Accueil > Point Presse > Israël et Moyen-Orient dans les Médias français: Analyse quotidienne- 21 Septembre 2012

Israël et Moyen-Orient dans les Médias français: Analyse quotidienne- 21 Septembre 2012

 

ONU : La France, le Royaume Uni et les USA lancent un ultimatum à l’Iran : « Le temps est compté ».

Israël en France.   L’actualité israélienne en France est médiatiquement trop faible aujourd’hui pour être analysée d’un point de vue éditorial représentatif.

A Noter. Les combattants de la paix. Documentaire sur l’engagement pour la paix d’une famille israélienne et palestinienne. France 5 – 21h30

Affaires Charlie Hebdo : La France sur le qui-vive. L’ensemble des médias français semblent en attente des événements et se focalisent aujourd’hui sur les dangers qui guettent les intérêts et les résidents français à l’étranger.

Un vendredi sous très haute tension. Près de 20 pays ont vu les intérêts français placés en état d’alerte, en prévision des manifestations de contestation violente prévues ce vendredi, jour de prières pour les musulmans. Nombreux sont les médias qui témoignent des mesures de protection militaire autour de l’ambassade de France en Tunisie. Chars, automitrailleuses et barbelés ont été mis en place par les autorités tunisiennes, s’ajoutant aux renforts de sécurité français arrivés récemment en Tunisie.

Restez chez vous ! Le ministre français de la Défense appelle les Français résidant à l’étranger à rester chez eux.  

Le Hezbollah appelle encore à manifester. Dans ce contexte particulièrement tendu, l’appel à manifester, lancé pour la 3ème fois en une semaine par le Hezbollah, inquiète les autorités françaises. C’est peut-être pourquoi, Jean Yves le Drian fait aussi part de son inquiétude pour les soldats français en Afghanistan et au Liban.  

Les autorités musulmanes françaises multiplient les appels au calme, soulignent aujourd’hui encore avec force les médias français.

Les manifestations sont-elles si nombreuses?  Etienne Lenhardt, jeudi soir, sur France 2 tente de dissocier la couverture médiatique mondiale et la réalité de la contestation par des chiffres. Médiatisation ou surmédiatisation ?   Selon lui, seul 150 000 islamistes auraient manifesté depuis une semaine.  150 000 sur 1 milliard de musulmans.  

François Fillon défend la démarche de Charlie Hebdo. La liberté d’expression est un principe qui ne se discute pas.

Déjà des arrestations en France dans les milieux islamistes. La France interdit toutes les manifestations de protestations. Les autorités françaises craignent en effet les débordements. Des policiers en nombre à Marseille, Toulouse, Lille, Paris où selon Direct matin, il y aurait 3 fois plus de CRS de prévus que de manifestants.

Ce n’est pas le nombre mais l’image qui compte. Protestant contre l’utilisation de l’image à travers la liberté de blasphème, les manifestants radicaux tentent néanmoins de marquer les esprits par des images de violence ou d’islamisation radicale dans un pays occidental.

Et si ce film n’était qu’un mirage ?  Après s’être interrogé sur le fait de savoir pourquoi une simple vidéo de 14 minutes pouvait embraser le monde entier, le Parisien se demande si ce film existe vraiment. Pour l’instant, seule 14 minutes sont disponibles et aux USA, malgré les investigations des médias, personne n’a encore vu la version longue du film.

Shoah. Inauguration du Mémorial de Drancy par le président  François Hollande. 76000 juifs ont été regroupés dans le camp français de Drancy puis déportés vers Auschwitz entre 1941 et 1944. Seul 2000 d’entre eux sont revenus.

Contexte Proche et Moyen-Orient.   

Le dossier nucléaire iranien est aujourd’hui le sujet central des médias israéliens. 

Dossier nucléaire iranien. La France, le Royaume Uni et les USA lancent un ultimatum à l’Iran. Le temps est compté. « Nous demandons à l’Iran de négocier », a prévenu l’Ambassadeur de France à l’ONU, Gérard Araud, rappelant « les centaines d’heures de discussions » déjà consacrées en vain à ce dossier. « Nous demandons à l’Iran de négocier et l’Iran ne négocie pas », a constaté Gérard Araud. « Nous restons ouverts au dialogue mais depuis une dizaine d’années, nous avons mené des centaines d’heures de discussions avec l’Iran et force est de constater que ces discussions ont été menées en vain. « En conséquence et avec les pays qui y sont prêts, nous renforcerons les sanctions aussi longtemps que ce pays n’acceptera pas d’avancer vers le respect de ses obligations« . Son homologue britannique, Marl Lyall Grant,  a ainsi pressé Téhéran « à faire rapidement des choix » 

Nous n’avons pas l’intention de poursuivre des négociations sans fin qui ne produisent pas de résultats, a averti l’ambassadrice américaine Susan Rice.  « Il reste du temps et de la marge pour la diplomatie mais il revient à l’Iran de répondre de manière constructive aux propositions mises sur la table par les Occidentaux, a affirmé Mme Rice. « L’Iran doit prendre des mesures significatives ou subir des pressions accrues », a-t-elle ajouté: « Nous n’avons pas l’intention de poursuivre des négociations sans fin qui ne produisent pas de résultats. Le temps est compté », a averti l’ambassadrice américaine.

70 % des Israéliens ne croient pas qu’Israël puisse décider d’attaquer seul les installations nucléaires. Selon le dernier sondage de l’Université hébraïque, paru dans le Haaretz, 77 % des Israéliens estiment qu’une attaque israélienne entrainerait une guerre régionale.

1/4 des Israéliens contre une option militaire. 52 % d’entre eux seraient en faveur d’une action conjointe israélo-américaine tandis que 24 %  des personnes interrogées, soit près d’1/4 des Israéliens se prononcent contre toute attaque militaire de l’Iran. 18 % seulement des Israéliens se disent favorable au seul engagement militaire d’Israël. 

Une parade militaire en Iran présente des missiles capables d’atteindre Israël. Les médias israéliens rendent compte des derniers propos du président iranien hostile à Israël. Des déclarations haineuses proférées lors d’un défilé militaire où étaient présentés des missiles Qadr-F, d’une portée de 2 000 kilomètres, capables d’atteindre les villes israéliennes.  

 

מצעד צבאי בטהרן

 

L’Iran derrière des cybers attaques contre des banques américaines. Selon des experts américains, le régime iranien serait derrière les cyber-attaques qui ont ralenti cette semaine les sites Web des banques  JPMorgan Chase et Bank of America. Les revendications de piratage venues en réponse à la publication d’un film anti-Islam ne sont qu’une  « couverture » estiment les spécialistes.

 Nous ne permettrons pas un Iran nucléaire. Le président Obama souligne une nouvelle fois sa détermination à empêcher le régime Ahmadinejad d’accéder à l’arme atomique. Notre politique ne permettra pas un Iran nucléaire,  a déclaré le président américain, ajoutant « Je veux conduire cette politique avec la diplomatie »

 

 

E. Barak rencontre Rahm Emanuel pour discuter des liens avec les États-Unis et Israël.

Le ministre israélien de la Défense, aurait eu une discrète rencontre avec l’ancien secrétaire général de la Maison Blanche à Chicago pour aplanir la discorde entre Washington et Jérusalem, selon les informations parues dans les médias israéliens.   

 

עמנואל ואובמה, ארכיון (צילום: AFP)

 

Les Palestiniens gaspillent toutes les chances de faire la paix. Ces propos tenus dans le Haaretz par Benny Morris font l’effet d’une bombe médiatique en Israël. Leader de la vague dite « des nouveaux historiens », personnalité très critique à l’égard des gouvernements israéliens, Benny Morris estime aujourd’hui que depuis 1937, les Palestiniens n’ont cessé de refuser la paix. Les Palestiniens ne veulent pas partager la terre. Si aujourd’hui, la majorité des Israéliens a abandonné selon lui,  l’idée du grand d’Israël, Eretz Israël, le nouvel historien constate que ce n’est pas le cas des Palestiniens et de leurs différents leaders.

1937, 1947, 2000, 2008 : les 4 non palestiniens. En 1937, le partage de l’ancienne Palestine britannique proposé par l’Angleterre, à travers le plan Peel fut refusé par les dirigeants palestiniens.  Idem à l’ONU en 1947. En l’an 2000, à camp David, Yasser Arafat jugea encore qu’il lui était impossible de renoncer au partage de la Terre. En 2008, M. Abbas, à son tour, refusa le plan de Paix du 1er ministre E. Olmert pour les mêmes raisons.

Une prise de position inhabituelle à gauche. Cette prise de position d’un intellectuel de gauche, dans le contexte d’aujourd’hui, de partition du pouvoir palestinien entre Gaza et la Cisjordanie, de pressions diplomatiques intenses de l’AP pour la reconnaissance d’un Etat à l’ONU, sans négociations avec Israël,  suscite de très nombreuses réactions en Israël.

Suite et conséquences de la publication des Caricatures de Charlie Hebdo en France.  Les médias israéliens s’intéressent aujourd’hui aux appels au calme lancés par les responsables religieux musulmans en France, tout en faisant état de différentes consignes de sécurité lancées par la France à ses ressortissants au Moyen Orient.

 

David Banoun – Responsable de l’Analyse des Médias

 

 

About these ads
  1. Pas encore de commentaire.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 566 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :