Archive

Posts Tagged ‘France’

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 30 Octobre 2014

CAFE_PRESSE_LOGO

Une reconnaissance unilatérale d’Etat Palestinien ne servirait pas la paix (NRG). Publié dans le quotidien britannique, The Times, la Tribune de l’ex 1er Ministre espagnol, José María Aznar, appelle tous les dirigeants responsables des nations libres à
rejeter les mouvements unilatéraux.

צילום: מתוך ויקיפדיה

Israël en France.   A part la Croix qui traite chaque jour de cette semaine de la vie des Gazaouïs depuis la fin du conflit opposant le Hamas à Israël, l’actualité israélienne est trop faiblement traitée dans les médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative.

Moyen-Orient

Lutte contre le groupe terroriste de l’EI en Syrie

La Turquie autorise pour la première fois le passage par ses frontières d’un bataillon de 150 combattants kurdes irakiens vers Kobané en Syrie.  La décision turque prise sous la pression américaine, selon Arte journal,  constitue sans doute un tournant dans la guerre des kurdes contre l’EI.

L’Iran cherche à se rapprocher de Paris, même si trop atlantiste et trop pro israélien à son goût… » Interview  d’Alaeddine Boroujerdi, président de la commission iranienne de la sécurité nationale et de la politique étrangère du parlement iranien en visite à Paris cette semaine (Pascal Ayrault – l’Opinion).

Des rencontres politiques de hauts niveaux avec la France.  Selon le quotidien L’Opinion, Alaeddine Boroujerdi aurait, entre autres, rencontré ses homologues français ainsi que les président du Sénat et de l’Assemblée nationale. Le journaliste Pascal Ayrault tient à préciser qu’aucune rencontre officielle n’aurait eu lieu à l’Elysée ainsi qu’au ministère des Affaires étrangères.
 » Les USA ont cherché à modifier l’équilibre des pouvoirs en renversant Bachar el Assad pour porter un coup fatal à l’Iran et à la résistance palestinienne. Ce fut une erreur monumentale », affirme le haut responsable iranien
« L’Iran joue un rôle central dans l’aide aux peshmergas, mais le renforcement des kurdes, ne doit pas, non plus, jeter une ombre au niveau régional », prévient le haut responsable iranien qui confirme officiellement « l’échange de renseignement, l’équipement, le conseil et la formation militaire » avec les gouvernements irakiens et syriens.

Comment mieux combattre le djihadisme.

Nous ne nous battons pas contre eux au nom de la religion chrétienne. Dans une Tribune parue dans la Croix, le producteur « d’esprit de justice » sur France Culture, Antoine Garapon,  en appelle à la nécessité d’appliquer des programmes de déradicalisation contre les djihadistes mais surtout de mobiliser davantage les valeurs républicaines :  » Nous ne nous battons pas contre eux au nom de la religion chrétienne mais au nom (sic) d’une certaine manière d’organiser pacifiquement la coexistence humaine, et notamment la présence de plusieurs religions sur le territoire ».

Début des auditions de la commission d’enquête du Sénat sur l’organisation et les moyens de la lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe (Le Parisien). Aujourd’hui, Bernard Bajolet, directeur général de la sécurité extérieure (sénat.fr)

Contexte Proche et Moyen –Orient

The scene of the assassination attempt of Rabbi Yehuda Glick on Wednesday night in Jerusalem. (Photo: AFP)

Lutte contre le terrorisme.
Le terroriste palestinien soupçonné d’avoir tiré sur militant israélien d’extrême droite, le rabbin yehuda Glick, a été abattu jeudi matin par les services de sécurité israéliens qui venaient pour l’arrêter. Selon des sources palestiniennes citées par Ynet, Muataz Hijazia avait été arrêté auparavant pour avoir participé à des activités terroristes au cours de l’Intifada en 2002 et condamné à dix ans de prison. Il avait été libéré en 2012. Muataz Hijazi était membre du Jihad islamique.

Netanyahou : « J’ai donné ordre de déployer des renforts significatifs ainsi que des moyens matériels supplémentaires pour assurer la sécurité à Jérusalem »

Fermeture temporaire du Mont du Temple. Le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Itzhak Aharonovitch, a annoncé mercredi soir la fermeture temporaire du Mont du Temple à la suite de la tentative d’assassinat du rabbin yehuda Glick.  Selon la radio publique israélienne, Yéhuda Glick est un militant d’extrême droite qui cherche depuis des années à obtenir l’autorisation pour les Juifs de prier sur le Mont du Temple. Il a été expulsé à de multiples reprises du site par la police israélienne (i24 news)
Nouvelle déclaration incendiaire d’Abou Mazen. Mahmoud Abbas a qualifié jeudi la fermeture par Israël de l’esplanade des Mosquées, de « déclaration de guerre » aux Palestiniens et aux musulmans »

Une reconnaissance unilatérale d’Etat Palestinien ne servirait pas la paix. L’ancien 1er Ministre espagnol José María Aznar estime qu’une telle démarche saperait les chances d’avoir un État palestinien, libre et démocratique et prospère. La reconnaissance d’un Etat palestinien, maintenant, serait inapproprié, contre-productif et injustifiée » (NRG).

Publié dans le quotidien britannique, The Times, la Tribune de l’ex 1er Ministre espagnol appelle tous les dirigeants responsables des nations libres à rejeter les mouvements unilatéraux, et leur demande d’exhorter les deux parties à reprendre les pourparlers bilatéraux directs. « Si nous voulons avoir un Etat palestinien démocratique, libre, pacifique et prospère aux côtés d’Israël, en reconnaissant une entité qui est loin d’être démocratique, libre, pacifique et prospère, cela fera uniquement échouer toute possibilité qu’un tel État puisse exister dans le futur ».

Netanyahou sous le feu des critiques de sa coalition de droite.  » Durant les deux derniers mois, le Premier ministre n’a pas réussi à obtenir les conditions de sécurité à Jérusalem, ont déclaré de hauts responsables israéliens, rapporte Ynet.  « Ce que nous voyons maintenant est une perte totale de contrôle. », a déclaré à son tour le Ministre de l’Economie Naftali Bennett, leader du parti nationaliste du Foyer juif.

Economie

Hausse du nombre de permis de travail pour les Palestiniens. Selon des informations parues dans Globes, le Ministre du logement et de la Construction Uri Ariel, souhaiterait augmenter de 15 000, le quota existant pour les travailleurs palestiniens Cette extension concernerait les Palestiniens de Cisjordanie et la bande de Gaza dans le secteur de la construction israélienne. Cette proposition sera mise à l’ordre du jour de la réunion gouvernementale hebdomadaire dimanche prochain

Hausse des tensions entre Gaza et l’Egypte

Le Hamas se positionne à la frontière égyptienne. Selon les médias égyptiens cités par la presse israélienne, des centaines d’agents de sécurité du Hamas se seraient déployés à la frontière entre la bande de Gaza et l’Egypte. Ce déploiement de force serait un message envoyé aux autorités égyptiennes qui soupçonnent des Palestiniens de Gaza d’avoir aidé les terroristes qui ont assassiné 30 soldats égyptien lors d’un attentat dans le Sinaï.

חיילי צה"ל בגבול מצרים – אוקטובר 2014 (רויטרס)

En réponse l’Egypte décide d’établir une zone tampon à sa frontière avec Gaza. 800 habitations devraient être détruites par l’armée égyptienne.

Sans transitions.

Falashmura Community Center, Gondar, Northern Ethiopia

Vingt-trois ans après l’opération Salomon, le pont aérien sans précédent qui avait ramené les Juifs d’Éthiopie en Israël, le ministre de l’intérieur Gideon Saar a annoncé mercredi que le rapatriement des Falashas en Israel devait se poursuivre. Selon le Ministre Saar, près de 6000 Falachas seraient en attente de pouvoir faire leur Alyah en Israel (Haaretz)

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

 

Israël et Moyen-Orient – Revue des Médias français et israéliens – 28 Octobre 2014

CAFE_PRESSE_LOGO

Alors que le compte Twitter au nom d’« Hitler » et la page Facebook qui affiche la « liste de Juifs » dénombrent de plus en plus de fidèles,  le ministère israélien des Affaires étrangères et des représentants de l’UE discutent actuellement des moyens de lutter contre l’antisémitisme (Ynet).

The "Hitler" account has 370,000 followers

Israël en France.   A part la Croix, l’actualité israélienne est trop faiblement traitée dans les médias français pour faire l’objet d’une analyse éditoriale représentative.

A Noter. Quand Daniel Cohn Bendit salue l’action du nouveau président israélien Reuven Rivlin :    » Je dis chapeau » car « il faut savoir dénoncer les mauvaises nouvelles mais savoir aussi saluer les bonnes ».

Le célèbre chroniqueur loue les gestes politiques du président Rivlin, présenté parfois comme ultra nationaliste, qui a tenu à se recueillir sur un lieu de mémoire palestinien, à Kfar Kassem, « pour commémorer la mort de de civils arabes israéliens en 1956 et redemander pardon » (Europe 1 ,7h55).

Moyen-Orient.
Lutte contre le groupe terroriste de l’EI.
L’EI possède des missiles antiaériens révèle l’ex otage et journaliste Didier François sur Europe 1.  L’EI aurait abattu deux hélicoptères en Irak le 3 et le 8 oct. Les soupçons des services de renseignement allemands, qui suspectaient les terroristes de posséder des lance-missiles capables de toucher des avions de lignes sont donc bien fondés. Les missiles seraient de fabrication chinoise, achetés par le Soudan, puis par le Qatar et transmis à l’opposition syrienne Vers une coalition de l’information contre l’EI ? A l’instar de la formation de la coalition militaire internationale, les USA souhaiteraient développer une coalition de l’information pour lutter efficacement contre l’embrigadement au djihad.  La France devrait coopérer avec Assad ?  Un ancien haut responsable de la DGSE, aujourd’hui député européen UMP, Arnaud Danjean souhaite que la France coopère d’une manière ou d’une autre avec le régime actuel syrien contre l’EI. (Europe 1, 7h15).

Contexte Proche et Moyen –Orient

Vivre ensemble. Rivlin : « Nous sommes destinés à vivre côte à côte et nous partageons le même sort. »

Le président Rivlin est le premier président israélien à assister à la cérémonie commémorative de Kfar Kassem. « Le meurtre criminel qui a eu lieu dans votre village est un chapitre sombre dans l’histoire de la relation entre les Arabes et les Juifs vivant ici, » a déclaré le président de l’Etat d’Israel lors de la cérémonie. « La population arabe en Israël n’est pas un groupe marginal, » a-t-il insisté « Nous sommes destinés à vivre côte à côte et nous partageons le même sort. »

Un appel à une condamnation unanime de l’attentat du tramway de Jérusalem. Le président Rivlin a demandé dans le même temps que les dirigeants arabes israéliens condamnent sans équivoque l’attaque terroriste qui a couté la vie à une jeune femme et un bébé de trois mois (Times of Israel). « Je me tourne vers vous« . « Je suis venu ici non pas en dépit de ce qui se passe à Jérusalem, a tenu à préciser le président Rivlin, mais plutôt à la lumière du terrorisme et de la violence qui se déchaînent. Je me tourne vers vous dans l’espoir que votre main se tourne vers moi et vers la communauté juive. »

Tensions à Jerusalem. Une autre victime pourrait déclencher une intifada selon Ynet.  Plus les constructions se poursuivent, plus le Hamas est populaire à Silwan témoigne un palestinien pour qui la situation est une bombe à retardement.

Stone-throwers in East Jerusalem: 'This is the reality they are born into' (Photo: AFP)

Netanyahou : la violence contre nous n’est pas la conséquence des constructions à Jérusalem »,  a déclaré le 1er Ministre Netanyahou lors de la 1ère cession de la Knesset.

« Nous construisons comme l’ont fait tous les gouvernements israéliens, a rappelé le 1er ministre israélien. « Israël a le droit plein et entier de construire dans les quartiers juifs de Jérusalem et dans les quartiers des grands blocs d’implantations. Même pour les Palestiniens il est clair que ces lieux resteront sous souveraineté israélienne », a-t-il ajouté (i24 News).

Les USA font part de leur « inquiétude » à la suite de rumeurs faisant état de la construction de 1.000 logements. La porte-parole du Département d’Etat américain, Jennifer Psaki, a déclaré que « les Etats-Unis ont des désaccords avec Israël, au sujet des constructions, mais nos relations avec Israël sont fortes. Les relations au niveau sécuritaire sont plus étroites que jamais ».

Lutte contre l’antisémitisme

C’est difficile d’être ouvertement juif en Europe aujourd’hui » affirme Gideon Bachar, le directeur du département de la lutte contre l’antisémitisme et de la mémoire de la Shoah au ministère israélien des Affaires étrangères.

Coopération entre Israel et l’UE.  Alors que le compte Twitter au nom d’« Hitler » et la page Facebook qui affiche la « liste de Juifs dénombrent de plus en plus de fidèles,  le ministère israélien des Affaires étrangères et des représentants de l’UE discutent actuellement des moyens de lutter contre l’antisémitisme (Ynet).

Aide humanitaire. Mashav.

Israel renforce son aide aux pays africains pour lutter contre la propagation du virus Ebola. La principale arme pour l’instant est d’isoler les patients afin que d’autres ne soient pas infectés », a déclaré l’entrepreneur israélien Yossi Yonah à Ynet.
Des tentes gonflables d’isolement capables de créer un environnement entièrement stérile, mises au point par l’entreprise israélienne « Sys Technologies » ont été mises à la disposition de la Guinée et des pays voisins.

Medias et Politique

Israel Ayom bientôt payant ? Le parti travailliste soutient un projet de loi présenté lundi à la Knesset par le député d’Avoda Eitan Cabel, visant à  interdire la distribution gratuite du quotidien Israel Hayom.

Israel Hayom ad
Appartenant au milliardaire américain Sheldon Adelson, le journal gratuit est politiquement affilié au 1er Ministre Netanyahou.  Selon le Haaretz, l’adoption éventuelle de ce projet de loi pourrait signée la fin de la coalition gouvernementale.  

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias

 

 

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 18  septembre 2014

 

Le Likoud n’est plus le 1er parti d’Israël annoncent les médias israéliens à la Une.  Après la démission surprise du Ministre de l’Intérieur, Gideon Saar, pour des motifs personnels, le parti de Yair Lapid, Yesh Atid devient le premier parti d’Israel avec 19 députés à la Knesset contre 18 pour le Likoud.

 (צילום: מוטי קמחי)

Israel en FranceL’actualité israélienne a presque disparu des médias français depuis la mobilisation internationale contre l’organisation terroriste Daesh et les multiples rebondissements de la vie politique française. Pourtant l’actualité internationale est souvent à la Une en France, à travers le sort des chrétiens d’Irak, les massacres de l’Etat islamique contre les Irakiens et les otages occidentaux,  la lutte contre l’embrigadement de jeunes djihadistes français en Syrie ou le conflit Ukraine / Russie.

Israel relégué aux pages Opinions. L’actualité israélienne n’est traitée cette semaine qu’au travers des pages Opinions (Figaro, la Croix, Libération) souvent très critiques à l’égard du gouvernement israélien et à la médiatisation du nouveau livre de l’ex-ambassadeur d’Israel en France, Elie Barnavi (France info, Europe 1, Le Monde, Figaro). L’auteur développe dix thèses sur la guerre, notamment celle contestable que le conflit israélo-palestinien serait devenue aujourd’hui une guerre de religion entre le judaïsme et l’islam.

« Bras de fer sur le budget israélien de la Défense ». Seule Nathalie Hamou des Echos accorde cette semaine un véritable article aux vives discussions qui opposent le 1er ministre Netanyahou et son ministre des Finances, Yair Lapid.

« Il n’y a aucun dirigeant responsable qui face aux menaces autour de nous n’exigerait pas une augmentation significative du Budget de la Défense », a déclaré Benyamin Netanyahou. « Nous avons besoin d’une sécurité économique afin d’investir dans Dôme de fer et pour affronter l’Etat islamique à l’est, le Hezbollah et Al Qaida au nord ainsi que le Hamas au sud » a tenu à souligner le 1er Ministre israélien.

9 milliards de shekels ? « Le désaccord intervient sur fond de polémique autour du coût militaire de l’opération Bordure protectrice qui s’est achevée par le cessez-le-feu du 26 août. Pour le Trésor, en effet, elle n’aurait coûté « que » 6,5 milliards de shekels. Alors que le ministre de la Défense a présenté pour sa part une facture de 9 milliards de shekels. »

A Noter. Israel reconnait officiellement la nationalité araméenne (Brève Direct matin). Selon le ministre de l’intérieur démissionnaire Gideon Saar, « les Chrétiens qui le désirent pourront se définir comme araméen et l’inscrire sur leurs documents officiels.

Dossier nucléaire iranien.

Les deux articles relatant le bilan des négociations en cours sur nucléaire iranien légitiment les inquiétudes d’Israel. Les spécialistes doutent d’un accord avant le 24 nov. Car les rendez-vous dit de « transparence  » n’ont pas été respectés par l’Iran qui n’a pas fourni à l’AIEA les informations nécessaires (Isabelle Lasserre, le Figaro).

Les Iraniens auraient répondu non à toutes nos propositions, confie au Figaro une source proche du dossier. Car ils se sentent en position de force compte tenu de la situation géopolitique et l’éclosion d’une mobilisation internationale contre l’EI en  Irak et en Syrie.

Téhéran n’a toujours pas convaincu l’AIEA de sa volonté d’abandonner l’idée d’acquérir  la bombe atomique, en poursuivant notamment ses travaux d’enrichissement à Parchin,  confirme Elisabeth Guédel pour l’Opinion.

L’Iran posséderait 19 000  centrifugeuses, mais seulement 10 000 environ en activité, et les occidentaux demanderait à l’Iran d’en garder  4000.  Contrairement aux demandes israéliennes, la communauté internationale souhaiterait en effet laisser à l’Iran un nombre de centrifugeuses en activité mais dont le seuil pourrait donner un délai d’un an pour réagir en cas de non-respect par l’Iran.

Si aucun accord n’est trouvé, Obama et Rohani se trouveront affaiblis sur le plan intérieur. Selon l’analyse américain interrogé par l’Opinion, Jon Wolsthal, « le défi ne réside pas dans le choix des termes de l’accord que dans les capacités des différentes parties, les USA et l’Iran notamment,  à faire accepter un accord par leur gouvernements et parlements respectifs. »

Sans transition.

Lutte contre l’antisémitisme. Portrait du jeune président de l‘UEJF Sacha Reingewirtz, en 4ème de couv de Libération, Cordelia Bonal.

Contexte Proche et Moyen –Orient.

Le Likoud n’est plus le 1er parti d’Israël. Après l’annonce de la démission surprise du Ministre de l’Intérieur, Gideon Saar, pour des motifs personnels, le parti de Yair Lapid, Yesh Atid devient le premier parti d’Israel avec 19 députés à la Knesset contre 18 pour le Likoud.

Fausse alerte dans le Sud d’Israel. Tsahal a indiqué que la sirène code rouge avait retenti jeudi soir et ce matin dans les régions du Sud d’Israël sans que des tirs de roquettes aient été détectés. Il s’agirait selon les médias israéliens, d’une fausse alerte déclenchée par des tirs d’armes à feu à Gaza. Mardi le cessez le feu avait été bel et bien été rompu par le tir d’une roquette d’activistes depuis Gaza. Israel a maintenu malgré tout le cessez le feu.

Dossier nucléaire iranien

Pas d’accord vaut mieux qu’un mauvais accord », a déclaré le Ministre des Affaires stratégiques Y. Steinitz devant la presse à Jérusalem. « Israël est profondément inquiet », a confié le ministre qui a dénoncé à « l’entêtement » des Iraniens qui « ont fait des gestes cosmétiques sur des questions secondaires mais n’ont fait aucune concession significative sur les questions centrales »: le renoncement aux centrifugeuses servant à enrichir l’uranium et le réacteur à eau lourde d’Arak.

Agenda diplomatique. Une femme bientôt à la tête de l’ambassade d’Israel en France. Pour la première fois, une femme, Aliza Bin-Noun  représentera Israël au poste d’ambassadeur en France. Le mandat de l’actuel ambassadeur Yossi Gal s’achèvera dans le courant de l’année prochaine. Il est à noter que l’ancienne Consul de Marseille, Simona Frankel a été nommé ambassadrice à Bruxelles.

Aliza Bin-Noun

 

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

Catégories:Point Presse Mots-clés : , , , , ,

Israël et Moyen-Orient: Revue des Médias français et israéliens- 9 Septembre 2014

 

Lapid : la menace islamiste est l’occasion de renforcer nos liens avec les pays arabes. Selon le Ministre des Finances Yair Lapid, « Le monde est en mutation rapide. De nouvelles coalitions basées sur des intérêts communs se forment autour de nous, et nous devons en tirer parti. « Le Hamas est isolé, le Président Abdel-Fattah el-Sissi en Égypte a des intérêts qui sont semblables aux nôtres, les États arabes modérés ont peur de la montée des extrémistes de l’Islam et l’EIIL a réveillé les Etats-Unis et l’Europe. » (Times of israël)

Israel en France. Depuis le 26 août dernier et le respect de la trêve par le Hamas, l’attention des médias français a fortement chuté. Mis à part le Monde qui met régulièrement en accusation Israel sur sa gestion militaire et politique du conflit, les médias français ont aussi mis en avant la lassitude des gazaouïs à l’égard du conflit et du jusqu’auboutisme du Hamas.

« Je suis très en colère contre la stupidité du Hamas, » je ne me sens pas victorieux du tout, témoigne un palestinien devant sa maison dévastée. Le journaliste Sébastien Monin met en garde : « Il est très dangereux de tenir de tels propos, d’autant que 18 personnes ont été exécutés la semaine dernière par le Hamas  pour avoir collaboré avec Israel. (France inter, 28 août).

Le mode opératoire des  exécutions sommaires de collaborateurs palestiniens par le Hamas semble avoir vivement choqué les médias français. Les similitudes avec les récents assassinats commis par l’EIIL ont été remarquées et vivement dénoncées par la presse quotidienne nationale, de Libération au Figaro. C’est ainsi que Marc Henry écrivait le 26 août dernier dans le Figaro :  » certaines images ont de quoi susciter le trouble. Les hommes de mains du Hamas, auteurs des exécutions avaient le visage masqué  et portaient un uniforme noir, en tout point semblable à la tenue adoptée par le bourreau de l’État islamique qui a supplicié jamais Foley ».

Vers la fin de l’alliance Fatah/ Hamas ? Depuis le début de la semaine, les médias français rendent compte brièvement des vives tensions entre le Fatah et le Hamas. M. Abbas menace en effet de mettre fin au gouvernement d’union nationale accusant le Hamas d’avoir mis en place un gouvernement parallèle à Gaza. « Nous n’accepterons pas de partenariat si la situation reste ainsi à Gaza, où un gouvernement parallèle de 27 membres gouverne le territoire.  » (Direct matin)

A Noter. « Le blues des Kibboutz ». Cyrille Louis du Figaro se fait aujourd’hui l’écho de la parole des habitants des kibboutz près de Gaza. Si beaucoup d’entre eux se sentent délaissés par les autorités, tous racontent leur vie impossible sous le feu du Hamas et des 2248 roquettes qui ont visé cette zone d’Israel durant le conflit.  « Bien que l’efficacité des systèmes d’interception israélien ait limité le nombre de victimes civiles, tous décrivent un déluge de feu inédit ».

A Noter aussi.  Alyah sans précédent des Juifs de France. Jamais autant de Juifs n’ont quitté la France pour gagner Israël, constate aujourd’hui  l’envoyée spéciale de France info à Jérusalem, Flore Sitruk. Des familles aisées, des jeunes, des personnes sans emploi décident de s’installer en Israël, compte tenu d’un antisémitisme récurrent depuis le massacre de l’école juive d’Ozar Hatorah mais aussi du dynamisme économique d’Israel et des Israéliens. (Journal de 7h30)

Lutte contre le terrorisme islamiste de l’EIIL.  Depuis le massacre de Kurdes, de Chrétiens et d’autres minorités irakiennes, la lutte contre les djihadistes de l’Etat islamique est quotidiennement à la Une des médias français. Un traitement médiatique très important qui rappelle l’après 11 septembre,  au niveau du vocabulaire employé par les dirigeants, de l’ampleur de la mobilisation internationale, de la guerre des images et de l’importance du traitement médiatique.

Le terrorisme français. Une réalité inquiétante et continue. Presque tous les jours, les médias révèlent un nouveau cas de djihadisme français. Après des jeunes hommes et femmes, des mineurs, c’est au tour d’une famille entière d’avoir organisée son départ en Syrie.

« Le jihad de l’image ». Selon le juge antiterroriste Trevidic interrogé dans L’Opinion le 4 septembre dernier, l’embrigadement ne se fait plus aujourd’hui par la religion mais par l’image : « On fait appel à leur émotion, pas à leur raison. C’est une explosion due à internet ». « Ils sont surexcités mais pas radicalisés intellectuellement ».

Moyen – Orient.

Les médias israéliens commentent aujourd’hui encore les conséquences politiques de l’opération « Bordure Protectrice ». La Lutte contre l’Etat islamique et les projets d’attentat en France du terroriste responsable de la tuerie du Musée juif de Bruxelles qui a couté la vie à deux Israéliens font aussi l’objet d’une attention particulière

Benyamin Netanyahou affaibli par le conflit dans la bande de Gaza. Selon les derniers sondages,  une partie de l’opinion publique israélienne estime que la guerre contre le Hamas a été perdue. 54 % des Israéliens se déclaraient opposés au cessez le feu le 29 août dernier.  Seuls 38 % des Israéliens seraient aujourd’hui satisfaits de la manière dont a été menée la guerre, contre 82 % au début de l’offensive.

 » Après 50 jours, nous étions en droit d’attendre bien plus que l’annonce d’un cessez le feu », écrivait Shimon Schiffer dans un éditorial du Yediot à la fin du mois dernier.  « Le dilemme identitaire de Netanyahou ». B. Netanyahou est-il capable de se réinventer, s’interrogeait Ari Shavit dans un éditorial du Haaretz la semaine dernière.  « S’il ne se redéfinit pas, son aile droite nouvelle et agressive, risque de le dévorer.  »       

Yaalon dénonce le soutien de la Turquie au terrorisme. Selon le ministre israélien de la Défense Moshe Yaalon, « la Turquie finance le terrorisme. »

Michal Cizek (AFP/Archives)

La Turquie soutient le Hamas.  S’exprimant à l’occasion de la conférence annuelle sur la lutte antiterroriste à Herzilya, Moshe Yaalon a déclaré que « Le centre international de l’organisation terroriste palestinienne est situé à Istanbul et Salah Aruri siège là-bas ». Selon i24 News, Salah Aruri est le chef de la branche du Hamas en Cisjordanie et l’instigateur présumé du complot visant à renverser le président de l’Autorité palestinienne déjoué par les services de renseignement israélien juste avant le début de la guerre à Gaza.

Lapid : la menace islamiste est l’occasion de renforcer des liens avec les pays arabes. Le Ministre des Finances Yair Lapid estime qu’il faut tirer profit  des alliances contre l’extrémisme. « Le monde est en mutation rapide. De nouvelles coalitions basées sur des intérêts communs se forment autour de nous, et nous devons en tirer parti. « Le Hamas est isolé, le Président Abdel-Fattah el-Sissi en Égypte a des intérêts qui sont semblables aux nôtres, les États arabes modérés ont peur de la montée des extrémistes de l’Islam et l’EIIL a réveillé les Etats-Unis et l’Europe. » (Times of israël)

Israël dans l’alliance contre l’EIIL ? Selon un diplomate occidental cité par Ynet, Israël aurait fourni des images satellitaires et autres renseignements à l’appui de la campagne aérienne menée par les Etats-Unis contre un Etat islamique en Irak. Une fois « nettoyée » des preuves de son origine israélienne, l’information aurait été partagée par Washington avec les alliés arabes et turques, a déclaré le diplomate.

Computerized model of Israeli satellite Ofek 10 in orbit. (Photo: Defense Ministry)

Un soldat israélien blessé à la frontière syrienne. Des échanges de feu entre rebelles et forces du régime Assad auraient accidentellement blessé légèrement un soldat de Tsahal en patrouille sur le plateau du Golan.

Agenda diplomatique. Le ministre actuel de la communication Gilad Erdan pourrait devenir le prochain ambassadeur d’Israel à l’ONU, selon la chaine 2 israélienne. Il remplacerait Ron Prosor, parvenu au terme de son mandat dans 3 mois.

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias.

L’Ambassadeur d’Israël en France: “LE HAMAS TENTE PAR TOUS LES MOYENS DE S’IMPOSER COMME UN INTERLOCUTEUR”

Paris Match, le 14 Aout 2014

Paris Match

 

Alors que la trêve conclue le 8 août a failli voler en éclats et que des pourparlers entre Israël et le Hamas sont en cours au Caire, l’ambassadeur d’Israël en France, Yossi Gal, répond aux questions de Paris Match.

 

Paris Match. Une nouvelle trêve de trois jours a été acceptée le 11 août au matin, la 8ème depuis le début de l’opération, croyez-vous que celle-ci puisse amener la paix ?
Yossi Gal. Israël avait répondu à nouveau favorablement à l’appel de l’Egypte, demandant de prolonger de 72 heures le cessez-le-feu que le Hamas et le Djihad islamique avaient refusé une première fois. En n’acceptant pas, à plusieurs reprises, l’instauration de la trêve, le Hamas a révélé une fois de plus son identité terroriste et son irresponsabilité politique. Le Hamas tente par tous les moyens de s’imposer comme un interlocuteur politique, ne se souciant guère du sort des Palestiniens et ignorant les conditions posées par la communauté internationale : la reconnaissance d’Israël, la renonciation à la violence et la reconnaissance des accords conclus dans le passé entre Israël et l’OLP. Israël veut la paix et veut mettre un terme à ce cycle de violence initié par le Hamas.  A nos yeux le bien-être de la population de Gaza est intimement lié à la sécurité d’Israël. Aujourd’hui la communauté internationale a pris conscience que pour assurer la reconstruction de la bande de Gaza et son développement, il est impératif de désarmer les organisations terroristes et de garantir que l’aide internationale soit utilisée d’une manière appropriée.

Vous vous êtes ému de l’emploi par notre magazine du terme de ville martyre se rapportant à Gaza, pourquoi ?
Parce que vous avez déformé le sens de ville martyre, un événement tragique dans l’imaginaire collectif français, et occulté les méthodes utilisées par le Hamas, une organisation terroriste et cynique. Ce n’est que lorsque les journalistes ont quitté la bande de Gaza, hors de portée de la menace du Hamas, que des preuves ont pu être présentées à l’opinion publique, révélant ainsi la façon dont le Hamas tire ses missiles depuis des zones résidentielles, à forte population, y compris à partir d’écoles, d’hôpitaux, de mosquées et de bâtiments des Nations-Unies. Les reportages diffusés sur  France 24 ou la chaine de télé indienne NDTV, exemples parmi d’autres, démontrent comment le Hamas assemble et lance des roquettes depuis des zones densément peuplées à Gaza.

Le Hamas, d’une manière délibérée, rend quasiment impossible la distinction entre terroristes et simples civils non impliqués dans les combats, comme en témoigne le photographe du journal “New York Times”, Tyler Hycks : “Les combattants ne portent pas d’uniformes. Si un blessé arrive à l’hôpital, il est impossible de savoir s’il s’agit d’un simple commerçant ou d’une personne qui vient juste de lancer des roquettes sur Israël.” A trois reprises, l’UNWRA a vivement dénoncé le stockage  de roquettes par le Hamas,  dans ses établissements scolaires.

 “LE NOMBRE D’HOMMES CIVILS TUÉS DANS LES COMBATS EST PLUS DE TROIS FOIS SUPÉRIEUR AU NOMBRE DE FEMMES”

Les médias internationaux ont soulevé de sérieuses interrogations concernant le nombre de victimes civiles palestiniennes publié par les Nations Unies. Le responsable des statistiques à la BBC, Anthony Reuben, se référant aux données du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme, a constaté que le nombre d’hommes civils tués dans les combats est plus de trois fois supérieur au nombre de femmes. “Si les attaques israéliennes ont été menées sans discernement … il est difficile de comprendre pourquoi plus d’hommes que de femmes civiles ont été tués,” note Reuben dans son article du 8 août. L’analyse du “New York Times” rejoint ce même raisonnement.

“L’EMPLOI DU TERME VILLE-MARTYRE EST DÉPLACÉ ET INDUIT À UNE COMPRÉHENSION ERRONÉE DES FAITS”

Il faut aussi savoir que le Hamas a piégé de nombreuses maisons palestiniennes provoquant la mort de Gazaouïs qui rentraient chez eux après avoir fui les zones de combat. En outre, plus de 100 roquettes tirées sur Israël se sont abattues accidentellement sur le sol palestinien, provoquant de nombreuses victimes. Voilà pourquoi je m’insurge contre l’emploi du terme ville-martyre. Cette association à la ville-martyre française, dont le récit horrible est ancré dans la mémoire collective, est déplacée et induit à une compréhension erronée des faits.

Pour lire la suite:

 http://www.parismatch.com/Actu/International/Le-Hamas-tente-par-tous-les-moyens-de-s-imposer-comme-un-interlocuteur-Yossi-Gal-580604

La France pourrait être confrontée, à son tour, aux épreuves de force qu’impose le Hamas à Israël

25 juillet 2014 1 commentaire

Opinion de Ivan Rioufol

 

Image 7

 

 

Après les violentes manifestations pro-palestiniennes qui ont eu lieu en France, Ivan Rioufol tire la sonnette d’alarme, et voit là un symbole de l’échec de l’intégration en France, imputable selon lui aux socialistes bien-pensants.

Le conflit israélo-palestinien a bon dos. À entendre François Hollande et Manuel Valls, les tensions communautaires qui fragilisent la France seraient dues à l’«importation» de cette guerre. L’explication relativiserait les «mort aux Juifs!» entendus le 13 juillet dans les rues de Paris à l’occasion d’une manifestation pro-palestinienne, ainsi que les tentatives d’intrusion dans deux synagogues à l’issue du défilé, majoritairement islamiste.

De semblables slogans antisémites, proférés en janvier lors du «jour de colère» par des groupuscules liés à l’extrême droite et à la mouvance de Dieudonné et d’Alain Soral, avaient été unanimement dénoncés. Cette fois, rares sont ceux qui se sont aventurés à disqualifier les participants. La gauche «humaniste» et ses clones ont appliqué un mutisme relayé par les médias.

Plus l’évidence du choc des cultures s’impose, plus les apôtres de l’universalisme se taisent, édulcorent, laissent faire.
Jusqu’où osera aller la désinformation officielle? Elle dissimule de plus en plus laborieusement les problèmes de cohabitation posés par l’islam radical, soutenu passivement par une partie de la communauté musulmane.

 

Pour lire la suite:

http://www.lepeuple.be/la-france-pourrait-etre-confrontee-a-son-tour-aux-epreuves-de-force-quimpose-le-hamas-a-israel/20663

 

Catégories:Presse française Mots-clés : , , , ,

Des milliers de personnes aux obsèques d’un soldat franco-israélien tué à Gaza

22 juillet 2014 (AFP)

 

גורדון

 

 

Plus de 6.000 personnes ont assisté mardi au cimetière d’Ashkelon (sud d’Israël) aux funérailles de Jordan Bensemoun, 22 ans, un soldat franco-israélien, tué lundi à Gaza, a constaté un journaliste de l’AFP.

« Le choix de vie de Jordan était une leçon de sionisme », a déclaré l’ancien ministre de la Défense Shaoul Mofaz qui a prononcé un éloge funèbre, en partie couvert par le bruit des drones qui survolent Gaza et celui des explosions au loin.

Le défunt, qui avait immigré de Lyon en Israël à l’âge de 16 ans, et qui faisait partie de l’unité d’élite Egoz, a été accompagné à sa dernière demeure par de nombreux franco-israéliens touchés par la nouvelle.

« Je ne le connaissais pas personnellement mais j’ai senti que je devais venir lui rendre hommage car je me sens proche de lui », confie à l’AFP, Laura, une jeune fille franco-israélienne habitant la ville voisine d’Ashdod.

Comme elle, des milliers de personnes venues de tout le pays, certains dans des bus organisés par des associations francophones se sont joints au cortège funéraire.

« Tu seras pour nous l’exemple de la force du lien qui unit les juifs de la diaspora à Israël », a ajouté M. Mofaz cédant en suite la parole au père de la victime, qui a récité la prière des morts de la liturgie juive.

Des soldats ont ensuite tiré trois salves comme c’est la tradition dans les enterrements militaires.

Avant que l’enterrement ne commence, un responsable de la Défense passive a rappelé les consignes de sécurité aux participants en cas de tir de roquette, Ashkélon étant quotidiennement ciblée par des tirs de projectiles palestiniens.

Deux autre soldats franco-israéliens ont été blessés dans les combats à Gaza et sont toujours hospitalisés. Neuf autres soldats israéliens tués dans la bande de Gaza ont été enterrés mardi en Israël.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 595 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :