Archive

Posts Tagged ‘Israel’

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 22 Octobre 2014

CAFE_PRESSE_LOGO

 

 

 

Le Hamas préparait une attaque terroriste majeure contre Israel. Selon Times of Israel, le Hamas prévoyait d’envoyer 200 terroristes armés pour attaquer des zones civiles en Israël et « infliger des pertes massives» selon un article publié mardi par le magazine américain Vanity Fair.

DPRK2

Israël en France.  L’actualité israélienne est trop faiblement traitée aujourd’hui dans les médias français pour l’objet d’une analyse éditoriale représentative.
Le président Reuven Rivlin. Le Figaro rend compte aujourd’hui de la polémique née de la vente par des Palestiniens de leurs maisons situées dans le quartier de Siwan à Jérusalem Est à des nationalistes israéliens. Des achats qui, selon Cyrille Louis, compliqueraient « un peu plus un éventuel partage de la ville en cas d’accord de paix ». Bien que souvent présenté en France comme nationaliste, le président Reuven Rivlin, a tenu à mettre en garde contre ses agissements : «Jérusalem ne peut pas devenir une ville dans laquelle les constructions se déroulent secrètement, et où les gens se glissent dans des appartements à la faveur de la nuit.»

 

 

Moyen Orient.
Lutte contre les terroristes de l’EI.

Le 1er Ministre irakien se rend cette semaine en Iran pour, selon le quai d’Orsay » obtenir une coopération plus importante du gouvernement iranien lui aussi dirigée par des Chiites ». Selon un diplomate français cité aussi par le Canard enchainé, « Washington et Téhéran se rapprochent grâce aux djihadistes ».
Téhéran arme les kurdes et aurait envoyé des conseillers militaires en Irak (Brève le Parisien). G. Malbrunot du Figaro avertit que les djihadistes de l’EI  viennent d’attaquer  une ville proche de l’Iran…
L’EI voudrait ouvrir un nouveau front au Liban et en Jordanie selon le gouvernement libanais (Canard enchainé)
Contexte Proche et Moyen – Orient.

Les médias israéliens se font aujourd’hui largement l’écho de la baisse du pouvoir d’achat ainsi que des rumeurs d’élections démenties par le 1er Ministre Netanyahou.

 

Vie quotidienne en Israel.

Hausse des denrées de bases. Selon une enquête réalisé par le média britannique The Marker, le prix des aliments casher serait deux fois plus élevé en Israël qu’en Grande-Bretagne.

Cette information dont le Haaretz se fait l’écho s’inscrit dans les multiples formes de la contestation sociale contre la vie chère et l’appel à l’exil des israéliens de Berlin. Un appel vivement dénoncé en Israel y compris par le parti de Yesh Atid de Yair Lapid qui est parvenu au pouvoir au nom de la lutte contre la vie chère en Israel.

Kahlon : Mon parti permettra de lutter contre le coût de la vie croissant en Israël.  « le coût de la vie n’est pas une fatalité ou un décret du ciel, », a déclaré l’ancien ministre du Likoud Moshe Kahlon à Israel Ayom. L’ancien Ministre Moshe Kahlon qui aurait l’intention de lancer un nouveau parti politique, a déclaré lundi que sa première priorité serait la lutte contre la montée du coût de la vie en Israël.

 

Netanyahou: La dernière chose dont nous avons besoin maintenant, c’est une élection.  Selon les médias israéliens, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu mercredi matin une réunion  avec les chefs des autres partis de la coalition dans le but de désamorcer les tensions et de stabiliser son gouvernement.
Le mouvement intervient après une série d’affrontement partisans, suscités entre autres par l’abandon d’un projet de réforme de la politique de conversion religieuse.

 

Processus de paix.

Livni, Lapid unissent leurs forces pour faire avancer la reprise des pourparlers de paix avec les Palestiniens. Selon le Yediot, la Ministre de la justice Tzipi Livni et le ministre des Finances Yair Lapid uniront leurs forces pour former un front commun diplomatique pour faire avancer le processus de paix.
«Dès la semaine prochaine, à la Knesset nous formerons un seul bloc, 25 mandats » en faveur d’un arrangement diplomatique avec les Palestiniens a déclaré en substance Tzipi Livni.

לפיד ולבני ישתפו פעולה במטרה לקדם תהליך מדיני  (צילום: אלי מנדלבאום, גיל יוחנן)

 

Le Hamas préparait une attaque terroriste majeure contre Israel. Selon Times of Israel, le Hamas prévoyait d’envoyer 200 terroristes armés pour attaquer des zones civiles en Israël et « infliger des pertes massives» selon un article publié mardi par le magazine américain Vanity Fair.
Une attaque via les tunnels. Il s’agirait, selon le porte-parole de Tsahal, Peter Lerner, d’un plan coordonné, qui visait à attaquer par surprise, via les tunnels,  plusieurs endroits en Israël de manière simultanée  lors de la fête de Rosh Hashana. L’action israélienne dans la bande de Gaza a permis entre autres d’empêcher cette vague d’attentats terroristes du Hamas sans précédent contre des civils israéliens.

Un soldat dans un tunnel à Gaza (Crédit : IDF Spokesperson/FLASH90)

 

 

Sans Transitions. Economie et High Tech.
Un contrat de 85 millions de dollars pour ELBIT.  Selon Globes, Elbit Systems (ESLT) a annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat avec un pays asiatique non communiqué pour un montant total d’environ 85 millions de dollars. Le contrat comprendrait entre autre une mise à niveau des avion de chasse F-5.

northrop_f5e

 

 

 

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 15 Octobre 2014

Le Hamas va tomber. Ce que nous voulons faire à long terme va se passer, a déclaré le Ministre de la Défense Moshe Yaalon lors d’une interview pour Ynet. Le Hamas va tomber. Un mouvement basé sur la mort et la destruction ne survivra pas.

Israël en France. « Ce qui nous inquiète, c’est le message envoyé aux Palestiniens. Plus il y aura de reconnaissances unilatérales, moins ils auront de raisons de négocier avec nous », a prévenu le nouveau Porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien, Emmanuel Nahshon (Le Monde).

Après l’annonce de la prochaine reconnaissance unilatérale de l’Etat palestinien par la Suède, le 1er Ministre Benyamin Nétanyahou a lui aussi critiqué une décision unilatérale «contraire aux accords», qui ne «rapprocherait pas de la paix» mais l’«en éloignerait» (Libération)

« A Paris, on a observé avec attention le vote britannique ». Lors de la conférence des ambassadeurs, le 29 août au Quai d’Orsay, rappelle le journaliste Piotr Smolar, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait déclaré : « Il faudra bien, à un moment, reconnaître l’État palestinien. ». La France aimerait jouer un rôle dans une initiative diplomatique, discutée en coulisses selon le Monde, lors de la conférence des donateurs, au Caire : la tenue d’une conférence internationale pour la paix (Le Monde).

 5, 5 milliards de dollars d’aide à la reconstruction de Gaza conditionnée à la reprise politique du processus de négociations. La conférence des donateurs pour la reconstruction de Gaza qui s’est tenue dimanche dernier en Egypte, fut l’objet d’un traitement éditorial relatif.

Donations contre négociations résume parfaitement Direct Matin  qui, comme tous les autres médias français, fait le point sur les donations internationales en insistant sur le fait qu’une reprise des négociations de paix est une condition préalable à toute aide financière.

Collaboration entre ONU, AP et Israel. Seule Libération mentionne l’existence d’un mécanisme prévoyant une collaboration entre Israéliens, les officiers de l’Autorité Palestinienne et des agents de l’Onu, qui aurait été secrètement élaboré la semaine dernière.

Le Hamas contre. Selon un diplomate français cité par l’Opinion : « nous soutenons le rassemblement des Palestiniens même s’il est peu probable que les cadres du Hamas acceptent de passer sous le contrôle militaire de l’AP, estimant que M. Abbas collabore sans discernement avec Tel Aviv »

« Les Indignés israéliens de Berlin refusent la vie chère. » Le ministre des Finances Yair Lapid serait fragilisé par la grogne sociale lancée par des expatriés estime Natalie Hamou des Echos (13 oct.). L’initiative de ces contestataires qui lancent un appel à l’exil pour fuir la vie chère, provoque une vive polémique en Israel note aujourd’hui le Figaro.

« Ce sont des traitres et des antisionistes » Cyrille Louis rend compte des nombreux et très hostiles commentaires en Israel (Ben Caspit, Yair Shamir, Denis Charbit, Daphni Leef), y compris ceux de Yair Lapid, dont le parti Yesh Atid, a pourtant été élu pour lutter contre la hausse du coût de la vie en Israel

A Noter.  « L’infiltration discrète de l’Etat Islamique « à Gaza. Pour la première fois, Libération rend compte de l’implantation de l’EI dans la bande de Gaza. Il faut noter que très peu de médias français se sont fait l’écho de l’explosion au centre culturel français de Gaza, le 8 octobre dernier, revendiquée par des terroristes gazaouïs affiliés à l’EI.

Nuls ne peut désormais nier que des djihadistes se revendiquent de l’EI sont présents à Gaza. Selon Libération, le mouvement djihadiste recrute par dizaines à Gaza, en Cisjordanie et parmi les Arabes Israéliens pour aller combattre en Irak et en Syrie. Selon le journaliste Nissim Behar, l’une des premières cibles d’Israel lors de l’opération « Bordure Protectrice » aurait été d’éliminer celui chargé d’implanter l’EI à Gaza, connu sous le nom de guerre Khaled al Jazrawi.

Sans transitions.

Des jeunes chrétiens renouent avec les racines juives de leur foi. La Croix a consacré mardi un article sur cette nouvelle génération de Chrétiens pratiquants qui souhaitent renouer avec leurs racines hébraïque (Fanny Cheyrou). Un colloque pour une plus grande compréhension du l’origine juive du Christianisme, thème du livre du Cardinal Lustiger, aura lieu au Collège des Bernardins, Dimanche 19 oct. à 14h.

86 % des Français n’ont pas le sentiment d’appartenir à une communauté du fait de leur religion ou de leurs origines, pour 86 % d’entre eux, selon un sondage Opinionway pour la Licra. Mais 72% des personnes interrogées ont «le sentiment que la France accorde plus d’importance aux difficultés subies par certaines minorités» sans qu’une minorité ne soit toutefois ciblée en particulier.

Pour 13% des sondés, ce sont les Musulmans et les Juifs qui sont les minorités les mieux traitées. Les étrangers sont visés par 10%, les homosexuels par 4%… comme les chômeurs…(  20 minutes)

Contexte Proche et Moyen –Orient.

Ya'alon and Netanyahu during Operation Protective Edge (Photo: Haim Tzah, GPO)

Le Hamas va tomber. Ce que nous voulons faire à long terme va se passer, a déclaré le Ministre de la Défense Yaalon lors d’une interview pour Ynet. Le Hamas va tomber. Un mouvement basé sur la mort et la destruction ne survivra pas. Depuis la Fondation de l’État, nous avons vécu d’une série de combats à l’autre, et cette dernière opération assurera une longue période de calme. »

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

 

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 8 octobre 2014

L

L’Etat Islamique revendique l’attaque du Centre culturel français à Gaza. Selon Ynet, l’EI a revendiqué une explosion mardi soir au centre culturel Français dans la ville de Gaza selon un communiqué publiée mercredi matin. « Nos combattants ont bombardé avec succès le Centre de l’immoralité et de l’hérésie, connu comme le centre culturel Français, après des semaines de surveillance. » affirme le communiqué dont l’authenticité reste à vérifier.

Israel en France. Le traitement de l’actualité israélienne est toujours bien trop faible médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative. Aujourd’hui Le Monde et le Figaro se font brièvement l’écho de l’attaque d’une patrouille israélienne par le Hezbollah ainsi que des tensions sécuritaires à Jerusalem Est.

Interview du Ministre israélien de l’Economie Naftali Bennett. Lors de sa venue à Paris la semaine dernière, le ministre N. Bennett a rendu visite à la communauté juive de la synagogue Don-Isaac-Abravanel, rue de la Roquette, où des affrontements avaient eu lieu cet été entre manifestants pro-palestiniens et pro-israéliens en juillet. La Journaliste Hélène Sallon du Monde l’a rencontré à cette occasion.

A Noter. France 2 a consacré hier un long reportage sur la petite fille d’Amon Göth, ancien chef du camp de concentration de Plaszow, en Pologne ( Journal de 20h)

Dossier nucléaire iranien. Seul Direct Matin se fait l’écho aujourd’hui de l’explosion d’un atelier de fabrication d’explosif près de Parchin en Iran, selon l’agence de presse iranienne officielle Irna. Parchin soupçonnée par la communauté internationale d’abriter des activités nucléaires à vocation militaire

Terrorisme en France. Le terroriste Carlos sera bientôt jugé pour l’attentat contre le Drugstore des champs Elysées le 15 septembre 1974. L’attaque à la grenade, avait fait deux morts et 34 blessés.

Moyen- Orient

Syrie et Lutte contre l’EI

La ville kurde frontalière avec la Turquie de Kobané bientôt aux mains des djihadistes de l’EI. Le président Erdogan demande une intervention terrestre mais pour l’instant, l’armée turque observe sans réagir.

Pourquoi ?

La Turquie est en train de monnayer le prix de son intervention estime le journaliste du Figaro G. Malbrunot (France Inter – 7h50)

La Turquie n’intervient pas pour ne pas légitimer un Etat kurde à sa frontière, analyse Bernard Guetta (France Inter - 8h15).  Mais attention prévient-il, cette intransigeance va radicaliser les kurdes de Turquie contre le pouvoir en place.

L’histoire se répète. Reprenant les propos du général Vincent Desportes, ancien directeur de l’Ecole de guerre, hier sur Europe 1 (7h15), Daniel Cohn Bendit estime aussi qu’il s’agit de la même attitude  qu’en 1944 quand les Russes ont attendu que les Polonais se fassent massacrer avant d’intervenir contre les Allemands (Europe 1, 7h50)

L’Ambassadeur de Turquie en France, Hakki Akil, a déclaré hier soir sur Europe 1 que la Turquie n’avait pas vocation à être « le gendarme de la sécurité internationale » ajoutant qu’il faudrait avant tout créer une zone tampon, afin de s’assurer de la sécurité des civils, avant de mener une action terrestre.

L’armée de l »EI en chiffres

Le Canard Enchaîné dévoile les estimations de l’armée de l’EI selon les services alliés de renseignements. Selon le quotidien satirique, le mouvement terroriste possèderait plus de véhicules de transports de troupes que la France, soit 3000. Il disposerait aussi de 50 chars lourds, 150 blindés légers, des mortiers lourds, des dizaines de milliers d’armes.

Un contingent de 12 000 hommes et femmes. Selon le Canard 12 000 volontaires issus de 80 pays combattraient pour l’Etat islamique.

Lutte contre le terrorisme sur internet.

« Les groupes terroristes n’ont pas leur place sur Facebook » déclare la responsable mondiale de contrôle des contenus Facebook, Monika Bickert (Figaro Eco – Lucie Ronfaut).

Facebook collabore avec les associations anti racistes « Dans le cadre du contrôle des contenus abusifs, nous collaborons aussi avec des associations sur des sujets spécifiques, comme la lutte contre la haine raciale, le harcèlement, la lutte contre le suicide, ou encore la pédophilie. En France, nous discutons par exemple avec la Licra, UEJF, SOS Racisme, SOS Homophobie ou e-Enfance.« 

Facebook applique les lois nationales. « Néanmoins, dans le cas où une loi locale est plus précise que nos règles, Facebook respecte et applique les décisions de justice du pays.« 

Contexte Proche et Moyen –Orient. 

Explosion at French Cultural Center in Gaza (Photo: EPA)

L’Etat Islamique revendique l’attaque du Centre culturel français à Gaza. Selon Ynet, l’EI a revendiqué une explosion mardi soir au centre culturel Français à Gaza. Plusieurs explosions auraient secoué vers minuit le centre culturel Français, causant des dégâts mais sans faire de victime. L’explosion aurait été causée par 200 kg d’explosifs cachés près de réservoirs de gaz.

« Nos combattants ont bombardé avec succès le Centre de l’immoralité et de l’hérésie, connu comme le centre culturel Français, après des semaines de surveillance. » affirme le communiqué publiée mercredi matin.

« C’est le début des opérations de l’État islamique dans la bande de Gaza » selon le communiqué de l’EI dont l’authenticité reste à vérifier.

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

 

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 7 octobre 2014

Explosion dans le complexe militaire de Parchin. Selon le Jérusalem post qui cite l’Agence de presse officielle iranienne, une explosion aurait eu lieu lundi dans un dépôt militaire situé au sud-est de Téhéran, près du réacteur nucléaire présumé de Parchin.

Israel en France. Le traitement de l’actualité israélienne est toujours bien trop faible dans les médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative. Seules la Croix et le Parisien se font brièvement l’écho de probables privatisations d’entreprises publiques en Israel ainsi que de la prochaine rencontre du gouvernement inter palestinien Fatah / Hamas à Gaza.

A contre-courant du traitement de l’actualité internationale en France, le Monde daté du 7 octobre a tenu à lancer sa nouvelle formule éditoriale par un édito très critique à l’égard de la politique du 1er Ministre Netanyahou. Comme à chaque fois, le lancement d’une nouvelle formule bénéficie d’une très large médiatisation. Il est à noter qu’aucun article du quotidien ne traite de l’actualité israélienne ou ne propose de contexte à cet éditorial, hors actualité. Seule la rédaction a souhaité exprimer son point de vue dans un éditorial  intitulé « Israel compromet la création d’un état palestinien ».

A Noter. Shoah : « :on grand-père m’aurait tué ». Témoignage bouleversant de la petite fille adoptive de l’ancien chef du camp de concentration de Plaszow, Amon Göth. Jennifer Teege vit depuis 5 ans en Israel (Europe 1 – 7h45) 

Dossier nucléaire iranien. « Le régime comme d’habitude cherche à gagner du temps pour faire de sa capacité nucléaire un fait accompli, estime le fils du Shah, Reza Pahlavi, interrogé dans le Monde (Helene Sallon).

Moyen- Orient

Lutte contre l’EI

Syrie.

Paris aurait tenté de prendre contact avec Assad pour lutter contre les djihadistes. Les contacts auraient échoué car le régime syrien aurait lié sa coopération avec la réouverture de l’Ambassade de France à Damas.

Le régime syrien aurait aussi conditionné son offre à l’arrêt des critiques publiques émises par François Hollande et L. Fabius contre Assad. Les contacts auraient eu lieu avec les renseignements syriens fin mars 2014, selon les sources citées par Jacques Follourou du  Monde.

 Un ex-espion français dans les rangs des djihadistes, s’interroge aujourd’hui Le Parisien, (Adrien Cadorel et Ava Djamshidi.). Confirmant les reportages diffusés hier au journal de 20h de France 2 et sur Arte journal, le Parisien estime aussi que ce terroriste français existerait bel et bien, mais pas son prétendu passé militaire.

A Noter. La Ministre de l’écologie et de l’Energie Ségolène Royal dénonce la surmédiatisation des exactions des terroristes de l’EI :  » il faut éviter d’en parler sans cesse  » (France info – 7h45)

« L’EI partage la même vision que les Saoudiens », affirme aujourd’hui Frédéric Encel dans l’Opinion, (Jean Dominique Merchet.)  « Daesh dit au pouvoir saoudien, déclare le géopolitologue, vous pensez la même chose  que nous, mais nous, nous le mettons en pratique. »

La position de la France par rapport Qatar ou l’Arabie saoudite, selon F. Encel,  serait essentiellement déterminée par sa mauvaise situation économique. Cette politique aurait selon lui des effets pervers, y compris dans la propagation de l’islam radical.

Diplomatie.

Le Retour de l’Union pour la Méditerranée ?

« Quand on bombarde l’Irak, la trainée de poudre peut s’enflammer d’Alep à Beyrouth, de Beyrouth à Jérusalem, de Jerusalem à Gaza puis au Caire puis au Maghreb, en enfin du Maghreb à Marseille. » Michel Vauzelle, Président de la PACA fait part de son inquiétude pour la cohésion sociale en France depuis les tueries de l’EI commises notamment sur des otages français.

La France aurait  selon lui besoin d’utiliser Marseille pour sa politique méditerranéenne, « une diplomatie participative », « co-imaginée et cogérée par les gouvernements et les sociétés civiles  du sud et du nord »

Contexte Proche et Moyen –Orient.

L’ensemble des médias israéliens rend compte avec inquiétude de la prise de la ville kurde de Konaré en Syrie par les terroristes de l’EI.

Explosion dans le complexe militaire de Parchin. Selon le Jérusalem post, qui cite l’Agence de presse officielle iranienne, une explosion aurait eu lieu lundi dans un dépôt militaire situé au sud-est de Téhéran, près du réacteur nucléaire présumé de Parchin.

L’explosion serait un acte de sabotage selon le Dr Alireza Nourizadeh, chercheur à Londres, qui citerait des sources militaires iranniennes. « Je pense que Parchin est le plus important complexe militaire en Iran et l’enceinte militaire la plus surveillée. C’est donc un échec pour les gardiens de la révolution et  l’establishment militaire, « a déclaré A. Nourizadeh.

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 2 octobre 2014

Israël prend des mesures pour améliorer la vie des Gazaouis. Israel a annoncé mercredi une série de mesures pour faciliter la circulation des Palestiniens et des denrées, entre Gaza, Israel et la Cisjordanie, rapportent aujourd’hui les médias israéliens.

Israel en France. Le traitement de l’actualité israélienne est bien trop faible dans les médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative.

Bennett : « L’étoile montante de la droite dure israélienne. » Jacques Hubert Rodier trace un portrait partial de ce jeune de ministre de 42 ans qui a fait fortune dans la High Tech aux USA en se focalisant exclusivement sur ses positions sur le processus de paix (les Echos)

Selon un dernier sondage, le ministre de l’Economie et leader du parti du Foyer juif arriverait devant le Premier ministre Benyamin Netanyahou comme meilleur représentant de la droite. Il faut savoir qu’en général c’est le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman, chef d’Israel Beiteinou qui l’emporte contre lui dans les sondages.

Alyah. « Une envie de 30 ans longtemps repoussée. » Après la double page de Libération ce week-end, le Monde consacre aujourd’hui une pleine page aux Juifs de France installés à Ashdod. Ce sont pour la plupart des retraités, des jeunes en quête identitaire ou de perspectives professionnelles qui, selon le Monde, ont décidé de quitter la France compte tenu de la montée des actes et de la parole antisémite depuis Halimi, Merah, Dieudonné…

A Noter. « Penser la haine et l’islamonazisme ». « Faut-il tenter de comprendre la haine, d’expliquer le geste du salaud qui tue froidement une fillette parce qu’elle est juive, qui égorge un innocent… » s’interroge le Philosophe Luc Ferry dans Chronique hebdomadaire dans le Figaro. « Ben Laden n’était pas un inculte, ni les leaders du FIS, ni même ceux du Hamas et c’est cela, peut-être le plus inquiétant dans l’affaire, ce à quoi il va falloir nous habituer, à savoir que ce ne sont malheureusement ni la culture ni l’éducation qui garantissent en toutes circonstances le recul de la barbarie. »

Contexte Proche et Moyen –Orient.

Israël prend des mesures pour améliorer la vie des Gazaouis. Israel a annoncé mercredi une série de mesures pour faciliter la circulation des Palestiniens et des denrées, entre Gaza, Israel et la Cisjordanie, rapportent aujourd’hui les médias israéliens.

Israël a déclaré qu’il autoriserait 500 Palestiniens résidant dans la bande de Gaza de se rendre à Jérusalem pour aller prier à la mosquée al-Aqsa durant la fête de l’Aïd ce week-end. Selon Tsahal, 500 autres Gazaouis seront autorisés à se rendre en Cisjordanie. La bande de Gaza pourra également exporter des produits agricoles en Cisjordanie pour la première fois depuis 2007 et le putsch du Hamas contre le Fatah.

Les autorités israéliennes ont aussi fait savoir qu’elles permettraient aux Palestiniens de Cisjordanie d’entrer plus librement en Israël durant les vacances dans le cadre de visites touristiques et familiales.

Selon Ynet, ces mesures sans précédentes résulteraient des négociations secrètes qui se sont tenues mardi à Ramallah entre responsables israéliens et le 1er Ministre palestinien Rami Hamdallah.

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

 

 

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 1 octobre 2014

Pourparlers secrets entre Israel et l’Autorité palestinienne sur Gaza. Selon Ynet, un haut fonctionnaire israélien se serait entretenu mardi avec le 1er Ministre palestinien Rami Hamdallah, à Ramallah, pour discuter de coopération mutuelle et de  la réhabilitation de la bande de Gaza.

Israel en France. Le traitement de l’actualité israélienne est bien trop faible dans les médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative. Le 1er sujet international est aujourd’hui encore la poursuite des manifestations démocratiques à Hong Kong ainsi que les suites de l’assassinat par l’EI de l’otage français d’Herve Gourdel.

Il est à noter qu’à part les médias d’informations en ligne, aucun média traditionnel grand public français ne relaie ou commente aujourd’hui le discours du 1er Ministre Netanyahou prononcé lundi soir à la tribune des Nations Unies.

A  Noter. Rosh Hashana chez Marek Halter dimanche dernier. En présence en autres du 1er ministre Valls, du Président du Conseil régional d’Ile de France, Jean Paul Huchon, de la présidente de la Commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale, Elisabeth Guigou, du  ministre de l’Intérieur B. Cazeneuve, de l’Imam de Drancy H. Chalghoumi (Figaro)

Moyen- Orient.

Turquie. L’ensemble des médias français rend compte quotidiennement de la position ambiguë de la Turquie face à la coalition internationale contre l’EI.  Aujourd’hui 20 minutes explique les hésitations du pouvoir turc compte tenu du fait que la création probable « d’un état kurde inquiète Ankara et pourrait être un frein à sa participation. « 

Lutte contre le terrorisme islamiste de l’EI

« L’intervention en Irak et en Syrie est –elle justifiée ? « . Le Monde en date du 1 octobre a consacré pas moins de 5 tribunes pour exposer les différents points de vue, humanitaire ou politique, face à l’intervention militaire internationale contre l’EI. Il faut noter que les Opinions contre l’intervention militaire sont davantage mises en avant par le quotidien.

Kerry : « Nous sommes face à une menace commune qui exige une réponse commune » écrit le secrétaire d’Etat américain John Kerry. L »EI est odieux mais il est  loin d’être tout puissant. Nous le vaincrons. « 

Mais « ce combat n’est pas le choc des civilisations », prévient John Kerry. Les USA ne veulent pas être accusés de provoquer un  choc des civilisations comme ce fut le cas lors du mandat de G. Bush. C’est pourquoi John Kerry justifie devant le public français les motifs et les modes d’intervention : aider les combattants locaux, démanteler les filières recrutement, assécher financièrement l’EI…

Aligner sur la position française. John Kerry précise aussi très clairement que cette opération militaire n’est pas destinée à venir en aide au président syrien :  » Nous ne sommes pas dans le même camp  qu’Assad ».

Il faut favoriser une stratégie de dialogue. Pour la 2ème fois en deux semaines, l’ex 1er Ministre Dominique de Villepin s’exprime dans les pages d’un grand quotidien (Le Monde, Libération)

« Cessons ces guerres suicidaires et donnons enfin une chance à la paix ». « C’est la tâche essentielle de susciter le dialogue sunnite-chiites, en mettant autour de la table l’Arabie Saoudite et l’Iran. Car  » Même si nous écrasons l’EI,  ce sera au prix d’un nouveau péril, chiite ou sunnite, islamiste ou nationaliste », prévient l’ex ministre des Affaires étrangères.

 Contexte Proche et Moyen –Orient.

Pourparlers secrets entre Israel et l’Autorité palestinienne sur Gaza. Selon Ynet, un haut fonctionnaire israélien se serait entretenu mardi avec le 1er Ministre palestinien Rami Hamdallah, à Ramallah, pour discuter de coopération mutuelle et de  la réhabilitation de la bande de Gaza. Des sources israéliennes et palestiniennes auraient confirmé cette entrevue.   Selon Ynet il semblerait que malgré les invectives réciproques des dirigeants respectifs à l’ONU, dans les coulisses, les responsables israéliens et Palestiniens travaillent pour établir un plan politique permettant de  resserrer la coordination et la coopération entre les deux parties.

Changer la vie des Gazaouis. « Les pourparlers ne sont pas supposés parvenir à un accord de paix et résoudre le conflit, estime un officiel israélien cité par les médias.  « L’objectif est de s’assurer qu’il y ait contrôle sur ce qui se passe à Gaza, et qui peut être fait, soit avec l’ONU ou avec l’Autorité palestinienne. Pour permettre à l’AP d’agir, nous devons coordonner nos mouvements et changer la situation sur le terrain pour les Gazaouis.  « 

Ces contacts ont lieu en parallèle aux discussions indirectes au Caire entre Israël et le Hamas et les autres factions terroristes de Gaza. Israël et les Palestiniens auraient convenu mardi dernier de reprendre les pourparlers à la fin du mois prochain pour consolider le cessez-le-feu à Gaza, et accorder un délai aux factions palestiniennes pour résoudre leurs divisions.

Kippour, Aïd le même jour. Les responsables israéliens ont tenté de minimiser la rencontre de mardi, affirmant qu’elle s’inscrivait dans le cadre des coordinations régulières entre Israël et l’Autorité palestinienne avant les fêtes musulmanes. Cette année, la fête musulmane de l’Aïd al-Adha (la fête du Sacrifice) coïncide avec le jour du Yom Kippour.

Abbas pose un ultimatum aux USA. Le Président de l’AP a déclaré selon le Jérusalem Post qu’il poursuivrait sa démarche d’adhésion à la Cour pénale internationale si les Etats-Unis opposaient leur veto à sa résolution fixant un calendrier pour un retrait israélien de Cisjordanie.

La coopération sécuritaire en ligne de mire. M. Abbas aurait aussi prévenu que l’Autorité palestinienne reconsidérerait ses relations avec Israël, y compris la coordination sécuritaire, en cas de rejet de sa résolution

Non à la violence ! Le Président de l’AP a tenu ajouter qu’il ne permettrait pas à la que la protestation contre Israël tourne à la violence. « Je ne permettrai pas le tir d’une seule balle »

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

 

 

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 30 septembre 2014

Vaincre l’Etat islamique (EI) et laisser à l’Iran la capacité d’obtenir la bombe atomique serait comme gagner une bataille et perdre la guerre », a prévenu le 1er Ministre Nétanyahou à la  Tribune des Nations Unies. Prenez garde à  «l’offensive de charme » de l’Iran.  « Une fois que l’Iran sera en mesure de produire la bombe atomique, le charme et le sourire disparaitront ».

Israel en France. A part le Figaro, les médias français se font beaucoup moins l’écho de l’actualité israélienne et palestinienne depuis que la lutte internationale contre le djihadisme français et  terrorisme de l’Etat islamiste (EI) mobilise la Une de l’actualité internationale.

Le discours du 1er Ministre Netanyahou à la Tribune de l’ONU ne fait l’objet, aujourd’hui que d’un seul article en presse nationale quotidienne (le Figaro, Cyrille Louis).  Il n’aura pas été repris lundi soir par les journaux télévisés de 20h (TF1, France 2, Arte journal), ni par les matinales radios (RTL, France Info, France Inter, Europe 1). Il est à noter que  le réquisitoire contre Israël de M. Abbas à l’ONU prononcé vendredi dernier,  n’aura été relayé que par 3 articles seulement, en 3 jours (Libération, Monde, Figaro du week end) et un encadré lundi (Le Parisien)

L’État islamique et le Hamas sont les deux branches d’un même arbre empoisonné, a une nouvelle fois déclaré le 1er Ministre Netanyahou, qui a brandi devant l’assemblée onusienne une photo d’enfants palestinien jouant autour d’un lance-roquette dans les rues de Gaza. «Mesdames et messieurs, a-t-il souligné, voici un crime de guerre!».

Tsahal est l’armée «la plus morale du monde». «Un génocide? Lance le 1er Ministre Netanyahou à  Mahmoud Abbas. « Dans quel univers moral les auteurs d’un génocide préviennent-ils les civils ennemis afin de leur permettre de se mettre à l’abri?»

Washington déçu par M. Abbas  Après les propos tenus à la tribune de l’ONU par M. Abbas  évoquant « une guerre de génocide à Gaza, la porte-parole du département d’état, Jen Psaki, a pointé « des déclarations offensantes  qui sont profondément décevantes et que nous rejetons. » (Encadré Figaro du 29/09)

A Noter. Israéliens et Palestiniens : la double chimère d’un état binational. Avraham B. Yehushua (Libération). Comme à son habitude, le célèbre écrivain israélien se montre très sévère à l’égard du gouvernement israélien et la poursuite des implantations. Non seulement il invite les Palestiniens à se rebeller contre l’occupation  » L’occupation ne les accable-t-elle donc pas ? » mais aussi à  « opter le plus vite possible pour une séparation ». Accepter les frontières de 67, une force d’interposition internationale sur le Jourdain en échange d’un statut officiel à Jérusalem, une démilitarisation, consentir à reconnaitre l’Etat juif, renoncer au droit au retour, une démilitarisation, sont parmi les recommandations du camp de la paix en Israel selon A.B Yehushua.

Lutte contre l’antisémitisme. Si l’actualité israélienne et palestinienne est faiblement traitée, la montée de l’antisémitisme en France l’est beaucoup plus.

A travers les derniers évènements de Sarcelles et les slogans antisémites des manifestations pro- palestiniennes de cet été, les  quotidiens de droite comme de gauche donnent largement la parole à de nombreux Juifs de France qui font part non seulement de leur inquiétude mais de leur désir d’Alyah.

Après des propos antisémites entendus lors d’un reportage sur Sarcelles diffusé jeudi soir dans le magazine  » complément d’enquête » sur France 2, le Maire socialiste de Sarcelles François Pupponi, a demandé à la Ministre de la justice de condamner ces propos. (20 minutes, Metro, Direct matin, Plein page Figaro 29/09).

Enquête ouverte après un reportage sur la communauté juive pour apologie de crime provocation à la haine et à la violence contre personne.  » J’ai la rage contre les Juifs, ce qu »ils font la bas en Palestine et bien nous ici, on fait ça aux juifs. Ici on s’énerve vraiment pour de vrai, c’est grave, on peut les tuer. On les tue si on veut… » (Encadré le Parisien).  

Dans le Figaro le maire de Sarcelles explique que depuis les derniers « évènements liés à la manifestation en faveur des palestinien, « le mal est fait, la communauté juive et traumatisée et parle de partir.  » Et la journaliste Anne Jouan de mettre en avant des témoignages qui confirment cet état d’esprit ainsi que les déclarations de l’Iman de Drancy Hassen Chalghoumi,  pour qui  « de grosses fissures entre les jeunes de confession juive de sarcelles et les jeunes musulmans.

A Noter. Juifs français, la tentation du départ. A travers le portait d’intellectuels juifs de gauche comme Annette wievorka, la journaliste Bernadette sauvaget évoque un malaise grandissant de la communauté juive en France,  depuis les violents débordements des manifestations propalestinienne car aujourd’hui  » il y a quelque chose d’impalpable qui fait que désormais nous prenons des précautions » (Double page Libération du 27/09)

Contexte Proche et Moyen –Orient.

L’ensemble des médias israéliens rendent compte du discours du 1er ministre Netanyahou prononcé lundi devant l’Assemblée des Nations Unies.

Prime Minister Benjamin Netanyahu addresses the 69th session of the United Nations General Assembly

“Vaincre l’Etat islamique (EI) et laisser à l’Iran la capacité d’obtenir la bombe atomique serait comme gagner une bataille et perdre la guerre », a prévenu le 1er Ministre Nétanyahou. « Entendre le président iranien déplorer l’expansion du terrorisme est le summum de la duplicité ». « Mesdames et messieurs, laisseriez-vous l’EI enrichir de l’uranium, construire un réacteur à eau lourde ou mettre au point des missiles balistiques intercontinentaux? Bien sûr que non » (i24 news). Le 1er Ministre israélien a appelé au démantèlement total des capacités nucléaires de l’Iran.

Prenez garde à  «l’offensive de charme » de l’Iran.  « Une fois que l’Iran sera en mesure de produire la bombe atomique, le charme et le sourire disparaitront ».

« L’émergence de l’Etat islamique est similaire à la montée du nazisme » estime le 1er Ministre israélien. « L’islam radical veut contrôler le monde. Cela peut paraître exagéré pour certains d’entre vous car cela commence de rien, comme un cancer qui attaque un corps humain mais qu’on ne contrôle pas, cela grandit et se répand et se métastase ». «Le combat contre l’islam militant est indivisible (…) C’est pour cela que le combat d’Israël contre le Hamas n’est pas seulement notre combat, il est votre combat».

« Je dis à Mahmoud Abbas : vous êtes responsable des crimes de guerre commis par le Hamas », a lancé le Premier ministre Netanyahou rappelant que le Hamas a délibérément utilisé la population civile de Gaza comme bouclier humain. “Nous avons tout fait pour minimiser les pertes, tandis que le Hamas a tout fait pour les maximiser, que ce soit des Israéliens ou des Palestiniens dans les endroits où ils vivent, où les enfants jouent. « Israel est diabolisé, accusé d’apartheid et de génocide», a déploré M. Netanyahou. «Dans quel univers moral un génocide inclut-il le fait de prévenir la population civile ennemie de s’éloigner du danger?»

Processus de paix. Le 1er ministre israélien s’est déclaré en faveur d’une “mise à jour de l’initiative de paix arabe de 2002 “en fonction des réalités actuelles” avec une reconnaissance mutuelle et des arrangements de sécurité “solides”.

Les déclarations de Mahmoud Abbas « prouvent qu’il ne veut pas être un partenaire lors d’une initiative politique« , a déclaré le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman. Le chef de la diplomatie israélienne a rappelé que Mahmoud Abbas « fait partie d’un gouvernement comprenant également le Hamas », estimant que le chef de l’Autorité palestinienne répandait de « fausses accusations » contre Israël. « Abbas a prouvé à plusieurs reprises qu’il n’était pas un homme de paix, mais le successeur d’Arafat », a conclu Avigdor Lieberman.

Vers une offensive diplomatique internationale contre Israel ? Selon l’Ex-ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Michael Oren, dans le Yediot «La menace que représente Abou Mazen pourrait bien s’avérer, sur un plan stratégique, plus sérieuse que celle incarnée par le Hamas. Son discours à la tribune de l’ONU a donné le coup d’envoi d’une offensive diplomatique. Elle vise à isoler l’État d’Israël dans l’arène internationale, à le délégitimer et à lui imposer des sanctions.»

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 577 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :