Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 3 Juillet 2014

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 3 Juillet 2014

presse symbole

Escalade de la violence en Israël. 14 roquettes palestiniennes tirées sur Sdérot.  De nouvelles roquettes palestiniennes tirées depuis Gaza se sont abattues sur Sdérot, touchant 3 habitations et deux jardins d’enfants. Par miracle, aucune victime n’est à déplorer.

נזקים שגרמו הרקטות שנורו לשדרות (צילום: AP)

Israël en France. Proche–Orient : la peur de l’embrasement. La tension est à son comble constate Direct Matin comme l’ensemble des médias français.

Une escalade de la violence est à craindre. La communauté internationale appelle au calme car le cycle des représailles s’est réenclenché après l’enlèvement et la mort des 3 étudiants israéliens et d’un jeune palestinien (France Inter, journal de 8h). De violentes émeutes ont eu lieu hier à l’est de Jérusalem, dans le quartier de Shufat.

Un jeune palestinien enlevé et tué. La mort d’un jeune palestinien fait craindre un embrasement dans la région. L’hypothèse d’une vengeance après l’assassinat des 3 jeunes israéliens a enclenché un nouveau cycle de tensions (Figaro). Bien que l’enquête soit en cours, des soupçons pèsent apparemment sur des extrémistes religieux israéliens.

Les Palestiniens dans la rue. La rue palestinienne ne fait pas confiance à la justice israélienne indique Serge Dumont de Libération pour expliquer les affrontements actuels. Libération a choisi de mettre en avant les propos d’extrémistes juifs davantage que ceux de la majorité de paroles de modération qui s’expriment en Israël.

« Israël condamne ce crime abominable et appelle à ne pas se faire justice soi-même »,  a lancé le 1er ministre Netanyahou par la voix de son porte-parole Mark Reguev (Journal de 20h de France 2, Arte journal).

 » J’espère sincèrement que ce crime n’a pas été commis par vengeance a déclaré la ministre de la Justice Tzipi Livni »

« Si ce jeune arabe a été tué pour des raisons nationalistes a indiqué la famille du jeune assassiné, Naftali Frankel, il s’agit d’un crime horrible et choquant ». (Figaro). Un meurtre est un meurtre, quels que soient la nationalité et l’âge et ne peut en aucun cas être justifié ».

« Abbas demande à Israël de punir les assassins s’il veut la paix entre les peuples palestinien et israélien » et « de prendre des mesures concrètes pour arrêter les attaques de colons et le chaos qui en résulte ».

Il faut rappeler que l’enlèvement et le meurtre de Naftali Frenkel, Gilad Shaer et Yifrach Eyal a été commis par des membres du Hamas dont l’identité est aujourd’hui connue. A l’écoute de l’enregistrement de la conversation entre la police et l’un des jeunes enlevés, les ravisseurs chantent et célèbrent l’enlèvement des 3 jeunes israéliens. Pour l’heure, l’organisation terroriste du Hamas fait toujours partie du gouvernement d’union nationale décidé par le président Abbas.

Le Hamas jette de l’huile sur le feu. Le Hamas promet de riposter. L’organisation du Hamas, responsable de la mort des 3 jeunes étudiants israéliens et donc à l’origine de l’escalade de la violence dans la région, déclare en effet  » qu’Israël paiera pour tous ces crimes »

Hamas men in Gaza (Photo: EPA)

Le spectre d’une 3ème intifada ? Cette hypothèse est avancée par tous les témoignages palestiniens diffusés dans les médias français.

Israël mesure sa réponse. Le 1er ministre Netanyahou et l’armée semblent privilégier une réponse mesurée (Figaro). Une action d’envergure contre le Hamas à Gaza renforcerait le djihad islamique, qui est encore plus hostile à Israël que le Hamas,  estime un ancien colonel israélien, Jacques Neriah dans le Parisien

 Israël entre deuil et représailles. Une nouvelle fois, seul le journal le Parisien se fait l’écho cette semaine de la stupeur et de l’effroi des Israéliens après la découverte des corps des 3 jeunes otages.

Kidnapped israelis

Israël en état de choc. Un pays littéralement assommé, témoigne la journaliste Hélène Jaffiol. Car, après le meurtre des 3 étudiants, l’émotion est toujours forte en Israël.

C’aurait pu être mes enfants témoigne  une mère dans le Parisien, à l’évocation de la mort des 3 étudiants dont les corps ont été découverts criblés de balles. Il s’agit d’une « barbarie inouïe  » « d’un acte gratuit » et « injustifiable » témoigne d’autres israéliens interrogés.

 Attention. Il faut noter la mise en avant exclusive du point de vue et de la parole palestiniens dans les reportages de Sébastien Leugénie multi diffusés ce matin sur France Inter  et France infos. Les déclarations belliqueuses et haineuses de Salah Hamouri ou du député arabe israelien Ahmed Tibi  n’ont pas été contrebalancés.

Bien que les dizaines de tirs de roquettes, qui auraient pu faire de nombreuses victimes civiles, aient été lancés hier, sur des maisons israéliennes et des jardins d’enfants, à Sdérot,  fassent la Une des médias israéliens, le correspondant de radio France en Israël ne les a pas mentionnées.

De nombreux actes antisémites ont eu lieu en France lors de la 2ème intifada, à cause, entre autres, d’une politisation et d’une couverture médiatique excessive et unilatérale du conflit, notamment de la part des médias de gauche. Cette mise en garde vaut pour aujourd’hui.

Contexte Proche et Moyen–Orient.

Rocket launched from Gaza (Photo: AP)

 Escalade de la violence en Israël.14 roquettes palestiniennes tirées sur Sdérot.  De nouvelles roquettes palestiniennes, tirées depuis Gaza, se sont abattues sur Sdérot, touchant 3 habitations et deux jardins d’enfants. Par miracle, aucune victime n’est à déplorer.  Les roquettes ont explosé mais par chance, et par mesure de précaution,  les enfants avaient été rapatriés dans les abris.  Le système de défense anti missile dome de fer a pu intercepter plusieurs des roquettes palestiniennes lancées depuis Gaza. Israël a procédé à des raids de représailles et selon Maariv, des forces de l’armée israélienne se sont déployées, à l’approche d’une action de grande envergure.

Violents affrontements à Jérusalem entre jeunes palestiniens et police israélienne.

Le corps du jeune palestinien identifié. Nombreux sont les responsables et médias israéliens qui dénoncent avec force le meurtre abominable du jeune palestinien enlevé.

Netanyahou demande une enquête rapide. Le 1er ministre Netanyahou a demandé à son ministre de la sécurité interieure Yitzhak Aharonovich de diligenter une enquête rapide afin de retrouver au plus vite les auteurs de ce crime abominable. « Israël est un Etat de droit et tout le monde doit se conduire conformément à la loi », a ajouté le 1er ministre Netanyahou.

L’armée, les services de sécurité israéliens et la communauté internationale, appellent à la retenue de peur d’une escalade de violence incontrôlable. La France et les USA ont condamné le meurtre du jeune palestinien et ont appelé les parties impliquées à tout faire  pour maintenir le calme dans la région.

Service de Presse

 

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :