Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 30 septembre 2014

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 30 septembre 2014

Vaincre l’Etat islamique (EI) et laisser à l’Iran la capacité d’obtenir la bombe atomique serait comme gagner une bataille et perdre la guerre », a prévenu le 1er Ministre Nétanyahou à la  Tribune des Nations Unies. Prenez garde à  «l’offensive de charme » de l’Iran.  « Une fois que l’Iran sera en mesure de produire la bombe atomique, le charme et le sourire disparaitront ».

Israel en France. A part le Figaro, les médias français se font beaucoup moins l’écho de l’actualité israélienne et palestinienne depuis que la lutte internationale contre le djihadisme français et  terrorisme de l’Etat islamiste (EI) mobilise la Une de l’actualité internationale.

Le discours du 1er Ministre Netanyahou à la Tribune de l’ONU ne fait l’objet, aujourd’hui que d’un seul article en presse nationale quotidienne (le Figaro, Cyrille Louis).  Il n’aura pas été repris lundi soir par les journaux télévisés de 20h (TF1, France 2, Arte journal), ni par les matinales radios (RTL, France Info, France Inter, Europe 1). Il est à noter que  le réquisitoire contre Israël de M. Abbas à l’ONU prononcé vendredi dernier,  n’aura été relayé que par 3 articles seulement, en 3 jours (Libération, Monde, Figaro du week end) et un encadré lundi (Le Parisien)

L’État islamique et le Hamas sont les deux branches d’un même arbre empoisonné, a une nouvelle fois déclaré le 1er Ministre Netanyahou, qui a brandi devant l’assemblée onusienne une photo d’enfants palestinien jouant autour d’un lance-roquette dans les rues de Gaza. «Mesdames et messieurs, a-t-il souligné, voici un crime de guerre!».

Tsahal est l’armée «la plus morale du monde». «Un génocide? Lance le 1er Ministre Netanyahou à  Mahmoud Abbas. « Dans quel univers moral les auteurs d’un génocide préviennent-ils les civils ennemis afin de leur permettre de se mettre à l’abri?»

Washington déçu par M. Abbas  Après les propos tenus à la tribune de l’ONU par M. Abbas  évoquant « une guerre de génocide à Gaza, la porte-parole du département d’état, Jen Psaki, a pointé « des déclarations offensantes  qui sont profondément décevantes et que nous rejetons. » (Encadré Figaro du 29/09)

A Noter. Israéliens et Palestiniens : la double chimère d’un état binational. Avraham B. Yehushua (Libération). Comme à son habitude, le célèbre écrivain israélien se montre très sévère à l’égard du gouvernement israélien et la poursuite des implantations. Non seulement il invite les Palestiniens à se rebeller contre l’occupation  » L’occupation ne les accable-t-elle donc pas ? » mais aussi à  « opter le plus vite possible pour une séparation ». Accepter les frontières de 67, une force d’interposition internationale sur le Jourdain en échange d’un statut officiel à Jérusalem, une démilitarisation, consentir à reconnaitre l’Etat juif, renoncer au droit au retour, une démilitarisation, sont parmi les recommandations du camp de la paix en Israel selon A.B Yehushua.

Lutte contre l’antisémitisme. Si l’actualité israélienne et palestinienne est faiblement traitée, la montée de l’antisémitisme en France l’est beaucoup plus.

A travers les derniers évènements de Sarcelles et les slogans antisémites des manifestations pro- palestiniennes de cet été, les  quotidiens de droite comme de gauche donnent largement la parole à de nombreux Juifs de France qui font part non seulement de leur inquiétude mais de leur désir d’Alyah.

Après des propos antisémites entendus lors d’un reportage sur Sarcelles diffusé jeudi soir dans le magazine  » complément d’enquête » sur France 2, le Maire socialiste de Sarcelles François Pupponi, a demandé à la Ministre de la justice de condamner ces propos. (20 minutes, Metro, Direct matin, Plein page Figaro 29/09).

Enquête ouverte après un reportage sur la communauté juive pour apologie de crime provocation à la haine et à la violence contre personne.  » J’ai la rage contre les Juifs, ce qu »ils font la bas en Palestine et bien nous ici, on fait ça aux juifs. Ici on s’énerve vraiment pour de vrai, c’est grave, on peut les tuer. On les tue si on veut… » (Encadré le Parisien).  

Dans le Figaro le maire de Sarcelles explique que depuis les derniers « évènements liés à la manifestation en faveur des palestinien, « le mal est fait, la communauté juive et traumatisée et parle de partir.  » Et la journaliste Anne Jouan de mettre en avant des témoignages qui confirment cet état d’esprit ainsi que les déclarations de l’Iman de Drancy Hassen Chalghoumi,  pour qui  « de grosses fissures entre les jeunes de confession juive de sarcelles et les jeunes musulmans.

A Noter. Juifs français, la tentation du départ. A travers le portait d’intellectuels juifs de gauche comme Annette wievorka, la journaliste Bernadette sauvaget évoque un malaise grandissant de la communauté juive en France,  depuis les violents débordements des manifestations propalestinienne car aujourd’hui  » il y a quelque chose d’impalpable qui fait que désormais nous prenons des précautions » (Double page Libération du 27/09)

Contexte Proche et Moyen –Orient.

L’ensemble des médias israéliens rendent compte du discours du 1er ministre Netanyahou prononcé lundi devant l’Assemblée des Nations Unies.

Prime Minister Benjamin Netanyahu addresses the 69th session of the United Nations General Assembly

“Vaincre l’Etat islamique (EI) et laisser à l’Iran la capacité d’obtenir la bombe atomique serait comme gagner une bataille et perdre la guerre », a prévenu le 1er Ministre Nétanyahou. « Entendre le président iranien déplorer l’expansion du terrorisme est le summum de la duplicité ». « Mesdames et messieurs, laisseriez-vous l’EI enrichir de l’uranium, construire un réacteur à eau lourde ou mettre au point des missiles balistiques intercontinentaux? Bien sûr que non » (i24 news). Le 1er Ministre israélien a appelé au démantèlement total des capacités nucléaires de l’Iran.

Prenez garde à  «l’offensive de charme » de l’Iran.  « Une fois que l’Iran sera en mesure de produire la bombe atomique, le charme et le sourire disparaitront ».

« L’émergence de l’Etat islamique est similaire à la montée du nazisme » estime le 1er Ministre israélien. « L’islam radical veut contrôler le monde. Cela peut paraître exagéré pour certains d’entre vous car cela commence de rien, comme un cancer qui attaque un corps humain mais qu’on ne contrôle pas, cela grandit et se répand et se métastase ». «Le combat contre l’islam militant est indivisible (…) C’est pour cela que le combat d’Israël contre le Hamas n’est pas seulement notre combat, il est votre combat».

« Je dis à Mahmoud Abbas : vous êtes responsable des crimes de guerre commis par le Hamas », a lancé le Premier ministre Netanyahou rappelant que le Hamas a délibérément utilisé la population civile de Gaza comme bouclier humain. “Nous avons tout fait pour minimiser les pertes, tandis que le Hamas a tout fait pour les maximiser, que ce soit des Israéliens ou des Palestiniens dans les endroits où ils vivent, où les enfants jouent. « Israel est diabolisé, accusé d’apartheid et de génocide», a déploré M. Netanyahou. «Dans quel univers moral un génocide inclut-il le fait de prévenir la population civile ennemie de s’éloigner du danger?»

Processus de paix. Le 1er ministre israélien s’est déclaré en faveur d’une “mise à jour de l’initiative de paix arabe de 2002 “en fonction des réalités actuelles” avec une reconnaissance mutuelle et des arrangements de sécurité “solides”.

Les déclarations de Mahmoud Abbas « prouvent qu’il ne veut pas être un partenaire lors d’une initiative politique« , a déclaré le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman. Le chef de la diplomatie israélienne a rappelé que Mahmoud Abbas « fait partie d’un gouvernement comprenant également le Hamas », estimant que le chef de l’Autorité palestinienne répandait de « fausses accusations » contre Israël. « Abbas a prouvé à plusieurs reprises qu’il n’était pas un homme de paix, mais le successeur d’Arafat », a conclu Avigdor Lieberman.

Vers une offensive diplomatique internationale contre Israel ? Selon l’Ex-ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Michael Oren, dans le Yediot «La menace que représente Abou Mazen pourrait bien s’avérer, sur un plan stratégique, plus sérieuse que celle incarnée par le Hamas. Son discours à la tribune de l’ONU a donné le coup d’envoi d’une offensive diplomatique. Elle vise à isoler l’État d’Israël dans l’arène internationale, à le délégitimer et à lui imposer des sanctions.»

Service de Presse

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :