Accueil > officiel > Déclaration de Benjamin NETANYAHU à John KERRY

Déclaration de Benjamin NETANYAHU à John KERRY

Lors de leur rencontre à Rome

23 octobre 2013

 "נמשיך בסנקציות". קרי ונתניהו

 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rencontré le mercredi 23 octobre 2013 le secrétaire d’Etat américain John Kerry à Rome.

Voici la déclaration de Benjamin NETANYAHU

«Le principal problème sécuritaire auquel nous sommes confrontés, comme vous l’avez déclaré, est la recherche d’armes nucléaires par l’Iran. L’empêcher est un objectif que je partage avec vous et le président Obama , et vous l’avez dit, et je le pense avec sagesse,  l’Iran ne doit pas disposer d’une capacité militaire nucléaire, ce qui signifie qu’il ne doit ni avoir de centrifugeuses ni pouvoir enrichir l’uranium.

Il ne devrait pas avoir d’ usine d’eau lourde de plutonium, qui n’est utilisée que pour les armes nucléaires. Il doit se débarrasser des matières fissiles avancées, et il ne devrait pas avoir d’ installations nucléaires souterraines, enterrées pour s’en servir à des fins militaires.

Je pense que vous avez raison. Je pense que pas d’accord vaut mieux qu’un mauvais accord. Je pense qu’un accord partiel qui laisserait l’Iran doté de ces capacités est un mauvais accord.

Avec sagesse, vous avez insisté pour qu’il n’y ait pas d’accord partiel avec la Syrie. Vous aviez raison. Si Assad vous avait dit, vous savez, «  Je suis prêt à démanteler 90%, 50% ou 80% de ma capacité d’armes chimiques », vous auriez refusé à juste titre.

Je pense que dans le cas de l’Iran, il est essentiel qu’il soit à la hauteur des résolutions du Conseil de sécurité exigeant la fin de l’enrichissement et de la capacité d’enrichissement, la fin de la capacité plutonigène d’eau lourde destinées à être transformées en matières fissiles pour des armes nucléaires .

Je pense que nous sommes très proches et je suis d’accord avec vous sur le fait que l’objectif est de l’obtenir pacifiquement, pacifiquement. La meilleure façon de le faire pacifiquement est de maintenir la pression sur l’Iran.

C’est ce qui l’ a amené à revenir vers les négociations. Le leadership des États-Unis et le président l’ont prouvé sur la question des sanctions, dont je pense qu’elle a été d’une importance centrale. Je pense que ce serait une erreur tragique d’arrêter juste avant que cet objectif soit atteint. Et je suis impatient de discuter de cette question avec vous.

La deuxième chose dont nous parlons tout le temps, et je ne révèle pas de secrets d’État si je vous dis cela, le secrétaire d’Etat et moi-même parlons plus ou moins tous les quelques jours au sujet de ces deux objectifs  – celui dont nous venons de parler et faire progresser la paix avec les Palestiniens. La paix est fondée sur la reconnaissance mutuelle de deux Etats pour deux peuples : de l’Etat palestinien pour le peuple palestinien au même titre que  l’Etat juif pour le peuple juif.

Je pense que c’est fondamental pour n’importe quelle paix, mais aussi, cela doit être une paix , comme l’a déclaré le président Obama, qu’Israël peut défendre par lui-même, pour lui-même, contre toute menace envisageable.

Je pense que ce sont les deux piliers de la paix, et je suis impatient d’en discuter pour savoir comment nous pouvons avancer vers ces deux objectifs lors de nos discussions, aussi bien aujourd’hui, que, sans aucun doute, lors de nos discussions de demain ».

Advertisements
Catégories :officiel Étiquettes : , , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :