Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 30 Avril 2014

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 30 Avril 2014

tqtouqge1

 

 

Le Hamas met en péril l’accord de réconciliation.  Selon le ministre des Affaires étrangères du Hamas, Mahmoud Zahar, le Hamas présentera un candidat lors de prochaines élections présidentielles prévues dans 5 semaines. Le Hamas aurait aussi annoncé son intention de conserver ses liens avec son allié iranien. D’autre part, le Ministre Zahar, a répété son refus de reconnaitre Israel et d’intégrer les milices du Hamas aux forces de l’Autorité palestinienne.

Israël en France. Contrairement aux médias israéliens, la presse française considère aujourd’hui que les négociations entre Israéliens et Palestiniens ont échoué.  Il faut noter l’absence de traitement de ce sujet dans les journaux de 20h diffusés hier sur France 2, TF1 ou Arte ainsi que dans les matinales radios du jour.

« Proche – Orient la paix impossible » titre à sa Une Direct Matin. La faute à toutes les parties estime le quotidien gratuit mais surtout aux USA, qui ne sont pas parvenus à imposer leur leadership. Selon le spécialiste interrogé Fréderic Encel, il faudra attendre une nouvelle administration américaine pour relancer le processus de paix, sans craindre pour autant une 3 ème intifada compte tenu de la hausse du niveau de vie des Palestiniens en Cisjordanie.

Un constat d’échec imputé à Israel pour la plupart des quotidiens nationaux malgré l’accord conclu en pleine négociation avec une organisation terroriste qui aujourd’hui encore refuse de reconnaître l’existence d’Israel. (Cf. médias israéliens) « Les négociations échouent, la colonisation continue » titre ainsi la Croix qui met seulement en avant les déclarations palestiniennes.

Les conditions palestiniennes. Pour reprendre les négociations, M. Abbas exige un gel des implantations et des discussions immédiates sur les frontières (Metronews)

Lutte contre l’antisémitisme. Sortie aujourd’hui du film d’Alexandre Arcady « 24 jours, la vérité sur l’affaire Halimi. Un film mémorial qui fait la Une du Parisien: le Choc.

« Un fait diverse qui hante encore les consciences. Ilan Halimi, vingt-quatre jours en enfer. Selon le journaliste Alain Grasset, Alexandre Arcady livre un thriller poignant sur le drame de ce jeune juif, torture par le « gang des barbares » en 2006. 

« Dieudonné, le trublion antisémite », selon Libération. Dieudonné aurait reçu 561 000 euros de ses fans pour régler ses dettes.  « Fans qui rient, fans qui raquent » – double page d’enquête de Willy Le Devin.

Contexte Proche et Moyen –Orient.

6 ans de prison éventuelle pour Ehud Olmert, Nouvel acte de vandalisme de religieux radicauxet processus de paix se partagent respectivement l’attention des médias israéliens.

Le 29 Avril ne fait pas la Une des médias en Israël.  Le délai de 9 mois des pourparlers de paix fixé par les USA est aujourd’hui dépassé. Il faut noter que malgré l’importance de la date symbolique du 29 Avril, les pourparlers de paix ne font pas la Une des médias y compris dans des médias de gauche comme le Haaretz. Au niveau du traitement médiatique, le processus de paix se situe au 4 ème rang de la couverture de l’actualité israélienne du jour.

Pourquoi ?

Une pause dans les négociations davantage qu’un échec des pourparlers. Selon des spécialistes israéliens interrogés, les médias et les citoyens en Israel n’ont pas le sentiment d’un échec réel des négociations ou d’un abandon. Ce serait plutôt celui d’une pause qui prévaut, malgré les déclarations officielles israéliennes et palestiniennes qui s’accusent mutuellement de saboter les négociations.

Obama lui-même a convenu qu’une pause pouvait être nécessaire. « Il peut arriver un point où  il faut juste faire une pause dans le processus, afin que  les deux parties puissent se pencher sur les alternatives, »  a déclaré le président Obama en Corée du Sud.

Des contacts indirects ont toujours lieux. Selon  des médias israéliens, les USA maintiennent toujours des contacts avec les deux parties concernant les négociations. Il faut aussi rappeler que des ministres très actifs pour le réglement du processus de paix comme Yair Lapid et Tzipi Livni se sont montrés favorables à la suspension des pourparlers compte tenu de l’accord interpalestinien entre le Fatah et le Hamas.

Un accord interpalestinien renforce la légitimité de M. Abbas. La réconciliation interpalestinienne permet à Mahmoud Abbas  de renforcer sa légitimité au sein du peuple palestinien et d’impliquer la bande de Gaza dans la perspective d’un règlement définitif du conflit israélo- palestinien. Autrement dit cet accord pourrait être une tactique pour renforcer le président palestinien en vue de négocier.

Israéliens et Palestiniens ont intérêt à la paix. Bien que des médias israéliens accusent le manque de leadership ou de vision de John Kerry, nombreux sont les spécialistes qui ne sonnent pas le glas des pourparlers.   Depuis la suspension des pourparlers, certains experts, israéliens ou américains, conseillent une approche attentiste afin de surveiller le chemin pris par le Fatah et le Hamas avant de décider de l’avenir du processus de paix.

Kerry : les responsables israéliens et Palestiniens seront contraints de revenir à la table des négociations par la nécessité, à long terme, de trouver  une solution à deux Etats.

John Kerry

Que peut-il se passer ? Selon un spécialiste israélien des relations avec les pays arabes, Zvi Yehezkeli, l’orage a éclaté entre les 3 parties mais ce n’est pas la fin de l’histoire. Il faut attendre.

Durant le délai de 5 semaines devant mener les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza à élire un nouveau président et une nouvelle assemblée, les spécialistes israéliens estiment possible la publication d’un accord entre Israéliens et Palestiniens intégrant les doléances de chaque partie, notamment pour les Palestiniens, la libération du 4 ème groupe de prisonniers palestiniens et un possible gel temporaire des implantations.

Mais

Le Hamas doit se plier aux 3 conditions internationales pour la paix avec Israël. Des spécialistes israéliens font remarquer que si la position israélienne est claire vis-à-vis du prochain gouvernement d’union nationale, celle des USA et de l’UE l’est peut-être un peu moins. Israel souhaite en effet que le Hamas et pas seulement les futurs membres du gouvernement reconnaissent l’existence d’Israel, les accords signés entre Israel et l’AP et renonce définitivement à la violence et au terrorisme. Ces 3 conditions sont aussi celle de la communauté internationale impliqué au Proche Orient, mais peut être seulement à l’égard des membres du prochain gouvernement palestinien.

 Le Hamas met en péril l’accord de réconciliation.  Selon le ministre des Affaires étrangères du Hamas, Mahmoud Zahar, le Hamas présentera un candidat lors de prochaines élections présidentielles prévues dans 5 semaines. Il a aussi annoncé son intention de conserver ses liens avec son allié iranien. D’autre part, le Ministre du Hamas a répété son refus de reconnaitre Israel et d’intégrer les milices du Hamas aux forces palestiniennes de l’Autorité palestinienne.

Head of the Hamas government Ismail Haniyeh (R) and Senior Fatah official Azzam Al-Ahmed (L) attend a news conference as they announce a reconciliation agreement in Gaza, April 23, 2014 (photo credit: Abed Rahim Khatib/Flash90)

Ehud Olmert risque entre 1 à 6 ans de prison ferme pour corruption. Le jugement de l’ex Premier ministre devrait être prononcé le 13 mai prochain.  C’est aujourd’hui le 1er sujet d’Une des médias israéliens.

Ehud Olmert

Un village arabe vandalisé. Les médias israéliens dénoncent vivement ce nouvel acte de racisme et de vandalisme fomenté par un groupuscule de droite ultra radical.  Les dégâts sont importants dans le village Fureidis, situé près de Césarée, au nord d’Israel, ou cohabitent fraternellement la communauté juive et arabe. Un groupe de ultra radicaux appartenant au groupe se réclamant « du prix à payer » a vandalisé mardi matin des murs et des voitures.

Une grève pour protester. Déplorant l’impuissance de la police à stopper ces groupuscules radicaux, aujourd’hui, Israéliens juifs et arabes ont décidé d’une grève dans les écoles, les entreprises et les services publics en Fureidis.

No governing today. Council building closed. (Photo: Hassan Shaalan)

« Je suis ici pour condamner ces actes, « a déclaré Herzog, le chef du parti travailliste.  Je suis ici non pas comme le chef de l’opposition mais parce que le peuple d’Israël a été choqué et scandalisé de ce mal terrible du « prix à payer. »   » C’est la terreur, a-t-il ajouté.

Syrie. Assad conservent ses capacités chimiques. Bien que 92 % de l’arsenal chimique du régime Assad ait été sorti de Syrie selon les termes de l’accord onusien, les médias israéliens font remarquer que le président Assad conserve sa capacité à fabriquer de nouvelles armes chimiques. Selon le Haaretz, les services secrets israéliens craignent aussi que le régime du Président Bashar Assad   dissimule un petit pourcentage des armes chimiques en sa possession.

La frontière du Golan aux mains des rebelles ? Les médias israéliens notent que si l’armée fidèle à Assad est parvenue à reprendre, avec l’aide du Hezbollah,  la plupart des villes à la frontière syro libanaise, la frontière israélo- syrienne serait tenue, en partie par les rebelles. Le régime Assad accuserait même Israel d’aider sur ce point les opposants au régime en place.

Des Ukrainiens soignés en Israel. Selon les médias israéliens, les organisations juives qui ont participé aux grandes manifestations de Maidan auraient, à plusieurs reprises, organisées des évacuations sanitaires de blessés ukrainiens juifs et non juifs. Le dernier en date, Guennadi Kernes, le maire de la plus grande ville de l’est de l’Ukraine été opéré mercredi matin au centre médical Rambam de Haïfa,  après avoir subi lundi une tentative d’assassinat lundi, selon les médias israéliens.

Ukrainian Mayor Gennady Kernes

Sanctions contre l’Iran sur le dossier nucléaire. Selon le New York times, le gouvernement des États-Unis  aurait mise en application, mardi, des sanctions contre l’Iran, en ajoutant huit sociétés chinoises, une société de Dubaï et deux cadres basée à Dubaï, aux listes noires des sanctions établies pour mettre fin au programme nucléaire militaire de la République islamiste

L’annonce des premières sanctions américaines contre l’Iran depuis 3 mois, avant la reprise des négociations de Genève, semble destinée, pour l’administration Obama, à dissiper  l’impression que les relations économiques avec l’Iran se dirigent vers la normalisation.

Agenda Diplomatique. Lors d’une interview accordée à un média américain, le 1er Ministre Erdogan a déclaré que compte tenu de l’indemnisation prochaine des victimes du Mavi Marmara,  le rapprochement diplomatique entre la Turquie et Israel pourrait intervenir dans les prochaines semaines.

Turkish Prime Minister Recep Tayyip Erdogan in an interview with Charlie Rose, April 28 2014. (screen capture: YouTube)

Service de Presse

 

 

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :