Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 18 septembre 2014

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 18 septembre 2014

 

Le Likoud n’est plus le 1er parti d’Israël annoncent les médias israéliens à la Une.  Après la démission surprise du Ministre de l’Intérieur, Gideon Saar, pour des motifs personnels, le parti de Yair Lapid, Yesh Atid devient le premier parti d’Israel avec 19 députés à la Knesset contre 18 pour le Likoud.

 (צילום: מוטי קמחי)

Israel en FranceL’actualité israélienne a presque disparu des médias français depuis la mobilisation internationale contre l’organisation terroriste Daesh et les multiples rebondissements de la vie politique française. Pourtant l’actualité internationale est souvent à la Une en France, à travers le sort des chrétiens d’Irak, les massacres de l’Etat islamique contre les Irakiens et les otages occidentaux,  la lutte contre l’embrigadement de jeunes djihadistes français en Syrie ou le conflit Ukraine / Russie.

Israel relégué aux pages Opinions. L’actualité israélienne n’est traitée cette semaine qu’au travers des pages Opinions (Figaro, la Croix, Libération) souvent très critiques à l’égard du gouvernement israélien et à la médiatisation du nouveau livre de l’ex-ambassadeur d’Israel en France, Elie Barnavi (France info, Europe 1, Le Monde, Figaro). L’auteur développe dix thèses sur la guerre, notamment celle contestable que le conflit israélo-palestinien serait devenue aujourd’hui une guerre de religion entre le judaïsme et l’islam.

« Bras de fer sur le budget israélien de la Défense ». Seule Nathalie Hamou des Echos accorde cette semaine un véritable article aux vives discussions qui opposent le 1er ministre Netanyahou et son ministre des Finances, Yair Lapid.

« Il n’y a aucun dirigeant responsable qui face aux menaces autour de nous n’exigerait pas une augmentation significative du Budget de la Défense », a déclaré Benyamin Netanyahou. « Nous avons besoin d’une sécurité économique afin d’investir dans Dôme de fer et pour affronter l’Etat islamique à l’est, le Hezbollah et Al Qaida au nord ainsi que le Hamas au sud » a tenu à souligner le 1er Ministre israélien.

9 milliards de shekels ? « Le désaccord intervient sur fond de polémique autour du coût militaire de l’opération Bordure protectrice qui s’est achevée par le cessez-le-feu du 26 août. Pour le Trésor, en effet, elle n’aurait coûté « que » 6,5 milliards de shekels. Alors que le ministre de la Défense a présenté pour sa part une facture de 9 milliards de shekels. »

A Noter. Israel reconnait officiellement la nationalité araméenne (Brève Direct matin). Selon le ministre de l’intérieur démissionnaire Gideon Saar, « les Chrétiens qui le désirent pourront se définir comme araméen et l’inscrire sur leurs documents officiels.

Dossier nucléaire iranien.

Les deux articles relatant le bilan des négociations en cours sur nucléaire iranien légitiment les inquiétudes d’Israel. Les spécialistes doutent d’un accord avant le 24 nov. Car les rendez-vous dit de « transparence  » n’ont pas été respectés par l’Iran qui n’a pas fourni à l’AIEA les informations nécessaires (Isabelle Lasserre, le Figaro).

Les Iraniens auraient répondu non à toutes nos propositions, confie au Figaro une source proche du dossier. Car ils se sentent en position de force compte tenu de la situation géopolitique et l’éclosion d’une mobilisation internationale contre l’EI en  Irak et en Syrie.

Téhéran n’a toujours pas convaincu l’AIEA de sa volonté d’abandonner l’idée d’acquérir  la bombe atomique, en poursuivant notamment ses travaux d’enrichissement à Parchin,  confirme Elisabeth Guédel pour l’Opinion.

L’Iran posséderait 19 000  centrifugeuses, mais seulement 10 000 environ en activité, et les occidentaux demanderait à l’Iran d’en garder  4000.  Contrairement aux demandes israéliennes, la communauté internationale souhaiterait en effet laisser à l’Iran un nombre de centrifugeuses en activité mais dont le seuil pourrait donner un délai d’un an pour réagir en cas de non-respect par l’Iran.

Si aucun accord n’est trouvé, Obama et Rohani se trouveront affaiblis sur le plan intérieur. Selon l’analyse américain interrogé par l’Opinion, Jon Wolsthal, « le défi ne réside pas dans le choix des termes de l’accord que dans les capacités des différentes parties, les USA et l’Iran notamment,  à faire accepter un accord par leur gouvernements et parlements respectifs. »

Sans transition.

Lutte contre l’antisémitisme. Portrait du jeune président de l‘UEJF Sacha Reingewirtz, en 4ème de couv de Libération, Cordelia Bonal.

Contexte Proche et Moyen –Orient.

Le Likoud n’est plus le 1er parti d’Israël. Après l’annonce de la démission surprise du Ministre de l’Intérieur, Gideon Saar, pour des motifs personnels, le parti de Yair Lapid, Yesh Atid devient le premier parti d’Israel avec 19 députés à la Knesset contre 18 pour le Likoud.

Fausse alerte dans le Sud d’Israel. Tsahal a indiqué que la sirène code rouge avait retenti jeudi soir et ce matin dans les régions du Sud d’Israël sans que des tirs de roquettes aient été détectés. Il s’agirait selon les médias israéliens, d’une fausse alerte déclenchée par des tirs d’armes à feu à Gaza. Mardi le cessez le feu avait été bel et bien été rompu par le tir d’une roquette d’activistes depuis Gaza. Israel a maintenu malgré tout le cessez le feu.

Dossier nucléaire iranien

Pas d’accord vaut mieux qu’un mauvais accord », a déclaré le Ministre des Affaires stratégiques Y. Steinitz devant la presse à Jérusalem. « Israël est profondément inquiet », a confié le ministre qui a dénoncé à « l’entêtement » des Iraniens qui « ont fait des gestes cosmétiques sur des questions secondaires mais n’ont fait aucune concession significative sur les questions centrales »: le renoncement aux centrifugeuses servant à enrichir l’uranium et le réacteur à eau lourde d’Arak.

Agenda diplomatique. Une femme bientôt à la tête de l’ambassade d’Israel en France. Pour la première fois, une femme, Aliza Bin-Noun  représentera Israël au poste d’ambassadeur en France. Le mandat de l’actuel ambassadeur Yossi Gal s’achèvera dans le courant de l’année prochaine. Il est à noter que l’ancienne Consul de Marseille, Simona Frankel a été nommé ambassadrice à Bruxelles.

Aliza Bin-Noun

Service de Presse

Publicités
Catégories :Point Presse Étiquettes : , , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :