Accueil > officiel > NETANYAHU A BAN KI-MOON : « LE HAMAS TIENT SA POPULATION EN OTAGE ET SE CACHE DERRIÉRE ELLE

NETANYAHU A BAN KI-MOON : « LE HAMAS TIENT SA POPULATION EN OTAGE ET SE CACHE DERRIÉRE ELLE

Voici les  propos tenus par le Premier ministre israélien,  Benjamin Netanyahu, lors de sa rencontre avec le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-Moon au ministère de la Défense à Tel-Aviv le 22 Juillet 2014 :  
דברי ראש הממשלה נתניהו ומזכ"ל האו"ם באן קי-מון

 

 

« Monsieur le Secrétaire, j’apprécie le fait que vous soyez venu jusqu’ici et que vous ayez pris de votre précieux temps pour voir de vos propres yeux ce que nous vous avons montré. Je pense qu’il est évident  qu’Israël fait ce que chaque pays doit faire face à des déluges  de roquettes terroristes  sur ses villes et localités  – des centaines de roquettes, jour après jour, semaine après semaine. En outre, ainsi que je vous l’ai montré, le Hamas a creusé des tunnels terroristes sous des hôpitaux, des mosquées, des écoles, des habitations pour s’infiltrer en  notre territoire, kidnapper  et  tuer des Israéliens.

A présent, face à ce terrorisme aveugle, aucun pays ne pourrait rester les bras croisés.  Tout pays exercerait son droit inhérent et légitime  à sa propre défense, ainsi que nous le faisons, et  agirait  avec fermeté afin de mettre fin à cette menace qui met en danger  ses citoyens. Et c’est ce qu’Israël est en train de faire. Nous ne voulons pas de cette escalade, Monsieur le Secrétaire. Nous avons accepté le cessez-le-feu  proposé par les Egyptiens. Je n’ai pas besoin de vous rappeler que c’était une proposition soutenue par l’ONU, par la Ligue arabe, par les Etats-Unis et par l’Europe. Le Hamas, lui, l’a rejetée.

Nous avons accepté la trêve humanitaire proposée  peu après par l’ONU. Le Hamas, lui, l’a rejetée.

Nous avons accepté le cessez-le-feu proposé par la Croix-Rouge à Shejaïa. Le Hamas, lui, l’a rejeté par deux fois. Je pense que la Communauté internationale doit prendre une position claire ;

  • La communauté internationale doit tenir le Hamas pour responsable du rejet systématique des propositions de cessez-le-feu et  pour avoir initié ce conflit  et  l’avoir  prolongé.
  • La Communauté internationale doit aussi tenir le Hamas pour responsable des attaques qu’il multiplie à l’encontre des civils israéliens et ce, sans discernement. 
  • Et la Communauté internationale doit tenir le Hamas pour responsable d’utiliser délibérément les civils palestiniens comme boucliers humains, les mettant ainsi volontairement en danger.

Monsieur le Secrétaire, nous avons déployé tous les efforts possibles et nous continuerons à le faire, afin d’éviter toutes victimes civiles. Nous visons les cibles terroristes du Hamas. Nous venons de vous montrer ces cibles dissimulées dans des zones civiles, dans des mosquées, dans des hôpitaux, dans des écoles agricoles. Le Hamas a dissimulé ses cibles terroristes dans ces lieux  afin d’augmenter le nombre de victimes civiles, sachant que nous répondrions à leurs attaques afin de protéger notre population en  visant, à notre tour, leurs cibles. Ils commettent là donc, un double crime de guerre : d’une part en ciblant nos propres civils et d’autre part, en se cachant derrière les leurs. Et ils veulent, je le répète, ils veulent davantage de victimes civiles, alors que nous, nous n’en voulons aucune. Et pour ce faire, nous faisons  du mieux que nous pouvons. Je pense que la population de Gaza, et cela devient de plus en plus évident  aux yeux du monde, est victime de la cruauté du régime du Hamas. Le Hamas  tient  sa population en  otage et se cache derrière elle.

Vous savez, Monsieur le Secrétaire, la Communauté internationale nous a poussés à fournir du ciment à la Bande de Gaza afin d’y construire des écoles, des hôpitaux et des habitations. Et à présent, nous voyons ce qu’ils ont fait de ce  ciment que nous leur avons livré. Ils l’ont utilisé pour bâtir des tunnels, proches de jardins d’enfants et non  pour construire des jardins d’enfants. Et ces tunnels débouchent sur notre territoire, de manière à ce que le Hamas puisse faire exploser nos propres jardins d’enfants et tuer nos enfants.

Ils ont, trop longtemps, tiré profit de notre volonté d’épargner, au maximum,  leurs civils. Ils les ont utilisés pour pouvoir continuer à  tirer sur nous. Nous avons même mis en place un hôpital de campagne, Monsieur le Secrétaire, afin d’aider les civils du Hamas, mais le Hamas empêche les civils de la Bande de Gaza d’aller se faire soigner dans notre hôpital, et j’ose espérer que vous  êtes conscient de tout cela.  J’ose espérer que vous comprenez qu’il est du droit de chaque Etat d’assurer sa propre défense. Et Israël continuera à faire ce qui est nécessaire afin d’assurer la défense de sa propre population.

Monsieur le Secrétaire, ceci n’est pas que notre droit ;  ceci est notre devoir ».

 

Publicités
Catégories :officiel Étiquettes : , , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :