Archive

Archive for janvier 2012

Le président turc n’exclut pas un bureau du Hamas en Turquie

Paru sur Mako.co.il, le 30 janvier 2012

http://www.mako.co.il/news-world/arab/Article-397ec638b8d2531018.htm

 

 

Le chef de l’Etat turc Abdullah Gül n’a pas exclu lors du week-end que le Hamas ouvre un bureau de représentation en Turquie.

"La Turquie est un important défenseur du dossier palestinien. Et le Hamas est une importante formation politique qui a participé et remporté les élections" dans la Bande Gaza, a indiqué le président turc à des journalistes.

"Nous verrons dans l’avenir jusqu’où sera menée cette coopération" entre Ankara et le Hamas, a-t-il affirmé, cité lundi par la presse turque.

Par ailleurs, un diplomate turc a réagi à une information laquelle la Turquie se serait engagée à apporter une aide financière d’un montant de 300 millions de dollars au Hamas.

"Il n’y a pas d’aide de ce genre mais évidemment la Turquie est impliquée dans des projets humanitaires à Gaza".

 

Déclaration de Benjamin Netanyahu lors de sa rencontre avec le Ministre des affaires étrangères irlandais Eamon Gilmore

(Communiqué par le Conseiller du media du Premier ministre)

le 29 Janvier 2012

La seule façon d’entrer dans une discussion se fait au moyen de négociations directes. Israël veut faire exactement cela

Nous avons été déçu . L’une de ces déceptions  s’est produite cette semaine lors de la diffusion sur la télévision officielle de l’Autorité Palestinienne d’émissions à la glorification des tueurs qui ont assassiné une famille israélienne, la famille Fogel

Ils ont assassiné les trois petits enfants et les parents. Les assassins furent présentés à la télévision officielle palestinienne comme des martyrs et des héros. Cela intervient au moment de l’appel du Mufti palestinien d’assassiner des juifs où qu’ils soient. Appel également diffusé à la télévision officielle palestinienne . Je pense que c’est la mauvaise façon d’avancer. Nous exigeons une condamnation rapide… J’espère que vous exigerez une condamnation parce que la seule façon d’aller vers la paix est de préparer notre peuple à la paix et non à la terreur brutale. Nous espérons que ces pourparlers continueront. Nous sommes prêts à poursuivre ces discussions, nous espérons que l’Autorité palestinienne décidera de reprendre les pourparlers et prendra ses distances avec la terreur et la glorification des tueurs

Déclarations de Benjamin Netanyahu à l’ouverture de la séance hebdomadaire du cabinet ministeriel

Homepage

Le 29 Janvier 2012

Communiqué par le Conseiller du médias  de Premier ministre 

La semaine dernière, j’ai parlé avec le président français Nicolas Sarkozy, le Premier ministre britannique David Cameron et la chancelière allemande Angela Merkel. Je les ai félicité sur les mesures que l’Europe a pris contre l’Iran, contre ses exportations de pétrole et contre sa banque centrale.

Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon arrivera ici dans les prochains jours. Je vais m’asseoir avec lui et discuter du renforcement et de l’intensification de ces sanctions, et aussi de notre espoir que les Palestiniens restent engagés dans les pourparlers afin d’aboutir à des négociations concrètes entre nous sur un accord de paix.

Selon les évènements des derniers jours, quand les Palestiniens refusent de discuter avec nous, même pour faire l’état des besoins de sécurité d’Israël, cela n’indiquent pas de bons signes. Mais j’espère qu’ils vont venir autour de la table des pourparlers et continuer afin de pouvoir avancer vers de véritables négociations. "

Le gouvernement israélien félicite le nouveau parlement égyptien

 

ISRAEL MFA

 

le 26 Janvier 2012

 

A l’occasion de la séance inaugurale du Parlement égyptien, le 23 janvier, Israël adresse ses félicitations au peuple égyptien pour ses efforts pour parvenir à la liberté, la démocratie et au développement économique. Nous sommes confiants dans le fait que l’Egypte restera attachée à l’importance de la paix et la stabilité dans notre région.

Catégories:officiel Tags:, ,

Selon des officiels israéliens: les représailles de l’Iran n’auraient pas des effets dévastateurs

Paru sur Haaretz, le 27 Janvier 2012

 

Selon le NY TIMES, des responsables israéliens et des experts universitaires estiment que les représailles de l’Iran en cas d’option militaire contre leurs installations nucléaires n’auraient pas les effets dévastateurs promis par le régime iranien.

Pour l’article: http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/israeli-officials-think-iran-retaliation-threat-is-a-bluff-nyt-reports-1.409465

 

Iran Navy Jan. 3, 2012 (Reuters)

 

De plus en plus d’entreprises israéliennes présentes en Chine

Paru dans Hamodia, le 18 Janvier 2012 

 

Le droit international et le terrorisme du Hamas

19 janvier 2012 1 commentaire

Paru dans ALWATAN KUWAIT, le 19 Janvier 2012

Par Abdullah El- Hadayek

 

Malgré l’interdiction juridique dans le droit international du tirer de phosphore blanc, "le mouvement terroriste Hamas" a tiré du phosphore blanc sur les habitants du sud d’Israël en  début de ce mois.

Bien que Tsahal remplisse ses devoirs en défendant les frontière et les citoyens israéliens- on peux évidemment la critiquer entant qu’armée d’un pays membre de l’ONU. Au contraire les organisations terroristes à Gaza avec le Hamas à leur tête, ne sont pas soumises au droit internationale et c’est pour cela qu’on ne peux pas juger leurs utilisations d’armes interdites .

Est ce que le secrétaire général de l’ONU, va se pencher sur la plainte d’Israël et réunira le conseil de sécurité dans le but de mettre un terme aux actes des organisations terroristes à Gaza ? Est-ce ces lois concerneront à l’avenir les organisations terroristes et mettront un terme aux tirs de ces missiles contre les habitants du sud d’Israël!!

 

 

 

Catégories:Divers Tags:, , , , ,

Répartition de l’eau en Judée-Samarie : point de vue académique

http://ambisrael.fr/2012/01/19/repartition-de-leau-en-judee-samarie-point-de-vue-academique/

 

En réponse au récent rapport parlementaire français concernant la situation de l’eau en Judée et Samarie, le ministère de la Diplomatie publique et des Affaires de Diaspora aimerait présenter les résultats d’une récente étude publiée par le Centre d’Etudes stratégiques Begin Sadate de l’Université Bar Ilan (BESA Studies), menée par le Prof. Haim Gvirtzman du département Hydrologie de l’Institut des Sciences de la Terre : « Le conflit israélo-palestinien de l’eau  selon un point de vue israélien« .

Voici un bref résumé des principales conclusions de cette étude :

  • Les toutes récentes données révélées par l’Autorité en charge de la répartition de l’eau sont en totale contradiction avec les conclusions sévères du rapport français, dirigées uniquement contre Israël.
  • Conformément au droit international, les Palestiniens n’ont aucun fondement à leurs exigences.
  • Aujourd’hui, il n’y a pratiquement plus aucune différence entre Israéliens et Palestiniens en matière de consommation  d’eau potable par habitant. L’écart majeur qui a existé en 1967 a été réduit au cours des 40 dernières années et est devenu maintenant tout à fait négligeable.

La consommation d’eau par habitant palestinien dans le secteur domestique est significativement plus élevée que le minimum défini par l’Organisation mondiale de la Santé.

Israël a rempli toutes les obligations de l’accord intérimaire avec les Palestinians, notamment en prévision de futurs besoins définis pour l’accord permanent. En revanche, les Palestiniens violent l’accord en empêchant la construction d’usines de traitement des eaux usées (malgré le financement de pays donateurs), par le forage de « puits pirates » et par le raccord de pipelines au réseau Mekorot en charge de l’eau,  sans aucune permission.

Carte montrant les puits approuvés par le Comité Conjoint pour l’Eau pour le forage par les Palestiniens depuis la signature de l’Accord Intérimaire .

Points soulevés par le rapport :

  •  On ne relève aucune discrimination dans l’approvisionnement en eau entre Israéliens et Palestiniens.
  • Les besoins humanitaires des Palestiniens sont pleinement comblés.
  • Israël a respecté ses engagements en vertu des accords.
  • Les Palestiniens agissent en violation des accords (pirate wellset raccordements de pipelines).
  • Les Palestiniens refusent de construire des usines de traitement des eaux usées.
  • Les Palestiniens ne répondent pas aux critères de développement durable.
  • Israël a accès au réseau aquifère de montagne selon ses indications naturelles.
  • Israël dispose de droits historiques concernant l’utilisation de l’aquifère de montagne.
  • Les Palestiniens doivent utiliser des sources d’eau alternatives non-exploitées.
  • Les accords signés sont contraignants au regard du droit international.

Pour contacter le Prof. Gvirtzman : haimg@vms.huji.ac.il

Suivez le blog par e-mail

 

Nosnondits

Maintenant, nosnondits dans votre boite mail!

A partir de la page d’Accueil, vous pouvez vous inscrire en cliquant sur "Suivez le blog par e-mail"

 

Catégories:Divers Tags:, ,

La Turquie abandonne les poursuites sur l’affaire du Mavi Marmara

Paru sur ynetnews, le 13 Janvier 2012

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4175182,00.html

 

Selon des sources du département d’Etat américain, cité par le Yédioth Aharonot, le procureur général turc a ordonné que toutes les procédures judiciaires contre des israéliens impliqués dans le raid de l’armée israélienne sur le navire Marmara en mai 2010 soient abandonnées.

Le département d’Etat a déclaré que cette décision est liée aux efforts américains pour désamorcer les tensions entre Israël et la Turquie. Cela inclut les tentatives par l’envoyé israélien en Turquie, David Meidan de trouver une formule qui permettra de mettre fin à l’hostilité.

Dans le passé, Ankara a exigé des excuses d’Israël pour le raid et demandé des dommages pour les familles des victimes turques afin de renoncer aux poursuites.

L’objectif de la Turquie était de porter l’affaire devant la Cour internationale de Justice et de lui demander de poursuivre les israéliens pour crimes de guerre. La Turquie envisageait également des poursuites au civil de citoyens turcs blessés pendant le raid contre les commandos israéliens.

Israël avait finalement rejeté une recommandation du département de la défense  qui était favorable aux demandes turques.

 La décision de la Turquie de suspendre la procédure judiciaire montre le resserrement des liens entre Ankara et Washington. Des sources américaines ont déclaré que l’administration a également travaillé pour limiter l’ampleur des attaques verbales par des fonctionnaires turcs contre Israël.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 2 318 autres abonnés

%d bloggers like this: