Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient dans les Médias français Analyse quotidienne 20 Décembre 2012

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français Analyse quotidienne 20 Décembre 2012

 

Attention, des djihadistes détournent la révolution en Syrie. La Jordanie s’alarme de la prise de pouvoir du Djihad islamique sur l’insurrection syrienne.

 

Israël en France. La couverture médiatique de l’actualité israélienne est trop faible aujourd’hui dans les médias français pour être analysée d’un point de vue éditorial représentatif.

Visite du président Hollande en Algérie.Les médias français soulignent un changement de ton et des relations entre les pouvoirs algériens et français; Entre Mémoire et nécessité. Le discours prononcé jeudi matin par le Président français illustre la volonté de la France d’établir un nouveau partenariat stratégique avec l’Algérie, d’égal à égal. Vers une coopération plus équilibrée entre les deux pays selon le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, l’objectif étant selon lui d’arriver à une vérité commune. (Europe 1).

A Noter.  Dossier nucléaire iranien. L‘occident est faible, il n’y a aucune raison de faire des concessions.  Le Monde est aujourd’hui le seul média français à traiter de l’attitude des autorités iraniennes sur le dossier nucléaire. Le 13 décembre dernier, les experts de l’AIEA en visite en Iran n’ont toujours pas eu accès au site controversé de Parchin explique Natalie Nougarède. Pour illustrer les soupçons de la communauté internationale qui pèsent sur le caractère militaire du programme nucléaire engagé par l’Iran,  le quotidien le  Monde publie une image satellite prise le 9 décembre, qui montre l’avancement à un rythme considérable des travaux sur le site de Parchin (source Institute for science and international Security). Selon la journaliste du Monde,  des diplomates étrangers estiment que les responsables iraniens sont persuadés que « l’occident est faible » et que pour cela « il n’y a aucune raison de faire des concessions ». 

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Conséquences diplomatiques après l’annonce de la planification de  nouvelles constructions. A la Une des médias israéliens, ce sujet est remis dans un contexte électoral  et si la presse rend compte des différentes condamnations internationales à l’égard d’Israël, elle se fait aussi l’écho des déclarations officielles du gouvernement.  

 

שטח E1 ליד מעלה אדומים (צילום: EPA)

 

Un processus bureaucratique qui prend des années. Dans un communiqué, le porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu explique que « toutes les autres annonces concernant la construction se réfèrent à des stades de planification et de zonage, un processus bureaucratique qui prend des années avant d’être achevé, et qui nécessite de toute façon une décision séparée du gouvernement pour que la construction démarre ».

Des constructions qui s’intègreront dans tout futur accord de paix avec les Palestiniens Mark Regev ajoute en effet : » Tous ces logements se trouvent à Jérusalem ou dans les blocs de colonies qui resteront partie intégrante d’Israël dans tout futur règlement de paix » avec les Palestiniens.

Les USA opposés à une déclaration commune. Les médias israéliens notent que les USA se sont fermement opposés à une déclaration commune du Conseil de Sécurité.

Des décisions qui menacent les chances de reprise des négociations. Dans des déclarations séparées, les quatre pays européens du Conseil de Sécurité (France, Royaume-Uni, Portugal, Allemagne), huit pays non-alignés ainsi que la Russie et la Chine, ont déclaré que ces initiatives israéliennes  « sont illégales au regard des lois internationales et nuisent aux efforts internationaux pour relancer les négociations de paix et garantir une solution à deux Etats ».

Fortes condamnations européennes. Le texte lupar l’ambassadeur britannique Mark Lyall Grant estime aussi que les projets israéliens « d’accélérer la construction d’implantations envoient un message négatif et font douter de la volonté d’Israël de négocier »

Vers des sanctions économiques ? Jeudi matin, la représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton,  s’est déclarée  contre « l’expansion sans précédent » selon elle, des implantations israéliennes. Selon la presse israélienne, les condamnations européennes risquent d’amener à des sanctions prochaines contre Israël.

Ron Prosor dénonce l’acharnement de l’ONU contre Israël. Les propos de l’ambassadeur d’Israël à l’ONU sont aujourd’hui largement commentés : « Cette semaine, le président syrien Bachar el Assad a commencé à utiliser des missiles SCUD pour massacrer  son propre peuple. Des avions de chasse syriens  ont bombardé une mosquée dans un camp de réfugiés, tuant des dizaines de Palestiniens, et un énorme entrepôt d’armes du Hezbollah  a explosé à 300 mètres à peine d’une école dans un village densément peuplée au Sud-Liban,  » a déclaré Ron Prosor. « Parmi toutes les questions urgentes au Moyen-Orient, laquelle a été distinguée comme la plus urgente à traiter à cette tribune ? Surprise, surprise… les  premiers plans pour construire des maisons dans l’ancienne capitale du peuple juif de Jérusalem. »

Fin de  la grève des Infirmiers. Un accord jugé historique vient d’être signé entre les représentants des infirmiers du secteur public et le ministère des Finances. Selon  la presse israélienne, il comprend une hausse des salaires de 14 % étalée sur 4 ans et demie.  

 

אילנה כהן (במרכז) ועמיתותיה בבית הדין לעבודה (צילום: אוהד צויגנברג)

 

Attention, des djihadistes détournent la révolution en Syrie. La Jordanie s’alarme de la prise de pouvoir du Djihad islamique sur l’insurrection syrienne. Les médias israéliens se font aujourd’hui l’écho des inquiétudes dont a fait part la Jordanie aux autorités israéliennes ainsi qu’aux différents pays occidentaux soutenant l’insurrection syrienne.  Selon les services de renseignements jordaniens, le djihad islamique deviendrait prépondérant dans la lutte anti Assad et marginaliserait de façon dangereuse l’armée syrienne libre.  Il y a deux mois, les services secrets jordaniens ont démantelé une cellule de 11 salafistes syriens qui avaient l’intention d’attaquer les centres commerciaux et des ambassades occidentales en Jordanie.

Algérie, la France refuse de s’excuser. La presse israélienne traite faiblement de la visite d’Etat du Président Hollande en Algérie. Seul le quotidien de gauche Haaretz titre sur le refus de France de s’excuser pour la colonisation.

Disparition d’un l’ancien chef d’Etat-major de Tsahal Amnon Lipkin-Shahak. La presse israélienne rend hommage à cette figure morale et militaire, l’un des architectes des accords de Genève, ancien ministre du Tourisme et des Transports qui officiait sous le mandat d’Y. Rabin. 

 

President Peres (Left) and Amnon Lipkin-Shahak

 

Météo. Si le temps sombre et pluvieux qui règne sur la France est ici largement commenté, les médias israéliens se désolent des tempêtes de vent et de pluie qui s’abattent ces derniers jours sur Israël.

Service de Presse

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :