Accueil > Presse israélienne > Attentat à Afula: Décès du soldat israélien poignardé par un palestinien

Attentat à Afula: Décès du soldat israélien poignardé par un palestinien

i24news, le 13 Novembre 2013

L’agresseur, un Palestinien de 16 ans habitant de Jénine, dit avoir agi par vengeance

 

טוראי אטיאס (צילום מסך פייסבוק)

Le soldat Eden Atias

 

Un soldat israélien, âgé de 18 ans, est mort de ses blessures après avoir été poignardé mercredi par un Palestinien de 16 ans dans un autobus dans le nord d’Israël, a annoncé la police.

« Le soldat israélien poignardé ce matin par un Palestinien dans un autobus dans la gare routière centrale d’Afula a succombé à ses blessures à l’hôpital », a déclaré le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.

La police a arrêté l’agresseur, un Palestinien originaire de Jenine, qui a indiqué être motivé par la vengeance, en expliquant que plusieurs membres de sa famille étaient détenus dans des prisons israéliennes. L’oncle de l’adolescent serait actuellement emprisonné en Israël accusé d’avoir mené une attaque terroriste.

L’attaque s’est produite dans un bus en provenance de Nazareth, au moment où il entrait dans la gare centrale d’autobus d’Afula.

Les passagers du bus ont réussi à maîtriser l’agresseur et à le livrer aux gardes de sécurité de la gare.

La police a déclaré que le suspect est un jeune palestinien de 16 ans de la ville de Jénine (Cisjordanie), qui résidait illégalement en Israël.

Immédiatement après l’incident, la police a évacué les alentours craignant qu’il y ait un engin explosif.

Un témoin a déclaré à Ynet que la victime dormait quand elle a été attaquée et qu’elle a entendu des cris et vu des soldats entourer l’agresseur. Le Shin Bet a enregistré 131 attaques terroristes le mois dernier en Cisjordanie et à Jérusalem, dont 10 attentats à l’explosif, 116 bombes incendiaires et deux personnes poignardées: un homme qui a été tué dans la vallée du Jourdain et une fillette de 9 ans blessée à Psagot.

Le vice ministre de la Défense Danny Danon qui fait partie de l’aile dure du Likoud a aussitôt réagi, appelant le Premier ministre à ne plus libérer de prisonniers palestiniens dans le cadre du processus de paix. « Les discussions nous abusent, nous devons y mettre un terme », a-t-il dit. Quant à l’organisation qui rassemble les familles des victimes d’actes terroristes Almagor, elle a également dénoncé les récentes libérations de prisonniers palestiniens.

Dans le cadre des pourparlers de paix, Benyamin Netanyahou s’est engagé à relâcher 104 détenus palestiniens, la plupart responsables d’actes terroristes et de la mort de civils et soldats israéliens. Plus de 50 prisonniers ont déjà été relâchés.

Publicités
Catégories :Presse israélienne Étiquettes : , , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :