Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 22 Février 2013

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 22 Février 2013

 

On m’a demandé de participer à des attaques, j’ai eu le droit de refuser, a déclaré jeudi  lors de son procès un activiste du Hezbollah, Hossam Taleb Yaacoub,  arrêté à Chypre en Juillet 2012 pour activités terroristes.

Contexte France. Attention, la crise est là. Les mauvais indices économiques annoncés par l’Europe confirment que la France, après le Portugal, l’Espagne, l’Italie, le Royaume Uni sera bientôt touchée de plein fouet par la crise économique et budgétaire. C’est pourquoi la crise économique et celle de l’emploi sont aujourd’hui encore, à la Une des médias français. Il faut aussi noter cette semaine l’attention médiatique accordée au débat lancé en France, par un entrepreneur américain, qui met en cause les conditions du travail et le statut des salariés en France. 

Le jour des folles rumeurs. Un cafouillage politico-médiatique est à la source de la terrible désillusion des proches de la famille française enlevée au Cameroun par des terroristes islamistes.

Salon de l’agriculture et cérémonie des Césars, et David Beckham enfin  footballeur sont les autres sujets qui se partagent l’attention des médias.

Israël en France. L’actualité israélienne en France est trop peu traitée aujourd’hui médiatiquement pour être analysée d’un point de vue éditoriale représentatif.

A noter. La France a levé jeudi son véto à, l’ouverture de négociations sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. L’UE bloque encore ces négociations, notamment sur la question de Chypre (les Echos)

Contexte Proche et Moyen-Orient

Pourim et une multitude de costumes sont aujourd’hui à la Une des médias israéliens. Une actualité festive qui télescope des sujets qui le sont beaucoup moins, comme de nouvelles révélations sur le programme nucléaire de  l’Iran, les activités terroristes du Hezbollah en Europe et les dernières tractations politiques révélées par  voie de presse.

De nouvelles centrifugeuses sur le site de Natanz selon l’AIEA. « Le 6 février 2013, l’AIEA a observé que l’Iran avait commencé l’installation de centrifugeuses IR-2m. C’est la première fois que des centrifugeuses plus avancées que les IR-1 ont été installées » sur le site de Natanz, souligne le rapport de l’AIEA.

Hausse de la production d’uranium.  Pour les médias israéliens, cette information  ne constitue pas un changement notoire mais représente une amélioration considérable des capacités iraniennes à produire plus vite de l’uranium enrichi.

Une révélation importante et grave. Pour Israël  ce rapport de l’AIEA prouve que l’Iran continue à avancer rapidement vers la ligne rouge que le Premier ministre avait dessinée lors de son discours aux Nations unies, a indiqué jeudi le Bureau du premier ministre israélien. L’Iran proche de la bombe. L’Iran est « aujourd’hui plus proche que jamais d’obtenir du matériel enrichi pour une bombe atomique » a ajouté le Premier ministre Netanyahou.

 Ce n’est pas une surprise pour les USA. Cette révélation constitue « une nouvelle escalade et une poursuite de la violation des obligations de l’Iran conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et de l’AIEA » a déclaré la porte-parole du Département d’état  Victoria Nuland

Un grave sujet de préoccupation pour l’Angleterre, estime le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Alistair Burt. C’est  « un autre signe que l’Iran n’a pas l’intention de fournir les assurances nécessaires à la communauté internationale sur le fait que son programme nucléaire n’a d’autres visées que pacifiques », a-t-il ajouté.

L’Iran doit faire un choix. « Le poids des sanctions pourrait être allégé, mais la balle est dans le camp de l’Iran pour transformer en acte tangible ses déclarations selon lesquelles il est prêt à négocier », a prévenu le porte-parole du président Barack Obama, Jay Carney.

Activités terroristes du Hezbollah en Europe. Le procès d’un activiste du Hezbollah arrêté à chypre en Juillet 2012 est la Une des médias israéliens.  Hôtels, bus et avions israéliens dans la ligne de mire du Hezbollah. Lors de son audience, Hossam Taleb Yaacoub, qui détient également la nationalité suédoise, a expliqué, que pour 600 dollars par mois, lui avait été demandé d’obtenir des informations sur les arrivées à Chypre d’avions en provenance d’Israël, de la compagnie ARKIA notamment, de noter les plaques d’immatriculation des bus transportant des touristes israéliens et demandé aussi de surveiller les hôtels fréquentés par les Israéliens.  40 000 touristes israéliens se sont rendus à Chypre en 2012.

 

Lebanon's Hezbollah supporters gesture as they march in Beirut, November 2011

 

On m’a demandé de participer à des attaques, j’ai eu le droit de refuser, a déclaré l’activiste du Hezbollah lors de son interrogatoire.  Hossam Taleb Yaacoub est sous le coup de 17 chefs d’inculpations liés au terrorisme.

Le Hezbollah pousse le Liban vers la guerre. Dans ce contexte les médias israéliens se font largement l’écho des dernières déclarations du président Peres : « H. Nasrallah, portant la robe des religieux, pousse le Liban vers la guerre, même si le Liban n’a aucuns ennemis. Le Président Shimon Peres a appelé jeudi l’Union européenne de à placer le Hezbollah sur sa liste des organisations terroristes.

Tractations. Derniers jours avant la fin du  premier round des négociations. B. Netanyahou penche pour former un gouvernement avec N. Bennett estime les médias israéliens à l’annonce de la nouvelle réunion aujourd’hui entre les deux leaders.

Un nouveau sondage place Yesh Atid en  tête. Les médias israéliens se font aujourd’hui largement l’écho d’un nouveau sondage commandée la chaine parlementaire de la Knesset : si de nouvelles élections avaient lieu aujourd’hui, le parti de Yair lapid obtiendraient 30 sièges et le Likoud, seulement 22 sièges.  Le parti travailliste n’arriverait qu’en 4 ème position, avec 13 sièges, derrière le parti du Foyer juif avec 15 sièges.

Pour B. Netanyahou, tout sauf Yair Lapid ? Dans cette situation d’imbroglio et d’alliances et contre alliances multiples, les commentateurs israéliens estiment que Benyamin Netanyahou, fort d’avoir su déjà rallier à lui son ancienne rivale Tzipi Livni, pourrait tenter de convaincre  Avoda  de se joindre au gouvernement. Cet éventuel ralliement amènerait le Premier ministre israélien sur une politique sociale bien plus avancée que celle annoncée lors de la campagne.

Deux semaines pour rien ! Selon la page Facebook de Yair lapid citée par les médias israéliens, un gouvernement aurait pu déjà être formé depuis deux semaines. Selon le leader de Yesh Atid, les valeurs et le programme politique portés par son parti seraient la cause du conflit actuel avec le leader du Likoud. Et Yair lapid  d’ajouter : La question pour lui est de savoir si Yesh Atid entrera au gouvernement avec ses valeurs ou sera dans l’opposition, à cause de ses valeurs.

Lapid- Bennett-Mofaz. Selon la presse israélienne, les trois leaders se seraient mis  d »accord sur le service obligatoire pour les religieux.

 

Prime Minister Benjamin Netanyahu, center, shakes hands with Jewish Home leader Naftali Bennett at the opening session of the Knesset earlier this month, as President Shimon Peres looks on. Behind them are Labor's Shelly Yachimovich and Yesh Atid's Yair Lapid. (Photo credit: Nati Shohat/Flash90)

 

Service de Presse

Advertisements
Catégories :Point Presse Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :