Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient dans les Médias français: Analyse quotidienne- 15 Mars 2012

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français: Analyse quotidienne- 15 Mars 2012

 

Contexte général et international. Tragédie de la route en Suisse.    L’actualité française est aujourd’hui encore dominée par le terrible bilan de l’accident de bus ayant provoqué la mort 28 personnes dont 22 enfants. L’actualité de la campagne présidentielle est aujourd’hui dominée par les rendez vous médiatique de François Hollande et de Dominique de Villepin ce soir, jeudi,  sur France 2 ainsi que par les nouveaux sondages favorables aux candidats Sarkozy et Mélenchon. Au niveau international,  le tragique bilan humain d’un an de soulèvement contre le clan Assad est à la Une des médias.  

Israël en France. Le traitement médiatique de l’actualité israélienne en  France est trop faible  pour être analysé d’un point de vue éditorial représentatif.

Moyen-Orient. Syrie, 1 an après. Constats d’horreur et d’impuissance. Les médias français donnent aujourd’hui davantage encore la parole aux témoins de la rébellion et de la répression du clan Assad. Massacre, torture, répression. Des mots d’horreurs qui mobilisent les médias mais pas les populations arabes ou occidentales. Les manifestations de soutien aux rebelles syriens étant rares depuis un an.

 

L’obstacle russe. Au niveau diplomatique, le ministre Alain Juppé estime ce matin sur France Culture, que « la Russie nous fait payer l’intervention en Libye et craint la contagion islamiste sur son territoire. »

LIran derrière les méthodes de répression syrienne. Selon des sources fiables publiées par le quotidien britannique The Guardian, l’Iran conseille le clan Assad. L’Iran conseille la Syrie d’un point de vue militaire et médiatique. Selon les messages interceptés auxquels auraient eu accès le quotidien britannique, les autorités iraniennes expliqueraient entre autres, comment des discours militaires et violents  pouvaient aider à mater la répression et dissuader les syriens de rejoindre les rangs de la rébellion.
Al Qaida en Syrie. Seul le journal de 20h de TF1 mercredi et les journaux israéliens rendent compte de cette information connue  et dangereuse pour l’avenir de l’armement syrien. 

Les sujets non traités dans les médias français

Les médias français traitent aujourd’hui de peu de sujets d’informations retenus par les médias israéliens.

Contexte Proche et Moyen-OrientDossier nucléaire iranien. Le discours du 1er ministre Netanyahou à la Knesset mercredi est fortement commenté par les médias israéliens.

 

 

Gaza, une base avancée de l’Iran. La violence lancée depuis Gaza montre qu’Israël ne peut se permettre d’être laxiste quant à  la menace nucléaire iranienne a déclaré hier le 1er Ministre israélien.  Ajoutant que les bases iraniennes présentes à Gaza devront, tôt ou tard, être démantelées.

 

Benjamin Netanyahu

 

Les USA soutiennent le droit d’Israël à se défendre. Le Premier ministre Netanyahou a confié que la menace iranienne pour Israël, a été « pleinement comprise et acceptée par l’administration américaine » ajoutant que les États-Unis appuient sans équivoque « le droit d’Israël d’être en mesure de se défendre par lui-même.

« Nous préférons voir l’Iran renoncer à son programme nucléaire de manière pacifique » Le 1er ministre israélien a révélé pour la première fois publiquement, la teneur de certains propos entre Ronald Reagan et Menahem Begin en 1981. Prévenus des intentions israéliennes, les Américains s’étaient déclarés contre l’attaque du site nucléaire d’Osirak en Irak. Soit 9 ans avant la première campagne militaire internationale contre Saddam Hussein font remarquer les médias israéliens.

Rencontre Obama / Cameron. La fenêtre pour le temps de la diplomatie commence à se refermer. Lors d’une conférence de presse commune, le 1er ministre britannique Cameron et le président Obama ont déclaré : « Nous ferons tout pour trouver une issue diplomatique, mais, au final, il faut que nous ayons quelqu’un de l’autre côté de la table des négociations qui prenne cela au sérieux et j’espère que le régime iranien comprend cela ». Ajoutant que la fenêtre de la diplomatie était en train de se rétrécir.

 

US President Barack Obama, UK PM David Cameron

 

Terrorisme palestinien Nouveaux bombardements sur Israël depuis Gaza. De nouvelles roquettes et missiles Grad se sont abattus sur des villes israéliennes, heureusement sans faire de victimes. Ces nouveaux bombardements ont obligé une fois encore l’aviation israélienne à engager une action militaire de représailles à Gaza.

 

 

Le sud d’Israël dans la peur. La presse israélienne rend compte de l’impact psychologique et économique de ces tirs incessants sur la vie quotidienne des Israéliens. Depuis près d’une semaine, un million d’Israéliens vivent sous la menace de tirs de missiles qui les obligent à fermer les écoles et courir aux abris dès que retentissent les sirènes d’alerte.

Il faut savoir que les missiles Grad tirés depuis Gaza sur les villes israéliennes sont capables de faire de nombreuses victimes. Des victimes pour l’instant évitées compte tenu des nombreuses précautions prises par les autorités et les citoyens israéliens pour éviter au maximum les déplacements non indispensables.

Vérification de l’information. Les médias israéliens s’interrogent sur ce qui ressemble à une nouvelle campagne de délégitimation d’Israël et de son armée. Après les bombardements intensifs de missiles et obus palestiniens sur Israël, l’aviation israélienne a ciblé, en représailles, des terroristes et leurs infrastructures     Par deux fois, des sources d’informations palestiniennes ont sciemment accusé à tort Tsahal d’avoir tué un adolescent puis un enfant de 8 ans.  Ces informations fausses ont immédiatement été relayées par les médias du monde entier, sans être vérifiées. Comme l’a confirmé l’enquête de Tsahal, il n’y a jamais eu d’attaque israélienne sur le lieu de la mort tragique de l’adolescent palestinien. Le jeune enfant palestinien de 8 ans est mort lors de funérailles palestiniennes, sans qu’Israel n’y soit mêlé en aucune façon. . Cette course à la stigmatisation d’Israël nuit à l’information, au journalisme et à la paix.  

Le 1er ministre israélien annule sa visite en France. Selon les médias israéliens, le 1er ministre Netanyahou annule sa visite en France prévue le 21 Mars prochain compte tenu des tensions sécuritaires qui règnent dans le Sud d’Israël. L’étape prévue en Espagne est aussi annulée.

 

Netanyahu and Sarkozy - AP

 

Service de Presse

 

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :