Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens 25 Avril 2014

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens 25 Avril 2014

 

Tzipi Livni a voté en faveur de la suspension des pourparlers. « C’est une bonne décision« .   Dans une interview de la chaine 2 israélienne, la négociatrice en chef d’Israël et ministre de la Justice Tzipi Livni, a déclaré que la décision du cabinet de sécurité était « la bonne. ».

Israël en France.  Seule la presse nationale quotidienne rend compte aujourd’hui des derniers événements concernant le processus de paix. Il faut noter l’absence de traitement médiatique dans les matinales d’informations radios ainsi que lors des journaux de 20h des télévisions généralistes

Israël suspend les négociations. Une décision justifiée selon Direct Matin par la signature entre le mouvement terroriste du Hamas qui appelle à la destruction d’Israël et le Fatah. Après 7 heures de discussions jeudi soir, le cabinet de sécurité israélien a en effet décidé de suspendre les pourparlers en cours. (Libération).

« Au lieu de choisir la paix, Abou Mazen a fait alliance avec une organisation terroriste meurtrière qui appelle à la destruction d’Israël a déclaré le 1er ministre Netanyahou (La Croix).

L’accord interpalestinien n’aborde aucun sujet de discorde. Selon le journaliste Serge Dumont de Libération, côté israélien mais aussi palestinien, « personne ne croit sérieusement que l’accord entre le Fatah et le Hamas tiendra la route « . Car il n’aborde aucun des sujets fondamentaux de la discorde entre les deux camps palestiniens : la fusion des forces de sécurité entre Fatah et Hamas, la reconnaissance de l’existence d’Israël par le Hamas ou même la libération des prisonniers du Fatah détenus par le Hamas.

reconciliation agreement

Une reprise éventuelle des négociations sous conditions. Le 1er ministre israélien a laissé entendre que celles–ci pourraient reprendre si le président palestinien renonçait à ce rapprochement. Selon un chroniqueur israélien, Samir Segal,  interrogé par Libération, lorsque les USA décideront de « siffler la fin de la récréation », les négociations reprendront entre les deux parties.

Contexte Proche et Moyen–Orient.

Après une réunion de près de 7 heures, rendent comptent les médias israéliens, les 7 membres du cabinet de sécurité israélien ont décidé, à l’unanimité, de suspendre les pourparlers en cours avec les Palestiniens.Le cabinet de sécurité a également décidé qu’il prendrait des sanctions économiques contre l’Autorité palestinienne, sans les préciser.

Tzipi Livni a voté en faveur de la suspension des pourparlers. « C’est une bonne décision« .   Dans une interview de la chaine 2 israélienne, la négociatrice en chef d’Israël et ministre de la Justice Tzipi Livni, a déclaré que la décision du cabinet de sécurité était « la bonne. ». Elle a ajouté que bien qu’il y avait ceux qui, au sein du cabinet de sécurité souhaitaient interrompre complètement les pourparlers, en allusion apparemment à son rival de Bayit Yehudi, Naftali Bennett, il était sage de laisser la porte ouverte si Abbas se ravisait. » C’est aussi la position défendue par le leader du 3ème parti israélien Yesh Atid, Yair lapid.

« L’accord avec le Hamas tue la paix, » adéclaré le Premier ministre Benyamin Netanyahou lors d’une interview à la chaîne américaine NBC. « Nous n’allons pas nous asseoir et négocier avec un gouvernement palestinien qui est soutenu par le Hamas, une organisation terroriste qui appelle à la destruction d’Israël. Pas plus que les USA seraient disposés à négocier avec un gouvernement soutenu par Al-Qaïda ? Qui appelle à la destruction de l’Amérique et  qui a assassiné des Américains? »

Un grand revers pour la paix. « Si cet accord va de l’avant cela signifie que la paix va reculer. Comme l’a confié hier le département d’Etat américain, la balle est dans le camp palestinien. J’espère qu’ils retourneront dans la bonne direction. Actuellement, ils marchent en reculant. »

Livni : Abbas « prend les mauvaises décisions pour le processus de paix » estime Tzipi Livni sur la Chaine 2. Mais le vrai test, selon elle, « est encore devant nous. ».

Haaretz : Abbas évite la paix. Même le Haaretz et Ari Shavit considèrent que Mahmoud Abbas n’a de cesse  d’éviter de faire la paix. L’éditorial du Haaretz invite néanmoins Israël à continuer à négocier à défaut de se retrouver dans un état binational.

Israël reste disposé à négocier. Le 1er ministre Netanyahou a souligné qu’il renouvellerait les négociations si M. Abbas inversait le cours de l’accord. « Je serai là à l’avenir si nous avons un partenaire qui s’engage vers la paix. Mais aujourd’hui, nous avons un partenaire qui a rejoint un autre partenaire, qui lui s’est engagé à notre destruction. »

Israël va multiplier les contacts internationaux. Le Premier ministre Netanyahou a déclaré s’entretenir prochainement avec les principaux dirigeants du monde entier, « en particulier les pays qui ont officiellement désigné le Hamas comme une organisation terroriste. »,  pour tenter d’amener M. Abbas à revenir sur sa décision.  Si tel n’est pas le cas, Israël appellera les gouvernements concernés à réviser leurs relations avec l’autorité palestinienne »

Déception américaine. Alors que les murmures d’un tel un accord avaient été entendus depuis des semaines, l’administration américaine a été prise par surprise par la rapidité de la conclusion de l’accord interpalestinien, ont confié plusieurs responsables américains au  Jerusalem Post.

L’administration Obama s’est indignée en privé sur le moment et la manière avec laquelle M. Abbas a choisi de se réconcilier avec le Hamas, rapportent les médias israéliens.

Kerry : nous « n’abandonnerons jamais notre espoir et notre engagement pour parvenir à la paix».  « Il est important de se rappeler qu’ils ont fait des annonces similaires dans le passé, », a rappelé la porte-parole du département d’Etat. Jen Psaki qualifie ainsi la tentative palestinienne de réconciliation  « juste comme une lettre de motivation. » 

Sans transitions.

Pas de hausse de l’antisémitisme en Ukraine. Le ministre des Affaires étrangères A. Lieberman a dénoncé la campagne visant à faire croire à une hausse des actes antisémites en Ukraine, avant et depuis le début de la crise avec la Russie.

A Noter. Le journaliste américano-israélien Simon Ostrovsky qui avait été arrêté lundi par les insurgés pro-russe, a été libéré.

Service de Presse

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :