Archive

Archives d’Auteur

MESSAGES DELIVRES PAR SHIMON PERES ET BAN-KI MOON

 

Le président Shimon Pérès s’est entretenu ce mercredi 23 juillet en sa résidence à Jérusalem avec   le Secrétaire général de l’ONU Ban KI-Moon. Ils  ont tous deux délivré des  messages  à la presse :   

 

הנשיא פרס ובאן קי מון

 

Message du Président Shimon Pérès :

Critiquant vivement  le financement apporté par le Qatar au terrorisme,  le Président Pérès a déclaré : « Le Qatar n’a pas le droit d’envoyer de l’argent pour des tunnels et des roquettes lancées sur d’innocents civils. Son financement au terrorisme doit cesser. S’il veut construire, oui il peut le faire, mais il ne doit  pas être autorisé  à détruire … »

A propos de la suspension des vols vers  Israël, le président Pérès a déclaré : « Je regrette la décision prise par les compagnies aériennes de suspendre leurs vols. La vraie réponse à donner est non pas de cesser les vols vers Israël mais plutôt de stopper les roquettes sur Israël.  Si les compagnies aériennes capitulent face à la terreur, elles encouragent ainsi  le lancement de plus de  roquettes, et mettent en danger non plus  seulement Israël mais le monde entier ».

Le président Pérès a également lancé un appel au Conseil des Droits de l’homme de l’ONU en ces termes : «  j’appelle le Conseil à condamner fermement le terrorisme en particulier celui du Hamas. Soutenir les droits de   l’homme pour tous et s’insurger contre le terrorisme sont une seule et même chose. Nous rejetons l’idée  de désigner un Conseil des Droits de l’homme  qui déciderait  de ce qui est bien ou de ce qui est mal. Le terrorisme est un danger mondial et il faut mener une lutte globale pour le combattre. Aucun pays ne peut être à l’abri de la menace terroriste si on ne la combat pas ensemble ».

A propos de la situation à Gaza, le président Pérès a déclaré : « Chaque pays a l’obligation de se protéger contre des attaques et des tentatives de tuer d’innocentes populations civiles. Aucun Etat dans le monde ne pourrait accepter que des roquettes soient tirées sur des mères et des enfants et n’accepterait non plus que des terroristes sortent de tunnels pour tuer des innocents, sans aucun motif ni justification. Plutôt que d’investir dans l’éducation, dans la santé ou dans la construction d’un avenir pour la Bande de Gaza, le Hamas dilapide des millions pour des tunnels ou des roquettes. La population de Gaza n’est pas notre ennemi. Gaza aurait pu devenir un carrefour commercial mais le Hamas a préféré en faire un carrefour  terroriste.

La population de Gaza aurait pu espérer une vie meilleure mais, au lieu de cela, le Hamas ne leur a apporté que destruction. Le Hamas a construit une véritable infrastructure terroriste sous des écoles et des jardins d’enfants. Ils utilisent des hôpitaux pour y lancer leurs attaques. Ils se cachent dans des maisons et utilisent des enfants comme boucliers humains. Monsieur le Secrétaire, ils ont même utilisé des écoles de l’UNRWA pour y  stocker leurs roquettes. L’attitude du Hamas est criminelle contre leur propre peuple et contre le nôtre. La mort d’innocents civils me peine personnellement et peine aussi les Israéliens. Nous sanctifions la vie,  chaque vie. Le Hamas, lui, glorifie la mort et est responsable des morts à Gaza. Nous devons le dire clairement. Le terrorisme n’a jamais apporté la paix.  La paix  ne se peut se faire  que par la voie  des négociations, du dialogue et des compromis ».

Le président Pérès a conclu en disant : « Je rends hommage à nos soldats qui combattent pour protéger notre patrie et nos enfants. Et je tiens à remercier tous les amis qui se rangent  à nos côtés. Une société démocratique et juste vaincra. Nous continuerons à prier pour la paix et à œuvrer pour cela, jour et nuit ».

Message du Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon

Le Secrétaire général Ban Ki-Moon a de son côté, déclaré : « j’ai été appelé à effectuer cette visite en Israël une fois de plus pour une mission d’urgence  en faveur de la paix  et de la  solidarité. Ceci est ma troisième mission d’urgence en cinq ans. La violence doit cesser maintenant et nous devons immédiatement commencer à dialoguer en traitant en profondeur toutes les racines du mal  déjà été identifiées, discutées et négociées, depuis longtemps déjà. Nous n’avons pas de temps à perdre. Il nous faut être solidaires des Israéliens sur le feu des roquettes, et être solidaires des Palestiniens de Gaza sous les assauts massifs, alors que la communauté internationale se bat pour obtenir un cessez-le-feu à Gaza. Je sais que les roquettes continuent de menacer les civils israéliens et les empêchent de mener une vie normale. J’ai  souvent condamné ces tirs de roquettes  et je continuerai de le faire. Une angoisse profonde et une grande peine sont ressenties, suite aux pertes palestiniennes.  En tant que Secrétaire général des Nations Unies, je ne resterai pas silencieux face à cette tragédie ».

Le Secrétaire général Ban Ki-Moon a ajouté : « Quels que soient les obstacles,  Israéliens et  Palestiniens partagent un avenir commun et ils ont besoin d’espérer des progrès politiques et une prospérité économique. Un avenir pour deux Etats, vivant côte à côte en paix et en sécurité. Telle est la vision de la solution de deux Etats ».

Catégories:officiel Tags:, , , ,

Réaction d’Israël à la décision du Conseil des Droits de l’homme

Communiqué du Cabinet du Premier ministre –  23 Juillet 2014

La décision prise le 23 juillet au Conseil des Droits de l’homme de l’ONU est une vraie farce. Tout honnête homme, d’où qu’il soit, devrait rejeter cette décision. Plutôt que d’enquêter sur le Hamas qui perpètre un double crime de guerre lorsqu’il tire des roquettes contre des civils israéliens en se cachant derrière ses propres civils palestiniens, le Conseil des Droits de l’homme appelle à ouvrir une enquête contre Israël.  Car Israël déploie des efforts sans précédent afin d’épargner les civils palestiniens  en envoyant des tracts et des SMS, et en passant des appels téléphoniques pour les prévenir avant chaque frappe.

Le Conseil des Droits de l’homme devrait ouvrir une enquête sur  l’attitude du Hamas qui fait de ses hôpitaux des bases opérationnelles, de ses écoles des entrepôts d’armes et de placer ses batteries de missiles près des aires de jeux pour enfants, des habitations et des mosquées.

En ne condamnant pas fermement le Hamas pour son emploi systématique  de boucliers humains et en accusant Israël de causer  la mort de civils due en fait  à la  politique grotesque du Hamas qui utilise sa propre population pour se protéger, le Conseil des Droits de l’homme  envoie, en quelque sorte, un signal   au Hamas et autres organisations terroristes dans le monde, en vertu duquel utiliser des civils comme boucliers humains est une stratégie payante.

A l’instar de l’enquête qui avait entraîné la publication du fameux rapport Goldstone qui condamnait Israël, suite auquel son auteur s’était rétracté, cette nouvelle enquête  menée par un tribunal de fortune  établira des conclusions connues d’avance.

Le résultat que l’on peut attendre de cette décision est   une stigmatisation  d’Israël et un   emploi encore plus massif,  par le Hamas,  de boucliers humains. Ceux qui en payeront le prix seront finalement les Israéliens mais aussi les Palestiniens car le Hamas, à l’avenir, redoublera d’efforts pour continuer à se servir de sa population comme bouclier humain.

 

Catégories:officiel Tags:, , ,

Levée de la suspension des vols américains vers Israël

  24 juillet 2014 (AFP)
צילום: אי.פי.איי
L’Agence fédérale de l’aviation américaine (FAA) a levé son interdiction faite aux compagnies aériennes de voler vers Israël, mais a mis en garde contre "la situation très instable" localement.

"La FAA a levé ses restrictions sur les vols américains vers et depuis l’aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv en annulant une directive aux équipages qu’elle avait renouvelée plus tôt aujourd’hui", selon un communiqué de l’Agence publié mercredi soir.

L’Agence avait interdit cette desserte une première fois mardi pour 24 heures, après la chute d’une roquette palestinienne près de l’aéroport international. Cette interdiction avait été renouvelée mercredi.

 

Catégories:Presse française Tags:, , ,

L’AVEUGLANTE CLARTĖ MORALE DU HAMAS !

Washington Post, Le 17 juillet 2014

Par Charles Krauthammer

Traduit de l’anglais : BETTY HAREL

 

 

 

 

 

Israël a accepté la proposition égyptienne de cessez-le-feu à Gaza ; le Hamas, lui, continue   à tirer.

 

Le Hamas lance délibérément ses roquettes sur des civils ; Israël tente de s’en protéger. De son côté, avant qu’Israël ne frappe la Bande de Gaza, il appelle par téléphone les civils gazaouis pour les en prévenir, mettant ainsi en œuvre le système des  « roof knocking ».

 

« Là, réside toute la différence entre nous », explique le Premier ministre israélien. « Nous utilisons des missiles de défense pour protéger nos civils et eux utilisent leurs civils pour protéger leurs missiles ».

 

Rares sont les moments où les politiciens internationaux font preuve d’une   moralité  comparable à celle d’Israël.

 

Posons-nous la question de savoir quel intérêt  Israël peut  avoir à se battre à sa frontière ? Tout le monde sait que c’est  le Hamas qui a initié  cette guerre. Et tout le monde connait    la raison d’être  du  Hamas ouvertement clamée : l’éradication d’Israël et de sa population Juive.

 

Les apologistes du Hamas attribuent  l’effusion de sang à l’occupation israélienne et à son blocus. Occupation ?  Ont-ils  tous   perdu la mémoire?  Il y a moins de 10 ans,  la télévision du monde entier montrait l’armée israélienne  évacuant  les  colons  des toits de la synagogue à Gaza alors qu’Israël  démolissait ses implantations, en   expulsait ses citoyens, retirait ses troupes et restituait chaque millimètre de Gaza aux Palestiniens. Il n’y avait plus aucun soldat, aucun colon ni aucun Israélien resté à Gaza.

 

Et là il n’y eut plus de blocus. Au contraire, Israël voulait la réussite de ce nouvel Etat palestinien. Afin d’aider l’économie de Gaza, Israël donna aux Palestiniens trois milles vergers qui produisaient fruits et fleurs, destinés à l’exportation. Il ouvrit ses passages  frontaliers  et  encouragea  le commerce.

 

Toute l’idée  était de mettre sur pied  le  modèle de deux Etats cohabitant en paix et s’entraidant mutuellement  de manière productive. Nul ne semble se souvenir que, simultanément avec le retrait de Gaza, Israël a démantelé quatre petites implantations situées au nord de la Cisjordanie,  à titre de signal clair du désir d’Israël d’évacuer également la Cisjordanie  et d’arriver ainsi, de manière harmonieuse,  à la solution de deux Etats,

 

Et cela n’est pas de l’histoire ancienne. Cela s’est passé il y a  seulement neuf ans.

 

Et comment ont réagi les Palestiniens de la Bande de Gaza, lorsque les Israéliens leur ont donné ce qu’ils n’ont jamais eu auparavant, ni de la part des Egyptiens, ni des Britanniques, ni des Turcs, à savoir, un territoire indépendant ?  En premier lieu, ils ont démoli les vergers. Puis, ils ont élu le Hamas.  Et, au lieu de construire un Etat avec des institutions politiques et économiques, ils ont passé plus de dix ans  à  faire, de Gaza, une  base militaire massive,  croulant sous les armes, dans le but de faire,  à Israël, une guerre meurtrière  incessante.

 

Où sont les routes et les chemins de fer, les industries et les infrastructures du nouvel Etat palestinien ? Nulle part. A la place, ils ont construit kilomètres après   kilomètres des tunnels souterrains, destinés à y cacher leurs armes, et lorsque les choses se sont corsées, ils y ont placé leur commandement militaire. Ils ont investi  des millions dans l’importation et la production de roquettes,  de lance-roquettes, de mortiers, d’armes légères et même de drones. Ils les ont délibérément placés dans des écoles, hôpitaux, mosquées et habitations privées pour exposer au mieux  leurs citoyens. Ce jeudi,  les Nations unies ont annoncé  que 20 roquettes avaient été découvertes dans l’une de leurs écoles à Gaza. Ecole depuis laquelle ils ont tiré des roquettes sur Jérusalem et Tel-Aviv.

 

Pourquoi ? Les roquettes ne peuvent même pas infliger de lourds dégâts, étant presque, pour la plupart,  interceptées par le système anti-missiles « Dôme de fer » dont dispose Israël. Même, Mahmoud Abbas, le Président de l’Autorité palestinienne a demandé : « Qu’essayez-vous d’obtenir en tirant des roquettes ? Cela n’a aucun sens à moins  que vous ne compreniez, comme cela a été expliqué dans l’éditorial du Tuesday Post, que le seul but est de provoquer une riposte de la part d’Israël. Cette riposte provoque la mort de nombreux Palestiniens et  la télévision internationale diffuse en boucle les images de ces victimes. Ces images étant un outil de propagande fort télégénique,  le Hamas appelle donc sa propre population, de manière persistante, à ne pas chercher d’abris lorsqu’Israël lance ses tracts avertissant d’une attaque imminente.

 

Cette manière d’agir relève d’une totale amoralité et d’une stratégie  malsaine et pervertie.  Mais cela repose, dans leur propre logique,  sur un principe tout à fait  rationnel,  les yeux du monde étant constamment braqués sur   Israël, le mélange d’antisémitisme classique et d’ignorance historique presque totale  suscitent  un réflexe de sympathie envers   ces défavorisés du Tiers Monde. Tout ceci mène à l’affaiblissement du soutien à Israël, érodant ainsi  sa  légitimité  et  son droit à l’auto-défense.

 

Dans un monde dans lequel on constate de telles inversions morales kafkaïennes, la perversion du Hamas  devient tangible.   C’est un monde dans lequel le massacre de Munich n’est qu’un film  et l’assassinat de Klinghoffer un opéra (1),  dans lesquels les tueurs sont montrés sous un jour des plus sympathiques.   C’est un monde dans lequel les Nations-Unies ne tiennent pas compte de l’inhumanité   des criminels de guerre de la pire race,  condamnant systématiquement Israël – un Etat en guerre depuis 66 ans – qui, pourtant, fait d’extraordinaires efforts afin d’épargner d’innocentes victimes que le Hamas, lui, n’hésite pas à utiliser  en tant que boucliers humains.

 

C’est tout à l’honneur des Israéliens qui, au milieu de toute cette folie, n’ont  perdu ni leur sens moral, ni leurs nerfs.  Ceux qui sont hors de la région, devraient avoir l’obligation de faire état de cette aberration  et de dire la vérité. Ceci n’a jamais été aussi aveuglément limpide.

 

 

  • (1) Klinghoffer Léon : Américain handicapé d’une soixante dizaine d’année, qui a été jeté  par-dessus bord, avec sa chaise roulante, par des terroristes palestiniens, lors d’un attentat  sur  le bateau  de croisière  Achille Lauro, en 1985.
Catégories:Divers Tags:, ,

NETANYAHU A BAN KI-MOON : « LE HAMAS TIENT SA POPULATION EN OTAGE ET SE CACHE DERRIÉRE ELLE

Voici les  propos tenus par le Premier ministre israélien,  Benjamin Netanyahu, lors de sa rencontre avec le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-Moon au ministère de la Défense à Tel-Aviv le 22 Juillet 2014 :  
דברי ראש הממשלה נתניהו ומזכ"ל האו"ם באן קי-מון

 

 

« Monsieur le Secrétaire, j’apprécie le fait que vous soyez venu jusqu’ici et que vous ayez pris de votre précieux temps pour voir de vos propres yeux ce que nous vous avons montré. Je pense qu’il est évident  qu’Israël fait ce que chaque pays doit faire face à des déluges  de roquettes terroristes  sur ses villes et localités  – des centaines de roquettes, jour après jour, semaine après semaine. En outre, ainsi que je vous l’ai montré, le Hamas a creusé des tunnels terroristes sous des hôpitaux, des mosquées, des écoles, des habitations pour s’infiltrer en  notre territoire, kidnapper  et  tuer des Israéliens.

A présent, face à ce terrorisme aveugle, aucun pays ne pourrait rester les bras croisés.  Tout pays exercerait son droit inhérent et légitime  à sa propre défense, ainsi que nous le faisons, et  agirait  avec fermeté afin de mettre fin à cette menace qui met en danger  ses citoyens. Et c’est ce qu’Israël est en train de faire. Nous ne voulons pas de cette escalade, Monsieur le Secrétaire. Nous avons accepté le cessez-le-feu  proposé par les Egyptiens. Je n’ai pas besoin de vous rappeler que c’était une proposition soutenue par l’ONU, par la Ligue arabe, par les Etats-Unis et par l’Europe. Le Hamas, lui, l’a rejetée.

Nous avons accepté la trêve humanitaire proposée  peu après par l’ONU. Le Hamas, lui, l’a rejetée.

Nous avons accepté le cessez-le-feu proposé par la Croix-Rouge à Shejaïa. Le Hamas, lui, l’a rejeté par deux fois. Je pense que la Communauté internationale doit prendre une position claire ;

  • La communauté internationale doit tenir le Hamas pour responsable du rejet systématique des propositions de cessez-le-feu et  pour avoir initié ce conflit  et  l’avoir  prolongé.
  • La Communauté internationale doit aussi tenir le Hamas pour responsable des attaques qu’il multiplie à l’encontre des civils israéliens et ce, sans discernement. 
  • Et la Communauté internationale doit tenir le Hamas pour responsable d’utiliser délibérément les civils palestiniens comme boucliers humains, les mettant ainsi volontairement en danger.

Monsieur le Secrétaire, nous avons déployé tous les efforts possibles et nous continuerons à le faire, afin d’éviter toutes victimes civiles. Nous visons les cibles terroristes du Hamas. Nous venons de vous montrer ces cibles dissimulées dans des zones civiles, dans des mosquées, dans des hôpitaux, dans des écoles agricoles. Le Hamas a dissimulé ses cibles terroristes dans ces lieux  afin d’augmenter le nombre de victimes civiles, sachant que nous répondrions à leurs attaques afin de protéger notre population en  visant, à notre tour, leurs cibles. Ils commettent là donc, un double crime de guerre : d’une part en ciblant nos propres civils et d’autre part, en se cachant derrière les leurs. Et ils veulent, je le répète, ils veulent davantage de victimes civiles, alors que nous, nous n’en voulons aucune. Et pour ce faire, nous faisons  du mieux que nous pouvons. Je pense que la population de Gaza, et cela devient de plus en plus évident  aux yeux du monde, est victime de la cruauté du régime du Hamas. Le Hamas  tient  sa population en  otage et se cache derrière elle.

Vous savez, Monsieur le Secrétaire, la Communauté internationale nous a poussés à fournir du ciment à la Bande de Gaza afin d’y construire des écoles, des hôpitaux et des habitations. Et à présent, nous voyons ce qu’ils ont fait de ce  ciment que nous leur avons livré. Ils l’ont utilisé pour bâtir des tunnels, proches de jardins d’enfants et non  pour construire des jardins d’enfants. Et ces tunnels débouchent sur notre territoire, de manière à ce que le Hamas puisse faire exploser nos propres jardins d’enfants et tuer nos enfants.

Ils ont, trop longtemps, tiré profit de notre volonté d’épargner, au maximum,  leurs civils. Ils les ont utilisés pour pouvoir continuer à  tirer sur nous. Nous avons même mis en place un hôpital de campagne, Monsieur le Secrétaire, afin d’aider les civils du Hamas, mais le Hamas empêche les civils de la Bande de Gaza d’aller se faire soigner dans notre hôpital, et j’ose espérer que vous  êtes conscient de tout cela.  J’ose espérer que vous comprenez qu’il est du droit de chaque Etat d’assurer sa propre défense. Et Israël continuera à faire ce qui est nécessaire afin d’assurer la défense de sa propre population.

Monsieur le Secrétaire, ceci n’est pas que notre droit ;  ceci est notre devoir ».

 

Fronde propalestinienne: le pacte d’irresponsabilité de la gauche

Paru dans L’EXPRESS, le 23 Juillet 2014

Par Christophe Barbier

Depuis des années, le Parti socialiste est tenté par un calcul : puisqu’il y a plus d’électeurs attachés au Coran qu’à la Torah, il vaut mieux soutenir les Palestiniens que les Israéliens – et chaque fois que Tsahal frappe, ce discours maquille de droits-de-l’hommisme son cynisme électoral. Maintenant que le conflit proche-oriental se répand en France, une certaine gauche soutient les pro-Hamas en pensant faire oublier qu’elle a été incapable de donner du travail aux enfants des cités, et effacer en même temps les dégâts du mariage pour tous et de la théorie du genre dans le vote musulman.

C’est ajouter la bêtise à l’erreur et l’inconséquence au clientélisme; c’est promettre aussi à la France des lendemains ensanglantés. Puissent Hollande et Valls refuser cette compromission idéologique et ne jamais signer avec leur flanc gauche un tel pacte d’irresponsabilité.

 http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fronde-propalestinienne-le-pacte-d-irresponsabilite-de-la-gauche_1561017.html#xwo3cFIgxUUBswZc.99

Berlin, Paris et Rome condamnent les dérapages antisémites en Europe

23 juillet 2014 1 commentaire

AFP, le 22 Juillet 2014

 

Rioters face riot police, following a pro-Palestinian demonstration, in Sarcelles, north of Paris, on Sunday

 

Les chefs de la diplomatie allemande, française et italienne ont condamné mardi dans un communiqué commun les dérapages antisémites survenus ces derniers jours en marge de manifestations propalestiniennes en Europe.

"Les calomnies antisémites et les attaques contre les Juifs, (…) les attaques contre les synagogues n’ont pas leur place dans notre société. Nous condamnons très sévèrement les propos, manifestations et attaques antisémites des derniers jours", ont déclaré les trois ministres, Frank-Walter Steinmeier, Laurent Fabius et Federica Mogherini, dans un communiqué commun publié à Bruxelles

"Nous respectons la liberté de manifester et le droit à la libre expression, mais nous agirons avec tous les moyens de l’Etat de droit contre les actes et propos qui franchissent la frontière de l’antisémitisme, du racisme et de la xénophobie", ont ajouté les ministres. "Rien, pas même la confrontation militaire dramatique à Gaza, ne justifie un tel comportement chez nous en Europe", ont-ils poursuivi.

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche dans plusieurs villes et capitales européennes contre l’offensive israélienne à Gaza. Près de Paris, une manifestation propalestinienne interdite a dégénéré en violences et actes antisémites.

Aucune violence de cette ampleur n’a été constatée en Allemagne, mais des propos antisémites ont été entendus dans plusieurs cortèges de manifestants contre l’opération militaire israélienne dans la bande de Gaza. Ces dérapages ont poussé le Conseil central des Juifs d’Allemagne à dénoncer lundi "une explosion de haine" antisémite et à réclamer que "les politiques, les médias et la société civile" s’expriment fortement en Allemagne pour condamner les dérapages.

Israël : aucune raison d’annuler les vols, selon le ministre des Transports

AFP, le 22 Juillet 2014

Le ministre israélien des Transports a affirmé mardi qu’il n’y avait "aucune raison" pour que les compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël, selon des déclarations rapportées par le porte-parole de l’autorité aéroportuaire civile israélienne.

Plusieurs compagnies aériennes américaines et européennes ont décidé d’annuler leurs vols prévus dans les prochains jours en raison d’inquiétudes concernant la sécurité, après la chute d’une roquette mardi à quelques kilomètres au nord de l’aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv.

"Le ministre des Transports, Israël Katz, a appelé ce soir les compagnies américaines pour leur expliquer que le décollage et l’atterrissage à l’aéroport Ben-Gourion ne présentaient aucun problème de sécurité, ni pour les appareils ni pour les passagers", a indiqué le porte-parole.

Plusieurs grandes compagnies ont suspendu leurs vols

"Il n’y a aucune raison pour que les compagnies américaines annulent leurs vols et cèdent au terrorisme", a-t-il ajouté, citant toujours son ministre de tutelle. Une maison a été endommagée mardi matin "par un impact de roquette dans la région de Kiryat Ono Yehoud, qui se trouve à quelques kilomètres au nord de l’aéroport", selon la police.

Le journal Haaretz écrivait ce soir sur son site internet que l’impact psychologique serait grave pour les Israéliens, tout comme "l’impact à long terme" pour l’économie israélienne, et rappelait aussi que la dernière décision de suspendre les vols vers Tel-Aviv remonte à 1991, pendant la première guerre du Golfe.

Le projectile avait été tiré depuis la bande de Gaza où l’armée israélienne est engagée dans un conflit sanglant avec le mouvement islamiste Hamas depuis le 8 juillet. L’Agence fédérale de l’aviation (FAA) a interdit aux avions des compagnies américaines de voler vers ou depuis Israël pour une durée de 24 heures. Elle a rapidement été imitée par d’autres grandes compagnies comme Air France, Lufthansa, Brussels Airlines, EasyJet ou Air Canada.

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a indiqué mardi à l’AFP qu’elle allait recommander à l’ensemble des compagnies européennes, au plus tard mercredi, de ne plus desservir jusqu’à nouvel ordre l’aéroport international de Tel-Aviv.

La compagnie aérienne israélienne El Al a pour sa part indiqué dans un communiqué "maintenir ses vols au départ et à destination d’Israël".

Ottawa veut une enquête sur les roquettes trouvées dans des écoles de l’ONU

22 juil 2014 (AFP)

Canadian Foreign Affairs Minister John Baird

 

 

 

Le Canada a exigé mardi l’ouverture "immédiate" d’une enquête indépendante sur la découverte, pour la deuxième fois en une semaine, de roquettes cachées dans une école tenue à Gaza par une agence de l’ONU.

"J’ai été atterré de lire des informations, pas plus tard qu’aujourd’hui, faisant état de roquettes empilées dans une école gérée par l’UNRWA", l’Agence de l’ONU  pour l’aide aux réfugiés palestiniens, a déclaré dans un communiqué le chef de la diplomatie Canadienne John Baird, dont le gouvernement est un allié inconditionnel d’Israël.

"Le Canada demande sans équivoque aux Nations unies de lancer immédiatement une enquête indépendante pour vérifier ces allégations", a-t-il poursuivi.

Les Nations unies avaient annoncé plus tôt mardi la découverte de roquettes cachées dans une école vide, le deuxième incident de ce type en une semaine. Jeudi dernier, une vingtaine de roquettes avaient été retrouvées par l’UNRWA dans une autre de ses écoles de Gaza. "Cet incident, qui est le premier du genre à Gaza, met en danger des civils et (nos) équipes et fait peser un risque sur la mission vitale de l’UNRWA qui est d’assister et de protéger les réfugiés palestiniens ", avait déploré l’agence onusienne.

L’organisation, insistant sur sa "neutralité", avait souligné qu’elle avait retiré les armes de l’école.

Le ministre canadien des Affaires étrangères John Baird a fait état d’informations "alarmantes", dont il n’a pas identifié la provenance, selon lesquelles "des fonctionnaires des Nations unies auraient redonné les armes au Hamas, une organisation placée sur la liste des organisations terroristes, une fois que les autorités israéliennes eurent découvert leur emplacement".

"Si ces faits étaient avérés, ils iraient à l’encontre de tout ce que l’Organisation des Nations unies devrait représenter en tant qu’institution au service de la paix et de la sécurité de ses membres", a estimé le ministre canadien.

Catégories:Presse française Tags:, ,

Des milliers de personnes aux obsèques d’un soldat franco-israélien tué à Gaza

22 juillet 2014 (AFP)

 

גורדון

 

 

Plus de 6.000 personnes ont assisté mardi au cimetière d’Ashkelon (sud d’Israël) aux funérailles de Jordan Bensemoun, 22 ans, un soldat franco-israélien, tué lundi à Gaza, a constaté un journaliste de l’AFP.

"Le choix de vie de Jordan était une leçon de sionisme", a déclaré l’ancien ministre de la Défense Shaoul Mofaz qui a prononcé un éloge funèbre, en partie couvert par le bruit des drones qui survolent Gaza et celui des explosions au loin.

Le défunt, qui avait immigré de Lyon en Israël à l’âge de 16 ans, et qui faisait partie de l’unité d’élite Egoz, a été accompagné à sa dernière demeure par de nombreux franco-israéliens touchés par la nouvelle.

"Je ne le connaissais pas personnellement mais j’ai senti que je devais venir lui rendre hommage car je me sens proche de lui", confie à l’AFP, Laura, une jeune fille franco-israélienne habitant la ville voisine d’Ashdod.

Comme elle, des milliers de personnes venues de tout le pays, certains dans des bus organisés par des associations francophones se sont joints au cortège funéraire.

"Tu seras pour nous l’exemple de la force du lien qui unit les juifs de la diaspora à Israël", a ajouté M. Mofaz cédant en suite la parole au père de la victime, qui a récité la prière des morts de la liturgie juive.

Des soldats ont ensuite tiré trois salves comme c’est la tradition dans les enterrements militaires.

Avant que l’enterrement ne commence, un responsable de la Défense passive a rappelé les consignes de sécurité aux participants en cas de tir de roquette, Ashkélon étant quotidiennement ciblée par des tirs de projectiles palestiniens.

Deux autre soldats franco-israéliens ont été blessés dans les combats à Gaza et sont toujours hospitalisés. Neuf autres soldats israéliens tués dans la bande de Gaza ont été enterrés mardi en Israël.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 330 autres abonnés

%d bloggers like this: