Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 23 Mai 2014

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 23 Mai 2014

tqtouqge1

 

Netanyahou : Il faut explorer d’autres alternatives. Le Premier ministre Netanyahou s’est entretenu avec le journaliste américain Jeffrey Goldberg: « Israël reste attaché aux pourparlers avec les Palestiniens, mais refuse de négocier avec le Fatah, tant que perdure son accord d’union avec le Hamas. Mais nous sommes prêts à revenir à des négociations directes avec les Palestiniens. », « si ce mariage avec le Hamas n’est pas consommé »

Binyamin Netanyahu

Israël en France.   Tourisme en Israel à l’occasion de la visite du pape François. Après le Figaro magazine la semaine dernière, c’est au tour des Echos de proposer un carnet de route en Israël. Tel Aviv vient en effet de faire son entrée dans Top 10 mondial des villes balnéaires. « Entrez dans la ville qui ne dort jamais »‘ selon Nathalie Hamou dans les Echos. 

Mission délicate du pape en Terre Sainte, selon le Figaro. Un message paix dans une région sous haute tension.  « Ce pape aime les Juifs mais garde ses distances vis à vis d’Israël » estime le journaliste Jean-Marie Guenois.

Un voyage à caractère strictement religieux ? Un voyage pour promouvoir l’œcuménisme et le dialogue interreligieux (La Croix)

« Connaissant sa proximité avec ceux qui souffrent, il semble évident qu’il va dire quelque chose à l’intention des Palestiniens, estime Hind Khoury (Figaro).

Le pape François sera le 1er pape à se recueillir sur la tombe d’Herzl: « un siècle tout juste après que le pape Pie X ait refusé de soutenir l’installation des juifs en Israël, c’est une façon de clore un cycle, estime l’ancien ambassadeur d’Israel au Vatican,  Odet Ben Hur. « Nous souhaitons travailler ensemble, ajoute-t-il, sur la lutte contre l’antisémitisme et l’anticléricalisme, la guerre contre le terrorisme, les partenariats universitaires ainsi que le développement des pèlerinages »

Pope

La minorité chrétienne de Nazareth face au poids croissant de l’islam. Le Figaro insiste sur le rôle croissant des islamistes affiliés au Hamas à Nazareth ainsi que sur les discriminations dont les chrétiens arabes seraient victimes en tant qu’arabe israéliens. Bien que de plus en plus d’arabes chrétiens cherchent à davantage à s’intégrer dans la société israélienne en promouvant leur enrôlement dans Tsahal. Une perspective que dénonce le patriarche de Jerusalem Fouad Twal, dans son interview dans la Croix.

Processus de paix. L’espoir renait au Proche-Orient ?  Sous la pression internationale selon un ancien ministre turc des Affaires étrangères, Yasar Yakis, le Hamas pourrait prochainement reconnaitre Israel (Direct matin). Des propos infirmés par K. Meechal en début de semaine : « Le Hamas a déjà fait des sacrifices et cela était nécessaire afin de se rapprocher avec nos frères, mais avec l’envahisseur, nous ne ferons pas de compromis »

Rami Hamdallah resterait le 1er ministre du nouveau gouvernement palestinien d’Union nationale selon les Echos

Dossier nucléaire iranien. « Les signaux que nous avons reçus ces derniers jours nous disent que nous allons très probablement parvenir à un accord sur le nucléaire d’ici à fin juillet » (Direct matin).

Il faut noter le propos rassurants adressés à la communauté internationale de la part  du président Rohani. Il faut néanmoins rappeler que l’AIEA, des experts internationaux et l’ONU ont exposé les preuves de la poursuite du programme nucléaire militaire en violation flagrante des termes de l’accord préliminaire de Genève déjà signé.

Dossier nucléaire indien. Extrême droite et puissance nucléaire. Il faut  aussi noter que seule Marianne s’inquiète cette semaine de la victoire de l’extrême droite en Inde lors des dernières élections législatives. Martine Gohzlan explique comment l’un des pays les plus peuplés au monde et puissance nucléaire, vient d’élire à une écrasante majorité, Narendra Modi,  un leader d’extrême droite, religieux et nationaliste.

Lutte contre le terrorisme.  Enquête après la disparition de Souad Merah. Proche de l’islamisme radicale, la sœur du terroriste français islamiste d’Al Qaida Mohamed Merah, serait « partie faire le jihad en Syrie » selon Direct matin.  » Je suis fière de mon frère, il a combattu jusqu’au bout. Je pense du bien de Ben Laden. Les Juifs, tous ceux qui sont en train de tuer de musulmans, je le déteste. » Il faut rappeler que le terroriste Merah a tué sept personnes innocentes, de sang-froid,  dont 3 enfants parce qu’ils étaient juifs.

A Noter. Des jouets antisémites découverts en Syrie. Selon le Point, les enfants syriens joueraient à la guerre avec des soldats de Tsahal en plastique, représentés dans des « positions humiliantes ou de fourberie ».

Contexte Proche et Moyen –Orient.

Sinaï : un chef terroriste abattu par un groupe non identifié. Selon les médias israéliens, le terroriste islamiste responsable des tirs de roquettes contre Eilat, Shadi al-Menei,  aurait été abattu dans sa voiture par un groupe non identifié alors qu’il circulait dans le  Sinaï.

Beduins inspect their weapons in Sinai Peninsula

Ce chef du mouvement terroriste Ansar Beit Al Maqdis (les défenseurs de Jerusalem) a également revendiqué de nombreuses actions terroristes en Egypte. Son élimination intervient à quelques jours de la tenue des élections présidentielles en Egypte.

Campagne présidentielles : Sylvan Shalom et David Levy se retirent. Deux candidats présumés se retirent de la course présidentielle, faute d’avoir obtenu le soutien officielle du 1er Ministre Netanyahou et les 10 signatures nécessaires. Les deux principaux candidats en lice sont désormais l’ancien ministre de la Défense Benyamin Ben Eliezer du parti de T. Livni, Hatnua, et Reuven Rivlin du Likoud.

Netanyahou prit à son propre jeu. A force de refuser toutes les candidatures et celle de Reuven Rivlin, le 1er premier ministre s’est tirée une balle dans les pieds estiment les médias israéliens.

Retour à la case départ. II semble en effet que le 1er Ministre Netannyahou n’est plus d’autre choix désormais que de soutenir celui dont il ne souhaitait pas la victoire, en la personne de Reuven Rivlin.

Yuli Edelstein en embuscade ?  Selon les médias israéliens, le 1er Ministre Netanyahou aurait demandé à l’actuel président de la Knesset, Yuli Edelstein, de se porter candidat. Les candidatures seront officiellement closes le 29 mai prochain.

Processus de paix.

Tzipi Livni dans la tourmente. Selon les médias israéliens, le 1er ministre Netanyahou aurait souhaité renvoyer la ministre en charge des négociations avec les Palestiniens suite à sa rencontre impromptue avec M. Abbas à Londres.

Lapid opposé au renvoi de T. Livni du gouvernement. Le ministre des Finances Yair Lapid,  a aussitôt opposé son veto au renvoi de la ministre de la Justice. Yair Lapid dirige Yesh Atid, le leader du 3 ème parti de la Knesset, après le Likoud et Israel Beiteinou.

Pour préserver sa coalition, le 1er Ministre Netanyahou aurait décidé de maintenir T. Livni à son poste.

Vers un désengagement américain ?

Démission de Martin Indyk. L’envoyé spécial américain pour le Proche-Orient a présenté sa démission. Toute l’équipe des négociateurs américains a été démantelé. Selon Martin Indyk, son poste sera de nouveau pourvu lors de la nomination éventuelle d’un nouveau secrétaire d’Etat.

Abdallah presse les USA de poursuivre les négociations de paix. Lors desa visite aux USA, le roi Abdallah II de Jordanie a fait part de sa vive inquiétude en cas de rupture totale des négociations de paix.

Vers une explosion de violence ? Selon le roi de Jordanie, la région pourrait sombrer dans une nouvelle vague de violence si les USA cessaient de soutenir les pourparlers de  paix entre Israéliens et Palestiniens.

Netanyahou : Il faut explorer d’autres alternatives. Le Premier ministre Netanyahou s’est entretenu avec le journaliste américain Jeffrey Goldberg, très proche de l’administration Obama.

« Israël reste attaché aux pourparlers avec les Palestiniens, mais refuse de négocier avec le Fatah, tant que perdure son accord d’union avec le Hamas.

Retrait ou annexion. Le Premier ministre Netanyahou a demandé à sa coalition de lui présenter des alternatives, au cas où l’accord avec le Hamas persisterait. Les options élargies faites par  des membres du gouvernement appartiennent à trois catégories : l’économie, le retrait de colonies isolées ou l’annexion de territoire en Cisjordanie.

« Il est vrai que l’idée de prendre des mesures unilatérales gagne du terrain, du centre-gauche au centre-droit. Beaucoup d’Israéliens se demandent si certaines mesures unilatérales pourraient théoriquement fonctionnées. Nous ne voulons pas d’un Etat binational, et nous ne voulons pas un État palestinien soutenu par l’Iran.

« Regardez ce que j’ai fait : « J’ai pris la parole à l’Université Bar-Ilan, une université religieuse, il y a cinq ans, pour reconnaitre la solution de deux États. Deuxièmement, j’ai essayé un gel des implantations de dix mois et M. Abbas n’a rien fait.

Alors j’ai fait une chose qui, pour moi, a été la plus dure de toute – j’ai libéré des prisonniers terroristes, tueurs d’innocents. C’était la décision la plus difficile. » »

« Et qu’a fait M. Abbas ? Rien » a déclaré le Premier Ministre israélien. « Il a refusé de reconnaître nos efforts et fait diversions.   Il a internationalisé le conflit. Il est allé à l’organisation des Nations Unies en violation express d’Oslo et de tous les accords intérimaires. Et maintenant il embrasse le Hamas « en amenant une organisation terroriste dans un gouvernement d’Union nationale.

Mais nous sommes prêts à revenir à des négociations directes avec les Palestiniens. », « Si ce mariage avec le Hamas, n’est pas consommé »

Visite du pape en Israel. Les médias israéliens portent aujourd’hui sur le volet sécuritaire de la première visite en Israel du Pape François.

Des implantations sous surveillance policière. Certains membres soupçonnés d’appartenir à des groupuscules radicaux du « prix à payer » ont été assignés à résidence par la police israélienne durant la viste du Pape.

Une prière œcuménique en Israël. Lundi, le Président Shimon Peres et le Pape François prieront ensemble pour la paix, en présence de 600 enfants représentant la mosaïque religieuse et ethnique de la population d’Israël.

Un olivier pour la paix. Le Président et le Pape planteront également un olivier dans le jardin présidentiel comme un symbole de paix.

L’hébreu et l’Italien. À la demande du Vatican,  rapportent les médias israéliens, il y aura seulement deux langues, l’hébreu et l’italien, qui seront employées lors des cérémonies officielles.

Service de Presse

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :