Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens 27 Février 2014

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens 27 Février 2014

 

Obama s’implique dans les négociations de paix. Selon le New York Times, le Président Obama aurait fait savoir qu’il comptait désormais s’impliquer personnellement dans les pourparlers en cours entre Israéliens et Palestiniens. Un nouveau moyen de pression sur les deux parties pour aboutir à un accord.

Israël en France. L’actualité politique israélienne est aujourd’hui encore faiblement traitée dans les médias français. Seules quelques brèves parues dans la Croix ou Direct matin rapportent la colère du 1er ministre jordanien à l’égard du débat à la Knesset remettant en cause la souveraineté jordanienne sur l’esplanade des mosquées à Jerusalem.

Amos Gitai à la Une culturel en France.  L’exposition de 6 mois à la cinémathèque française consacrée à l’œuvre du réalisateur israélien Amos Gitai fait l’objet d’une très large couverture médiatique. Très présent sur les affiches du métro parisien, Philippe Vandel et France info lui ont, entre autres, consacré de nombreuses interviews multi diffusées (Tout et son  contraire)

Contexte Proche et Moyen –Orient.

Obama s’implique dans les négociations de paix. Selon le New York Times, le Président Obama aurait fait savoir qu’il comptait désormais s’impliquer personnellement dans les pourparlers en cours entre Israéliens et Palestiniens.

Un nouveau moyen de pression pour aboutir à un accord.  Cette information diffusée aux médias quelques jours avant la venue du 1er ministre Netanyahou à Washington, le 3 Mars prochain, est perçue par les médias israéliens comme la preuve d’une pression supplémentaire sur les deux parties et l’engagement total des USA à aider à parvenir à un accord mettant un terme définitif au conflit.

Obama devrait lancer un appel aux deux parties. Selon le quotidien américain, le président Obama souhaiterait lancer un appel à l’occasion de cette rencontre afin que le 1er ministre israélien et le leader palestinien valident l’accord-cadre sur le statut final des négociations présenté par John Kerry.

9 mois et plus. Le Secrétaire d’Etat a fait savoir que le processus de négociations entre les deux parties irait au-delà des 9 mois de pourparlers annoncés. Une information aussitôt démentie par le négociateur en chef palestinien, Saeb Erekat (i24 news).

Pourquoi ? Selon de nombreuses indiscrétions parues ces derniers mois dans la presse israélienne, palestinienne, américaine ou britannique, les négociations bloqueraient notamment sur la reconnaissance d’Israël comme État juif ou le maintien d’une présence israélienne militaire et autre dans la vallée du Jourdain. Selon la presse israélienne, John Kerry aurait proposé à Mahmoud Abbas de faire du quartier situé à l’est de Jerusalem, Beit Hanina, la capitale du futur état palestinien.

Gel de la construction par le gouvernement israélien. Une source gouvernementale israélienne citée par Times of Israël confie que le gouvernement israélien aurait ordonné le gel de toutes constructions en dehors des grands blocs d’implantations. Cet état de fait serait même en vigueur depuis plusieurs mois.

Il faut rappeler qu’en 2009, le 1er Ministre Netanyahou avait déclaré un gel des constructions durant 10 mois, en geste de bonne volonté et de confiance d’Israel à l’égard des Palestiniens pour avancer vers la paix.

Coup de sang entre Abbas et Kerry à Paris. Selon des indiscrétions parues dans la presse israélienne, la rencontre entre le chef de l’Autorité Palestinienne et le Secrétaire d’Etat John Kerry qui s’est déroulée la semaine dernière à Paris aurait été tumultueuse.

La colère d’Abbas. Les discussions sur l’accord- cadre américain auraient été l’occasion d’échanges très vifs entre les deux hommes et suscité la colère de Mahmoud Abbas. Face aux demandes américaines faites aux Palestiniens, le président de l’Autorité Palestinienne auraient très vivement accusés John Kerry de s’aligner sur les positions israéliennes,  rapportent les médias israéliens.

Le parlement jordanien vote le renvoie de l’ambassadeur d’Israel en Jordanie. Bien que sans pouvoir décisionnaire sur la diplomatie du Royaume hachémite, celle-ci ne relevant que du pouvoir du roi Abdallah II, ce vote du parlement jordanien faite suite à l’appel de 47 députés de l’opposition et du 1er ministre jordanien  Abdallah Nsour, réclamant, entre autres, une révision du traité de paix avec Israël. Cette montée des tensions vise à protester contre le débat organisé par la droite nationaliste à la Knesset où une motion prévoyait l’application de la souveraineté israélienne sur le mont du temple, en place des autorités jordaniennes actuelles.

Tsahal en état d’alerte. Le Hezbollah jure de se venger d’une prétendue attaque israélienne, rapporte la presse israélienne.

Suite aux appels à la vengeance lancés par le leader du Hezbollah, Hassan Nasrallah les autorités israéliennes ont décidé de placer Tsahal en état d’alerte sur sa frontière commune avec le Liban. La Défense civile a demandé aux habitants près de la frontière libanaise ainsi qu’aux agriculteurs situés dans le Nord du pays, près de la Syrie où le Hezbollah agit aussi,  de se tenir au plus loin de la zone frontalière.

L’Iran soutient une attaque du Hezbollah contre Israel. « Si l’entité sioniste envisage de mener une attaque, le Hezbollah lui fera connaitre le goût de la défaite encore une fois, », a lancé Président de la Commission pour la politique étrangère et de sécurité nationale du Parlement iranien, Alaeddin Boroujerdi. Le haut responsable iranien a tenu à ajouter que le Hezbollah se réservait le droit d’exercer des représailles contre Israël et a averti qu’Israël serait vaincu, s’il devait engager une confrontation avec la milice chiite libanaise.

Essai d’un système anti-missile israélien pour protéger les avions de ligne. Eitan Eshel, le directeur recherche et développement du Ministère israélien de la Défense, a déclaré  aux médias israéliens que les essais du « Bouclier de ciel » étaient « 100 % réussis. ».

Israël effectue des tests sur le système ultra sophistiqué de défense aérien Elbit Systems qui devrait équiper dans le futur les avions de transports de passagers.  Selon les médias israéliens, le système intègre la technologie de laser avec une caméra thermique afin de protéger les avions contre des missiles tirés depuis le sol. Il permet de guider les missiles tirés sur les avions en changeant leurs directions. Il faut savoir qu’en 2002, des terroristes islamistes ont tiré deux missiles sol-air sur un avion israélien peu après son décollage de Mombasa, au Kenya. Les missiles avaient heureusement raté leur cible.

Sans Transitions.

De l’énergie solaire à Gaza. Depuis la fermeture des tunnels de contrebandes par les autorités égyptiennes, et celle des points de passage entre l’Egypte et la bande de Gaza, les Gazaouis souffrent d’un manquent approvisionnement en fioul. Pour pallier à ce manque d’énergie, l’énergie solaire est envisagée à Gaza.

Service de Presse

Publicités
Catégories :Point Presse Étiquettes : , , , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :