Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 15 novembre 2013

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 15 novembre 2013

 Israel en France. « Israel prépare un accueil chaleureux » au Président Hollande et « déploie le tapis rouge ». « Un ami vient en Israël » du 17 au 19 novembre prochain rendent compte les médias français et israéliens cités par la presse française.

Aujourd’hui la France est le meilleur ami d’Israel, bien plus que les USA d’Obama, estime un responsable politique cité dans l’Opinion.

François Hollande va être ovationné à la Knesset « Je n’ai aucun doute sur la solidité de l’amitié et de la compréhension du président français à l’égard d’Israel, a  ainsi déclaré le président Pérès (Les Echos).

Cette lune de miel vient de l’Iran. Nombreux sont les médias français qui, comme les Echos ou l’Opinion qui accordent de pleines pages à la première visite du Président français en Israel,  soulignent combien la fermeté de la France à l’égard du dossier nucléaire iranien est apprécié par Israël.

« J’apprécie beaucoup la position française, le courage de messieurs Hollande et Fabius, a déclaré le ministre israélien Yuval Steinitz. Les USA raient selon l’Opinion, une attitude trop complaisante ou conciliante à l’égard de l’Iran.

Ce qu’Israel et la France redoutent le plus, c’est un mauvais accord, qui laisserait trop de marge aux Iraniens.

L’Iran doit renoncer à toute forme d’enrichissement d’uranium. « Plus de 20 pays au monde possèdent des centrales nucléaires mais n’enrichissent pas leur uranium, comme la Suède ou le Mexique, l’Iran doit faire de même, estime le ministre israélien des Affaires stratégiques Steinitz.

Tout va pour le pour le mieux entre la France est Israël estime l’Opinion, y compris sur le maintien de la Finul française au Liban qui devrait être garanti, malgré les coupes budgétaires dans la défense française. Seules 20 minutes et l’Humanité mettent seulement l’accent sur les positions françaises concernant le dossier israélo-palestinien.

Une visite d’amitiés et d’Economie. 40 Chefs d’entreprises et le patron du Medef. Israel est en effet une terre promise pour les entreprises françaises comme le constate Pascal Ayrault dans l’Opinion.

Parmi les entreprises françaises déjà implantées en Israel, Total, Thales, EDF, Alstom, Ariane espace, Bouygues, Alcatel, la SNCF, et Orange télécom, qui devrait signer selon le quotidien un contrat à l’occasion de cette visite, et à inaugurer début octobre, un centre de recherche pour 40 millions d’euros.

Des échanges économiques encore insuffisants mais prometteurs. Les Echos rappellent aujourd’hui que les échanges économiques avec Israel situent la France environ à la 10 ème place. Et pourtant plus de 100 000 français vivent en Israel. 

Un taux de croissance entre 3,5 et 4,5%, bien supérieure la croissance européenne.  Pour cette raison, Israel est un pays d’accueil pour les PME françaises mais aussi pour les grands contrats. Telle est l’analyse des services économiques de l’ambassade de France en Israël pour qui, dans les transports, l’énergie ou le traitement de l’eau, Israel pourrait devenir pour la France un partenaire économique important.

La coopération économique et scientifique à l’honneur.  La silicon Valley israélienne serait très convoitée. Selon le chargé de mission français pour l’innovation, Claude Trink, la France a identifié l’innovation comme un thème riche pour la coopération bilatérale avec Israel. D’autant « qu’Israel ne cesse d’accroitre sa réputation en tant qu’acteur performant sur l’innovation et la création d’entreprises à base de technologie » (Les Echos).

Inauguration de la 2ème journée de l’innovation franco-israélienne. A cette occasion sera inauguré, un pôle innovation franco-israélien chargé de fédérer et de soutenir tous les projets innovants des deux pays, ainsi qu’un fond d’investissement franco-israélien (les Echos)

Les entreprises françaises cherchent aussi à s’installer dans la silicon Valley israélienne, à l’instar de Google, Microsoft, Apple ou Facebook. Israël est l’un des seuls pays au monde à avoir mis en place un écosystème de sociétés innovantes, explique Pierre Mourlevat, conseiller économique à l’ambassade de France en Israël.

Moyen–Orient. Le Hezbollah arbitre en Syrie. Dans une interview accordée à la Croix, Hossam Matar, un analyste politique proche du Hezbollah, estime que quel que soit le règlement politique de la crise syrienne, « avec ou sans Bachar, la Syrie restera proche de l’Iran et du Hezbollah ».  Autrement dit, selon lui,  le Hezbollah ne laissera pas la Syrie aux mains des Américains ou des Saoudiens, « même si cela doit mener à une confrontation régionale. »

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Scandale sexuel à la Une des médias israéliens. Une star israélienne de la chanson soupçonnée d’abus de mineur. L’ensemble des médias israéliens se fait aujourd’hui l’écho des accusations portées par des médias sociaux impliquant une vedette israélienne et un mineur de 15 ans.

singer on stage

La détérioration des relations entre les USA et Israel est aussi à la Une des médias.  Le refroidissement des relations entre les deux alliés porterait sur les dossiers iraniens et palestiniens, et auraient aussi des conséquences sur la politique intérieure.

 Netanyahu and Kerry at Rome’s Villa Taverna.

Kerry en accusation. Le Maariv publie une lettre datant de 2010, de John Kerry, alors sénateur, qui avait apposé sa signature sur une tribune prônant le boycott d’Israël après l’affaire du Marvi Marmara. Après cette publication, l’actuel Secrétaire d’Etat américain a fait aussitôt savoir qu’il s’était laissé piéger, sans connaitre le contenu de la pétition.

La crédibilité des USA en questions. Selon un sondage paru dans la presse israélienne,  55 % des Israéliens ne feraient pas confiance aux USA en ce qui concerne la garantie de la sécurité d’Israël lors des négociations avec les Iraniens.

Seulement 31 % des personnes interrogées estiment qu’Israël peut compter sur les Etats-Unis dans les pourparlers. Selon la presse israélienne, les relations entre les USA et Israel seraient beaucoup plus tendues qu’elles ne laissent transparaitre dans les médias.

Gilad Erdan critique les USA.   Le ministre israélien de la Défense passive, Gilad Erdan, a vivement mise en cause les critiques du secrétaire d’Etat américain John Kerry dénonçant l’intense campagne du gouvernement israélien contre un accord sur le nucléaire en cours de négociation avec l’Iran : « J’ai été stupéfait d’entendre John Kerry se demander pourquoi le Premier ministre Netanyahu critique l’accord discuté à Genève sans attendre qu’il soit signé ». « Quand on évoque un pays qui veut détruire Israël, et les conditions qui lui permettront de réaliser son souhait, qu’attend- il du Premier ministre israélien? Qu’il ne crie pas quand le couteau est sorti, mais seulement quand il se trouve sur notre gorge? », a-t-il déclaré.

גלעד ארדן. נדהם

Dossier nucléaire iranien. Israel ne partage pas l’optimisme du chef de l’AIEA. Selon un rapport de l’AIEA, l’Iran aurait fait une pause ces 3 derniers mois dans l’expansion de sa production d’uranium.  Pour Israel, rapportent les médias, Il n’est pas étonnant que les Iraniens n’aient pas mis en circulation de nouvelles centrifugeuses, du fait qu’ils en ont déjà bien assez en activité pour poursuivre leur programme d’enrichissement.

Processus de paix. Vives altercations entre T. Livni et N. Bennett. Le Ministre du Commerce N. Bennett accuse la Ministre de la justice T. Livni de vouloir tout donner aux palestiniens. Un échange d’insultes aurait eu lieu selon les médias israéliens. Démission de Saed Erekat de l’équipe de  négociateurs palestiniens. Malgré cette démission, le président de l’Autorité palestinienne a fait savoir qu’il mettrait en place une nouvelle équipe qui poursuivrait les négociations.

Justice Minister Tzipi Livni

Rapprochement entre Israël Beiteinou et Beit Yehudi. Depuis quelques jours, les médias israéliens se font l’écho d’un rapprochement politique entre le A. Liebermann et N. Bennett qui pourraient modifier l’équilibre politique de la coalition gouvernementale.

Visite de François Hollande. Israel accueille Hollande en héros. Dans un article publié dans times of Israël, le 1er ministre a fait savoir qu’il allait accueillir le président Hollande en héros. « Le Président français est un ami proche de l’Etat d’Israël et j’attends avec impatience de l’accueillir avec sa compagne Valérie Trierweiler » a déclaré le 1er Ministre Netanyahou.

« Je suis également heureux d’accueillir son équipe et les ministres du gouvernement français, y compris le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui prend une part active et importante dans les pourparlers avec l’Iran. Ensemble,  nous travaillerons pour faire avancer et approfondir les relations bilatérales stratégiques et économiques entre nos deux pays, a ajouté le Premier ministre.

Prime Minister Benjamin Netanyahu meets with French President Francois Hollande in Paris, October 31, 2012 (photo credit: Avi Ohayon/Flash 90)

Agenda diplomatique. Visite d’officiels russes en Egypte pour évoquer les conditions d’une éventuelle coopération militaire.

Service de Presse

Publicités
Catégories :Point Presse Étiquettes : , , , , , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :