :