Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient : Revue des Medias francais et israeliens – 3 juin 2014

Israël et Moyen-Orient : Revue des Medias francais et israeliens – 3 juin 2014

« Il est étrange pour moi que les pays européens condamnent fermement l’attentat de Bruxelles, tout en parlant avec ambiguïté, voire de façon amicale, d’un gouvernement avec le Hamas, une organisation terroriste qui se livre à ce  genre de crimes et  en fait l’apologie, a commenté le 1er ministre Netanyahou face aux réactions accueillant le nouveau gouvernement palestinien.

Nouveau gouvernement palestinien.  « Nous annonçons la fin de la division palestinienne qui a fait beaucoup de mal à notre cause nationale, a déclaré M. Abbas (le Figaro). Ce nouveau gouvernement est composé de 17 ministres dont 5 issus de la bande de Gaza. Selon Libération, le Hamas et le Fatah sont parvenus à aplanir leurs différends compte tenu de leur faiblesse politique respective. Il faut rappeler que l’accord de réconciliation interpalestinien exclut volontairement tous les sujets de litiges entre le Fatah et le Hamas.

Le Hamas annonce sa coopération avec l’AP et la résistance contre Israël (Arte journal)

« Ce gouvernement ne va pas renforcer la paix mais le terrorisme », a prévenu le 1er ministre Netanyahou. « Il est étrange pour moi que les pays européens condamnent fermement l’attentat de Bruxelles, tout en parlant avec ambiguïté, voire de façon amicale, d’un gouvernement avec le Hamas, une organisation terroriste qui se livre à ce  genre de crimes et  en fait l’apologie, a commenté le 1er ministre israélien (la Croix)

C’est pourquoi, Israël a refusé de reconnaitre ce gouvernement issu d’une alliance avec l’organisation terroriste du Hamas (Metro), qui appelle toujours à la destruction d’Israël.

Mais Israël ne prend pas de sanctions contre les Palestiniens.  Le gel des transferts des taxes « provoquerait l’effondrement financier de l’AP, ce qui n’est pas dans l’intérêt d’Israël, décrypte un diplomate européen dans le Figaro

Les USA vont travailler avec le nouveau gouvernement palestinien et maintiennent leur aide financière (Direct matin). « A la lumière de ce que nous avons vu, nous travaillerons avec ce gouvernement, a indiqué la porte-parole américaine du département d’Etat Jennifer Psaki (Figaro).

Israël s’est déclaré profondément déçu de la décision américaine, rapporte Cyrille Louis. Le gouvernement israélien a réaffirmé qu’il tiendrait le président Abbas pour responsable de toute action destinée à  nuire à la sécurité de l’Etat d’Israël.

Bien au-delà de la déception, certains membres du gouvernement israélien comme Gilad Erdan ou Yuval Steinitz, ont fait part ce matin, dans les médias israéliens, de vives tensions entre Israël et les USA.

 

Attentat antisémite de Bruxelles. De l’émission « C dans l’Air » au quotidien le Monde, les motivations antisémites des terroristes islamistes sont désormais très clairement présentées par les médias français. Il est très rare aussi que les médias dénoncent si vivement les nouveaux vecteurs de l’antisémitisme, l’antisionisme et l’islam radical.

 

Le terrorisme islamiste cible d’abord des Juifs.  A ce titre,  l’éditorial du Monde, intitulé les liens mortels du djihad et l’antisémitisme est un exemple. « La libération de la parole antisémite est l’une des marques de l’époque. Irréductible à telle ou telle explication géopolitique, elle est portée, en France, par l’islam radical et par les vitupérations d’un « comique » de boulevard trop célèbre. Ce serait fuir ses responsabilités que de ne voir là qu’une affaire relevant de la police. »

 

Mais ce serait une grave erreur de considérer que ce terrorisme n’inquiète que les Juifs, insiste l’avocat Patrick Klugman dans Libération.  « La vraie cible, c’est la société française dans son ensemble.  »

 

Les médias ont en effet un rôle à jouer en cessant de présenter, entre autres,  les visages des terroristes plutôt que celui des victimes. Il ne sert à rien d’humaniser un terroristepour expliquer une idéologie. Rappeler le nom des victimes innocentes ou montrer leur visage permettrait, au contraire,  d’incarner le mal terroriste.

 

La Syrie, terreau du nouveau terrorisme anti occidental ? La Syrie est une bombe à retardement pour l’Europe.

« Le danger vient plus de la Syrie que de la prison, »résume le sociologue Fahad Khosrokhavar, dans le Figaro. Estimant seulement à une centaine le nombre de détenus radicalisés en France, le chercheur relève que  2000 européens combattent Assad en  Syrie dont 400 Français.

Vers un 11 septembre en France ? 

 

Dossier nucléaire iranienL’Europe peut-elle se passer du gaz russe ? S’interroge aujourd’hui le Figaro.  Et si le gaz iranien le remplaçait, lui répond l’article paru dans le quotidien le Monde.

Un accord en bonne voie ? « Bien que prudente sur le caractère pacifique du programme nucléaire de l’Iran, le chef de l’AIEA Yukiya Amano,  estime que l’Iran a jusqu’ici honoré ses accords avec l’AIEA et mis en œuvre toutes les mesures récemment adoptées au cours du processus de négociations.

 

Contexte Proche et Moyen–Orient.

Terroriste palestinien. Un terroriste palestinien a tenté de tuer des soldats israéliens lundi soir près de Naplouse, rapporte aujourd’hui la presse israélienne. L’individu a tiré sur des soldats de Tsahal postés près du carrefour très fréquenté de Tapouah en Cisjordanie.  Un soldat a été blessé et le terroriste tué, en  représailles.

2ème attentat en  6 jours. Un autre terroriste palestinien s’apprêtant à se faire exploser au même carrefour Tapouah a été en effet arrêté la semaine dernière.

 

Nouveau gouvernement palestinien.

Réunion du gouvernement israélien. Les médias israéliens se font aujourd’hui largement l’écho des positions officielles du gouvernement israélien.

Pas de négociations avec le nouveau gouvernement palestinien.  Israël s’est déclaré contre la participation du Hamas aux prochaines élections législatives prévues dans 6 mois, tant que l’organisation islamique ne renoncera pas au terrorisme.

Israël appelle  l’Europe à ne pas reconnaitre le gouvernement d’union avec le Hamas, qui est inscrit sur la liste noire des organisations terroristes européennes et dont la charte et les responsables appellent à la destruction d’Israël.

« Le terrorisme porte une cravate aujourd’hui. » Le ministre et leader du Foyer juif, Naftali Bennett estime que ce gouvernement d’union est du » bluff », tout le monde voit que « le terrorisme porte une cravate ». C’est pourquoi selon lui Israël doit annexer les zones C en Cisjordanie.

« Il ne faut pas fermer la porte« , estime le ministre d’ecologie Amir Peretz (Tnua, partie centriste de Tzipi Livni). Il ne faut pas réagir et fermer la porte. Il nous faut voir si il est possible de travailler avec le nouveau gouvernement palestinien.

 

 

Une position officielle très modérée.  Plusieurs commentateurs israéliens estiment qu’il s’agit d’une position modérée de la part du gouvernement israélien face à l’annonce du nouveau gouvernement palestinien.

Pas de rupture ou de sanctions.   Contrairement aux dernières déclarations officielles précédant l’annonce du nouveau gouvernement palestinien,  hostiles et populistes selon Barak Ravid,  Israël comprend aujourd’hui qu’il faut faire preuve de retenue.

De la retenue. L’accord avec les Palestiniens est moins important pour Israël qu’un accord régional avec l’ensemble du Moyen-Orient, y compris avec les pays du Golfe Persique, a déclaré en substance le ministre des Affaires étrangères A. Lieberman.

 

Netanyahou critiqué. Barak Ravid estime que  le problème du 1er ministre Netanyahou depuis le début de son 2ème mandat,  est de seulement réagir et non d’initier une stratégie.

Un manque de vision. Selon le journaliste du Haaretz, le gouvernement Netanyahou répond seulement aux démarches des Palestiniens.

Du bon et du mauvais dans ce nouveau gouvernement palestinien. Selon Ron Benishai de Ynet,  cette réconciliation interpalestinienne permet au Hamas très affaibli et à bout de souffle de retrouver une légitimité et une force politique inespérées.

Le Hamas bientôt maitre de la Cisjordanie ? Cette intégration dans le cadre institutionnel palestinien permet aujourd’hui au Hamas de demander et d’obtenir à nouveau des financements de la part de ses habituels soutiens. Une légitimité médiatique et politique qui, à moyen terme, pourrait permettre au Hamas de  gagner des élections démocratiques et compléter son emprise à Gaza mais aussi sur la Cisjordanie.

 

Le  Hamas comprend qu’il doit jouer selon les règles, estime Ron Benishai. Autre point positif,  c’est désormais le président Abbas qui est responsable du comportement du Hamas dans la bande de Gaza en cas de tirs de roquettes contre Israël.  C’est pourquoi, selon le célèbre éditorialiste, le calme peut se maintenir dans le sud d’Israël.

 

Sans transition.

Mick Jagger en Israël. La star mondiale du rock Mick Jagger est actuellement en Israël

Service de Presse

Advertisements
Catégories :Point Presse
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :