Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 2 Janvier 2013

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 2 Janvier 2013

 

Israël en France. La couverture médiatique de l’actualité israélienne est trop faible aujourd’hui dans les médias français pour être analysée d’un point de vue éditorial représentatif. Seul Libération rend compte aujourd’hui des critiques de la droite israélienne à l’égard du Président Peres après ses propos sur le Hamas ainsi que de la polémique politico-diplomatique liée aux propos de Yaakov Amidror lors de la conférence des Ambassadeurs israéliens. Il faut aussi noter que Libération est le seul quotidien national à présenter une analyse de la campagne électorale israélienne à travers la percée de la droite radicale de Naftali Bennet.

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Elections législatives. Montée en puissance de la droite radicale. Selon le dernier sondage paru dans le Haaretz, le Likoud obtiendrait 34 sièges, soit deux sièges de moins que lors des dernières enquêtes. Au contraire, le parti de droite radicale de Naftali Bennett, la Maison Juive,  ne cesse de se renforcer avec 14  sièges à la Knesset, juste derrière le parti Avoda qui obtiendrait16 sièges.

 

 

Le Likoud en baisse constante. Le conseiller politique de la campagne de Benyamin Netanyahou très critiqué. Les médias israéliens notent l’inquiétude des responsables du Likoud  face à la stratégie  mise en œuvre par le conseiller politique américain Arthur Finkelstein pour gagner les élections. La baisse constante du Likoud dans les sondages et le renforcement de la droite radicale alarment  les ténors du Likoud qui estiment que B. Netanyahou est davantage préoccupé par sa réélection en tant que 1er ministre que par l’avenir du parti.

En 2020, il y aura plus de citoyens arabes musulmans que Juifs. Selon les estimations du bureau des statistiques palestinien, le nombre de Juifs et de Palestiniens vivant entre le Jourdain et la Méditerranée sera égal en 2016.  Le nombre de citoyens arabes devrait atteindre 7,2 millions en 2020 contre 6,9 millions pour les résidents juifs. Selon les médias israéliens, ces chiffres plus ou moins contestés, diffusés par le Bureau des statistiques palestinien en période électorale israélienne, mettent à nouveau en avant l’éventualité d’un Etat binational.   

Vives tensions diplomatiques entre les ambassadeurs israéliens et le conseiller diplomatique du gouvernement Yaakov Amidror. Les médias israéliens se font aujourd’hui largement l’écho des tensions nées des derniers propos du conseiller diplomatique de Benyamin Netanyahou, Yaakov Amidror, prononcés lors de la conférence annuelle des Ambassadeurs.

Demande d’argumentaire pour la zone E1. Lors de cette réunion fermée à la presse, l’ambassadeur d’Israel à l’ONU, Ron Prosor, aurait sollicité des explication afin de pouvoir mieux expliciter les décisions de nouvelles constructions prises en zone dite E1,  après l’aval de l’ONU à la démarche palestinienne.

 

אזור E1 ומעלה אדומים. "כמו עורך דין ולקוח" (צילום: AP)

 

« Vous pouvez démissionner« . Selon la presse israélienne, cette question aurait été applaudie par certains ambassadeurs, ce qui aurait fortement déplu au conseiller du 1er ministre qui aurait lancé :  » Si vous n’êtes pas content, vous pouvez démissionner et rentrer en politique.  « 

Rôle et devoir des diplomates. Selon les témoignages d’anciens diplomates diffusés dans la presse israélienne Y. Amidror aurait dû expliquer simplement comment faire face à des questions au sujet de la décision du gouvernement de construire dans une zone contestée de la rive occidentale dite E1.

Une réaction inappropriée. Selon Avraham Primor, ancien ambassadeur d’Israël auprès de l’UE,  la réaction d’Y. Amidror était inappropriée. « En tant qu’ambassadeurs, nous avons toujours eu le sentiment que nous étions non seulement autorisés mais également obligés de dire ce que nous ressentons et pensons. »

 Opération des forces spéciales israéliennes en Cisjordanie. L’intervention d’un commando israélien appartenant à une unité spécialisée dans l’infiltration en zones palestiniennes pour arrêter un membre du Djihad islamique, dans le village de Tamoun, entre Naplouse et Jenine,  a déclenché une manifestation contre les soldats israéliens. Aucune victime  n’est à déplorer mais de nombreux blessés le sont.  

« Il n’y a pas de mal à parler avec le Hamas à condition d’obtenir une réponse ». Les propos du Président Pérès font toujours l’objet des critiques du Likoud et la Une des médias israéliens.

Il faut qu’il choisisse entre les fusils ou la paix. « « En ce qui concerne Gaza, le Hamas doit décider ce qu’il veut, la paix ou la guerre », a déclaré lundi le président israélien « Si le Hamas respecte les conditions imposées par le Quartet, celles de la communauté internationale, pas les nôtres, nous pourrons engager des négociations avec lui. Il faut qu’il choisisse entre les fusils ou la paix. « 

Selon des spécialistes politiques, les propos de Shimon Pérès qui appelle au respect des conditions du Quartet par le Hamas, sont aussi des propos tenus par le Premier ministre Netanyahou.   

Compléments judiciaires dans l’Affaire Lieberman. Compte tenu de l’importance politique de l’affaire jugée, la justice israélienne a décidé d’élargir à 3 juges, le collège judiciaire responsable de l’enquête à l’encontre du ministre israélien démissionnaire des affaires Etrangères, A Lieberman.

Service de Presse

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :