Accueil > officiel > PM NETANYAHU : PEUT-ON  ACCEPTER QUE LES TERRORISTES SOIENT EXONERÉS DE TOUTE SANCTION ET LES VICTIMES ACCUSÉES ?

PM NETANYAHU : PEUT-ON  ACCEPTER QUE LES TERRORISTES SOIENT EXONERÉS DE TOUTE SANCTION ET LES VICTIMES ACCUSÉES ?

Ci-dessous l’allocution délivrée par le Premier ministre  Netanyahu, à l’ouverture de la Conférence de presse du 6 août 2014 :

 

 

« L’objectif de l’opération ‘ Bordure protectrice‘ est et reste  la défense  de  la population civile israélienne. C’est-à-dire, la protéger des 3500 roquettes, je dis bien trois mille cinq cents roquettes   qui se sont abattues sur elle. Roquettes que le Hamas et autres groupes terroristes ont tiré sur nos villes, nos localités, nos civils, nos enfants, ce dernier mois. L’objectif de  cette opération est de protéger nos civils contre la menace des tunnels de la terreur, construits pour envoyer des escadrons de la mort, à l’intérieur-même d’Israël et d’y perpétrer des atrocités  contre des civils israéliens, les kidnapper et les tuer.

Israël déplore sincèrement toute victime civile et chacune d’elle. Les civils  n’étaient pas notre cible. Ils ne sont point l’objectif  recherché. La population de Gaza n’est pas notre ennemi. Notre ennemi est le Hamas ; nos ennemis sont les autres organisations terroristes qui tentent de tuer notre peuple. Et nous avons pris d’extraordinaires mesures de précaution afin d’éviter toute victime et tout dommage civils. La tragédie de la Bande de Gaza réside dans le fait qu’elle est  contrôlée par le Hamas – un groupe terroriste fanatique et tyrannique qui se réjouit de causer la mort de civils. Il veut des victimes civiles. Elles constituent pour  lui  de la chair à canon à usage  propagandiste. Donc ne dites pas qu’il ne veut pas de victimes civiles ; il les veut et il le dit ouvertement. En effet, le Hamas a adopté une stratégie qui bafoue et prône le sacrifice  de ses propres civils. Il les utilise comme bouclier humain ; il les met délibérément en danger pour, sciemment, augmenter le nombre de morts. Il tire ses roquettes sur Israël, à partir d’écoles, d’hôpitaux, de mosquées. Vous avez pu le constater par vous-mêmes (sur  les photos montrées aux journalistes).  Depuis des voisinages urbains et à proximité d’écoles  où sont logés  les journalistes. Vous pouvez vous en rendre compte  vous-mêmes.

Bien sûr, pratiquement tous se déclarent  favorables au droit d’Israël à assurer sa propre défense et nous sommes reconnaissants à tous ceux qui le disent. Mais certains refusent de le reconnaître ou de laisser à Israël la possibilité   d’exercer ce droit. Ces derniers  autoriseraient donc le  Hamas à nous attaquer en toute impunité en  tirant  depuis des écoles, des mosquées ou des hôpitaux sachant  qu’Israël  aurait des scrupules à riposter.  C’est bien évidemment une erreur. C’est une erreur morale. C’est une erreur opérationnelle. Car ne pas riposter validerait et légitimerait l’utilisation, par le Hamas, de boucliers humains, ce qui constituerait une énorme victoire pour les terroristes à travers le monde  et aurait un effet dévastateur sur les pays  libres qui combattent le terrorisme.

Si cela devait se produire,  de plus en plus de civils mourraient à travers le monde, car nous nous trouvons actuellement dans une sorte de période d’essai. Une organisation terroriste peut-elle tirer des milliers de roquettes sur les villes d’un Etat démocratique ? Une organisation terroriste peut-elle  se faufiler et s’insinuer   au sein même  de zones civiles ? Peut-elle creuser des tunnels depuis des zones civiles ? Peut-elle le faire en toute impunité, sachant que le pays victime de ces roquettes, ne riposterait pas alors que cela s’impose, et comme chaque pays se devrait  de le faire dans cette même situation ? Puis, être blâmé  pour avoir riposté ? Peut-on accepter une situation dans laquelle les terroristes seraient exonérés de toute sanction et les victimes accusées ?

C’est précisément la question  qui se pose  aujourd’hui, non seulement à la Communauté internationale face à  Israël ; cette  question se pose  aussi  à la Communauté internationale face à la   vague de terroristes radicaux prenant actuellement  le contrôle de grandes villes et de leur population civile,  suivant exactement la même  tactique que  le Hamas. C’est exactement ce que l’EIIL (État islamique en Irak et au Levant) est en train de faire, ce que le Hezbollah fait,   ce que Boko Haram fait aussi. Ce que fait le Hamas est aussi ce que Al Qaïda est en train de faire. Et ceci constitue un test,  non seulement pour  la Communauté internationale à l’égard d’Israël  – une démocratie engagée dans un combat au cours duquel elle utilise    des moyens de légitime défense contre un ennemi   qui commet de doubles crimes de guerre, d’une part en ciblant des  populations civiles et d’autre part en se cachant derrière ses propres citoyens – Cela constitue un test pour le monde civilisé lui-même, lui permettant ainsi de vérifier  sa  capacité d’assurer sa propre défense.

Israël a accepté la proposition égyptienne de cessez-le-feu du 15 juillet dernier, alors que le Hamas, lui, l’a rejetée. Je voudrais maintenant que vous sachiez qu’à ce moment-là, le conflit n’avait causé que 185 victimes palestiniennes. Ce n’est que dans la nuit du lundi au mardi (4-5 août) que le Hamas a accepté cette même proposition qui a pris effet hier matin. Cela veut dire que pratiquement 90% des victimes de ce conflit auraient pu être épargnées, si le Hamas n’avait rejeté, à cette date-là, le cessez-le-feu qu’aujourd’hui, il a accepté.

Le Hamas doit être tenu pour responsable de ces morts et pertes tragiques. Il doit être mis au ban de la famille des nations pour l’abus éhonté qu’il fait de  ses civils en l’empêchant  de se réarmer dans le cadre de la démilitarisation générale de la Bande de Gaza. C’est le moyen le plus sûr de garantir que ce conflit ne se reproduira plus. Et je suis très heureux que le Secrétaire d’Etat américain John Kerry, et d’autres, aient  également exprimé combien il est nécessaire de démilitariser Gaza.  C’est une obligation que les Palestiniens auraient dû, depuis longtemps, remplir. Réaliser cet objectif à long terme est capital pour Israël et capital pour la population de Gaza et pour tous ceux qui veulent que soit mis un terme à ces violences et à ces souffrances.

Chaque victime civile est une tragédie. Une tragédie imputable  au Hamas, uniquement. Je pense que le prix Nobel Elie Wiesel a bien résumé la situation lorsqu’il a dit que le Hamas s’est engagé à sacrifier ses propres enfants. Et le Hamas doit en être tenu pour responsable. Pour le bien de tous nos enfants,  il faut l’empêcher d’agir ainsi ».

 

 

 

Publicités
Catégories :officiel Étiquettes : , , ,
  1. En Sincérité
    8 août 2014 à 1301 05

    De mon point de vue, il ne fait aucun doute que tous ceux qui refusent de tenir compte des actes monstrueux du Hamas tant à l’égard des Palestiniens de Gaza que des Israéliens pour mieux condamner le seul Etat d’Israël sont des complices objectifs de faits de terrorisme contre des civils et de crimes de guerre et contre l’humanité.
    Je pense en outre qu’en procédant ainsi, ils incitent le Hamas à persévérer et qu’en faisant passer par cette entité qui les détourne des aides humanitaires et autres subventions, ils contribuent au financement de leurs crimes.
    Je souhaiterais vraiment pour eux que ce soit toujours en raison de leur ignorance ou d’une naïveté infiniment profonde et non par haine maladive des juifs ou de ses propres coreligionnaires.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :