Accueil > Presse israélienne > La justice égyptienne interdit le Hamas

La justice égyptienne interdit le Hamas

i24news

i24news.tv, le 4 Mars 2014

Un porte-parole du groupe à Gaza a déclaré que la décision porte atteinte à la cause palestinienne

Un tribunal égyptien a interdit mardi toutes les activités du Hamas en Egypte, a rapporté l’agence d’information Reuters, citant un juge égyptien.

Le Hamas est issu des Frères musulmans, une organisation égyptienne déclarée « groupe terroriste » par le gouvernement égyptien fin janvier. Les Frères font face à une vague de répression depuis que l’armée a renversé son dirigeant, Mohamed Morsi, de la présidence du pays en juillet dernier.

Les autorités égyptiennes voient le Hamas comme une menace majeure pour la sécurité, accusant le groupe de soutenir al-Qaïda, qui inspire les insurgés islamistes dans la péninsule du Sinaï. Le Hamas nie ces allégations.

« Le tribunal a ordonné l’interdiction du travail et des activités du Hamas en Egypte », a confié le juge à Reuters. Le tribunal a également ordonné la fermeture des bureaux du Hamas en Egypte.

« La décision porte atteinte à l’image de l’Egypte et à son rôle à l’égard de la cause palestinienne. Elle reflète une position contre la résistance palestinienne », a déclaré le porte-parole du groupe, Sami Abou Zouhri.

La plainte a été déposée par un groupe d’avocats égyptiens en 2013. Ils demandaient au Hamas d’être banni et d’être désigné comme une organisation terroriste.

Lorsque Morsi était au pouvoir, le Hamas a tenu en 2012 ses élections internes secrètes en Egypte. Un haut responsable du Hamas, Moussa Abou Marzouk, vit au Caire. Avec la nouvelle décision de la cour, il risque potentiellement d’être arrêté.

« Saper le Hamas »

La décision de mardi constitue un autre signe que les forces de sécurité ont l’intention de saper l’autorité du groupe palestinien à Gaza.

Après le renversement de Morsi, les dirigeants militaires de l’Egypte se sont donné pour mission de saper le Hamas, ont confié de hauts responsables de la sécurité égyptienne à Reuters en janvier.

L’armée égyptienne a détruit 1.200 tunnels de contrebande entre le péninsule égyptienne et l’enclave palestinienne, ce qui a privé le Hamas de sa principale source de revenus. La frontière de Rafah a également été ponctuellement fermée aux voyageurs et son passage interdit aux membres du Hamas.

Les autorités egyptiennes, qui croient que ce but pourrait prendre plusieurs années à réaliser, s’allient au rival politique du Hamas, le Fatah, et soutiennent des activités populaires anti-Hamas dans la bande de Gaza, ont dit quatre responsables de sécurité et diplomatiques à Reuters.

Publicités
Catégories :Presse israélienne Étiquettes : , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :