Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 8 novembre 2013

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 8 novembre 2013

 

Les USA auraient proposé un accord permettant à l’Iran d’enrichir l’uranium à faible niveau. Selon le British Telegraph, cette offre américaine aurait pour but de geler le programme nucléaire iranien pour six mois, en échange d’une levée partielle des sanctions. L’objectif de cet accord intermédiaire et à court terme, serait de créer un espace de respiration pour qu’un accord global puisse être négocié. Selon le Ministre iranien des Affaires étrangères, M. Zarif, cet accord pourrait être conclu vendredi.
Voici certains termes de l’accord éventuel cités par les sources du quotidien britannique

1. L’Iran devrait arrêter l’enrichissement de l’uranium au niveau de 20 %, et transformer ses stocks existants en un matériau en oxyde inoffensif.
2. L’Iran pourrait continuer l’enrichissement d’uranium à un taux de 3,5 % pour les centrales nucléaires – mais en limitant le nombre de centrifugeuses servant à cet effet. Cependant, il ne serait pas nécessaire de supprimer ou désactiver les autres centrifugeuses.
3. L’Iran accepterait ne pas activer son réacteur du plutonium à Arak, qui pourrait fournir une autre voie pour une capacité d’armement nucléaire, durant une période de six mois. L’Iran peut, toutefois, continuer à travailler sur cette installation.
4. L’Iran accepterait ne pas d’utiliser ses centrifugeuses IR-2 plus avancées, qui peuvent enrichir de l’uranium entre trois et cinq fois plus rapidement que l’ancien modèle.

En retour, les Etats-Unis allègeraient les sanctions économiques, éventuellement en libérant certaines des réserves de change iranien actuellement détenues dans des comptes gelés. En outre, certaines restrictions affectant les activités pétrochimiques de l’Iran, les industries automobiles et de métaux précieux pourraient être assouplies.

Israel refuse toute idée d’accord intermédiaire avec l’Iran. « Tout accord qui n’empêcherait pas l’enrichissement de l’uranium par l’Iran serait une « erreur d’ampleur historique » a prévenu le Premier Ministre Netanyahou.
Israel contre la préservation des capacités d’enrichissement d’uranium par l’Iran. « Israël croit comprendre qu’il y a aujourd’hui des propositions sur la table à Genève qui allègeraient la pression sur l’Iran, a indiqué B. Netanyahou. Ces propositions permettraient à l’Iran de conserver les capacités pour fabriquer des armes nucléaires.
Israël est totalement opposé à ces propositions. « Je crois que leurs adoptions seraient une erreur d’ampleur historique, et celles-ci devraient être complètement rejetées, dit-il.
Seul le régime des sanctions peut forcer l’Iran à démanteler complètement son programme d’armes nucléaires et cela signifie arrêter tout enrichissement, et tous les travaux sur le réacteur à eau lourde et sur le plutonium, »
Israel se réserve le droit de se défendre. « Quoi que ce soit de moins » comme conditions, diminuerait les chances de parvenir à un accord par des moyens pacifiques. « Israël se réserve toujours le droit de se défendre, par lui-même, contre toute menace, » a souligné le 1er ministre Netanyahou.

Binyamin Netanyahu attends the weekly cabinet meeting in Jerusalem, November 3, 2013.

Les Iraniens simulent une attaque de missile sur Tel Aviv. Tandis qu’un accord entre les Etats-Unis et l’Iran semble imminent, à Téhéran, le gouvernement iranien a envoyé un message différent avec une diffusion sur la télévision d’Etat, d’une attaque au missile sur Israël.
Le programme documentaire d’une heure inclus des passages vidéos sur les capacités des missiles iraniens et la possibilité de leur utilisation sur l’aéroport Ben Gourion.

US Secretary of State John Kerry speaks with journalists from Israel's Channel 2 and the Palestinian Broadcasting Corporation on November 6, 2013. (Photo credit: US State Department/Twitter)

Kerry met en garde Israel contre un échec des pourparlers. Lors d’une interview conjointe accordée par John Kerry à un journaliste israélien, Udi Segal et palestinien, Maher Shalabi, le secrétaire d’Etat américain a mis en garde Israel contre un échec éventuel des négociations.

Une troisième intifada et l’isolement d’Israël. L’alternative en cas d’échec des pourparlers est un chaos potentiel », a déclaré Kerry. « Israël veut-il une troisième intifada? »
29 % des Palestiniens favorables à une nouvelle Intifada. Les mises en garde du Secrétaire d’état Kerry quant à une troisième intifada, sont intervenus deux jours après qu’un sondage réalisé par l’Arab World, montre que seulement 29 % des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza déclarent qu’ils soutiendraient une troisième intifada. 60 % des Palestiniens estiment néanmoins qu’une nouvelle intifada est possible.

« Je crois que si nous ne résolvons pas les problèmes entre les Palestiniens et les Israéliens, si nous ne trouvons pas un moyen de faire la paix, il y aura un isolement croissant d’Israël, ainsi qu’une une campagne croissante de la délégitimation d’Israël sur la scène internationale, a ajouté J. Kerry.

Prime Minister Benjamin Netanyahu (right) meets with US Secretary of State John Kerry in Jerusalem on November 6, 2013. (photo credit: Miriam Alster/Flash90)
« Si nous ne résolvons pas la question des colonies, et qui habite où, et quels sont les droits dont il dispose; Si nous n’en finissons pas avec la présence permanente de soldats israéliens en Cisjordanie, alors il y aura un sentiment croissant que, si vous ne pouvez pas obtenir la paix avec une direction qui s’est engagée à la non-violence, vous pouvez l’obtenir avec une direction qui s’est engagée à la violence », a ajouté John Kerry.

Service de Presse

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :