Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens 10 Janvier 2014

Israël et Moyen-Orient Revue des Médias français et israéliens 10 Janvier 2014

79 % des Arabes israéliens satisfaits de leur vie en Israël. Selon une enquête effectuée sur la majorité arabe du Wadi Ara, 79 % des Arabes israéliens se déclarent satisfaits de leur vie en Israël contre seulement 19 %, qui ne le seraient pas.   Interrogés sur la proposition Libermann, en cas de changement de frontières et le placement de villes israéliennes en territoire palestinien, 65 % des arabes israéliens interrogés refusent de devenir Palestiniens.

Lutte contre l’antisémitisme. Faurisson, Carlos, Fofana, Ahmadinejad, Dieudonné. Une lignée d’antisémites notoires dont Dieudonné Mbala Mbala revendique l’amitié et le soutien. 71 % des Français désavoue Dieudonné (Metro), depuis l’interdiction jeudi soir par le Conseil d’Etat de la production sur scène de l’individu, c’est Rideau sur la Haine titre Libération. Fini de rire, Dieudonné Mbala Mbala le Parisien.

« La parole antisémite, raciste, est là, s’est développée et se déverse sur internet », a déclaré le ministre de l’Intérieur vendredi matin sur France Inter. « Nous ne pouvons laisser se diffuser cette parole « Là où il y a une parole raciste, antisémite qui se diffuse, la justice doit pouvoir agir », a prévenu Manuel Valls, confiant que sur le plan juridique les choses ne sont pas simples et qu’il y a toujours une part de risques.

Contexte Proche et Moyen –Orient.

La proposition Liberman est toujours à la Une des médias israéliens. Depuis son discours prononcé lors de la conférence annuelle des Ambassadeurs et ses propositions sur le processus de paix, les médias israéliens ne cessent d’interroger les habitants de ce petit triangle de terres, situé au Sud Haïfa.

President Shimon Peres and Avigdor Lieberman in a diplomats' meeting (Photo: Mark Neiman, GPO)

79 % des Arabes israéliens satisfaits de leur vie en Israël. Selon une enquête effectuée sur la majorité arabes du Wadi Ara, 79 % des Arabes israéliens se déclarent satisfaits de leur vie en Israël contre seulement 19 %, qui ne le seraient pas.

An elderly Israeli Arab man, right, casts his ballot in a polling station in the northern Israeli city of Nazareth, February 10, 2009 (photo credit: AP/Muhammed Muheisen, File)

65 % des Arabes israéliens interrogés refusent de devenir Palestiniens. Interrogés sur la proposition Libermann, en cas de changement de frontières et le placement de villes israéliennes en territoire palestinien, 65 % des Arabes israéliens interrogés refusent de devenir Palestiniens.

Mais pour la première fois, de plus en plus d’arabophones israéliens se déclarent favorables à passer sous citoyenneté palestinienne. Selon ce même sondage du Haaretz, 31 % des personnes interrogées préféreraient faire partie du futur État palestinien, dès qu’il sera établi.  Chez les jeunes, le pourcentage est encore plus élevé, avec 36 % des répondants âgés de 18 à 24 ans.

Plus de droits pour les Arabes israéliens. Selon les médias israéliens, l’accord cadre qui devrait être à nouveau en discussion lors du prochain séjour de John Kerry dans la région, devrait comprendre des propositions concernant les droits des Arabes israéliens.

Selon des médias israéliens qui citent le quotidien Al-Quds Al-Arabi, le secrétaire d’État américain John Kerry aurait rencontré des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe dimanche à Paris. Selon eux, la reconnaissance d’Israël comme Etat juif impliquerait un engagement pour préserver les droits des Arabes israéliens en Israël, selon la norme internationale. Le ministre des Affaires étrangères palestinien aurait quant à lui refusé la demande américaine aux Palestiniens de reconnaitre Israël comme un État juif.

80 % des Israéliens estiment que les négociations n’aboutiront pas à un accord final. Selon le Maariv, 73%  des Israéliens refuseraient de renoncer à une présence de l’armée israélienne dans la vallée du Jourdain.

ג'ון קרי ואבו מאזן

Netanyahou : pas question d’intégrer Jérusalem dans l’accord-cadre. Selon les médias israéliens, le 1er ministre Netanyahou aurait fait savoir à ses ministres du Likoud qu’il refuserait tout accord cadre américain intégrant des discussions sur Jérusalem, au point de quitter les négociations au cas où.  Selon un haut fonctionnaire israélien cité par le Haaretz, le 1er ministre Netanyahou estime que des formulations plus vagues seraient acceptables pour les deux parties, telle que « la création d’une capitale palestinienne dans le grand Jérusalem. »

Mais selon le Haaretz, le 1er ministre aurait présenté une position moins intransigeante à John Kerry.

Les tensions de la paix au sein du gouvernement israélien.  En réaction aux propos positifs tenus par le ministre des Affaires étrangères A. Lieberman à l’égard des propositions de paix américaines,  Zeev Elkin, son Vice-ministre des Affaires étrangères, rejette la proposition américaine, qu’il estime très mauvaise  pour Israël et ses citoyens.

Malgré un accueil parfois négatif de la part de la gauche, qui  critique davantage la forme que le fond de la proposition Lieberman, une grande partie de la classe politique israélienne estime que la proposition Lieberman est légitime, dans le but des discussions pour la recherche de  la meilleure solution possible pour conduire  à un accord de paix viable, stable et final.

Pressions américaines sur les Palestiniens. Les USA menacent financièrement l’AP.  Selon les médias israéliens, les USA auraient menacé l’Autorité palestinienne d’interrompre l’aide financière américaine aux Palestiniens en cas d’échec des négociations.

Agenda diplomatique. L’ambassadeur néerlandais en Israël, Casper Veldkamp  convoqué une nouvelle fois par le ministère des Affaires étrangères à propos de l’annonce du boycott des banques israéliennes par une société financière néerlandaise. Selon le Directeur général pour l’Europe Rafi Schutz, « Cette décision de boycotter Israël est inacceptable. Israël attend du gouvernement néerlandais qu’il prenne une position significative contre les boycotts. »

Affaire Dieudonné. Les médias israéliens suivent quotidiennement et avec beaucoup d’attention la façon dont les pouvoirs publics français luttent contre l’antisémitisme et l’antisionisme en France, et notamment à l’encontre de Dieudonné Mbala Mbala et de ses soutiens en France à l’extrême droite et en Iran.

Ariel Sharon dans un état critique. L’ancien Premier ministre Ariel Sharon se trouve dans un état critique selon les derniers bulletins de santé qui rendent compte d’une détérioration dramatique de son état. D’après des sources proches de la famille citées par les médias israéliens, ses fils, Omri et Gilad, comprennent que c’est la fin et que leur père vit ses dernières heures.

Sharon with Abbas (2003) (Photo: Reuters)

Service de Presse

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :