Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 15 Mai 2014

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 15 Mai 2014

tqtouqge1

 

Netanyahou contre le statu quo et un Etat binational. L’interview du 1er ministre Netanyahou pour un journal japonais fait l’objet de nombreux commentaires dans les médias israéliens. « Je ne pense pas que le statu quo est souhaitable, je ne le veux pas et je me suis livrer à des consultations avec mes propres partenaires de la coalition et avec d’autres, pour voir si nous avions d’autres alternatives, parce que je pense que le statu quo n’est pas une bonne idée, et que je ne veux pas d’un Etat binational »

Netanyahu and Japan's PM Shinzo Abe.

Israël en FranceL’actualité économique en Israël prédomine aujourd’hui dans les médias français. Si mardi les Echos déplorait un ralentissement de l’économie israélienne, le quotidien libéral l’Opinion décrypte les secrets de l’innovation israélienne.

« La jeunesse israélienne a pour modèles les entrepreneurs, pas les rocks stars ». Un état d’esprit partagé de jeunes français qui expliquaient la semaine dernière à la Une du Figaro combien ils aimaient « être entourés d’entrepreneurs ». 

A travers l’interview du Professeur Schwartz du Technion, Elisabeth Guidel de l’Opinion, explique aujourd’hui comment le modèle israélien permet d’allier les compétences développées dans les start-up et le savoir-faire enseigné au sein des universités.

A Noter. « Le jour où les Américains découvrirent la Terre promise« ; ou le récit détaillé de l’omniprésence des investisseurs américains en Israël. A lire dans l’Opinion.

A Noter encore.Après le Figaro, Libération, La Croix rend compte des exactions commises par des religieux extrémistes

Dossier nucléaire iranien. La reprise des négociations entre les grandes puissances et l’Iran n’est traitée qu’à travers deux brèves, parues aujourd’hui dans les Echos et le Figaro.

A Noter. La banque française BNP sous le coup de sanctions américaines pour ne pas avoir respecté l’embargo commercial international auquel est soumis l’Iran compte tenu de son programme nucléaire (France info). Selon Reuters cité par BFM TV, la banque française pourrait devoir payer plus de 3,5 milliards de dollars  d’amende.

Contexte Proche et Moyen–Orient.

Le procès Olmert continue d’être à la Une des médias israéliens. Après le jugement prononcé à l’encontre de  l’ancien 1er ministre, c’est au tour de ses proches collaborateurs et Shula Zaken, d’être jugés pour corruption. Il faut rappeler que les confidences de l’ex collaboratrice du maire de Jérusalem sont à l’origine des déboires judiciaires d’E. Olmert.

זקן עם בנה נדב בבית המשפט (צילום: רויטרס)

Les prochaines élections présidentielles créent de vives tensions politiques en Israël. Malgré un rôle politique limité relevant davantage du protocole et de la représentation, la succession du Président Shimon Pérès fait l’objet d’une intense bataille politique.

Report, annulation ou réforme du statut présidentiel en ligne de mire.  Les médias israéliens rendent compte des commentaires de plus en plus vifs et hostiles à l’égard despropositions de B. Netanyahou concernant l’annulation des élections présidentielles prévues pour juin prochain.

Les élections présidentielles auront-elle bien lieu ?  Malgré les critiques, le 1er ministre Netanyahou souhaite aussi réformer le statut du président.  Benyamin Netanyahou souhaiterait en effet que le choix du 1er ministre revienne seulement au chef du plus grand parti représenté et non plus au Président.  Il faut rappeler qu’en 2009, Tzipi Livni avait amené le parti Kadima, en tête des élections,  mais faute de pouvoir former une coalition stable, le Président Pérès avait décidé de nommer, le leader du 2ème parti en nombre de députés, B. Netanyahou, en charge de former et diriger le nouveau gouvernement.

Des spécialistes israéliens font remarquer que le projet de réforme porté par B. Netanyahou pourrait se voir confronter à des difficultés d’applications pratiques en cas d’égalité obtenue entre deux partis.

Une vidéo diffamatoire sur Reuven Rivlin circule à la Knesset. La diffusion d’une vidéo anonyme dénigrant l’un des candidats à la présidence fait polémique en Israël. Une campagne de dénigrement. Cette vidéo compile toutes les déclarations de Reuven Rivlin, pouvant nuire à sa candidature à la présidence d’Israël. Il faut noter que d’autres candidats ont déjà été les victimes de ce type de campagne. Ben Eliezer avec la divulgation de ses nombreuses cartes de membres de Casino et dernièrement Sylvan Shalom qui, accusé de scandale sexuel avant d’être blanchi par une enquête judiciaire, a dû renoncer pour l’instant à se porter candidat.

Il faut rappeler qu’en Israël, le Président de l’Etat est élu au suffrage indirect, par le seul vote des députés de la Knesset. Il doit remporter la majorité absolue soit 61 voix. Le président est élu pour 7 ans et ne peut se représenter.

Processus de  paix.

« La porte reste ouverte au processus de paix« . Les médias israéliens mentionnent la première rencontre depuis le 29 avril, entre M. Abbas et John Kerry à Londres et saluent l’infatigable travail du secrétaire d’Etat américain pour parvenir à la paix.

Les USA contre un gouvernement palestinien incluant le Hamas. Selon le département d’Etat, cette rencontre informelle  portera prioritairement sur les relations entre les Palestiniens et les USA.  De hauts responsables américains ont déjà prévenu qu’un gouvernement d’Union nationale incluant des membres du Hamas verra le  gel immédiat de l’aide américaine aux Palestiniens.

Netanyahou contre le statu quo et un Etat binational. L’interview du 1er ministre Netanyahou pour un journal japonais fait l’objet de nombreux commentaires en Israël.

« Le statu n’est pas tenable », a déclaré le 1er ministre Netanyahou à l’occasion de sa visite au Japon.  Le 1er ministre israélien chercherait des alternatives pour éviter un Etat binational rapportent aujourd’hui les médias israéliens.

Il faut trouver des « alternatives ». Certains spécialistes israéliens font remarquer que ses propos exposés en termes généraux confirment ceux tenus en août dernier, au début des pourparlers, où B. Netanyahou avait déclaré souhaiter éviter deux dangers : l’établissement d’un Etat islamiste palestinien soutenu par l’Iran aux frontières d’Israël et un Etat binational.

Des déclarations à vocation intérieure ? Selon Barak Ravid du Haaretz, ces déclarations permettraient à B. Netanyahou de maintenir dans sa coalition Tzipi Livni et Yair Lapid qui ont toujours conditionné leur participation au gouvernement à la poursuite du processus de paix.

Israël offre son aide à la Turquie. Après l’explosion d’une mine mercredi matin en Turquie ayant provoquée la mort d’au moins 245 personnes, le Magen David Adom et le Président Pérès ont proposé l’aide d’Israël aux autorités turques.   « Je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances et celles du peuple d’Israël, à votre pays  après l’accident tragique de Manisa, a déclaré le Président Pérès.  « Nous sommes tous choqués par la perte de la vie d’innocents durant leur travail et nos pensées sont avec le peuple de Turquie. « Nous devons faire notre possible pour nous aider les uns les autres et nous vous offrons toute l’aide dont la Turquie peut avoir besoin en ce moment  »

Agenda diplomatique. Chuck Hagel en Israël. Le sécrétaire d’Etat à la Défense en Israël pour discuter des négociations en cours avec l’Iran et de l’aide militaire américaine.

Defense Ministry Moshev Yaalon and Defense Secretary Chuck Hagel (Photo: Defense Minister Press Corp)

Dossier nucléaire iranien. Des informations fournies par l’AIEA prouvant que l’Iran a travaillé sur la conception d’une bombe atomique auraient aidé les occidentaux à renforcer les sanctions. Selon des responsables américains cités par les médias israéliens, celles-ci auraient finalement forcé le régime à entrer dans des négociations sérieuses sur son programme nucléaire.

Iran's President Hassan Rouhani (AP)

Sans transitions.

6 films israéliens au Festival de Cannes. Bien qu’aucun film israélien ne fasse parti de la compétition officielle, 5 réalisateurs israéliens ont vu leur film sélectionné dans la  catégorie « Un certain regard » ou dans le cadre de la semaine de la critique et de  la quinzaine des réalisateurs.

 Service de Presse

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :