Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient dans les Médias français, Analyse quotidienne,19 septembre 2011

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français, Analyse quotidienne,19 septembre 2011

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français

Analyse quotidienne

19 septembre 2011

International. L’actualité internationale en France est d’un niveau médiatique moyen aujourd’hui. La Libye, le Yémen se placent aux côtés des derniers développements onusiens du dossier palestinien qui occupent une attention médiatique particulière.

 

Contexte Proche et Moyen-Orient. Les médias israéliens se concentrent aujourd’hui sur deux sujets d’actualités très éloignés l’un de l’autre. Une affaire d’extradition judiciaire franco-israélienne est à la Une, suite à un accident mortel de la route impliquant un couple de Français ayant pris la fuite vers Paris. Au niveau diplomatique, les médias israéliens mettent en avant les contradictions palestiniennes, entre les déclarations vives et très médiatiques de M. Abbas et d’autres, plus nuancées, qui leur parviennent des coulisses onusiennes.

Israël. Le niveau de la couverture médiatique d’Israël en France est moyen à assez important aujourd’hui. Il est à  noter le très faible traitement médiatique d’Israël dans les matinales radios de RTL et Europe 1, contrairement à France Inter, qui consacre aujourd’hui ses rendez- vous d’informations à la démarche onusienne palestinienne.

Au niveau éditorial, ce sont des points de vue qui font l’actualité israélienne en France davantage que des articles ou reportages. C’est pourquoi des opinions tranchées et contradictoires s’expriment aujourd’hui dans les médias français.

 

Le titre du JDD résume la tendance éditoriale du jour : «  A l’ONU, le coup de poker de M. Abbas «  suscite « une vive inquiétude et un vague espoir ». C’est ainsi que pour la première fois, médiatiquement, les appels à la négociation sont davantage mis en avant : «  Rien ne soustraira les deux camps à une laborieuse, longue, difficile – mais ô combien nécessaire! négociation… »  affirme Manuel Valls dans sa Tribune de Libération, «  Etat palestinien : la négociation plutôt que l’unilatéralisme ». Et, candidat aux primaires socialistes pour les présidentielles, il déclare que « la France doit renouveler sans réserve, son engagement en faveur d’une résolution pacifique et négociée du conflit… »

 

C’est aussi le sentiment de Ban ki Moon exprimé hier dans l’émission « Internationales » sur TV5 qui déclare que « la vision de deux Etats pour deux peuples ne peut se réaliser sans des négociations significatives avec Israël ». C’est aussi ce qu’a tenté d’expliquer le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères israélien, Ygal Palmor sur France inter ce matin, rappelant aux auditeurs que la paix ne pouvait venir que d’un accord. Que le terme même d’accord impliquait un dialogue nécessaire et le dialogue, un compromis. Dominique Moisi, lui, dans les Echos, s’interroge. Car « en dépit des affirmations de nombreux européens, on peut se demander, si les Palestiniens, compte tenu des divisons profondes en leur sein, ont fait preuve qu’ils sont déjà pleinement capables de se gouverner ».

A Noter. Sur un sujet sensible, France Inter a tenté ce matin de présenter non seulement des points de vue sur le conflit mais aussi sur la vie israélienne, à travers Avishai Cohen ou le portrait de la jeune leader de la contestation sociale en Israël Daphné Leef.

Les commentaires de la journaliste Pascale Clark, ce matin en direct de Ramallah : « Gaza emmurée, Gaza prison à ciel ouvert ». Et si les soldats sont protégés et « invisibles »  à certains checkpoint, c’est selon elle  «  parce qu’ils ont peur ». Le choix de l’interview israélienne de 8h20 : Emmanuel Navon. Un choix d’invité de la rédaction de France Inter qui  relève peut-être d’un coup d’éclat médiatique davantage que d’une volonté d’éclairage.

A Noter aussi. Ce matin, seul Bernard Guetta mentionne la proposition de Tony Blair, de reporter le vote palestinien à la clôture de l’Assemblée générale, fin décembre.

Les sujets non traités dans les médias français

Il est notable qu’aucun média français ne rappelle le gel historique de 10 mois décidé par le gouvernement israélien actuel quand, chaque jour, plus encore, la démarche palestinienne à l’ONU est présentée comme la conséquence d’un refus par Israël de geler les implantations.

L’absence du mot paix. Les thèmes de la paix ou du vivre ensemble sont toujours absents du débat médiatique en France.  A Noter,  pour une fois, il n’y a pas que le quotidien gratuit Direct  matin  qui rapporte les propos du Hamas et d’Ismaël Haniyeh : «  aucune Autorité palestinienne n’a mandat pour réduire le droits nationaux palestiniens »

Démarche palestinienne à l’ONU.

110 parlementaires français écrivent à Nicolas Sarkozy pour plaider  la reprise des négociations directes entre Israéliens et Palestiniens. Ils les appellent à « reprendre sans plus tarder le chemin des pourparlers et les exhortent à s’abstenir de toute démarche unilatérale ». Ils jugent l’éventuelle démarche palestinienne « dangereuse, contreproductive et illusoire (non traité à part JDD)

Déclarations de Tony Blair sur ABC  « Je pense qu’il y a un moyen d’éviter une confrontation », a déclaré M. Blair, mais « le seul moyen finalement de parvenir à un Etat palestinien… est de passer par des négociations »

Déclaration de la  porte-parole de Catherine Ashton, Maja Kocijancic.« Nous continuons à croire qu’une solution constructive susceptible de rassembler le plus grand soutien possible et de permettre une reprise des négociations est le meilleur et le seul moyen de parvenir à la paix et à la solution à deux Etats que le peuple palestinien souhaite »,

Déclaration de  l’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis Michael Oren. « Nous sommes prêts à poursuivre sur une solution à deux Etats, un Etat juif vivant côte à côte avec un Etat palestinien. Et tout cela peut être compromis si les Palestiniens mettent fin au processus de paix et prennent le territoire sans la paix ». Israël « veut  négocier aujourd’hui sans conditions préalables ».

Israël – Sciences. Israël devient membre associé du Centre européen de recherches nucléaires (CERN) « Par cet accord, l’Europe reconnaît les compétences scientifiques d’Israël au plus haut niveau ainsi que sa contribution régulière au sein du CERN », s’est félicité l’ambassadeur d’Israël Aharon Leshno-Yaar. (Non traité, sauf France-Soir).

Service de Presse

Publicités
Catégories :Point Presse Étiquettes : , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :