Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 9 Juillet 2014

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 9 Juillet 2014

3 millions d’Israéliens sous la menace des roquettes. Le Hamas, allié du Fatah, dans le gouvernement d’union nationale, revendique les centaines de tirs incessants sur les citoyens israéliens.  Compte tenu de l’intensité des tirs de roquettes sur tout le territoire israélien, la vie économique et les déplacements sont limités.

Family hide from ongoing rocket fire (Photo: Michal Horshi)

Pour la première fois, un missile sol-sol M-302 a frappé à une  centaine de kilomètres de la bande de Gaza, la ville israélienne de Hadera, située au Nord de Tel-Aviv. Le Hamas dispose de milliers de roquettes provenant de Syrie ou d’Iran.Les médias israéliens rapportent que le Hamas multiplie les tirs de roquettes par salves,  pour tenter de contourner le bouclier protecteur Dome de fer et faire le maximum de victimes civiles en Israël.

Israël en France. Nouveaux tirs de missiles sur Jérusalem et Tel-Aviv.  Les sirènes d’alarme ont retenti à nouveau ce matin; du Sud au centre d’Israël, à Sdérot, Ashdod, Ashquelon,  à Beersheba, à Jérusalem mais aussi à Tel-Aviv.

Le Hamas attaque Israël. L’ensemble des matinales radios rend compte aujourd’hui des attaques à la roquette du Hamas sur Israël.

Raids de représailles de l’armée israélienne à Gaza. Selon les médias français, Tsahal se préparerait à une intervention terrestre pour mettre fin aux tirs de roquettes incessants sur Israël et pour protéger ses citoyens. 40 000 réservistes auraient été appelés pour remplacer des unités combattantes situées en Cisjordanie.

A Noter. Bien que critiquant Tsahal, l’envoyé spécial de Radio France, Sébastien Leugénie, explique ce matin les procédures de tirs de l’aviation israélienne.  Avant tout engagement, Tsahal appelle les Palestiniens à quitter les lieux ciblés ; vient alors un tir de sommation à côté de la cible visée pour prévenir du tir de destruction à venir.

« Nous devons rétablir notre pouvoir de dissuasion face au Hamas. Les déclarations du ministre israélien de l’Intérieur Gideon Saar sont particulièrement reprises aujourd’hui dans les quotidiens français, notamment le Figaro et Libération.

Family hide from ongoing rocket fire (Photo: Michal Horshi)

 

Bilan des victimes. 28 victimes palestiniennes à Gaza et près de 100 blessés. En représailles aux centaines de roquettes tirées par le Hamas, 160  missions aériennes de l’aviation israélienne ont eu lieu hier dans la bande de Gaza sur 120 sites de lancement de roquettes et 10 postes de commandement du Hamas.

Rockets

La vie en Israël. « La vie a repris son cours à Jérusalem mais tout a changé  » depuis qu’une roquette s’est abattue hier près de Jérusalem, témoigne un israélien interrogé par Stéphane Amar (RTL, journal de 7h30).

Le Hamas met en danger tout Israël explique Danièle Tabor (France Inter, journal de 8h). Un missile est en effet tombé hier sur Hadera, au Nord de Tel-Aviv,  à plus de 100 km de portée de Gaza.

Les médias français présentent en général la vie quotidienne des Palestiniens mais aussi des Israéliens sous les roquettes.

Si France 2 a choisi de mettre en avant, hier,  des images fortes de destructions et de victimes palestiniennes à Gaza, TF1 et Arte journal ont tenu à équilibrer le poids des images sur l’opinion publique. C’est en général le choix éditorial de nombreux médias français.

Panique à Tel-Aviv. Les médias français, télévisés et radios se sont fait pour la plupart les témoins de la surprise et la panique des citoyens et des familles israéliennes quand a retenti la sirène Code rouge, notamment à Jérusalem et Tel-Aviv.  Les Israéliens n’ont alors que quelques dizaines de secondes pour courir aux abris (France inter, journal de 8h).

La course aux abris. RTL, Europe 1 et Radio France ont aussi présenté les moyens mis en œuvre par les Israéliens pour se protéger, notamment les abris. La mairie de Tel-Aviv a ouvert tous ses abris publics, souvent des parkings aménagés qui peuvent accueillir près de 80 000 personnes.

 

Nombreux sont les officiels israéliens qui sont intervenus dans les médias français et internationaux.

« Nous ne souhaitons pas la confrontation ». L’ambassadeur d’Israël en France, Yossi Gal est intervenu mercredi soir sur France 24.

« Le seul objectif d’Israël est de protéger ses citoyens. « Après 3 semaines de retenue et des centaines de roquettes lancées sur Israël, nous sommes intervenues pour ramener l’ordre et le calme dans le sud d’Israël explique Yossi Gal.

Nous avions averti le Hamas qu’il devait cesser les tirs incessants sur Israël depuis Gaza, a tenu à rappeler le porte-parole du 1er ministre Mark Reguev (Arte journal).

« Le Hamas est une organisation terroriste comme Al Qaida. »  Yossi Gal mais aussi, Yaron Gamburg, le porte-parole de l’Ambassade d’Israël à Paris ont  tenu à souligner qu’Israël avait appelé le Hamas au calme, avant d’employer la force en  dernier recours (France 24, lundi et mardi).

Nous avons tout essayé pour éviter cette intervention, a souligné ce matin Ygal Palmor sur France inter et BFM. Mais la seule perspective que le Hamas offre aux Palestiniens,  « c’est la violence, la violence et encore plus de violence ».

Le Hamas n’a aucun projet de paix.  Le seul projet du Hamas, a déclaré Ygal Palmor, c’est la lutte armée et le martyr.

De vives critiques sur le gouvernement israélien. Il faut noter que la plupart des interviews et des spécialistes interrogés aujourd’hui dans la presse française critiquent très vivement la politique du gouvernement Netanyahou.

David Grossman, Eli Barnavi ou Pascal Boniface, respectivement interrogés par libération, le Figaro et le Parisien, mettent en cause la volonté de paix du 1er ministre Netanyahou et le manque de pression sur le gouvernement israélien.

Contexte Proche et Moyen–Orient.

3 millions d’Israéliens sous la menace des roquettes. Le Hamas, allié du Fatah, dans le gouvernement d’union nationale, revendique les centaines tirs incessants sur les citoyens israéliens.

La vie au ralenti.  Compte tenu de l’intensité des tirs de roquettes sur tout le territoire israélien, la vie économique et les déplacements sont limités.  La défense passive appelle les Israéliens à respecter des mesures de prudence et à limiter leurs déplacements. Par mesures de précautions, les colonies de vacances et centres de loisirs ont été fermés ;  tous les abris publics ont été mis à disposition.

Pour l’instant, aucune victime n’est à déplorer. Mais de nombreux Israéliens craignent que le bouclier Dôme de fer ne puissent intercepter tous les missiles tirés par le Hamas depuis la bande de Gaza.

Le Hamas déterminé à tuer des Israéliens. Des centaines de roquettes se sont abattues sur Israël, au sud, au centre et même à Hadera, au nord de Tel-Aviv.

Pour la première fois, un missile sol-sol M-302 a frappé à une  centaine de kilomètres de la bande de Gaza, la ville israélienne de Hadera.    «Nous pensons qu’il y a plusieurs dizaines d’autres roquettes de ce type dans la bande de Gaza, qui ont la capacité d’effectuer de si longues distances», a déclaré mercredi le lieutenant-colonel Peter Lerner, porte-parole de l’armée israélienne. Les M-302 sont identiques aux roquettes de conception syrienne fournies par l’Iran, qu’Israël a interceptées en mer en mars dernier.

La stratégie de tirs du Hamas. Le Hamas dispose de milliers de roquettes provenant de Syrie ou d’Iran. Ce sont des armes de fabrication iranienne ou chinoise dont la portée peut atteindre aujourd’hui le centre d’Israël. Les médias israéliens rapportent que le Hamas multiplie les tirs de roquettes par salves,  pour tenter de contourner le bouclier protecteur Dome de fer.

 

Family hide from ongoing rocket fire (Photo: Michal Horshi)

Dôme de fer, le bouclier d’Israël. Selon les médias israéliens, le système de défense anti missile est parvenu à intercepter hier près de 40 missiles palestiniens du Hamas lancés depuis Gaza sur les villes israéliennes.

Iron Dome, une arme de défense stratégique. Nombreux sont les spécialistes israéliens interrogés par les médias, qui rappellent combien les stratèges militaires israéliens étaient réticents, au début du lancement du projet du système de défensedôme de fer.

Dôme de fer, l’enfant d’Amir Peretz. Il faut rappeler que c’est sur l’insistance d’Amir Peretz, alors ministre travailliste de la Défense du gouvernement Olmert que ce projet a pu voir le jour.

Dôme de fer, un outil politique et militaire. Aujourd’hui, l’efficacité de ce système de défense anti missile permet aux autorités politiques et militaires de pouvoir agir avec sang-froid.

Sans Iron Dome, nous aurions déjà dû déclencher une opération terrestre à Gaza, car nous aurions eu une cinquantaine de morts, déclare un général de réserve.

La pression de l’opinion publique aurait contraint le gouvernement à s’engager davantage.  «Nous avons la possibilité de nous organiser  et de prendre le temps de choisir précisément nos cibles et la manière la plus précise de les attaquer afin de réduire le plus possible les dégâts collatéraux», explique un responsable militaire.

Service de Presse

 

 

 

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :