Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 13 Mars 2014

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 13 Mars 2014

Le sud d’Israël massivement bombardé depuis Gaza.  60 roquettes  en 1 heure se sont abattues mercredi sur Israël. Ecoles fermées, vie commerciale au ralentie,  les autorités militaires israéliennes ont demandé aux résidants concernés de limiter leur déplacement et de rester à proximité des zones protégées.

Israeli explosives experts stand by an rocket fired from the Gaza Strip

Israël en France.  « Le Jihad islamique pilonne le sud d’Israël« . Si les journaux de 20h diffusés mercredi soir ont occulté ce bombardement d’Israël depuis Gaza, les matinales d’informations des radios généralistes, ainsi que les grands quotidiens nationaux, dont Libération, s’en font un écho relatif.

L’Iran chercherait à se rapprocher de l’Arabie saoudite. Selon les Echos, l’Iran tenterait, avec l’aide de la médiation française, de renouer le dialogue avec l’Arabie saoudite.

Contexte Proche et Moyen–Orient.

Le sud d’Israël massivement bombardé depuis Gaza.  60 roquettes  en 1 heure se sont abattues mercredi sur Israël. Ecoles fermées, vie commerciale au ralentie, l’ensemble des citoyens du Sud d’Israël vivent dans la hantise d’entendre les sirènes d’alarmes pour se précipiter aux abris. Les autorités militaires israéliennes ont demandé aux résidants concernés de limiter leur déplacement et de rester à proximité des zones protégées.

« J’ai entendu plusieurs explosions, », confie un habitant de Netivot à la chaîne 2 israélienne.  « J’ai bondi du taxi et me suis réfugié à l’abri d’un mur. » Un résident de Sderot témoigne à son tour de sa peur lorsque « une roquette Kassam est tombée à côté de sa maison, juste sur le trottoir. Heureusement il n’y a pas eu de victimes. »

Israël maintient l’alerte de sécurité dans le sud du pays et rappelle aux habitants qu’ils ne disposent que de 15 secondes pour se rendre aux abris, une fois le déclenchement de la sirène d’alerte.

Trails of smoke from Gazan rockets fired at Israel

70 missiles tirés sur Israël par le Djihad islamique avec la complicité du Hamas. Si le Djihad islamique revendique ce bombardement intensif sur les villes israéliennes, les médias israéliens font remarquer qu’il est impossible que ces tirs aient pu se produire sans l’aval du Hamas.

Un missile palestinien s’est abattu jeudi matin à 30 km de Tel-Aviv, heureusement sans faire de blessés. Les médias israéliens rendent compte de la poursuite des tirs de roquettes palestiniennes contre des civils israéliens. De nouvelles roquettes se sont en effet abattues sur Ashkelon et Ashdod jeudi matin dont certaines ont pu être interceptées par le système anti missiles Iron Dome,  évitant ainsi des victimes civiles. Pour l’instant, seule une femme de 57 ans a été légèrement blessée lors de sa course vers un abri.

Pourquoi le Djihad islamique attaque Israël ? L’ensemble des commentateurs israéliens tentent d’analyser les raisons de cette attaque massive contre Israël.

S’affirmer face au Hamas. Il peut s’agir d’une réponse à la mort de 3 membres de son organisation terroriste abattus alors qu’ils s’apprêtaient à lancer des roquettes sur des villes israéliennes. L’organisation terroriste palestinienne tenterait ainsi de profiter de la faiblesse politique du Hamas pour s’affirmer comme la puissance dominante à Gaza.

Un ordre de l’Iran ? Il pourrait aussi s’agir d’une réponse à l’arraisonnement par la marine israélienne de la cargaison d’armes iraniennes à destination de Gaza. Le djihad islamique a-t-il agi sur ordre de l’Iran ? ou pour montrer au régime iranien, qu’il était « digne de l’aide financière, des livraisons d’armes et de la formation qu’il reçoit de leur part », s’interroge Ron Ben-Ishai.

Quel est l’agenda du Djihad islamique ? Selon le célèbre éditorialiste de Ynet, Ron Ben-Ishai, l’usage de roquettes à courte portée par le Djihad islamique traduirait selon lui que l’organisation terroriste ne rechercherait pas  une escalade totale avec Israël. En tirant des roquettes Qassam à proximité de Gaza,  le Jihad islamique souhaitait, selon lui, signaler à Israël qu’il agirait « seulement » pour venger la mort de ses militants et  de la saisie des armes iraniennes

Réunion d’urgence du cabinet de sécurité. Ripostes ciblées d’Israël sur 29 sites terroristes dans la bande de Gaza. « Si le calme ne revient pas au Sud d’Israël, il y aura du bruit, beaucoup de bruit dans la bande de Gaza,  a prévenu le 1er ministre Netanyahou après les attaques à la roquette massives perpétrées par le Djihad islamique contre Israël.

« Nous frapperons durement ceux qui tentent de détruire notre joie de Pourim », a déclaré le 1er ministre israélien. « Il semble que les tirs de roquettes soient une réponse à nos opérations de lutte contre le terrorisme », a déclaré Benyamin Netanyahou. « Nous allons continuer à déjouer et à nuire, à ceux qui veulent nous nuire, et nous agirons contre eux avec une grande intensité ».

קרדיט צילום: מארק ניימן/ לע"מ

« Les roquettes ont été lancées par le Jihad islamique mais le Hamas est responsable de l’incendie » a déclaré le Président Shimon Pérès. « Le Hamas doit décider comment il veut vivre, car pour chaque feu lui répondra le feu, mais pour chaque  cessez- le- feu, il obtiendra un cessez-le-feu en retour. »

David Cameron condamne totalement ces « attaques aveugles » qui relèvent selon lui de « la barbarie ».

cameron peres

ONU. Ban Ki Moon condamne les tirs de roquettes. Le Secrétaire général de l’ONU condamne fermement les multiples attaques à la roquette contre Israël depuis Gaza.

David Cameron à la Knesset. Le 1er discours d’un 1er ministre britannique à la Knesset depuis 20 ans a fait l’objet de nombreux commentaires dans la presse israélienne.  

Des  mots et au-delà. « Avec moi, vous avez un Premier ministre britannique, dont la foi en Israël est incassable et dont l’engagement envers la sécurité d’Israël sera toujours solide comme un roc. »

Le boycott d’Israël est odieux. « Pour ceux qui ne partagent pas mon ambition et qui veulent boycotter Israël, j’ai un message clair. La Grande-Bretagne s’oppose au boycott. Il est faux de délégitimer l’Etat d’Israël. C’est odieux. Et ensemble nous vaincrons »

Pour « la reconnaissance mutuelle de l’Etat nation du peuple palestinien et de l’Etat-nation du peuple juif ». J’en viens à mon espoir pour l’avenir d’Israël. Nous aspirons tous à une paix durable et sûre entre Israël et ses voisins. La Grande-Bretagne soutient pleinement l’excellent travail dirigé par le Secrétaire d’État américain John Kerry.  Nous soutenons les compromis nécessaires – y compris l’arrêt des activités d’implantations et la fin de l’incitation palestinienne contre Israël.

Obtenir une paix définitive que cherchent à saboter le Hamas ou l’Iran par le biais des contrebandes de roquettes pour Gaza. « Israël n’est pas la cause de l’ombre que fait planer l’Iran sur le monde. » « Je partage votre scepticisme profond  face à l’Iran. »  

« Les possibilités de paix sont extraordinaires« . « Imaginez le moteur de l’économie israélienne travailler pour toute la région et répondre aux besoins qui sont commun à tous. Comment faire une meilleure utilisation des terres et de la technologie pour nourrir une population croissante? Comment mieux user des ressources en eau ?   »

Knesset : Adoption de la loi sur le référendum en cas de concessions territoriales de la part du gouvernement israélien dans le cadre d’un accord de paix.  Les médias israéliens rendent compte de l’obligation controversée d’organiser un vote populaire, pour toute concession territoriale proposée au cours des négociations avec les Palestiniens. L’opposition a boycotté ce vote.

Sans transitions.

Grève des diplomates israéliens.

Un impact financier sur le tourisme en Israël.  Selon Ynet, la fermeture des consulats empêchant la délivrance de visas auraient déjà fait perdre 10 millions de dollars au tourisme israélien.

Un impact médiatique. Gala de la nouvelle chaine israélienne d’information continue i24 news mercredi soir à Paris. De très nombreuses personnalités y étaient présentes. Des stars de l’audiovisuel, du journalisme, des personnalités politiques et des représentants de la communauté juive ont participé aux multiples plateaux, en langue arabe, en français.

Service de Presse

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :