Accueil > Presse française > Non, les ripostes de l’armée israélienne ne sont pas disproportionnées

Non, les ripostes de l’armée israélienne ne sont pas disproportionnées

Le Figaro, le 5 Aout 2014

Par Dore Gold, l’ancien ambassadeur d’Israël auprès des Nations Unies, est aujourd’hui conseiller diplomatique de Benyamin Nétanyahou.

 

Un Palestinien renvoie un lacrymogène à des soldats israéliens, à Rafah, le 2 août.

 

FIGAROVOX/TRIBUNE – Alors que l’espoir d’une trève durable entre israéliens et palestiniens s’amenuise, les critiques contre la riposte «disproportionnée» de Tsahal se multiplient dans le monde. Dore Gold, conseiller diplomatique de Benyamin Nétanyahou, y répond.

 


Depuis plusieurs jours, nous entendons la même rengaine. Des mots rabâchés sur les images de destructions provoquées par la bataille qui oppose Tsahal au Hamas dans le quartier de Chajaya, situé dans la bande de Gaza. Certains observateurs critiquent la conduite de l’armée israélienne, qui utilise selon eux une «force excessive». D’autres accusent l’État juif de violer les lois de la guerre, en particulier la doctrine de la proportionnalité. Ces accusations n’ont aucun fondement sur le terrain.

Chajaya n’est pas un quartier paisible de Gaza, mais un bastion militaire du Hamas. Le mouvement palestinien a choisi de creuser un réseau complexe de bunkers et de tunnels sous cette zone civile surpeuplée pour y fabriquer et y stocker des missiles et des roquettes et les lancer sur les villes israéliennes. Le Hamas a agi de la sorte précisément pour obliger Tsahal à se battre dans ces conditions et pour encourager la condamnation d’Israël par la communauté internationale.

Les nombreux tunnels d’attaque qui ont été découverts en territoire israélien ont été creusés justement depuis le quartier de Chajaya. C’est à partir de là que les combattants du Hamas entraient dans les tunnels puis qu’ils traversaient sous terre la clôture frontalière pour s’infiltrer en territoire israélien et mener leurs attaques contre notre population. Les mères de ces villages israéliens vivaient un cauchemar quotidien. Elles craignaient à chaque moment que des terroristes n’émergent des tunnels pour enlever leurs enfants et les emmener en otages dans la bande de Gaza. Un cauchemar qui s’est révélé d’un réalisme terrifiant après qu’on a découvert dans ces tunnels des menottes et des tranquillisants…

Dans cette situation intenable, comment Israël devrait agir et se défendre sans pour autant être accusé de violer le «principe de proportionnalité»?

Pour résoudre les problèmes si complexes et sensibles de Chajaya et des autres quartiers de Gaza, Israël avait le choix entre trois options. La première était de recourir à la puissance aérienne, en ignorant les dommages collatéraux, comme les bombardements des Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, ou ceux de l’Otan au Kosovo, en 1999, qui avaient détruit en trois mois plus de 40 000 maisons. Cette option n’a jamais été envisagée par l’armée israélienne.

Pour lire la suite:

 http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/08/05/31002-20140805ARTFIG00002-dore-gold-non-les-ripostes-de-l-armee-israelienne-ne-sont-pas-disproportionnees.php

Publicités
Catégories :Presse française Étiquettes : , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :