Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 7 Juillet 2014

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 7 Juillet 2014

presse symbole

Escalade dans le sud d’Israël. Plus de 100 roquettes ont été tirées sur Israël ce week-end. A Sdérot, Ashkelon ou Beersheba, des roquettes Kassam et des missiles Grad ont été lancés sur Israël faisant de nombreux dégâts et, pour l’instant heureusement, que des blessés légers.

Toujours pas de trêve entre Israël et le Hamas. Selon les médias israéliens, le Hamas n’aurait plus confiance dans la médiationdes nouvelles autorités égyptiennes depuis la fermeture du passage de Rafah à la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza.

Israël en France. « Le Proche-Orient à vif. » La tension monte chaque jour un peu plus. La crainte d’une 3ème intifada est vive. Les appels au calme se multiplient.    Le conflit israélo- palestinien est aujourd’hui encore le 1er sujet d’actualité internationale traité en France.

 Un meurtre odieux et sauvage. Brûlé vif. C’est bien un acte odieux de vengeance qui a conduit à la mort d’un jeune palestinien. Au crime abominable attribué dès hier à 6 extrémistes nationalistes par la police israélienne, s’ajoute la vidéo du tabassage ultra violent d’un jeune palestinien, multi diffusée hier dans les médias français. Il faut noter l’absence de relai en France de l’indignation des médias israéliens et de la classe politique israélienne. Le 1er ministre Netanyahou et de nombreux ministres israéliens ont en effet aussitôt condamné cet assassinat et ses auteurs, qui sont considérés en Israël comme des terroristes.  « Dans notre société, la société d’Israël, a déclaré Netanyahou, il n’y a pas de place pour de tels assassins. Et c’est la différence qui existe entre nos voisins et nous. Ils portent les meurtriers en héros. »

 Les appels à la haine se multiplient des 2 côtés. Une semaine après la mort des 3 jeunes otages israéliens et d’un adolescent palestinien, les tensions se multiplient et laissent craindre une escalade.

« La haine en partage » titre à sa Une libération.  « La barbarie survient quand le pourrissement de la situation atteint un point tel que les gens se sentent autorisés à faire ce qu’il leur passe par la tête, estime Ilan Greilsammer interrogé par Annette Levy Willard dans Libération.

« Êtes-vous Juifs.« ?  Selon le JDD, vendredi soir, de nombreux Arabes israéliens auraient bloqué les routes au sud de Haïfa, dans le triangle de Galilée, demandant aux automobilistes : êtes-vous Juifs ?  Ceux qui répondaient en hébreu ont été systématiquement éjectés de leur véhicule et leur voiture incendiée (Maxime Perez)

« Le Hamas et Israël cherchent à éviter l »escalade » titre le Figaro.C’est le moment de penser avec la tête, pas avec ses tripes, estime le ministre de la Défense Moshe Yaalon (Le Monde).

Les gouvernements israélien et palestinien tentent d’arrêter cette course à l’abime. Mais pour que ces 4 adolescents ne soient pas morts pour rien, écrit François Sergent dans son éditorial, l’Etat hébreu doit montrer, par des engagements concrets, qu’il veut la paix (Libération).

Netanyahou : « Nous devons agir de manière responsable, garder la tête froide et nous abstenir de propos durs et impétueux » a prévenu le 1er ministre Netanyahou (Direct matin).

Pas d’action d’envergure sur Gaza ? Selon certains médias français, le Premier ministre Netanyahou ne souhaiterait pas lancer une vaste opération à Gaza(Figaro).

Pourquoi ?

Israël serait bombardé et mis au banc des accusés.

Car une action israélienne serait suivie immédiatement de tirs de roquettes vers Tel-Aviv ou Jérusalem, « sans compter les condamnations internationales qui ne manqueraient pas de dénoncer une action disproportionnée d’Israël, » estime un diplomate israélien cité par Marc Henry.

Ne pas renforcer des groupes plus radicaux que le Hamas.

Si nous détruisons le Hamas, ce sera le chaos avec des terroristes plus radicaux encore (France Inter). Selon l’ancien chef du Mossad, Ephraïm Halèvy,  le chaos  à Gaza profiterait aux groupes djihadistes- salafistes qui ne demanderaient qu’à combler le vide (Figaro).   »

 Risques de dérapage et de violence généralisée. Selon Jean6François Daguzan interrogé par 20 minutes, « il y a des 2 côtés des groupes radicaux qui peuvent suivre la voix du pire. »

Vers un conflit généralisé ? C’est la crainte relayée par RTL qui fait état des multiples foyers de violence au nord, au centre et au sud d’Israël.  « Des braises qui risquent de devenir un incendie depuis la découverte des corps des 3 jeunes israéliens. » (Daphné Rousseau, journal de 7h 30)

 

A Noter. 1 seul reportage sur la vie quotidienne sous les roquettes à Sdérot – Sébastien Leugénie – France Inter – Journal de 7h.  » A Sdérot, la sirène intervient presque tous les jours. 15 secondes pour se rendre aux abris…

Contexte Proche et Moyen–Orient.

Colère et indignation en Israël. Ce sont des terroristes. Le crime odieux du jeune palestinien indigne l’ensemble de la classe politique et médiatique israélienne.

« Nous ne faisons pas de différences parmi les terroristes », a déclaré le 1er ministre Netanyahou « et nous ne permettrons pas à des extrémistes, peu importe leurs origines, d’enflammer la région et de faire couler plus de sang ».

Il faut les juger comme des terroristes, ont aussi déclaré en substance les ministres de la Défense Yaalon et du Commerce extérieure Naftali Bennett.

La police israélienne reconnait un crime nationaliste. 3 des 6 suspects arrêtés ont reconnu les faits. Selon les premiers éléments de l’enquête diffusés par la chaine 2 israélienne, les extrémistes israéliens, dont plusieurs sont mineurs, auraient tenté de kidnapper aussi un enfant de 9 ans qui n’aurait dû son salut qu’au courage de sa mère.

Indignation israélienne, américaine et palestinienne.

Abbas demande une enquête internationale. Le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé dimanche à l’ONU de former un comité international pour enquêter sur « les crimes terroristes israéliens » contre le peuple palestinien.

 Violences à l’égard d’un jeune palestinien d’origine américaine. Les USA demandent des explications. Les médias israéliens se font largement l’écho des déclarations américaines qui ont condamné « l’usage excessif de la force » dont a été victime Tareq Abou Khdeir et appellent à une « enquête rapide, transparente et crédible » après, semble-t-il qu’il ait été roué de coups par la police israélienne.

Emeutes en Israël.

Les médias israéliens rendent compte avec inquiétude des multiples points d’affrontements.

Des affrontements violents ont eu lieu à Jérusalem, Nazareth, dans la région dite du triangle située au Sud de Haïfa ainsi qu’en Galilée.

Les leaders locaux appellent au calme. Les médias israéliens font remarquer l’intervention des leaders locaux palestiniens au sein des affrontements afin d’appeler au calme les jeunes palestiniens.

De nombreux blessés. De nombreux Palestiniens et Israéliens, civils et militaires ont été blessés par les affrontements en cours.

Escalade à Gaza. L’autre front des émeutes se situe à Gaza où plus de 100 roquettes ont été tirées sur Israël ce week-end. A Sdérot, Ashkelon ou Beersheba, des roquettes Kassam et des missiles Grad ont été lancés sur Israël faisant de nombreux dégâts et, pour l’instant heureusement, que des blessés légers.

Raid israélien en représailles. 9 terroristes palestiniens ont été ciblés parmi lesquels des individus qui s’apprêtaient à lancer de nouvelles salves de roquettes sur les villes israéliennes.

Police move grad rocket shell

 Toujours pas de trêve entre Israël et le Hamas.  Des tensions entre le Hamas et l’Egypte pourraient être la cause de l’absence de l’entrée en vigueur de la trêve dans le sud d’Israël.

Le Hamas n’aurait plus confiance dans la médiation des nouvelles autorités égyptiennes. Jeudi dernier, les autorités israéliennes ont lancé un ultimatum de 48 h au Hamas. Celui-ci a pris fin samedi soir sans que le calme soit revenu dans le sud d’Israël. Selon les médias israéliens, le Hamas n’aurait plus confiance dans la médiation des nouvelles autorités égyptiennes depuis la fermeture du passage de Rafah à la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza.

Pardo : Notre première priorité est de régler le conflit israélo-palestinien. Les propos de l’actuel chef du Mossad mis à la Une du Haaretz font sensation en Israël. Lors d’une discussion avec des entrepreneurs israéliens, l’actuel chef du Mossad Samir Pardo aurait déclaré que la première priorité pour Israël devait être le règlement du conflit israélo-palestinien qui constitue une menace existentielle et non le dossier nucléaire iranien. Interrogé sur ses propos par le Haaretz, Samir Pardo a déclaré qu’il fallait tout faire pour empêcher l’Iran d’avoir la bombe atomique

Ynet : Non, Kerry n’est pas obsessionnel ni messianique. A ceux qui en Israël ont critiqué l’implication personnelle pour la paix, du Secrétaire d’Etat John Kerry, la qualifiant de messianique et d’obsessionnelle, Ynet constate que les évènements actuels au Proche-Orient lui donnent raison. John Kerry avait en effet prédit le chaos sécuritaire en cas d’impasse ou d’échec des pourparlers de paix.

Netanyahu and Liberman

 Crise politique en Israël. Fin de l’alliance Netanyahou-Lieberman.  Les médias israéliens rendent compte de la décision annoncée ce matin par le ministre des Affaires étrangères A. Libermann de rompre l’alliance  politique Likoud–Israël Beiteinou.

Service de Presse

 

 

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :