Archive

Posts Tagged ‘le Moyen Orient’

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 8 Juillet 2014

presse symbole

60 roquettes en 1 heure s’abattent sur Israël.  Des tirs revendiqués par le Hamas. Le sud d’Israël a été violemment bombardé par plus d’une centaine de roquettes palestiniennes titrées depuis la bande de Gaza. Les sirènes ont retenti jusqu’au centre d’Israël à Rehovot, à 20 kilomètres au sud de Tel-Aviv ainsi que dans la région de Jérusalem

Israël en France.Le conflit israélo-palestinien est aujourd’hui encore le 1er sujet d’actualité internationale traité en France. Il  se classe en 4ème position par ordre de traitement médiatique.

3 semaines après la mort des jeunes otages israéliens et de l’adolescent palestinien, une nouvelle étape est franchie. 

100 roquettes sur Israël en 24h.  Les villes israéliennes du sud du pays ont été bombardées par  plus de 100 roquettes palestiniennes tirées depuis la bande de Gaza.

Vivre sous les roquettes. Le Parisien,  Direct matin et Libération témoignent pour une fois des conditions de vie à Sdérot.  "Chacun marche dans les rues de Sdérot en scrutant le ciel, jetant un coup d’œil  pour situer le prochain abri en béton,  prêt à bondir dans les abris à la moindre alerte (Libération). Les écoles et les colonies de vacances ont été fermées sur 40 km autour de la bande de Gaza (France Inter, Jt de 7h)

Riposte israélienne. Les tirs incessants de roquettes depuis plusieurs jours sur les villes et les habitations du sud  d’Israël ont obligé les autorités militaires israéliennes à mener une série de raids aériens dans la bande de Gaza.

Israël choisit la retenue.  Pas question d’une offensive terrestre estime Sébastien Leugénie (France Inter, Journal de 8h)

Les objectifs : réduire le nombre de roquettes du Hamas. Les cibles sont toutes terroristes. Comme l’explique aujourd’hui France Info, Israël a demandé aux habitants palestiniens de partir avant de détruire  5 maisons appartenant à des terroristes du Hamas impliqués dans les tirs sur Israël.

Le Hamas joue l’escalade. Selon Flore Sitruk, la réponse du Hamas sera déterminante. (Europe 1). Le Hamas souhaite récupérer l’opinion palestinienne et annonce pour cela vouloir lancer des roquettes sur Tel-Aviv (RTL, journal de 7h30)

A l’escale de la violence s’ajoute une crise politique en Israël. Seuls Libération et Arte journal attirent l’attention sur la crise politique qui s’ajoute aux vives tensions sécuritaires que connaît Israël.

"Tu avais promis de porter un coup dur au Hamas et rien n’a été fait,  a déclaré A. Lieberman. Des désaccords fondamentaux entre le Premier ministre et moi-même ne nous permettent plus de travailler ensemble." La droite conservatrice en Israël souhaiterait en effet accentuer sa riposte contre le Hamas, car, selon Arte Journal, le 1er ministre Netanyahou "jouant la carte de l’apaisement", l’actuel leader d’Israël Beiteinou a décidé de rompre son alliance politique avec le Likoud.

Israël scandalisé. Une honte. La plupart des médias français rendent compte du scandale et de l’indignation provoqués en Israël par la découverte des auteurs du meurtre du jeune palestinien.

Du Yediot au Haaretz, l’ensemble des médias israéliens dénonce le crime commis par des Juifs extrémistes. Comme le rappelle aujourd’hui Marc Henry dans le Figaro, les médias et les dirigeants israéliens, n’ont pas "de mots assez durs pour dénoncer le crime diabolique commis par des extrémistes juifs".

Ne dénoncez pas, vomissez écrit le journaliste israélien Nahum Barnéa dans le Yediot cité par Libération. "Il est temps de s’occuper des incitateurs dans nos propres rangs. Vomissez-les de vos rangs. Parce que ce meurtre n’est pas né du vide"

 Netanyahou appelle le père du jeune palestinien. Ce meurtre a été vivement condamné par le 1er ministre israélien, rendent compte aujourd’hui les médias français qui mentionnent, pour la plupart, que Benyamin Netanyahou a tenu à appeler le père du jeune Mohammad pour lui présenter ses condoléances et lui assurer que les auteurs de ce crime odieux seront condamnés à la peine maximale.

 Il est à noter que les quotidiens nationaux français rendent comptent aussi des évènements du Proche-Orient à travers différents prismes.  La Croix évoque une nouvelle fois le statut et la crise identitaire des Arabes israéliens, qui, comme l’explique un chercheur israélien "après chaque évènement sanglant, se révèlent plus palestiniens qu’Israéliens." Le Figaro a choisi de décrire le groupuscule religieux minoritaire ultra radical se réclamant du "prix à payer" tandis que les Echos s’inquiète de l’économie palestinienne, vivant sous perfusion internationale.

 Contexte Proche et Moyen–Orient.

60 roquettes en 1 heure s’abattent sur Israël.  Des tirs revendiqués par le Hamas. Le sud d’Israël a été violemment bombardé par plus d’une centaine de roquettes palestiniennes titrées depuis la bande de Gaza. Les sirènes ont retenti jusqu’au centre d’Israël à Rehovot, à 20 kilomètres au sud de Tel-Aviv ainsi que dans la région de Jérusalem. 12 roquettes Qassam et missiles Grad ont pu être interceptés en vol par le système de défense anti missile dôme de Fer.  Depuis le 14 juin, plus de  240 roquettes se sont abattues sur les villes israéliennes et près de 500 depuis le début de l’année 2014, selon les médias israéliens

Deux civils israéliens blessés et 5 Israéliens sont en état de choc.

La vie au ralenti dans le sud d’Israël. Tous les rassemblements de plus de 300 personnes sont interdits dans un rayon de 40 kilomètres autour de la bande de Gaza. La protection civile recommande aux Israéliens de rester à proximité des abris.

Opération "barrière protectrice".

Photo: AP, Reuters

 

50 cibles. Israël a procédé à des représailles ciblées sur 50 cibles terroristes appartenant au Hamas et aux activistes responsables de la vague de roquettes qui s’abat sur Israël.

Des représailles mesurées.  Comme le rappelle l’éditorialiste de Ynet, Ron Benishai, lors de l’opération Pilier de Défense, il y a deux ans, plus de 75 000 réservistes s’étaient massés près de Gaza au lieu des 1.500 actuels.

Yaalon: nous nous préparons à une opération  qui ne se terminera pas en quelques  jours, selon le Haaretz. Selon les médias israéliens, le Premier ministre Netanyahou aurait déclaré que l’armée israélienne se préparait à tous les scenarii, y compris l’option d’une intervention terrestre. Un nouvel appel de réservistes aurait été lancé

Israel embarks on Operation Protective Edge (Photo: AFP)

Conférence pour la paix du Haaretz. Le célèbre quotidien israélien de gauche organise chaque année une conférence pour la paix. Après la publication hier de la tribune du Président Abbas, qui accuse Israël de ne rien faire pour la paix, celle du président Obama parait aujourd’hui.

"Les négociations sont dénuées de sens tant qu’Israël continue à étendre l’occupation et à utiliser le processus de paix comme un écran de fumée pour poursuivre sa répression. " a écrit hier le président Abbas dans une Tribune adressée aux citoyens israéliens.

Barack Obama : "Alors que les murs et les systèmes de défense anti-missiles peuvent protéger de certaines menaces, une vraie sécurité ne peut découler que d’un règlement global négocié. Aboutir à un accord de paix avec les Palestiniens aiderait également à inverser le sentiment international et le courant de violence extrémiste, renforçant ainsi la sécurité d’Israël. "C’est la raison pour laquelle le secrétaire d’Etat John Kerry et moi-même, restons déterminés à œuvrer avec le Premier ministre Netanyahou et le président Abbas en vue d’une solution pour 2 Etats. Lorsque la volonté politique existera pour revenir à des négociations sérieuses, les Etats-Unis répondront présents."

Sondage pour la paix. 60 % des Israéliens seraient favorables à un accord de paix avec les Palestiniens dans le cadre de deux Etats pour deux peuples. C’est 8 points de moins qu’il y a un an et demi. Il faut noter que ce chiffre n’atteint plus que 25 %  de consensus, dans le cas où Israël évacuerait complètement toutes les implantations en Cisjordanie. 35 % seulement des Israéliens se disent favorables à un Etat palestinien dans les frontières de 67. La moitié des Israéliens estiment que le 1er ministre actuel ne parviendra pas à un accord de paix avec deux Etats pour deux peuples.

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 7 Juillet 2014

presse symbole

Escalade dans le sud d’Israël. Plus de 100 roquettes ont été tirées sur Israël ce week-end. A Sdérot, Ashkelon ou Beersheba, des roquettes Kassam et des missiles Grad ont été lancés sur Israël faisant de nombreux dégâts et, pour l’instant heureusement, que des blessés légers.

Toujours pas de trêve entre Israël et le Hamas. Selon les médias israéliens, le Hamas n’aurait plus confiance dans la médiationdes nouvelles autorités égyptiennes depuis la fermeture du passage de Rafah à la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza.

Israël en France. "Le Proche-Orient à vif." La tension monte chaque jour un peu plus. La crainte d’une 3ème intifada est vive. Les appels au calme se multiplient.    Le conflit israélo- palestinien est aujourd’hui encore le 1er sujet d’actualité internationale traité en France.

 Un meurtre odieux et sauvage. Brûlé vif. C’est bien un acte odieux de vengeance qui a conduit à la mort d’un jeune palestinien. Au crime abominable attribué dès hier à 6 extrémistes nationalistes par la police israélienne, s’ajoute la vidéo du tabassage ultra violent d’un jeune palestinien, multi diffusée hier dans les médias français. Il faut noter l’absence de relai en France de l’indignation des médias israéliens et de la classe politique israélienne. Le 1er ministre Netanyahou et de nombreux ministres israéliens ont en effet aussitôt condamné cet assassinat et ses auteurs, qui sont considérés en Israël comme des terroristes.  "Dans notre société, la société d’Israël, a déclaré Netanyahou, il n’y a pas de place pour de tels assassins. Et c’est la différence qui existe entre nos voisins et nous. Ils portent les meurtriers en héros."

 Les appels à la haine se multiplient des 2 côtés. Une semaine après la mort des 3 jeunes otages israéliens et d’un adolescent palestinien, les tensions se multiplient et laissent craindre une escalade.

"La haine en partage" titre à sa Une libération.  "La barbarie survient quand le pourrissement de la situation atteint un point tel que les gens se sentent autorisés à faire ce qu’il leur passe par la tête, estime Ilan Greilsammer interrogé par Annette Levy Willard dans Libération.

"Êtes-vous Juifs."?  Selon le JDD, vendredi soir, de nombreux Arabes israéliens auraient bloqué les routes au sud de Haïfa, dans le triangle de Galilée, demandant aux automobilistes : êtes-vous Juifs ?  Ceux qui répondaient en hébreu ont été systématiquement éjectés de leur véhicule et leur voiture incendiée (Maxime Perez)

"Le Hamas et Israël cherchent à éviter l"escalade" titre le Figaro.C’est le moment de penser avec la tête, pas avec ses tripes, estime le ministre de la Défense Moshe Yaalon (Le Monde).

Les gouvernements israélien et palestinien tentent d’arrêter cette course à l’abime. Mais pour que ces 4 adolescents ne soient pas morts pour rien, écrit François Sergent dans son éditorial, l’Etat hébreu doit montrer, par des engagements concrets, qu’il veut la paix (Libération).

Netanyahou : "Nous devons agir de manière responsable, garder la tête froide et nous abstenir de propos durs et impétueux" a prévenu le 1er ministre Netanyahou (Direct matin).

Pas d’action d’envergure sur Gaza ? Selon certains médias français, le Premier ministre Netanyahou ne souhaiterait pas lancer une vaste opération à Gaza(Figaro).

Pourquoi ?

Israël serait bombardé et mis au banc des accusés.

Car une action israélienne serait suivie immédiatement de tirs de roquettes vers Tel-Aviv ou Jérusalem, "sans compter les condamnations internationales qui ne manqueraient pas de dénoncer une action disproportionnée d’Israël," estime un diplomate israélien cité par Marc Henry.

Ne pas renforcer des groupes plus radicaux que le Hamas.

Si nous détruisons le Hamas, ce sera le chaos avec des terroristes plus radicaux encore (France Inter). Selon l’ancien chef du Mossad, Ephraïm Halèvy,  le chaos  à Gaza profiterait aux groupes djihadistes- salafistes qui ne demanderaient qu’à combler le vide (Figaro).  "

 Risques de dérapage et de violence généralisée. Selon Jean6François Daguzan interrogé par 20 minutes, "il y a des 2 côtés des groupes radicaux qui peuvent suivre la voix du pire."

Vers un conflit généralisé ? C’est la crainte relayée par RTL qui fait état des multiples foyers de violence au nord, au centre et au sud d’Israël.  "Des braises qui risquent de devenir un incendie depuis la découverte des corps des 3 jeunes israéliens." (Daphné Rousseau, journal de 7h 30)

 

A Noter. 1 seul reportage sur la vie quotidienne sous les roquettes à Sdérot – Sébastien Leugénie – France Inter – Journal de 7h. " A Sdérot, la sirène intervient presque tous les jours. 15 secondes pour se rendre aux abris…

Contexte Proche et Moyen–Orient.

Colère et indignation en Israël. Ce sont des terroristes. Le crime odieux du jeune palestinien indigne l’ensemble de la classe politique et médiatique israélienne.

"Nous ne faisons pas de différences parmi les terroristes", a déclaré le 1er ministre Netanyahou "et nous ne permettrons pas à des extrémistes, peu importe leurs origines, d’enflammer la région et de faire couler plus de sang".

Il faut les juger comme des terroristes, ont aussi déclaré en substance les ministres de la Défense Yaalon et du Commerce extérieure Naftali Bennett.

La police israélienne reconnait un crime nationaliste. 3 des 6 suspects arrêtés ont reconnu les faits. Selon les premiers éléments de l’enquête diffusés par la chaine 2 israélienne, les extrémistes israéliens, dont plusieurs sont mineurs, auraient tenté de kidnapper aussi un enfant de 9 ans qui n’aurait dû son salut qu’au courage de sa mère.

Indignation israélienne, américaine et palestinienne.

Abbas demande une enquête internationale. Le président palestinien Mahmoud Abbas a demandé dimanche à l’ONU de former un comité international pour enquêter sur "les crimes terroristes israéliens" contre le peuple palestinien.

 Violences à l’égard d’un jeune palestinien d’origine américaine. Les USA demandent des explications. Les médias israéliens se font largement l’écho des déclarations américaines qui ont condamné "l’usage excessif de la force" dont a été victime Tareq Abou Khdeir et appellent à une "enquête rapide, transparente et crédible" après, semble-t-il qu’il ait été roué de coups par la police israélienne.

Emeutes en Israël.

Les médias israéliens rendent compte avec inquiétude des multiples points d’affrontements.

Des affrontements violents ont eu lieu à Jérusalem, Nazareth, dans la région dite du triangle située au Sud de Haïfa ainsi qu’en Galilée.

Les leaders locaux appellent au calme. Les médias israéliens font remarquer l’intervention des leaders locaux palestiniens au sein des affrontements afin d’appeler au calme les jeunes palestiniens.

De nombreux blessés. De nombreux Palestiniens et Israéliens, civils et militaires ont été blessés par les affrontements en cours.

Escalade à Gaza. L’autre front des émeutes se situe à Gaza où plus de 100 roquettes ont été tirées sur Israël ce week-end. A Sdérot, Ashkelon ou Beersheba, des roquettes Kassam et des missiles Grad ont été lancés sur Israël faisant de nombreux dégâts et, pour l’instant heureusement, que des blessés légers.

Raid israélien en représailles. 9 terroristes palestiniens ont été ciblés parmi lesquels des individus qui s’apprêtaient à lancer de nouvelles salves de roquettes sur les villes israéliennes.

Police move grad rocket shell

 Toujours pas de trêve entre Israël et le Hamas.  Des tensions entre le Hamas et l’Egypte pourraient être la cause de l’absence de l’entrée en vigueur de la trêve dans le sud d’Israël.

Le Hamas n’aurait plus confiance dans la médiation des nouvelles autorités égyptiennes. Jeudi dernier, les autorités israéliennes ont lancé un ultimatum de 48 h au Hamas. Celui-ci a pris fin samedi soir sans que le calme soit revenu dans le sud d’Israël. Selon les médias israéliens, le Hamas n’aurait plus confiance dans la médiation des nouvelles autorités égyptiennes depuis la fermeture du passage de Rafah à la frontière entre l’Egypte et la bande de Gaza.

Pardo : Notre première priorité est de régler le conflit israélo-palestinien. Les propos de l’actuel chef du Mossad mis à la Une du Haaretz font sensation en Israël. Lors d’une discussion avec des entrepreneurs israéliens, l’actuel chef du Mossad Samir Pardo aurait déclaré que la première priorité pour Israël devait être le règlement du conflit israélo-palestinien qui constitue une menace existentielle et non le dossier nucléaire iranien. Interrogé sur ses propos par le Haaretz, Samir Pardo a déclaré qu’il fallait tout faire pour empêcher l’Iran d’avoir la bombe atomique

Ynet : Non, Kerry n’est pas obsessionnel ni messianique. A ceux qui en Israël ont critiqué l’implication personnelle pour la paix, du Secrétaire d’Etat John Kerry, la qualifiant de messianique et d’obsessionnelle, Ynet constate que les évènements actuels au Proche-Orient lui donnent raison. John Kerry avait en effet prédit le chaos sécuritaire en cas d’impasse ou d’échec des pourparlers de paix.

Netanyahu and Liberman

 Crise politique en Israël. Fin de l’alliance Netanyahou-Lieberman.  Les médias israéliens rendent compte de la décision annoncée ce matin par le ministre des Affaires étrangères A. Libermann de rompre l’alliance  politique Likoud–Israël Beiteinou.

 David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

 

 

 

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 25 Juin 2014

presse symbole   "Mon nom est Rachel Frankel, et je vis en Israël. Je suis venue ici aujourd’hui en tant que mère."

רחל פרנקל, אמו של נפתלי פרנקל החטוף, נואמת במועצת זכויות האדם של האו"ם בז'נבה

"Mon nom est Rachel Frankel, et je vis en Israël. Je suis venue ici aujourd’hui en tant que mère." L’une des mères des 3 jeunes israéliens enlevés a témoigné hier devant l’ONU à Genève. Nombreux sont les médias israéliens qui s’en font l’écho.  

Israël en France. Un jeune israélien tué par un obus syrien. Direct matin rend compte aujourd’hui de la mort dimanche d’un jeune israélien de 13 ans tué par un tir intentionnel de l’artillerie syrienne sur les hauteurs du plateau du Golan.

Représailles israéliennes. Tsahal a procédé à des tirs de représailles sur des cibles militaires de l’armée de Bashar el Assad " J’espère que Damas a bien reçu le message" a lancé le ministre des Affaires étrangères A. Lieberman.

Toujours beaucoup de tensions depuis l’enlèvement des 3 jeunes israéliens.

Le chef du Hamas dit ne rien savoir sur les adolescents enlevés, titre l’encadré de la Croix bien que Khaled Mechaal déclare "soutenir tout acte de résistance"

Le sud d’Israël bombardé depuis Gaza. Après de nouveaux tirs de roquettes palestiniennes depuis Gaza, l’aviation israélienne a procédé à des représailles sur des rampes de lancement de roquettes et des caches d’armes dans la bande de Gaza. (France Inter, Journal de 8h)

"Je déplore vivement les incidents qui ont conduit à la mort de deux jeunes Palestiniens en Cisjordanie, le 22 juin, dans le cadre des opérations lancées après l’enlèvement inacceptable de trois adolescents israéliens. Ces derniers doivent être libérés immédiatement et sans conditions, a déclaré hier  le chef de la diplomatie française Laurent Fabius dans un communiqué du quai d’Orsay.

Divorce à l’israélienne. Le cinéma israélien à l’honneur. Le dernier film de Ronit Elkabbetz est à la Une de l’actualité culturelle en France. Nombreux sont les articles élogieux sur la sortie du film "Le procès de Viviane Amsalem”, de Ronit et Shlomi Elkabetz (Les Echos, Figaro, La Croix, Libération)

Religion.

Le nouveau grand rabbin de France appelle au retour à l’espérance et à l’unité pour les Juifs et la France. Interrogé ce matin sur l’Alyah des Juifs de France, Haïm Korsia exprime sa compréhension pour un départ au nom d’un idéal mais non pour fuir. Mais de rappeler néamoins: "on a tué des Juifs en France, Halimi, Merah,  et à Bruxelles" "On l’a fait dans une certaine forme d’indifférence, non de la part des pouvoirs publics dont la réponse a été juste, mais il faut que l’ensemble de la communauté (de France) se sente concernée. "

Moyen–Orient.

Obama critiqué par ses alliés. "La France, Israël, l’Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie reprochent à Obama sa politique trop modérée à l’égard de la Syrie, de l’Iran et son laisser faire en Irak. "

Israël et l’Arabie saoudite s’inquièteraient aussi d’une influence croissante de l’Iran en Irak avec la bénédiction américaine. "Selon un diplomate cité par le Canard enchaîné : "11 ans de guerre avaient déjà permis aux chiites de s’installer au pouvoir avec la bénédiction de Téhéran.Et aujourd’hui, un nouveau conflit permet aux Iraniens d’y développer leur présence et leur influence. Avec l’accord des américains !"

90 000 officiers et soldats irakiens auraient fui en un mois face à l’avancée de l"‘EIIL, selon les services français cités par le Canard enchaîné.

EIIL utilise des enfants soldats. Seul Arte Journal a rendu compte hier du rapport de Human Right Watch qui fait état de l’utilisation d’enfants soldats en Irak par l’organisation djihadiste affiliée à Al Qaida, l’Etat islamique en Irak et au Levant.

Comment se finance l’EIIL ? 

Baiji, le contrôle de la plus grande raffinerie d’Irak, objectif numéro 1 de l’EIIL. Pascal Ayrault explique aujourd’hui dans le quotidien l’Opinion que dans leur prise de contrôle progressive de l’Irak, l’EIIL ne saccage, ni les institutions ni les administrations et cherche le soutien des populations hostiles au pouvoir de Bagdad.

A Noter. "Naissance d’un Dihajdistan : Bagdad se prépare à la bataille. " A la Une de Libération.

Contexte Proche et Moyen–Orient.

"Mon nom est Rachel Frankel, et je vis en Israël. Je suis venue ici aujourd’hui en tant que mère."

L’une des mères des 3 jeunes israéliens enlevés a témoigné hier devant l’ONU à Genève. Nombreux sont les médias israéliens qui s’en font l’écho.

"Il y a douze jours, mon fils Naftali et deux autres étudiants, Eyal Yifrah et Gilad Shaer – dont les mères sont assises derrière moi – ont été enlevés sur le chemin du retour de l’école. Il m’a envoyé un texto pour me prévenir qu’il rentrait. Depuis, nous n’avons plus rien entendu, pas de nouvelles, aucun signe de vie. Nous vivons le cauchemar de chaque mère, dans l’attente du retour de son enfant à la maison."

"Devant cette Assemblée, je tiens à remercier le Secrétaire général de l’ONU pour avoir condamné l’enlèvement de nos garçons, exprimant sa solidarité avec les familles et pour avoir demandé leur libération immédiate."

"Et je remercie la Croix-Rouge internationale pour affirmer clairement que le droit international humanitaire interdit la prise d’otages et pour exiger la libération immédiate et sans condition de nos garçons."

"Dans le même temps, je crois que beaucoup plus, pourrait et devrait être fait. C’est pourquoi les trois mères que nous sommes, sont venues ici, aujourd’hui, devant les Nations Unies pour demander au monde, de faire tout ce qu’il peut pour ramener nos garçons."

Monsieur le Président, c’est une erreur de prendre des enfants, d’innocents garçons ou filles et de les utiliser comme instruments de lutte. C’est cruel.

"Ce Conseil est chargé de protéger les Droits de l’Homme. Je voudrais demander : chaque enfant n’a-t-il pas le droit de rentrer chez lui de l’école, en toute sécurité ?  Nous voulons simplement leur retour dans nos maisons… Nous voulons simplement les étreindre à nouveau. Je vous remercie, Monsieur le Président. », a conclu la mère de Naftali Frankel.

Netanyahou « Nous n’aurons pas de repos jusqu’à ce que nous trouvions ces garçons et les ramenions à la maison, », a déclaré le 1er ministre Benyamin Nétanyahou.   Nous trouverons également leurs ravisseurs " a ajouté le 1er ministre israélien à l’occasion d’un discours dans l’amphithéâtre de Césarée.

"Le terrorisme radicale islamique ne fait pas la distinction entre les États occidentaux," a déclaré le ministre des Affaires étrangères A. Lieberman aux ministres des Affaires étrangères d’Italie, d’Australie, d’Ukraine, de Lituanie et de Chypre,  "Son objectif en enlevant des adolescents dans le Gush Etzion est identique à son objectif dans les attaques terroristes menées à New York, Londres, Madrid, Bruxelles et ailleurs."

"Il ne peut y avoir aucune justification pour l’enlèvement cruel de jeunes garçons, a déclaré A. Lieberman dans un communiqué. Le monde doit condamner clairement ces méthodes et les organisations qui les soutiennent

Terrorisme palestinien depuis Gaza. Le sud d’Israël à nouveau bombardé.

L’aviation israélienne a frappé sept sites terroristes dans la bande de Gaza mardi soir, en réponse à de nombreux tirs de roquettes tirés sur le sud d’Israël plus tôt dans la soirée.La sirène Code rouge a été actionnée dans les villes du Sud d’Israël afin d’alerter les citoyens et de leur donner quelques secondes pour se rendre aux abris les plus proches.  Aucun blessé n’a été signalé, rapportent les médias israéliens.

"L’organisation terroriste du Hamas et ses ramifications sont responsables de ce qui se passe dans sa juridiction, a déclaré le Bureau du porte-parole de Tsahal cité par la presse israélienne.

« Il était important d’envoyer le message que nous n’accepterons pas que l’ONU essaie de blanchir les terroristes du Hamas et de leur donner une légitimité », a déclaré A. Lieberman.Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a indiqué mardi qu’il était peu probable qu’Israël expulse l’envoyé de l’ONU au Proche-Orient Robert Serry, mais qu’en tout état de cause, son mandat de sept ans expirerait à la fin de l’année.

Dimanche, A. Lieberman avait convoqué une réunion au ministère des Affaires étrangères pour savoir si le diplomate néerlandais devait être déclaré persona non grata pour avoir tenté de faciliter, grâce à des agences de l’ONU, le transfert de fonds du Qatar au Hamas.

Fin de la grève de la faim des prisonniers palestiniens. Les détenus administratifs palestiniens en Israël ont mis fin à leur grève de la faim après deux mois.

Pourquoi ?

Les prisonniers n’ont pas reçu de concession significative  sauf qu’ils ne feraient pas l’objet de sanctions disciplinaires.

Selon l’administration pénitentiaire israélienne, la grève aurait pris fin à cause du Ramadan et du fait que les grévistes auraient compris que l’enlèvement des 3 jeunes israéliens les desservaient.

 

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

 

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 8 novembre 2013

 

Les USA auraient proposé un accord permettant à l’Iran d’enrichir l’uranium à faible niveau. Selon le British Telegraph, cette offre américaine aurait pour but de geler le programme nucléaire iranien pour six mois, en échange d’une levée partielle des sanctions. L’objectif de cet accord intermédiaire et à court terme, serait de créer un espace de respiration pour qu’un accord global puisse être négocié. Selon le Ministre iranien des Affaires étrangères, M. Zarif, cet accord pourrait être conclu vendredi.
Voici certains termes de l’accord éventuel cités par les sources du quotidien britannique

1. L’Iran devrait arrêter l’enrichissement de l’uranium au niveau de 20 %, et transformer ses stocks existants en un matériau en oxyde inoffensif.
2. L’Iran pourrait continuer l’enrichissement d’uranium à un taux de 3,5 % pour les centrales nucléaires – mais en limitant le nombre de centrifugeuses servant à cet effet. Cependant, il ne serait pas nécessaire de supprimer ou désactiver les autres centrifugeuses.
3. L’Iran accepterait ne pas activer son réacteur du plutonium à Arak, qui pourrait fournir une autre voie pour une capacité d’armement nucléaire, durant une période de six mois. L’Iran peut, toutefois, continuer à travailler sur cette installation.
4. L’Iran accepterait ne pas d’utiliser ses centrifugeuses IR-2 plus avancées, qui peuvent enrichir de l’uranium entre trois et cinq fois plus rapidement que l’ancien modèle.

En retour, les Etats-Unis allègeraient les sanctions économiques, éventuellement en libérant certaines des réserves de change iranien actuellement détenues dans des comptes gelés. En outre, certaines restrictions affectant les activités pétrochimiques de l’Iran, les industries automobiles et de métaux précieux pourraient être assouplies.

Israel refuse toute idée d’accord intermédiaire avec l’Iran. "Tout accord qui n’empêcherait pas l’enrichissement de l’uranium par l’Iran serait une « erreur d’ampleur historique » a prévenu le Premier Ministre Netanyahou.
Israel contre la préservation des capacités d’enrichissement d’uranium par l’Iran. "Israël croit comprendre qu’il y a aujourd’hui des propositions sur la table à Genève qui allègeraient la pression sur l’Iran, a indiqué B. Netanyahou. Ces propositions permettraient à l’Iran de conserver les capacités pour fabriquer des armes nucléaires.
Israël est totalement opposé à ces propositions. "Je crois que leurs adoptions seraient une erreur d’ampleur historique, et celles-ci devraient être complètement rejetées, dit-il.
Seul le régime des sanctions peut forcer l’Iran à démanteler complètement son programme d’armes nucléaires et cela signifie arrêter tout enrichissement, et tous les travaux sur le réacteur à eau lourde et sur le plutonium, »
Israel se réserve le droit de se défendre. « Quoi que ce soit de moins » comme conditions, diminuerait les chances de parvenir à un accord par des moyens pacifiques. « Israël se réserve toujours le droit de se défendre, par lui-même, contre toute menace, » a souligné le 1er ministre Netanyahou.

Binyamin Netanyahu attends the weekly cabinet meeting in Jerusalem, November 3, 2013.

Les Iraniens simulent une attaque de missile sur Tel Aviv. Tandis qu’un accord entre les Etats-Unis et l’Iran semble imminent, à Téhéran, le gouvernement iranien a envoyé un message différent avec une diffusion sur la télévision d’Etat, d’une attaque au missile sur Israël.
Le programme documentaire d’une heure inclus des passages vidéos sur les capacités des missiles iraniens et la possibilité de leur utilisation sur l’aéroport Ben Gourion.

US Secretary of State John Kerry speaks with journalists from Israel's Channel 2 and the Palestinian Broadcasting Corporation on November 6, 2013. (Photo credit: US State Department/Twitter)

Kerry met en garde Israel contre un échec des pourparlers. Lors d’une interview conjointe accordée par John Kerry à un journaliste israélien, Udi Segal et palestinien, Maher Shalabi, le secrétaire d’Etat américain a mis en garde Israel contre un échec éventuel des négociations.

Une troisième intifada et l’isolement d’Israël. L’alternative en cas d’échec des pourparlers est un chaos potentiel », a déclaré Kerry. « Israël veut-il une troisième intifada? »
29 % des Palestiniens favorables à une nouvelle Intifada. Les mises en garde du Secrétaire d’état Kerry quant à une troisième intifada, sont intervenus deux jours après qu’un sondage réalisé par l’Arab World, montre que seulement 29 % des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza déclarent qu’ils soutiendraient une troisième intifada. 60 % des Palestiniens estiment néanmoins qu’une nouvelle intifada est possible.

"Je crois que si nous ne résolvons pas les problèmes entre les Palestiniens et les Israéliens, si nous ne trouvons pas un moyen de faire la paix, il y aura un isolement croissant d’Israël, ainsi qu’une une campagne croissante de la délégitimation d’Israël sur la scène internationale, a ajouté J. Kerry.

Prime Minister Benjamin Netanyahu (right) meets with US Secretary of State John Kerry in Jerusalem on November 6, 2013. (photo credit: Miriam Alster/Flash90)
"Si nous ne résolvons pas la question des colonies, et qui habite où, et quels sont les droits dont il dispose; Si nous n’en finissons pas avec la présence permanente de soldats israéliens en Cisjordanie, alors il y aura un sentiment croissant que, si vous ne pouvez pas obtenir la paix avec une direction qui s’est engagée à la non-violence, vous pouvez l’obtenir avec une direction qui s’est engagée à la violence", a ajouté John Kerry.

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 1 Février 2013

 

Il y aura d’autres tentatives du Hezbollah. Les médias israéliens tentent de reprendre les scénarios des opérations estimant que le Hezbollah et la Syrie feront d’autres tentatives.

Contexte FranceCrise dans le secteur automobile française. Après la sidérurgie, le secteur automobile français est touché de plein fouet par la récession économique mondiale. Les menaces de fermetures d’usines et de suppressions d’emploi se multiplient et sont à la Une des médias français.  Beckham au PSGDe L.A à Ohlala ! titre un journal londonien qui, comme la plupart des médias français décrivent l’arrivée en fanfare de cette nouvelle star planétaire dans le club qatarien du PSG.

Le président Hollande au Mali vendredi soir. Nombreux sont aujourd’hui encore les reportages sur l’avancée militaire des forces terrestres françaises ainsi que les témoignages des exactions des djihadistes. Il est à noter que les autorités maliennes ont pris les premiers contacts avec  les représentants Touaregs du pays.

Israël en France. Les médias français n’accordent aujourd’hui encore qu’une faible attention à l’actualité israélo-syrienne. La poursuite de la grève de la distribution des quotidiens nationaux est sans doute la cause de cette inattention médiatique.

Centre de recherche ou convois de camions ? Selon les sources citées par les médias français, dont aucune n’est confirmée officiellement, les éventuelles frappes aériennes en Syrie auraient touché soit, un convoi de camions à destination du Hezbollah, transportant, entre autres, des missiles sol-air SA-17, soit, un centre de recherche en armement du pouvoir syrien.

Un avertissement d Israël. Bien le gouvernement israélien n’ait fait aucun commentaire sur les évènements, les médias français estiment il s’agirait d’un avertissement lancé par Israel au Hezbollah et au pouvoir Assad.

Contexte Proche et Moyen-Orient. La Syrie et les autres fronts régionaux à la Une des médias israéliens.

Il y aura d’autres tentatives du Hezbollah. La presse israélienne tente de reprendre les scénarios des opérations estimant que le Hezbollah et la Syrie feront d’autres tentatives.

Mise en garde des USA à la Syrie. Selon le conseiller adjoint à la sécurité nationale de la Maison Blanche, "Il ne faut pas que la Syrie déstabilise encore plus la région en transférant des armements au Hezbollah", a prévenu Ben Rhodes. 

Silence tacite des capitales occidentales. Les médias israéliens notent l’absence de réactions officielles de la plupart des chancelleries occidentales et le traduisent comme un message de soutien.

La Russie était au courant. Selon les médias israéliens, la Russie aurait donné un feu vert négatif à Israel pour agir contre toute tentative de transfert d’armes  au Hezbollah. Autrement dit, explique les spécialistes, les autorités israéliennes ont prévenu la Russie de leurs intentions, sans doute dimanche dernier lors de la visite du Général Amidror à Moscou,  et les autorités russes n’ont pas répondu.

L’Iran, le Hezbollah et la Syrie menacent Israël  L’Iran menace Israël de graves conséquences, Le Hezbollah  aussi,  et le pouvoir Assad, tente de capitaliser les événements en sa faveur en tentant de relier Israel à la rébellion syrienne.

 

Syrian army chief visits troops (Photo: AFP)

 

Mise en garde des USA à l’Iran. "Nous savons que les iraniens sont prêts à tout pour garder leur principal allié au Proche Orient." Lors de son dernier discours officiel, H. Clinton a fait état de la fourniture intensive en hommes et en armes fournie par l’actuel régime iranien.

Dossier nucléaire iranien.  La fenêtre d’opportunité est en train de se refermer. Selon l’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton, les autorités iraniennes ne s’engagent pas sérieusement au sein des négociations et ne cherchent que des prétextes pour poursuivre l’enrichissement d’uranium. C’est pourquoi, H Clinton a tenu à prévenir que les fenêtres laissées aux négociations pourraient bientôt se refermer sans actions significatives de l’Iran pour stopper le développement de ses activités nucléaires controversées.

 

A missile displayed during a military parade outside Tehran. Iran has continued to buy weaponry despite sanctions. (photo credit: AP/Vahid Salemi)

 

C’est aussi le point de vue de Joe Biden. Lors d’une visite en Allemagne, le vice-président américain Joe Biden a appelé l’Iran à reprendre les pourparlers sur son programme nucléaire.  J. Biden a lui aussi averti que la fenêtre de la diplomatie ne restera pas ouverte pour toujours.  J. Biden est attendu  en France et au  Royaume-Uni.

Meechal bientôt à la tête de l’AP ? Les médias israéliens accordent une attention particulière à la tentative de la réconciliation entamée par le leader du bureau politique du Hamas et l’Autorité palestinienne. Du Hamas à l’OLP ? Les commentateurs estiment que le positionnement "plus modéré" de K. Meechal pourrait même le conduire à intégrer l’OLP. Un pas qui pourrait le mener à la direction de l’autorité palestinienne, en place ou à la succession d’Abou Mazen.

Meechal et le Qatar. Les médias israéliens rappellent les contacts politiques et idéologiques très étroits de K. Meechal avec le nouveau pouvoir égyptien et les Frères musulmans. Ils notent aussi ses liens financiers avec le Qatar, qui lors de la récente visite à Gaza il y a quelques mois, à accorder 400 millions de dollars d’aide diverses aux seuls Gazaouis.

Intifada en Egypte. Les médias israéliens décryptent l’effondrement de l’autorité du président Morsi et la multiplication des manifestations d’opposition, malgré l’état d’urgence militaire, comme le signal d’un début d’Intifada en Egypte. Aujourd’hui encore, le Chef de l’armée égyptienne met en garde le pouvoir en place, en l’avertissant que le pays est sur le point de s’effondrer.

 

Protest signs in Tahrir square, January 31, 2013.

 

B.Netanyahu prochainement chargé de former le nouveau gouvernement. 82 députés ont recommandé B. Netanyahou. Le président de l’Etat d’Israel, Shimon Peres devrait annoncer à la fin de Shabbat ou dimanche la reconduction de l’actuel premier ministre israélien. B. Netanyahou deviendra le 1Er homme politique en Israel à être parvenu par 3 fois au poste de 1er Ministre.

 

PM Netanyahu and President Peres [file]

 

Yesh Atid a réitéré ses 3 conditions pour participer au nouveau gouvernement : Instaurer l’égalité des devoirs pour tous les israéliens, favoriser l’économie sociale et solidaire et reprendre les négociations avec les Palestiniens.  "Les Israéliens eux-mêmes sont convaincus qu’il n’y a aucune utilité de parler aux Palestiniens, car ils ne sont ne pas dignes de confiance. Je pense qu’ils ont tort a déclaré Y. Lapid dans une interview au Time magazine.  Je pense que les Palestiniens eux aussi ne doivent pas nous faire confiance, et c’est exactement pourquoi nous devrions parler avec eux"

Encore de nombreux désaccords. Pour l’instant, certains médias israéliens font état de larges désaccords non seulement sur la formation de la coalition, la taille du gouvernement que Yesh Atid souhaite resserrer autour de 18 ministères, la répartition des ministères mais aussi sur la feuille de route du nouveau gouvernement.

Lapid après Netanyahou ? Interrogé par les médias israéliens et britannique, Yair Lapid estime possible de devenir lui aussi un jour 1er ministre. Pour l’heure, a-t-il tenu à ajouter, il a encore beaucoup à apprendre.

Yesh Atid, "Lapid et 18 géants". La presse israélienne salue par ce titre les compétences de l’équipe de Yair lapid. Selon des indiscrétions parues dans la presse, les négociations postélectorales conduites par le leader de Yesh Atid et son équipe auraient démontré le professionnalisme et les aptitudes à gouverner du nouveau parti d’Yair Lapid, composé entre autre d’un ancien chef du Mossad, de maires de grandes villes et de personnalités fortement impliquées dans la vie civique.

 

Yair Lapid at the President's residence, January 31, 2013.

Le Premier ministre Netanyahu félicite le Président Obama

 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, Jeudi 8 Novembre, s’est entretenu avec le président américain Barack Obama et l’a félicité pour sa réélection. Le Premier ministre a déclaré qu’il s’agit d’un " vote de confiance qui reconnait  votre leadership."

Le Premier ministre Netanyahu a ajouté qu’il avait hâte de continuer à travailler avec le Président américain pour faire face aux grands défis que les Etats-Unis et Israël doivent affronter, et pour faire progresser la paix et la sécurité dans notre région.

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français: Analyse quotidienne- 3 Octobre 2012

 

 

La classe politique israélienne se prépare à des élections anticipées en  février 2013

Likud primary polling place in Jerusalem

 

Israël en France.    L’actualité israélienne en France est médiatiquement trop faible aujourd’hui pour être analysée d’un point de vue éditorial représentatif.

Lutte contre le terrorisme. Eviter une nouvelle affaire Merah. Présentation aujourd’hui au Conseil des Ministres d’un projet de loi visant à interdire à tout ressortissant français d’effectuer des stages d’entrainement en Afghanistan ou au Pakistan. La tuerie de Toulouse aurait pu être évitée. Comme le titrait mardi Libération, des documents policiers prouvent aujourd’hui que le terroriste islamiste Merah aurait pu être neutralisé avant le massacre de l’école juive de Toulouse. Le dimanche précédent la tuerie de l’école Ozar Hatorah, un document d’enquête faisait en effet figurer la famille Merah en priorité des personnes à arrêter. Comme l’indique Patricia Tourancheau, il était encore temps d’aller arrêter de manière préventive  les trois membres de la famille Merah suspectés.   

Moyen Orient. Tunisie. Droit des femmes. Le procès de la jeune femme tunisienne violée, accusée et emprisonnée pour atteinte à la pudeur fait l’objet d’une grande attention médiatique en France. Nombreux sont les médias français qui marquent leur indignation et pas seulement dans les pages opinions (France 2, Jt de 20h)

 Contexte Proche et Moyen-Orient.   

La classe politique israélienne se prépare à des élections anticipées au mois de Février 2013.

Des élections annoncées le 15 octobre prochain ? Les médias israéliens estiment aujourd’hui que des élections législatives anticipées se dérouleront au début de l’année prochaine, probablement en Février 2013. Selon de multiples indiscrétions et les analystes politiques en Israel, le 1er ministre Netanyahou devrait l’annoncer lors de la prochaine rentrée parlementaire de la  Knesset, le 15 octobre prochain.

Pourquoi ? Le vote du budget 2013 en cause. Selon le Ministre des Finances, Yuval Steinitz, Israel serait dans l’obligation de mettre en place de nouvelles mesures de rigueur économique. Economiser 9 milliards de Shekels. Des économies sur les aides sociales, l’Education mais aussi de la Défense seraient en préparation. Les médias israéliens estiment que ce nouveau plan budgétaire aurait toutes les chances de ne pas être voté par l’actuelle coalition au pouvoir.

La campagne a déjà débuté. La presse israélienne rend compte aujourd’hui de nombreux signaux électoraux : Mobilisation des militants, radicalisation des discours, propos de campagnes, tentatives d’alliances sont décortiqués par les médias comme les signes d’un début de campagne électorale.

Rencontre Netanyahou – Steinitz. Les propos rendus publics du tête-à-tête entre le Premier ministre israélien et le ministre des Finances renforcent la thèse des élections anticipées. Attention à Ehud Barak,  Il est capable de te poignarder dans le dos. Faisant allusion à la possible réaction du Ministre de la Défense concernant des baisses de budget au sein de son ministère, Yuval Steinitz a tenu à prévenir B. Netanyahou de l’éventualité de la rupture de la coalition. Fin du tandem Netanyahou-Barak ? B. Netanyahou aurait confié qu’Ehud Barak tentait de lui nuire, pas seulement en matière économique mais aussi d’un point de vue politique. Le 1er ministre israélien n’aurait pas apprécié la visite de son Ministre à Washington où Ehud Barak se serait fait passé selon lui comme le réconciliateur, l’homme modéré qui a permis la baisse des tensions entre Israel et les USA.

 

ראש הממשלה מפנה את הגב לשר הביטחון? (ארכיון) (צילום: אריאל חרמוני, משרד הביטחון)

 

Selon les médias israéliens, les leaders de partis participants à la coalition gouvernementale, Shass et Israel Beitenou, ont fait savoir qu’il n’était pas contre cette hypothèse électorale.

Dossier nucléaire iranien. Les sanctions économiques fonctionnent. Le 1er ministre israélien appelle à de nouvelles sanctions contre l’Iran. Les médias israéliens se font l’écho des dernières déclarations de Benyamin Netanyahu qui appelle à faire pression sur l’UE et les USA pour que de nouvelles sanctions soient décidées rapidement.

Conférence de presse de M. Ahmadinejad. Oui, les sanctions fonctionnent contre notre peuple mais le commerce extérieur est sans importance pour nous, a déclaré le président iranien.

Tensions au sommet du pouvoir iranien. L’annonce d’une réunion d’urgence par le guide suprême est le signe, selon les médias israéliens, que des tensions sociales et politiques sont importantes en Iran.

Un effet place Tahir en Iran. Selon le ministre israélien Affaires étrangères, A. Libermann, l’Iran pourrait vivre lors des prochaines élections parlementaires, en 2013, un effet place Tahir.

Le discours de B. Netanyahou à l’ONU mal accueilli en Israel.  A la manière de certains médias américains, le discours onusien de Benyamin Netanyahou fait encore l’objet de nombreux commentaires en Israel. La presse de gauche s’attarde particulièrement à décrire de manière négative la présentation du danger nucléaire iranien.

L’Iran aurait abattu ses propres avions en 2008. Selon le New York Times, l’Iran aurait abattu par erreur ses propres avions en 2008, après les avoir pris pour des avions israéliens. Il s’agissait d’un exercice militaire visant à protéger l’Iran d’une attaque de l’aviation israélienne, après celle qui s’était produite contre un site syrien en septembre 2007. 

 

ירי על מטוסים מחשש שישראל תוקפת. משמרות המהפכה (ארכיון) (צילום: רויטרס)

 

Terrorisme dans le Sinaï. Al Qaida est en Egypte et ses membres sont égyptiens, affirment aujourd’hui les médias israéliens.  Contrairement aux affirmations des autorités égyptiennes, les groupes terroristes qui sévissent dans le Sinaï ne sont ni des terroristes étrangers ni des bédouins mais bien des Egyptiens. La publication de l’identité des terroristes fait l’objet de nombreux commentaires en Israel. De jeunes égyptiens éduqués, issus de la classe moyenne ou aisée, père de famille, auraient mis en place une infrastructure terroriste très sophistiquée, liée à Al Qaida. Ce groupe terroriste n’avait pas été repéré par les services de renseignements égyptiens ou israéliens, selon la presse israélienne.

 

דף פייסבוק שהקימו חברים לזכר שני המחבלים

 

Nouvel acte de vandalisme religieux. Les militants religieux radicaux seraient responsables d’un nouvel acte de vandalisme dans la vieille ville de Jérusalem, contre une église franciscaine.   Les inscriptions en hébreu "le prix à payer" ont été retrouvées. Le Président Peres a immédiatement tenu à dénoncer cet acte odieux qui représente le contraire des valeurs juives. 

 

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias  

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français: Analyse quotidienne- 21 Septembre 2012

 

ONU : La France, le Royaume Uni et les USA lancent un ultimatum à l’Iran : "Le temps est compté".

Israël en France.   L’actualité israélienne en France est médiatiquement trop faible aujourd’hui pour être analysée d’un point de vue éditorial représentatif.

A Noter. Les combattants de la paix. Documentaire sur l’engagement pour la paix d’une famille israélienne et palestinienne. France 5 – 21h30

Affaires Charlie Hebdo : La France sur le qui-vive. L’ensemble des médias français semblent en attente des événements et se focalisent aujourd’hui sur les dangers qui guettent les intérêts et les résidents français à l’étranger.

Un vendredi sous très haute tension. Près de 20 pays ont vu les intérêts français placés en état d’alerte, en prévision des manifestations de contestation violente prévues ce vendredi, jour de prières pour les musulmans. Nombreux sont les médias qui témoignent des mesures de protection militaire autour de l’ambassade de France en Tunisie. Chars, automitrailleuses et barbelés ont été mis en place par les autorités tunisiennes, s’ajoutant aux renforts de sécurité français arrivés récemment en Tunisie.

Restez chez vous ! Le ministre français de la Défense appelle les Français résidant à l’étranger à rester chez eux.  

Le Hezbollah appelle encore à manifester. Dans ce contexte particulièrement tendu, l’appel à manifester, lancé pour la 3ème fois en une semaine par le Hezbollah, inquiète les autorités françaises. C’est peut-être pourquoi, Jean Yves le Drian fait aussi part de son inquiétude pour les soldats français en Afghanistan et au Liban.  

Les autorités musulmanes françaises multiplient les appels au calme, soulignent aujourd’hui encore avec force les médias français.

Les manifestations sont-elles si nombreuses?  Etienne Lenhardt, jeudi soir, sur France 2 tente de dissocier la couverture médiatique mondiale et la réalité de la contestation par des chiffres. Médiatisation ou surmédiatisation ?   Selon lui, seul 150 000 islamistes auraient manifesté depuis une semaine.  150 000 sur 1 milliard de musulmans.  

François Fillon défend la démarche de Charlie Hebdo. La liberté d’expression est un principe qui ne se discute pas.

Déjà des arrestations en France dans les milieux islamistes. La France interdit toutes les manifestations de protestations. Les autorités françaises craignent en effet les débordements. Des policiers en nombre à Marseille, Toulouse, Lille, Paris où selon Direct matin, il y aurait 3 fois plus de CRS de prévus que de manifestants.

Ce n’est pas le nombre mais l’image qui compte. Protestant contre l’utilisation de l’image à travers la liberté de blasphème, les manifestants radicaux tentent néanmoins de marquer les esprits par des images de violence ou d’islamisation radicale dans un pays occidental.

Et si ce film n’était qu’un mirage ?  Après s’être interrogé sur le fait de savoir pourquoi une simple vidéo de 14 minutes pouvait embraser le monde entier, le Parisien se demande si ce film existe vraiment. Pour l’instant, seule 14 minutes sont disponibles et aux USA, malgré les investigations des médias, personne n’a encore vu la version longue du film.

Shoah. Inauguration du Mémorial de Drancy par le président  François Hollande. 76000 juifs ont été regroupés dans le camp français de Drancy puis déportés vers Auschwitz entre 1941 et 1944. Seul 2000 d’entre eux sont revenus.

Contexte Proche et Moyen-Orient.   

Le dossier nucléaire iranien est aujourd’hui le sujet central des médias israéliens. 

Dossier nucléaire iranien. La France, le Royaume Uni et les USA lancent un ultimatum à l’Iran. Le temps est compté. "Nous demandons à l’Iran de négocier », a prévenu l’Ambassadeur de France à l’ONU, Gérard Araud, rappelant "les centaines d’heures de discussions" déjà consacrées en vain à ce dossier. "Nous demandons à l’Iran de négocier et l’Iran ne négocie pas", a constaté Gérard Araud. "Nous restons ouverts au dialogue mais depuis une dizaine d’années, nous avons mené des centaines d’heures de discussions avec l’Iran et force est de constater que ces discussions ont été menées en vain. "En conséquence et avec les pays qui y sont prêts, nous renforcerons les sanctions aussi longtemps que ce pays n’acceptera pas d’avancer vers le respect de ses obligations". Son homologue britannique, Marl Lyall Grant,  a ainsi pressé Téhéran "à faire rapidement des choix" 

Nous n’avons pas l’intention de poursuivre des négociations sans fin qui ne produisent pas de résultats, a averti l’ambassadrice américaine Susan Rice.  "Il reste du temps et de la marge pour la diplomatie mais il revient à l’Iran de répondre de manière constructive aux propositions mises sur la table par les Occidentaux, a affirmé Mme Rice. "L’Iran doit prendre des mesures significatives ou subir des pressions accrues", a-t-elle ajouté: "Nous n’avons pas l’intention de poursuivre des négociations sans fin qui ne produisent pas de résultats. Le temps est compté", a averti l’ambassadrice américaine.

70 % des Israéliens ne croient pas qu’Israël puisse décider d’attaquer seul les installations nucléaires. Selon le dernier sondage de l’Université hébraïque, paru dans le Haaretz, 77 % des Israéliens estiment qu’une attaque israélienne entrainerait une guerre régionale.

1/4 des Israéliens contre une option militaire. 52 % d’entre eux seraient en faveur d’une action conjointe israélo-américaine tandis que 24 %  des personnes interrogées, soit près d’1/4 des Israéliens se prononcent contre toute attaque militaire de l’Iran. 18 % seulement des Israéliens se disent favorable au seul engagement militaire d’Israël. 

Une parade militaire en Iran présente des missiles capables d’atteindre Israël. Les médias israéliens rendent compte des derniers propos du président iranien hostile à Israël. Des déclarations haineuses proférées lors d’un défilé militaire où étaient présentés des missiles Qadr-F, d’une portée de 2 000 kilomètres, capables d’atteindre les villes israéliennes.  

 

מצעד צבאי בטהרן

 

L’Iran derrière des cybers attaques contre des banques américaines. Selon des experts américains, le régime iranien serait derrière les cyber-attaques qui ont ralenti cette semaine les sites Web des banques  JPMorgan Chase et Bank of America. Les revendications de piratage venues en réponse à la publication d’un film anti-Islam ne sont qu’une  « couverture » estiment les spécialistes.

 Nous ne permettrons pas un Iran nucléaire. Le président Obama souligne une nouvelle fois sa détermination à empêcher le régime Ahmadinejad d’accéder à l’arme atomique. Notre politique ne permettra pas un Iran nucléaire,  a déclaré le président américain, ajoutant « Je veux conduire cette politique avec la diplomatie »

 

 

E. Barak rencontre Rahm Emanuel pour discuter des liens avec les États-Unis et Israël.

Le ministre israélien de la Défense, aurait eu une discrète rencontre avec l’ancien secrétaire général de la Maison Blanche à Chicago pour aplanir la discorde entre Washington et Jérusalem, selon les informations parues dans les médias israéliens.   

 

עמנואל ואובמה, ארכיון (צילום: AFP)

 

Les Palestiniens gaspillent toutes les chances de faire la paix. Ces propos tenus dans le Haaretz par Benny Morris font l’effet d’une bombe médiatique en Israël. Leader de la vague dite "des nouveaux historiens", personnalité très critique à l’égard des gouvernements israéliens, Benny Morris estime aujourd’hui que depuis 1937, les Palestiniens n’ont cessé de refuser la paix. Les Palestiniens ne veulent pas partager la terre. Si aujourd’hui, la majorité des Israéliens a abandonné selon lui,  l’idée du grand d’Israël, Eretz Israël, le nouvel historien constate que ce n’est pas le cas des Palestiniens et de leurs différents leaders.

1937, 1947, 2000, 2008 : les 4 non palestiniens. En 1937, le partage de l’ancienne Palestine britannique proposé par l’Angleterre, à travers le plan Peel fut refusé par les dirigeants palestiniens.  Idem à l’ONU en 1947. En l’an 2000, à camp David, Yasser Arafat jugea encore qu’il lui était impossible de renoncer au partage de la Terre. En 2008, M. Abbas, à son tour, refusa le plan de Paix du 1er ministre E. Olmert pour les mêmes raisons.

Une prise de position inhabituelle à gauche. Cette prise de position d’un intellectuel de gauche, dans le contexte d’aujourd’hui, de partition du pouvoir palestinien entre Gaza et la Cisjordanie, de pressions diplomatiques intenses de l’AP pour la reconnaissance d’un Etat à l’ONU, sans négociations avec Israël,  suscite de très nombreuses réactions en Israël.

Suite et conséquences de la publication des Caricatures de Charlie Hebdo en France.  Les médias israéliens s’intéressent aujourd’hui aux appels au calme lancés par les responsables religieux musulmans en France, tout en faisant état de différentes consignes de sécurité lancées par la France à ses ressortissants au Moyen Orient.

 

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias

 

 

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français: Analyse quotidienne- 13 Septembre 2012

 

Israël en France.   L’actualité israélienne en France est encore médiatiquement trop faible aujourd’hui pour être analysée d’un point de vue éditorial représentatif.

A Noter. Entretien téléphonique entre le Président de la République et le Premier Ministre de l’Etat d’Israël. Après Barack Obama, François Hollande fait savoir qu’il s’est entretenu par téléphone en fin d’après-midi avec Benjamin Netanyahou.

 

French President François Hollande

 

La France contre un Iran nucléaire.  Selon le communiqué publié par l’Elysée, s’agissant de la question nucléaire iranienne, le Président de la République a rappelé la détermination de la France pour que l’Iran suspende l’ensemble de ses activités sensibles. Il a aussi indiqué que la France assumerait pleinement ses responsabilités pour renforcer les sanctions à l’encontre de l’Iran. Le président français a également insisté sur la nécessité de trouver une solution diplomatique à cette crise.

A Noter aussi. TV.La série la plus attendue de l’année en France est le remake d’une série israélienne. "Homeland", diffusée ce soir sur Canal plus, décrit le retour de deux soldats, 8 ans après leur enlèvement en Irak. Homeland a raflé tous les prix aux USA, rappelle 20 minutes. Une adaptation réussie selon Métro qui donne aux lecteurs 5 bonnes raisons de regarder la série.   

Assassinat de l’ambassadeur des USA en Libye. Vague anti américaine, simple débordement ou la marque d’Al Qaida ?

Pourquoi ? Un film stupide, estime l’ensemble de la presse internationale qui ne méritait aucune attention compte tenu de sa médiocrité. Un film grossier et surtout grotesque commente 20 Minutes.

Un film d’une intolérance intolérable pour Israel. Le Porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Yigal Palmor, a tenu à prendre ses distances avec l’auteur du film, résidant aux USA mais de nationalité israélienne : "Il ne l’a pas fait pour nous, ni en coordination avec nous ni par aucun canal connecté aux institutions israéliennes. C’est un franc-tireur, il ne représente que lui-même".Son film est d’une intolérable intolérance, a-t-il ajouté.

Un film produit par un chrétien.  Un chrétien copte vivant en Californie, Nakoula Basseley Nakoula,  serait le producteur du film selon les médias israéliens.

 

 

 

Un 11 septembre. Une attaque planifiée, estiment les spécialistes interrogés par les médias français. Il s’agissait bien plus qu’une simple manifestation, constate Antoine Basbous (France Inter). Un prétexte. Il s’agissait davantage de prendre pour prétexte une atteinte au sacré pour justifier et fomenter des actes terroristes, un 11 septembre.

Les experts rappellent les précédents attentats en Libye contre le CICR, l’ONU et celui déjoué contre l’ambassadeur britannique en Libye, en Juillet dernier.

L’onde de choc. Incompréhension et colère des USA. Comment est-ce possible dans un pays que nous avons aidé à libérer, s’est interrogé mercredi Hilary Clinton Comment un tel drame a pu se produire "dans un pays que nous avons contribué à libérer, dans une ville que nous avons sauvée de la destruction" ?

Une attaque qui bouleverse l’Amérique. Justice sera faite Tandis que le candidat républicain est très virulent à l’égard des évènements, le président Obama reste prudent pour ne pas embraser le monde musulman mais déterminé : justice sera faite, a-t-il prévenu. 

 

הפגנה בבנגזי. "מצטערים אמריקה"

 

Une violence insensée. Soulignant les condamnations américaines, les médias français estiment que bien que ce film ridicule dénigre volontairement la foi religieuse, rien ne justifie cette violence insensée.

Pourquoi la police libyenne n’est-elle pas intervenue ? Faiblesse ou collusion du pouvoirestime ce matin sur France info, l’ancien diplomate français, Patrick Haimzadeh, en poste en Libye de 2001 à 2004.

Lybie : le chaos et les armes. Nombreux sont les témoignages  dans les médias  évoquant le surarmement de la population et des milices encore en activité en Libye. De nombreuses armes sont ainsi entre les mains des djihadistes, qui selon un diplomate français, bénéficie d’une certaine légitimité aux yeux du pouvoir et de la population compte tenu de leur implication dans les combats révolutionnaires.

La réponse américaine.  Deux bateaux de guerre transportant des missiles de croisière Tomahawk et des unités d’élites font route vers la Libye   

Al Qaida au Maghreb demande 90 Millions pour libérer les otages français. François Hollande refuse catégoriquement les dictats de l’Aqmi soulignent aujourd’hui l’ensemble des médias français.  

Contexte Proche et Moyen-Orient.   Les conditions de la mort de l’Ambassadeur américain en Libye et de est  à la Une des médias israéliens. Contrairement aux médias français, la presse israélienne est beaucoup plus affirmative quant à la signature d’Al Qaida. Selon les médias israéliens,  la manifestation n’aurait pas été seulement manipulée par des djihadistes mais prévue et fomentée pour agir, un 11 septembre,  contre des personnes et intérêts américains.

Vers une flambée anti américaine dans les rues arabes ?  Les manifestations en Egypte, à l’appel des Frères musulmans, en Tunisie, à l’appel du parti islamistes Ennahdha ou à Gaza, par les islamistes du Hamas et au Yémen, inquiètent les médias israéliens. Les médias israéliens s’inquiètent aussi d’une possible surenchère entre Frères musulmans et salafistes

Israël a adressé mercredi ses condoléances aux Etats-Unis  "Aujourd’hui, nous avons de nouveau vu le terrorisme frapper, avec le meurtre tragique de l’ambassadeur américain en Libye et de trois employés du consulat américain à Benghazi. Le peuple d’Israël se tient aux côtés du peuple américain dans sa peine", a déclaré solennellement le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Christopher Stevens et son équipe ont fait honneur.  le chef de l’Etat israélien Shimon Peres assure qu’en "défendant les valeurs de liberté et de démocratie de l’Amérique, l’ambassadeur Christopher Stevens et son équipe ont fait honneur à la cause qu’ils servaient jusqu’au dernier moment".

J’ai honte déclare le rabbin orthodoxe et ancien membre du gouvernement, Michael Melchior,  "En tant que Juif et en tant que rabbin israélien, j’ai honte du style et de la langue dégradante de ce film", a déclaré M. Melchior Il va à l’encontre de la substance de la Torah d’Israël et profane le nom de Dieu.

La liberté d’expression ne doit pas tout excuser. Bien que la liberté d’expression et le droit à la satire soient des principes sacrés de la démocratie, ajoute le rabbin, ces libertés ne doivent pas être utilisées comme une excuse pour répandre des ordures et de la boue"

De terribles actes de terrorisme dirigés le monde démocratique.  Le fait que ces attaques ont eu lieu exactement 11 années jour pour jour après les évènements du 11 septembre 2001, rappelle Avigdor Liberman,  prouve qu’il s’agit d’une longue et difficile bataille contre ceux qui œuvrent à semer la mort et la destruction, trouvant chaque fois une meilleure excuse. Les émeutiers qui ont attaqué les missions diplomatiques américaines veulent imposer leurs vues et leurs croyances à n’importe quel prix, ajoute Le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères.

Un otage juif américain aux mains d’Al-Qaïda demande au Premier ministre israélien  d’intervenir en sa faveur.   Warren Weinstein, un humanitaire de l’agence gouvernementale USAID, capturé en août 2011 à Lahore au Pakistan, en appelle à l’aide de l’état d’Israel :    "En tant que juif, j’en appelle à vous Benjamin Netanyahu, Premier ministre de l’Etat juif d’Israël", déclare l’otage, ajoutant: "De juif à juif, je vous demande d’intervenir en ma faveur, de collaborer avec les Moujahidine et d’accepter leurs demandes pour que je puisse être libéré, retrouver ma famille et voir ma femme, mes enfants et mes petits-enfants".

Dossier nucléaire iranien. Une bonne conversation, estime le 1er Ministre israélien commentant sa dernière conversation avec le président américain. "Il est évident que j’ai mes opinions et je ne suis pas vraiment timide pour  les exprimer lorsque j’estime que la sécurité d’Israël est en jeu, aurait déclaré B. Netanyahou. « C’est ma responsabilité comme premier ministre." 

Le soutien de B. Netanyahou à Romney très critiqué en Israel. "L’ingérence israélienne dans les affaires internes américaines et le fait de transformer l’administration américaine d’alliée en ennemie nous ont causé un grave tort", a déclaré M. Mofaz, dirigeant du parti centriste Kadima, "Le nom du prochain président américain n’est pas matière à une implication israélienne", a-t-il estimé,

Des élections anticipées début 2013. Le 1er ministre Netanyahou a évoqué publiquement mercredi la possibilité d’élections législatives anticipées en Israel pour debut 2013, compte tenu de l’impossibilité législative de voter le budget 2013.

 

Prime Minister Binyamin Netanyahu at cabinet meeti

 

 

 David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias 

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français: Analyse quotidienne- 6 Septembre 2012

 

Israël en France.   L’actualité israélienne en France est aujourd’hui encore médiatiquement bien trop faible pour être analysée d’un point de vue éditorial représentatif.

A Noter. Un aristocrate français reconnu Juste des Nations par l’Etat d’Israël. (Yad Vashem)

Le Hamas admet avoir tué un bébé.  "Un responsable du Hamas a admis à la BBC que l’enfant de Gaza tué mardi est mort à la suite de tirs de roquettes palestiniens, et non en raison d’une frappe israélienne. Bien que ce ne soit pas la première fois qu’un pareil drame se produise, cet aveu, lui, est une première historique.

( Mediapart). 

Union sacrée. Lutte contre le racisme et l’antisémitisme en Europe. De hauts responsables juifs et musulmans européens se sont engagés mercredi à condamner avec fermeté les membres de leur communauté qui attisent l’antisémitisme ou l’islamophobie.

Tolérance zéro contre l’intolérance. "Nous devons adopter une politique de tolérance zéro contre les leaders de toute confession qui utilisent leur chaire pour attiser l’intolérance religieuse", selon une déclaration adoptée lors d’un symposium organisé sous l’égide de la Fondation pour la compréhension ethnique, la Grande Mosquée de Paris et le Congrès juif européen.

Cesser d’instrumentaliser le conflit israélo-palestinien. "Les membres de nos deux communautés sont parfois en désaccord, notamment sur le conflit israélo-palestinien. Malgré ces différences, nous devons nous rassembler pour combattre la diabolisation des communautés religieuses  

Un front uni judéo-musulmandans le contexte d’une hausse des agressions antisémites et islamophobes en France de plus de 14 % au dernier semestre 2012 (les Echos)

Contexte Proche et Moyen-Orient.

Hezbollah. Benjamin Netanyahu appelle l’UE à inscrire le Hezbollah sur sa liste des organisations terroristes. "J’estime qu’il y a un effort que l’Europe devrait faire pour promouvoir la sécurité et la paix, à savoir déclarer que le Hezbollah, supplétif de l’Iran, est une organisation terroriste", a déclaré le 1er ministre israélien. "Il s’agit de la principale organisation terroriste au monde, et l’Europe pourrait beaucoup aider en déclarant que le Hezbollah l’est effectivement", a-t-il insisté.

Dossier nucléaire  iranien. L’AIEA présente les preuves des tentatives iraniennes pour masquer le développement de son programme nucléaire militaire. Une preuve « convaincante » de décontamination nucléaire du site de Parchin présentée par le directeur général adjoint de l’AIEA Herman Nackaerts.

Satellite image of Parchin

Des essais d’explosifs pour développer la bombe. Dans l’image plus récente, datant de  la mi-août,  l’AIEA montre un bâtiment où selon l’Agence,  l’Iran aurait effectué des essais explosifs,  pertinents pour les armes nucléaires

Le Premier ministre israélien  annule une réunion du cabinet de sécurité. La sécurité de l’Etat et des citoyens dépend de la capacité de mener des discussions confidentielles en profondeur au sein du cabinet de sécurité,  où tous les faits sont présentés, ainsi que toutes les opinions et implications, a déclaré B. Netanyahou  après des fuites sur cette réunion dans le quotidien Yediot Aharonot, qui titrait mercredi: "Désaccords sur l’Iran entre les services de sécurité".

Netanyahu at cabinet meeting

Je ne me plains pas des médias: ils font leur travail mais je suis responsable vis-vis à des citoyens israéliens et de la sécurité de l’Etat et j’ajourne cette réunion", a ajouté le Premier ministre qui a évoqué la possibilité d’utiliser désormais le détecteur de mensonge selon la presse israélienne.

Visite discrète du chef d’Etat-major adjoint américain en Israël, l’amiral James Winnefeld, quelques jours seulement après celle du Numéro 1 américain, fait remarquer la presse israélienne.  

Syrie. Le régime syrien proche de sa fin. Selon l’Ambassadeur d’Israël à l’ONU, le régime en Syrie s’approche de sa fin malgré l’aide active de l’Iran au Président Bachar Al-Assad. Selon Ron Prosor, l’Iran est derrière la campagne de meurtres commise par Assad.

Ron Prosor

Israël tend la main au peuple syrien. S’adressant directement au peuple syrien, l’ambassadeur d’Israel à l’ONU a déclaré : « Peu importe de quel pays vous venez, quelles sont vos positions politiques et à quelle religion vous appartenez, personne ne peut rester indifférent aux atrocités. Israël s’identifie aux souffrances du peuple syrien en ces moments difficiles et vous tend la main, et offre de l’aide médicale, alimentaire et humanitaire. »

Terrorisme palestinien. Tsahal frappe une cellule terroriste palestinienne qui tentait de placer une bombe à la frontière entre Israël et Gaza. La presse israélienne rappelle que Tsahal a dû déjouer deux tentatives d’attentats distincts contre Israël en seulement 12 heures.  6 Palestiniens ont trouvé la mort lors de ces opérations militaires selon des sources médicales palestiniennes.\

Gaza terrorists launch rockets [file]

Incendie criminel de Latroun. Le Vice-ministre des Affaires étrangères, Danny  Ayalon à Latroun. Un acte de terrorisme qui n’a rien à voir avec les valeurs du sionisme et du judaïsme. Le Père René a remercié D. Ayalon, en lui confiant que sa visite et ses mots ont touché les moines et leur a donné de la force.

" Au nom du gouvernement d’Israël et du peuple d’Israël, je suis venu ici pour vous serrer la main, a dit D. Ayalon à l’abbé selon les médias israéliens.  « Cet acte de terrorisme contre vous horrifie non seulement les gens du monastère, mais aussi le peuple juif et l’Etat d’Israël. Ce n’est pas du sionisme. Ce n’est pas du judaïsme, mais l’inverse, » a-t-il insisté. Le gouvernement ne permettra pas que la liberté de religion et de culte subisse un préjudice et fera tout pour traduire les coupables en justice.

JO paralympiques de Londres. Médaille de Bronze pour le double mixte israélien Shraga Weinberg et Noam Gershoni qui a battu l’équipe japonaise 6:3, 6:1 et a remporté la médaille de bronze lors du tournoi olympique de tennis.   C’est la quatrième médaille israélienne des Jeux paralympiques 2012.

 

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 342 autres abonnés

%d bloggers like this: