Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 23 Juin 2014

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 23 Juin 2014

presse symbole

 

Netanyahou : « Nous avons la preuve sans équivoque que le Hamas est derrière les enlèvements des 3 jeunes israéliens. Nous avons partagé cette preuve avec plusieurs pays dans le monde et bientôt, cette information sera rendue publique », a déclaré le Premier ministre Netanyahou.

Israël en France. 3 Israéliens enlevés en Cisjordanie. Mobilisation générale titre Direct Matin. Israël poursuit ses recherches pour tenter de les retrouver (Arte Journal)

10 jours après l’enlèvement des 3 jeunes autostoppeurs israéliens, à l’instar de la lettre ouverte des maires de Marseille, Nice ou Berlin, la mobilisation ne faiblit pas pour demander leur libération.

4 Palestiniens tués depuis l’opération lancée par Israël (Brève la Croix) Des meurtres de sang-froid assure Mahmoud Abbas qui  évoque une punition collective (JT de France 20h de France 2)

Un jeune israélien tué sur le plateau du Golan. Un jeune arabe israélien de 13 ans a été tué par des tirs intentionnels depuis la Syrie. (Brève Figaro). La mort du jeune garçon a donné lieu à une opération de représailles de Tsahal en Syrie sur 9 objectifs militaires de l’armée de Assad.

A Noter. Deux Iraniens condamnés pour espionnage au profit des Britanniques et d’Israël (brève Figaro)

Religion.

Haim Korsia nouveau grand rabbin de France. Un nouvel élu pour tourner la page estime Libération. L’ancien aumônier général israélite des armées souhaite parler à l’ensemble de la société française (La Croix). Ce spécialiste des questions militaires et géostratégiques sera chargé de représenter la majorité des synagogues de France  et d’en être le porte-parole sur les questions de société (Direct matin)

Un grand rabbin d’ouverture selon le Parisien. Parmi ses défis, rassembler la communauté juive et lui redonner confiance en la France rapporte le Parisien.

Moyen-Orient.

Entre pression et action en Irak, Obama cherche la parade, analyse lorraine Millot dans Libération du week-end.

Les enjeux pour la communauté internationale. Se protéger du terrorisme d’Al Qaida, obtenir un accord sur le nucléaire avec l’Iran, préserver l’approvisionnement en pétrole et sauver l’Irak, si c’est encore possible.

Lien entre résolution du conflit syrien, iranien et irakien

Des retournements d’alliance en série.  Après le rapprochement en cours entre les USA et l’Iran, Libération rend compte de « cette étonnante alliance » entre la Turquie et les Kurdes en Irak. La prise de Kirkouk par les Kurdes, pourtant ligne rouge affirmée de la Turquie, n’a en effet donné lieu, pour l’instant,  à aucune réaction de la part du gouvernement Erdogan. « Longtemps  considérée comme une menace, l’autonomie des Kurdes irakiens est désormais perçu comme un atout par la Turquie.

Vers de nouvelles frontières ? C’est l’avis de Marc Semo dans Libération mais aussi celui de la chercheuse Sabrina Mervin interrogée par la Croix du week-end.

Au-delà des enjeux religieux, confessionnels, pétroliers, politiques, il s’agirait d’un échec in fine du découpage territorial opéré par les grandes puissances à la suite du démembrement de l’empire ottoman, par les Français et les britanniques après la 1ère guerre mondiale.

Le Plan B suggéré par Obama serait la reconnaissance d’une nouvelle carte irakienne, recomposée en enclaves, kurdes au nord, chiites au sud et sunnites au centre.

L’Iran est prêt à jouer les supplétifs de l’Irak. De 700 000 barils par jour, les exportations iraniennes seraient passées à 1, 2 millions, depuis l’arrivée du président Rohani selon l’Opinion.

L’Iran menace le Qatar et l’Arabie saoudite.  » Nous conseillons aux pays qui aident les terroristes avec leurs pétrodollars de cesser de le faire. Ils doivent savoir que demain ils  seront confrontés à leur tour au terrorisme, a prévenu le président Rohani (Direct matin, Jt de France 2)

Mais si le Qatar et l’Arabie saoudite font partie des soutiens financiers de l’EIIL, de ce fait, analyse Direct Matin, il fait aussi du Qatar le principal interlocuteur pour une sortie de crise.

La crise irakienne aura des conséquences sur le dossier   nucléaire iranien. L’avancée d’Al Qaida en Irak est venue perturber les négociations sur le dossier nucléaire, constate Isabelle Lasserre.

Un responsable iranien aurait demandé un assouplissement des conditions de l’accord selon le Figaro.

Vers une prolifération nucléaire ? Le Congrès américain comme les diplomates français redoutent que la nucléarisation de l’Iran n’entraine une cascade de prolifération dans la région.

L’érosion de la confiance envers le président Obama pourrait pousser l’Arabie saoudite à se lancer à son tour dans la course au nucléaire

Pour la France, le recul américain sur les armes chimiques en Syrie a tout déclenché. Le faux bond américain aura même sans doute encouragé la Russie à annexer la Crimée estime un diplomate français dans le Figaro.

Le Qatar en France. La vente de 36 avions Rafale en discussion (Direct matin)

Le Qatar et l’Arabie saoudite verraient d’un mauvais œil un soutien trop marqué de la France au régime irakien, ainsi que la mise en place d’une alliance, même ponctuelle, avec l’Iran.

Ils nous ont fait passer des messages dans ce sens, prévient une source diplomatique française interrogée par Fréderic Gershel du Parisien

Opération séduction du leader d’Ennahda. Il faut noter la campagne médiatique organisée en France par le leader du mouvement islamiste Ennahda destitué du gouvernement,  sous la pression de la rue tunisienne.

Rached Ghannouchi : le terrorisme emprisonne l’islam, assure-t-il dans une interview dans le Figaro.  « Je suis un démocrate » déclare-t-il. « En Egypte, les USA ont eu un rôle négatif en facilitant le retour de l’armée au pouvoir »

« Ennahda milite pour l’égalité entre tous les citoyens, entre hommes et femmes, quelles que soient leurs religions »‘ a répété à plusieurs reprises le leader islamiste lors de son interview ce matin sur France Inter (7h50)

Contexte Proche et Moyen–Orient.

La Syrie franchit une ligne rouge.

Mort d’un garçon de 13 ans dimanche en Israël à la suite de tirs d’obus syriens. Les responsables israéliens qualifient l’incident de très grave et estiment qu’il s’agit du franchissement d’une  « ligne rouge ». L’armée a évoqué « une attaque intentionnelle » contre un véhicule civil depuis la Syrie.

Le jeune arabe israélien Mohammed Karakase trouvait avec son père, un entrepreneur civil du ministère de la Défense, travaillant sur la clôture de la frontière, lorsque leur voiture a explosé, touchée par un tir de mortier. Selon les médias israéliens, le jeune Mohammed a été tué dans l’explosion, et son père grièvement blessé ainsi que trois autres personnes. Le jeune garçon avait 13 ans et non 15 ans.

Mohammed Karaka, 13, was killed in an explosion on the Golan Heights on Sunday. (Photos: Avihu Shapira and alarab.net)

L’armée israélienne a riposté dans la nuit. L’aviation israélienne a ciblé lundi 9 positions de l’armée syrienne, incluant des postes de commandement et des positions de tirs.L’armée israélienne a déclaré que toutes les cibles appartenaient à l’armée syrienne du président Bahar Assad.

IAF attack in Syria

Yaalon : « Le régime Assad se rend compte, maintenant, qu’il est tenu pour  responsable de la zone sous son contrôle ».« Israël réagira avec fermeté à toute provocation et à toute attaque et à toute violation de sa souveraineté, qu’elles viennent d’éléments terroristes opérant dans le secteur ou de l’armée syrienne », a prévenu le ministre de la Défense.

11ème jour de recherche de Gilad Shaer, Naftali Frenkel et Yifrach Eyal, âgés de 16 ans et 19 ans, enlevés le 12 juin par des membres du Hamas près de Hébron en Cisjordanie.

Des dizaines de tunnels découverts ainsi que des caches d’armes. Certains des tunnels ont été trouvés par des soldats à l’intérieur des maisons des Palestiniens, sous de  gros meubles ou des machines à laver.  Selon un officier supérieur de Tsahal cité par Ynet, l’armée israélienne n’avait aucune connaissance préalable de l’existence de ces tunnels dans la région de Hébron.

Une évaluation de la situation, mercredi prochain. Selon les médias israéliens, Tsahal devrait procéder à une évaluation de la situation au milieu de la semaine pour décider ou non de poursuivre la recherche intensive, ou de transférer des milliers de soldats dans une autre zone.

Le ramadan en question. Tsahal devrait aussi décider s’il faut poursuivre ou non  les restrictions de circulation imposées à la population palestinienne au cours de la fête du mois du Ramadan qui commence la semaine prochaine.

Netanyahou : « Nous avons la preuve sans équivoque que le Hamas est derrière les enlèvements des 3 jeunes israéliens. Nous avons partagé cette preuve avec plusieurs pays dans le monde et bientôt, cette information sera rendue publique », a déclaré le premier ministre Netanyahou.

« Ce week-end, j’ai rencontré les parents des adolescents enlevés. Je leur ai promis que nous faisions et ferons tout pour amener les garçons enlevés à la maison en toute sécurité, » a déclaré Benyamin Netanyahou.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a reconnu dimanche que les déclarations du président Mahmoud Abbas sur l’enlèvement des adolescents étaient « bonnes », quatre jours après que M. Abbas a condamné fermement le kidnapping.

« Je pense que les propos d’Abu Mazen seront mis à l’épreuve des faits « , a déclaré Benyamin Netanyahou sur NBC. « Ses déclarations seront testées non seulement par des actions visant à ramener  les garçons à la maison, mais par sa volonté de dissoudre le gouvernement d’Union nationale avec le Hamas, qui a enlevé les jeunes israéliens et appelle à la destruction d’Israël. »

Des responsables palestiniens soulignent le courage du président Abbas. Nombreux sont les médias israéliens qui se font l’écho des propos de hauts responsables palestiniens appelant Israël à reconnaitre le courage de Mahmoud Abbas.  »

« Lorsque Yasser Arafat dirigeait  l’Autorité palestinienne, Israël affirmait qu’il ne voulait pas  mettre un terme à la terreur, bien qu’il en ait eu la capacité.

Abbas déclare non seulement qu’il souhaite arrêter la terreur, mais il empêche des actes terroristes ». « Montrez-moi un seul dirigeant arabe qui ait dit une telle  chose ? », a demandé le responsable palestinien.

Pour la première fois Netanyahou s’exprime sur l’Irak.

Netanyahou : une action contre l’EIIL ne doit pas conduire à la domination de l’Iran en Irak et ne pas  laisser l’Iran acquérir des armes nucléaires.

« Lorsque vos ennemis se battent entre eux, il ne faut pas renforcer l’un d’entre eux ; il faut affaiblir les deux, a déclaré le  Premier ministre Benjamin Netanyahou. Il faut  prendre les mesures nécessaires pour contrer la reprise de l’Irak par l’EIIL et ne pas laisser l’Iran dominer l’Irak de la façon dont il domine le Liban ou la Syrie.

La Jordanie sous la menace d’Al Qaida selon le 1er ministre Netanyahou. L’EIIL pourrait  tenter d’étendre ses opérations au sein d’un pays voisin et proche d’Israël, la Jordanie, assure le Premier ministre Netanyahou.

« Mais de loin, le pire résultat qui pourrait découler de cela est qu’une de ces factions, l’Iran, puisse se doter d’ une capacité d’armement nucléaire », a déclaré le Premier ministre. « Ce serait une erreur tragique.  »

Pérès aux USA. Le président Pérès  demandera au président Obama la libération de Jonathan Pollard pour des raisons humanitaires.

Pérès: Abbas est le meilleur partenaire d’Israël pour la paix. Interrogé la nuit dernière à Jérusalem, le président Pérès a déclaré à propos du président Abbas : « C’est un homme courageux  qui a fait des déclarations très courageuses  en Arabie Saoudite. Je le connais depuis 20 ans. Je pense qu’il est un homme de parole. Je pense que c’est un homme de courage. C’est un grand leader et il ne faut pas rater l’occasion de poursuivre le processus de paix »

President Shimon Peres and Palestinian Authority President Mahmoud Abbas (photo credit: Kobi Gideon/Flash 90)

Israël dénonce le soutien du représentant onusien au Hamas. Le ministre des Affaires étrangères israélien, Avigdor Lieberman, a menacé samedi d’expulser le coordinateur de l’ONU pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, pour avoir proposé son assistance au Hamas.

Selon M. Lieberman, cité par la télévision israélienne, M. Serry a tenté en vain de convaincre l’Autorité palestinienne de transférer des fonds débloqués par le Qatar, pour résoudre la crise des salaires des fonctionnaires du Hamas à Gaza, puis a proposé l’assistance directe des Nations unies.

« Nous voyons le comportement de Robert Serry avec la plus grande sévérité et des mesures fortes vont s’imposer », a déclaré le porte-parole du ministère, Yigal Palmor, insistant sur le fait que le ministère délivre les visas diplomatiques et peut aussi« les retirer ». Il faut rappeler qu’Israël et les USA estiment que des membres du Hamas sont responsables de l’enlèvement des 3 jeunes israéliens.

Hausse de 55 % de l’Alyah en Israël.Selon l’Agence Juive, l’immigration aurait augmenté  de 55 % en Israël, principalement en raison de l’Alyah de Juifs de France et  d’Ukraine

Sans transitions. Michael Douglas en Israël pour la Bar Mitzva de son fils. Arrivés avec sa femme Catherine Zeta Jones, la Bar Mitzva du fils de Michael Douglas s’est  déroulée à Jérusalem.

Service de Presse

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :