Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 4 Avril 2014

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 4 Avril 2014

 

Processus de paix. Les mesures unilatérales prises aux Nations Unies par l’Autorité palestinienne constituent une violation de l’accord qui sous-tendait la reprise des pourparlers de paix estiment aujourd’hui la plupart des médias israéliens.

Israël en France.   L’actualité israélienne est trop peu traitée dans les médias nationaux français pour être l’objet d’une analyse éditoriale représentative. Les journaux de 20 h de la veille, les matinales des radios généralistes et la presse nationale se focalisent sur le plan intérieur,  sur les objectif du nouveau gouvernement mené par Manuel Valls  et du point de vue international, sur la situation de crise au Liban qui accueille plus d’un million de réfugiés syriens et sur la commémoration du génocide rwandais, il y a 20 ans.

Les négociations de paix s’effondrent mais ne s’arrêtent pas. Selon Sébastien Leugénie, les nouvelles demandes palestiniennes concernant les prisonniers et les frontières ainsi que le lancement d’une demande adhésion des Palestiniens au sein des instances de l’ONU ont changé les conditions des négociations (France Inter, journal de 7h30)

« Le processus, un obstacle à la paix israélo-palestinienne. » Il faut noter la tribune du célèbre écrivain israélien aujourd’hui dans Libération, A.B Yehoshua, qui appelle les USA à laisser les deux parties face à leurs responsabilités. Selon lui, le processus et la médiation américaine mènent à l’inaction. Il faut agir avant de négocier. Et de rappeler deux faits d’histoire : la visite historique du président Sadate à Jerusalem avait lancé les négociations avec l’Egypte. Et la menace de désengagement américain lors de la guerre de Kippour avait obligé les parties concernées au compromis nécessaire.

Lutte contre l’antisémitisme.  

Anelka fait allusion à l’influence des origines juives de la femme de Manuel Valls. Dans une interview pour le journal gratuit Metro, le joueur de football français condamné par les autorités sportives anglaises pour avoir volontairement effectué le geste antisémite de la quenelle, N. Anelka nie vivement ses intentions antisémites. Le joueur français explique néanmoins à mots couverts  l’action du ministre de l’Intérieur contre Dieudonné Mbala Mbala par l’influence selon lui des origines juives de la compagne de Manuel Valls : « Je pense plutôt qu’il a été sous l’influence de sa femme (Anne Gravoin, Ndlr) sur cette affaire de quenelle »

 Contexte Proche et Moyen–Orient.

Crise au sein des négociations de paix. Telle est la ligne éditoriale de l’ensemble des médias israéliens. Si la presse de gauche accuse le gouvernement israélien, celle du centre, comme le Yediot, estime que le leader de l’Autorité palestinienne fait une nouvelle fois monter les enchères en créant une situation de crise qu’il pense pouvoir être favorable aux intérêts palestiniens.

Kerry annule sa rencontre avec Abbas. Constatant cette rupture décidée par l’AP de l’engagement préalable à la reprise des négociations entre Israéliens et Palestiniens, le secrétaire d’Etat américain décide d’annuler sa rencontre prévue avec le président palestinien.

 

Willing to throw the lives of his staff into turmoil to try to extinguish foreign policy fires (Photo: Reuters)

 

Selon les médias israéliens, hier, mercredi, une très longue et intense rencontre aurait eu lieu entre les négociateurs israélien et palestinien, Tzipi Livni et Saed Erekat.

Les Palestiniens rompent l’entente préalable. C’est suite à cette rencontre que l’Autorité palestinienne aurait décidé de rompre ses engagements en lançant un processus d’adhésion au sein des instances internationales onusiennes.

Tzipi Livni annonce l’annulation de la 4ème vague de libération de 26 nouveaux prisonniers palestiniens.  La libération de 104 prisonniers palestiniens condamnés pour terrorisme, en 4 fois,  faisait partie des gestes de confiance décidées par Israël pour permettre la reprise des négociations.

 

Tzipi Livni, left, John Kerry, center, and Saeb Erekat at the State Department last July 30, when the current peace talks began. (Photo credit: State Department)

 

Surenchère palestinienne. Le président Abbas a fait connaitre de nouvelles pré- conditions à la reprise des négociations parmi lesquelles la libération de 1200 nouveaux prisonniers dont Marwan Barghouti et Ahmad Saadat, la reconnaissance de Jérusalem Est comme capitale d’un futur Etat palestinien établi selon les frontières de 67, la fin du blocus de Gaza et selon l’agence de presse Ma’an, l’octroi de la citoyenneté israélienne à 15 000 Palestiniens dans le cadre d’un programme de regroupement familial. Autrement dit notent les médias israéliens, M. Abbas demande à Israël de signer un accord de paix avant de le négocier.

Que peut-il se passer ?

Kerry a discuté par téléphone avec le 1er ministre Netanyahou et le président Abbas. Selon le négociateur américain, les négociations ne se termineront qu’à la date prédéfinie depuis 9 mois, soit le 30 avril prochain.

Le gouvernement israélien particulièrement silencieux pour l’instant note les médias israéliens. Des responsables israéliens affirment dans les médias que le gouvernement israélien aurait été prêt à approuver un accord complexe où Israël aurait libéré le dernier contingent de condamnés palestiniens, plus 400 autres prisonniers non coupables de crimes violents. Les pourparlers auraient été étendus au-delà de l’échéance actuelle du 29 avril, et les USA auraient libéré l’espion américano-israélien Jonathan Pollard. 

Les Palestiniens trop exigeants. Selon le célèbre éditorialiste Ron Benishai, les Israéliens devraient arrêter de négocier car les Palestiniens sont trop exigeants.

Une violation de l’accord pris avec les USA et Israël. Les mesures unilatérales prises aux Nations Unies par l’Autorité palestinienne constituent une violation de l’accord qui sous-tendait la reprise des pourparlers de paix.

Abbas veut devenir « un martyr ». Selon les médias israéliens, Mahmoud Abbas aurait déclaré préférer « plutôt devenir un martyr » que d’annuler les demandes d’adhésion aux Nations Unies.

 

Palestinian President Mahmoud Abbas at the UN (Photo: EPA)

 

Des analystes israéliens interrogés par les médias ont suggéré qu’Abbas estime que la communauté internationale sera plus favorable aux Palestiniens quant aux responsabilités de l’échec des négociations.

Pour des négociations directes seulement entre les deux parties. « Partez ! » titre le Haaretz à l’intention de John Kerry. A la façon d’A. B Yehoshua dans le quotidien français Libération, certains commentateurs israéliens comme Barak Ravid estime que le mieux serait d’éviter l’intervention d’un médiateur,  pour que chacune des deux parties prennent ses responsabilités et les décisions nécessaires,

Obama : les efforts des USA ont peut-être atteint leurs limites. Le Président américain Barack Obama estimerait que les efforts du secrétaire d’État John Kerry pour faire avancer les négociations entre Israéliens et les Palestiniens ont « peut être atteint leur limite ».

Il est temps de dire, ça suffit !  Selon un haut fonctionnaire américain cité par le Washington Post, John Kerry devrait pour l’instant, « baisser le volume et voir comment les choses se déroulent « . « Vous pouvez faciliter, vous pouvez pousser, vous pouvez déplacer, mais les parties elles-mêmes ont à prendre des décisions fondamentales nécessaires au compromis ».

Terrorisme palestinien. Le sud d’Israël à nouveau bombardé. Une nouvelle roquette palestinienne tirée depuis Gaza s’est abattu hier sur le sud d’Israël, heureusement sans faire ni dégâts ni blessés. Selon les médias israéliens, les autorités militaires israéliennes auraient procédé à des représailles ce matin sur 5 sites terroristes palestiniens dans la bande de Gaza.

Hezbollah.  Vers de nouvelles sanctions américaines ? Des membres du Congrès américain démocrates et républicains souhaiteraient couper l’approvisionnement financier du Hezbollah en sanctionnant les banques qui travaillent avec le groupe terroriste libanais ou ses filières, et en imposant une « politique de restrictions sévère » sur la chaîne de télévision Al-Manar, rapportent les médias israéliens.

La démocratie et la justice israéliennes à tous les niveaux. Sans parti pris, nombreux sont les médias israéliens qui constatent l’action au plus haut niveau de la justice israélienne sur des personnalités politiques d’envergure, comme l’expression de la démocratie israélienne.  L’ex premier ministre Ehud Olmert vient ainsi d’être inculpé de corruption, après le témoignage cruciale d’une ancienne collaboratrice du Maire de Jérusalem durant 30 ans, Shula Zaken.

Service de Presse

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :